AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les merveilles de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Virulis

avatar

Nombre de messages : 18
Rang : Conte son Ordre-sinon simple soldat...
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Les merveilles de Paris   Mar 16 Oct 2007 - 22:35

Une des plus grande merveilles de Paris est sûrement la Tour Eiffel, du haut de ses plusieur centaines de mêtres d'acier pur(ou peut-être pas...mais on s'en fout,non?). Virulis se promenait donc au pied de la Tour Eiffel, la tête en l'air,pensif. Les mortels avaient créés de telles oeuvres d'arts, c'était majestueux! Virulis sortit alors de sa rêverie et reprit sa marche.

Il devait rester aux aguets. Paris est reconnue pour être un sale trou à rat d'Immortels surpuissants, et cela,il l'avait reniflé bien avant d'approcher même de la ville. Mais il voulait en savoir plus sur ses vraies origines, sur les Immortels en général,pourquoi les Carnivals essayaient de le recruter,pourquoi les malades(et maintenant morts) de l'Ordre de Luna avaient essayés de le tuer.

Virulis divaguait encore. Rester concentré,aux aguets...c'était peut-être sa seule chance de survie....

Il aurait peut-être plus de chance en des lieux plus ''mondains'', Notre-Dame de Paris par exemple. Il y sentait fortement imprégnée d'un Immortel. Sûrement son leiu de repos ou d'exultation,où l'Immortel devait passer beaucoup de temps.

Il suivit alors cette nouvelle piste. Un moment donné,il croisera bien un Immortel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Mer 17 Oct 2007 - 23:44

Inéalis venait de téléphoner aux dirigeant du KGB et avait fait parvenir une missive à Sadizar. Il n'avait pas beaucoup dormit pensant a la tragique mort de Thilix, les vampires de la camaria lui avait comme convenu amené leurs livres et la sainte croix. Il venait de manger et il ce promenait comme à sont habitude sur le champs de Mars. Quand soudain il apperçut un homme autour de la tour Eiffel. Sont aura le distinguait comme étant un immortel, étant donné qu'il ne le connaissait pas, Flamarion en déduisa donc qu'il devait être un simple soldat.

Avec ces déductions le grand Moltanor s'approcha donc de l'immortel. Flamarion voulu d'abord lui communiquer ses vouloirs par pensés comme il avait SI SOUVENT eu recourt dans le passé mais des distortions temporels importantes l'empêcha donc de faire cette actions de par ce fait il s'approcha de l'Individu, la création de la gorge du dragon le rendait perplexe pourquoi n'existait t'Il pas avant il semble que les anciens sorte de TROU ces temps-ci. Puis arrivant derrière l'immortel Flamarion dit d'une voie clair:

- C'est une merveille n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virulis

avatar

Nombre de messages : 18
Rang : Conte son Ordre-sinon simple soldat...
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Jeu 18 Oct 2007 - 15:28

Alors que l'immortel derrière lui approchait, Virulis se préparait à un assaut violent. Son odeur était d'une puissance comme il n'en avait jamais senties auparavant. Il s'affola un peu,mais l'excitation violente d'un combat inégal montait en lui.

Il se retourna aux mots de l'immortel. C'était une blague ou quoi?.

Virulis reprit vite ses esprits. Cet immortel-là ne semblait pas trops agressif. Il se remit alors à contempler la grande tour Eiffel.


-Effectivement...elle est d'une beauté sans âge. La dernière fois que je suis passé par Paris,cette tour n'existait pas.

Il ferma les yeux,pris de remords par son passé. Si seulement il aurait pus se maîtriser cette nuit-là.

-Paris,elle est devenue la ville lumière. Mais...

Il appuya se silence d'un hochement de tête vers le bas...

-Ce n'est pas la ville où les mortels sont le plus en sécurité,n'est-ce pas?

Virulis regarda alors son interlocuteur de son regard violet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Jeu 18 Oct 2007 - 20:01

Flamarion lui souri, il avait dissimulé sa lames sous son manteau et regardait l'immortel d'une autre oeil... il ce demanda de quelle ordre le bougre fesait parti.

- Effectivement elle est loin d'être sur ! l'ont peu dire qu'elle est sauvage par nature.

IL continua de sourire, ce souvenir de cette remarque d'Ezechiel l'envahis légérement de mélancolie et ce début de journée. Mais il ne ce laissa pas aller à cette émotion. Il poursuivit:

- Il est vrai que Paris change, nous aussi, malgrés que le temp à parfois raison de nous.


l'immortel lui parraissais étrange... ses paroles reflaitait celle d'un clan de l'alliance de la lune seulement il ne ressemblait pas du tout a aucun des clan de la lune... un renégat... il ce souvint de l'insurrection de certain moltanorien et sadizarien. Une rébellion qu'il avait réussit a maitriser avec l'aide de ce bon vieu Thilix...

-Et souvenez vous que dans chaque lumière il y a des ténèbres.

Inaélis croisa le regard violet de Virulis, légérement troubler il poursuiva comem si de rien n'était:

- Je ne pense pas que nous ayions été présenté. Je me nomme Inaélis Flamarion et vous à qui ai-je l'honneur?

Il décida de ne pas poursuivre la présentation en lui expliquant son clan car si celui ci était inexpérimenté il le s'aurait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idriss la Rouge

avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Amiral-maréchal
Ordre : Gesang
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Sam 20 Oct 2007 - 18:01

Paris, coeur de l'action!
Idriss roulait sa bosse d'un coin de la ville à un autre, en reconnaissance des lieux, de sa belle démarche souple de danseuse. Décidément, si cet endroit avait changé depuis la dernière fois, les parisiens étaient toujours les même. La gesang sentait avec plaisir le regard avide des hommes peser sur elle. Pauvres pathétiques mortels! La séduisante jeune femme se plaisait à s'imaginer comme un objet de tentations et de décadence pour ces créatures rampantes, comme la boîte de Pandore. Par contre, elle avait beaucoup plus d'orgueil et d'amour propre qu'un simple objet! Son sabre pendait subtilement à sa ceinture(croyez le ou non, c'était subtile...), arme de prédilection de notre charmante et terrible amie. Son errance à travers la ville finit par la conduire à la célèbre tour Eiffel. Un classique. Idriss laissa courrir son regard sur la place, remarquant tout de suite deux individus de sexe masculins.


*Des immortels à première vue...*, pensa-t-elle en les lorgnant d'un oeil expert.

Le grand homme capuchonné était sans aucun doute un moltanor. Quand à l'autre... Tout ce qu'elle en savait, c'est qu'il n'était pas aussi agé que le moltanor. Contrairement à ses habitudes, Idriss décida de rester à l'écart pour en connaître davantage sur les deux quidams.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virulis

avatar

Nombre de messages : 18
Rang : Conte son Ordre-sinon simple soldat...
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Mer 24 Oct 2007 - 10:48

Les propos du mystérieux homme devant lui laissaient Virulis pantois. Cet immortel ne lui voulait pas de mal,tout au moins...

-On m'appelle Virulis, et je suis de la lignée Carnival,il paraît, On m'a conseiller de rester loin d'une certaine personne,mais ce n'est pas vous...

Peut-être que cet homme pourrait répondre à ses interrogations? Non,il était mieux pour lui de faire profil bas pour l'instant.

-Quel sont les endroits les plus fréquentés par nous dans la grande Paris?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Mer 24 Oct 2007 - 18:37

Inaélis parru étonné, il fixa l'étranger...lui un carnival! Il n'y avait pourtant pas l'idéologie, Flamarion décida donc de rester sur ses gardes. Il le fixa quelques secondes pour ensuite lui réponse:

- Je ne voie pas pourquoi je répondrai directement à toute vos questions. Peu être n'en ai-je pas la réponse? quand savez vous?

Il croisa ses bras ,pensif, avant d'avoir préalablement descendu un peu son capuchon:

- vous êtes un Carnival ? c'est étrange... il m'eu semblé que vos idéologie était radiquement différente de celle de vos pairs est ce que je me trompe?

Un léger silence suivit cette réplique, puis le Moltanor poursuivit:

- mais bon vous m'intriguez... hors donc je vais répondre a vos questions afin que vous répondiez ensuite aux miennes.

Flamarion fit un pause puis enchaina:

- Cela dépend des immortels que vous cherchez. Certain préfaire l'auberge du sanglier rieur, d'autre le refuge de l'ange cornu. D'autre préfaire ce promener dans Paris. Mais si vous cherchez un Immortel en particulier cherché à l'auberge et à l'ange cornu.

Il souri doucement et dit d'une voie amusé:

Ou ne ma personne bien sur ! mais comme ont le dit souvent, les plus vieux et les plus expérimentés viendrons à vous et non l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virulis

avatar

Nombre de messages : 18
Rang : Conte son Ordre-sinon simple soldat...
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Jeu 25 Oct 2007 - 11:29

Virulis sembla confu. Il y avait tant d'immortels que ça à Paris? Ce n'était pas prévu,tout ça. Quelque chose se tramait par ici,c'était ben certain. Virulis s'éloigna un peu vers la rue, puis renifla l'air. Un autre immortel...sûrement une ''elle''. Avaient-ils décidé de l'encercler? Peu probable,l'homme qui l'avait accosté aurait pu le casser comme une brindille.Et elle n'avait pas l'odeur des Carnivals,donc, elle n'était pas non plus à ses trousses. Le jeune Carnival dit simplement dans le vide:

-Y a t'il une raison particulière pour vous cacher de nous,madame?

Il retourna près de son interlocuteur,et lui jeta un regard déterminé:

-Effectivement,je suis un Carnival,mais ça ne fait pas de moi un monstre satanique qui aime manger des petites filles et violer leurs mères. J'ai eu à en affronter plusieurs pour survivre, et aussi des ''machins de la Lune d'argent'' ou quelque chose comme ça. Comme vous le voyez,je ne suis pas nécessairement très au courant de nos us et coutumes,ou même des groupes alliés ou ennemis de la société immortelle. On m'a simplement dit d'éviter un Ezechiel.Et si il ne vous plaît pas de m'éclairer un peu,je ne vous dérangerai pas plus longtemps. Je vais aller à Notre-Dame,où je sens d'ici que c'est le repaire d'un immortel qui doit y rester collé depuis au moins 200 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Jeu 25 Oct 2007 - 23:34

Inaélis regarda la jeune femme sans trop de soucié d'elle, il ce retourna rapidement vers Virulis pour poursuivre la conversation:

Vous aidés me feras le plus grand plaisir... l'homme que vosu devez éviter ce nomme Ezechiel Carnimeo il est l'amiral Maréchal de votre Ordre, votre... sous chef si on veux. si vous êtes un renégat de l'ordre. Il est plus que possible que vous ayiez a l'évitez.

Il souria à virulis puis regarda la jeune femme, il ce demanda soudain qu'est ce quelle ci fesais ici? mais il ne laissa pas libre sa pensé et poursuivit:

Vos connaissances sur nos eussent et coutûme peuvent évoluer, si vous êtes renégat de votre Ordre et que vous avez affrontez l'ordre de la lune, je suis très bien placé pour vous aidés a les parfaires ainsi qu'a vous aidés tout simplement.

Il ricana de bon coeur à la mention de Notre-dame:

Je suis très bien placé pour connaitre cet Immortel, venez voyont qu'est ce que cette femme à a nous dire et allons ensuite lui rendre une petite visite, je suis sur que monseigneur sera très heureux de vous rencontrer.

Après avoir souri, Il proposa a virulis de marcher en direction de la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virulis

avatar

Nombre de messages : 18
Rang : Conte son Ordre-sinon simple soldat...
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Sam 27 Oct 2007 - 16:46

Virulis ne sembla pas trops confiant. La femme avait une odeur semblable à celle des Carnivals,mais mélangé avec un parfum exquis prommettant des tonnes de plaisirs...discutables. Il empoigna quelque chose à sa ceinture:on est jamais trops sur!, et il se dirigea vers la femme sans trops être discret. Son nez frémissait alors qu'il s'assura qu'aucun autre immortel n'était présent:la puissance de l'odeur de celui auquel il avait parlé l'empêchait de le savoir clairement.

Virulis finit par se détendre.Personne d'autre à l'horizon.

Il prit une démarche décontractée.


-Allons-y Monsieur....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idriss la Rouge

avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Amiral-maréchal
Ordre : Gesang
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Dim 28 Oct 2007 - 15:22

Assise nonchalamment sur une petite clôture de pierre qui longeait la place, Idriss observa les deux hommes discuter, l'air pensif. Alors le jeune était en fait un carnival! Pour une surprise, c'était une surprise! Bon, voilà qu'ils marchaient vers elle, maintenant. De quoi se mêlent-ils, enfin? Il y allait avoir de l'action, aucun doute là-dessus.

Idriss haussa un sourcil sceptique lorsque les deux immortels s'approchèrent d'elle et se redressa, splendide créature pleinement consciente de son pouvoir.

''Puis-je vous aidez, messieurs?''

Un rictus semblable à un sourire étira les coin de sa délicieuse bouche carmin, une mèche flamboyante et bouclée tombant sur sa joue dorée.

''Ou peut-être cherchez-vous le trouble? Si c'est le cas, je vous conseille d'aller voir ailleur. Je n'aie pas de temps à perdre à des âneries.''

*Sauf si elles valent la peine!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Lun 29 Oct 2007 - 0:21

Inéalis observa la dame, belle pour les mortels et même pour lui. Il regarda sa manière de parler.... le ton de sa voie... la facilté quelel avait a l'utiliser. Une Gesang... sans aucun doute. il ricana avant de formuler d'une voie adouci par le rire:

"Et vous gente dame le cherché vous?"

*chienne ! tu n'est pas de taille face a moi*

Il ricana de plus belle.

"En ce qui me concerne je n'ai également aucun temp à perdre"

Il finit ses rires et laissa vite place à un visage tout a fait neutre. Il observa le sabre de la jeune damoiselle, il semblait de belle qualité. Ses cheveux la rendait d'un point de vue mortel assez belle. De son point de vue... aussi mais il avait depuis longtemp appris à ne pas être abuser par les charmes d'une femme. Malgrés que celle si le rendait assez perplexe. Il fit un petit sourrire sarcastique tout ne prenant un ton de voie assez calme puis il dit en une petite révérance:

" je suis venu simplement pour vous souhaitez la bienvenue à Paris"

Puis ce releva doucement puis tout en souriant il regarda du coin de l'oeil Virulis:

"Je vous laisse parler si vous avez quelque chose à dire à cette femme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virulis

avatar

Nombre de messages : 18
Rang : Conte son Ordre-sinon simple soldat...
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Lun 29 Oct 2007 - 12:29

Virulis resta assez perplexe en voyant enfin la jeune femme en entier. Il ne semblait pas l'écouter,elle ou l'autre Immortel. Bien sûr qu'il ne cherchait pas les noises! Mais si on affrontement devait éclater,il devait s'y préparer.

Une fois la tension tombée,il scruta la jeune femme de la tête aux pieds...jolie. Mais son sabre,à la ceinture,en disait gros sur ses intentions.Elle était une assassine parfaite,agile et désirée. Pas besoin de se cacher pour tuer l'homme qui vous veut dans son lit,n'est-ce pas?

Virulis sortit des méandres de ses pensées,et après la dernière phrase de l'immortel qui l'avait accueilli, se retourna vers la femme, et dit d'une voix calme et un petit peu froide;


-Je considère que ceux qui se cachent de moi sont mes ennemis.Alors,n'hésitez pas à vous pointer plus tôt,ça vous évitera des problèmes plutôt ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idriss la Rouge

avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Amiral-maréchal
Ordre : Gesang
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Mar 30 Oct 2007 - 0:07

Un rire cristallin et ensorceleur sortit de sa gorge déployée.

"Bien demandé. En fait, là est la question, mais pour tout dire, peu m'importe."

Idriss haussa les épaules, loin d'être effrayé ou écrasé par ses interlocuteurs. Qu'étaient-ils pour elle? Les gesang généralement assez rare, leur goût prononcé pour l'anarchie et leur refus de se laisser gouverner les ayant séparés jusqu'à n'en laisser que quelques uns par ci par là, la séduisante jeune femme était l'équivalent d'un amiral-maréchal, son grand âge lui permettant aisément de faire face à des personnes tel que le moltanor. Aucune panique, donc.


"Comme c'est attentionné! Un homme comme vous est-il vraiment capable d'un tel acte sans avoir une arrière pensée?"

*Certainement pas...*

"Et je vois mal ce que ce carnival pourrait avoir à me dire."

D'un élégant mouvement, elle se leva, chassant sa chevelure flamboyante de son visage d'un coup de tête gracieux, dévisageant ensuite férocement Virulis.

"Et qu'est-ce qui vous dis, jeune imprudent, que je me cachais? Cette place est à tout le monde. Tenteriez-vous de me donner un ordre par hasard?"

Elle sortait les crocs, la gesang. À quelques pouces seulement du carnival, celui-ci pouvait sentir sa délicieuse odeur à la fois épicée et très florale. Ambrée tout comme elle. Idriss garda un contact visuel avec lui jusqu'à ce qu'il baisse les yeux. La gesang envoya mentalement un message à l'arrogant carnival.

Fais attention à ce que tu dis le jeune. Tu pourrais t'attirer plus de problèmes que tu ne le crois...

Après réflexion, le moltanor semblait être l'amiral-maréchal de son ordre, Inéalis dans le cas. Raison de plus! Et ce n'est pas tout les jours qu'ils auraient la chance de voir une gesang en chair et en os!


Dernière édition par le Mar 30 Oct 2007 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virulis

avatar

Nombre de messages : 18
Rang : Conte son Ordre-sinon simple soldat...
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Mar 30 Oct 2007 - 12:05

Toute la puissance de l'immortelle devant lui commençait à se relâcher. Les effluves qu'il avait senties plus tôt étaient à présent des parfums captivant. Tous ses sens subjugués, Virulis avait bien peu de résistance à la voix envoûtante de la belle femme devant lui...

Virulis détourna rapidement les yeux, cherchant son air. Il avait dû se mordre la langue(procédé particulièrement douloureux pour les Carnivals...) afin de se ressaisir. Il avait en face de lui deux créatures si anciennes que même le Christ ne les avaient surement pas connus. Si il attaquait,c'était certainement la mort assurée.

Un frisson parcourut tout le corps de Virulis alors qu'il prit un peu de distance. Il n'avait jamais rencontré quicquonque capable de la paralyser d'un simple regard. Effrayant, mais en même temps,excitant. Il venait de rencontrer une personne à dépasser.Tous les os de son corps semblèrent devenir plus denses,massifs, et sa peau sembla devenir plus foncée,un peu comme du cuir. Il se préparait à se faire attaquer...

Pas tout de suite. Se retenir de sortir son calibre .50 était d'une difficultée effarante. Un peu de sang coula au bord de ses lèvres. Virulis se mordillait la langue depuis trops longtemps.

En un sourire à peine dissimulé,montrant que la jeune femme n'était pas la seule à avoir des crocs, Virulis grogna plus qu'il ne dit:


-Un ordre? Tu me crois assez lâche pour ça, grand-mère? Je te donnais simplement un conseil concernant ceux de mon sang! Même les yeux fermés,je pourrais te voir tellement tu sens!

*Je vais pas aimer son cimeterre*


Dernière édition par le Mar 30 Oct 2007 - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idriss la Rouge

avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Amiral-maréchal
Ordre : Gesang
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Mar 30 Oct 2007 - 23:59

Un sourire moqueur éclaira malicieusement son séduisant minois encadré de boucles folles d'un roux affolant, amusée par la réaction du carnival face à une infime partie de ses charmes.

"Je sens peut-être, mais cela ne semble pas te déplaire particulièrement... Hmmmmmm?"

Elle semblait presque ronronner, rôdant lentement autour du jeune homme, tigresse aussi menaçante qu'envoûtante. Ses doigts jouèrent sur la poignée de son sabre l'espace de quelques secondes. De quel droit l'avait-il traité de grand-mère? L'attaquer ou pas? Non, pas tout de suite. Idriss devait admettre que le jeune avait du cran et elle appréciait. Voyons maintenant jusqu'où il allair résister.... D'un pas élégant, la gesang virevolta gracieusement derrière lui. Une de ses mains caressa sensuellement sa taille, descendant jusqu'à son bas ventre, puis, d'un geste vif d'habituée, son autre main empoigna un poignard qu'elle pressa contre la gorge du carnival. Si ça ne le coupais pas, ça lui ferait quand même mal. Idriss resserra son emprise, l'empêchant ainsi de fuir. Sa voix se fit alors enchanteresse, encore plus mélodieuse que d'habitude, comme celle d'une sirène.

"Une grand-mère, hein? J'apprécis l'arrogance et le culot, le cran que tu possède de me dire ça avec une telle intonation, mais une fois n'est pas coutume, n'est-ce pas?"

Le poignard se fit plus insistant.

"J'imagine toutefois que tu saura faire preuve de prudence à mon égard à l'avenir. Et de respect. Oui, bien sûr. Sinon que dirait ce cher Ezechiel si il apprenait qu'un renégat de son ordre se promenait en liberté dans Paris?"

Idriss connaissait Ezechiel pour avoir accompli une mission sous ses ordres. Une longue histoire... Ses lèvres frôlèrent sa nuque, histoire de l'aguicher, sa délicieuse odeur se faisant plus entêtante. Après tout, les hommes sont ce qu'ils sont, victimes de leur pulsions et de leur plus bas instincts. Des gibiers qu'elle choisissait avec précausion et caprices avant de les prendre dans ses filets. Avant que le carnival ne sorte de la transe dans laquelle elle l'avait plongé, Idriss reprit une distance respectable, toujours aussi digne et belle. Au moins, le moltanor avait eu la présence d'esprit de ne pas se mêler de cette histoire.

"Sur ce, voudriez-vous prendre en verre en ma compagnie? C'est moi qui invite!"

La gesang se tourna vers Inéalis, lui faisant un clin d'oeil.

"Vous êtes vous aussi, naturellement, invité monsieur Flamarion."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Mer 31 Oct 2007 - 1:18

Flamarion qui avait écouté la scène n'avait que souri et ne voulu pas s’impliquer outre mesure. Quelle plaisir de voir un homme avec du culot sa lui rappelais son enfance. Il ricana puis continua d'un ton calme et serein:

"l'invitation me va. Seulement si l'envis vous venait de rejouer avec sa sous sa gorge je vous expédi tout droit en enfer."

Il poursuivit, d'une voie sereine. en effleurant la garde de son épée:

"Mais dans tout les cas il ne sera pas dit que les Carnival n'ont pas du cran. Et madame veuille s'il vous plaît retenir vos paroles ainsi que vos actes. Pour qui vous prenez vous dites moi ? Vous imposez votre respect ce qui est tout à fait frivole vous en conviendrez. Il ne vous offrira du respect que si vous en avez à sont égard c'est l'ordre normal des choses et lui défoncer le crane malgrés votre magnifique transe n'aide pas à la chose. De plus, je me porte aujourd'hui garant de cette âme immortel, si Monsieur Carnimeo cherche problème à cet homme et que celui ci n'arrive plus à les retenir, Carnimeo devra régler ceci avec moi et l'alliance neutre du péché. Ais-je bien été compris madame."

Il retourna alors sont regard, il souri à virulis et offrit un petit sourrire sarcastique en coin a Idriss, un sourrire tout a fait charmeur sans pour autant faire office de ce rôle:

"La réaction d'Ezechiel... vous vous demandez quelle réaction il aurait ?Elle serait simple il risque par commencez par rire et ensuite dira qu'il a d'autre chat a fouété."

Le ton devenu calme Inaélis poursuivit:

"Pourtant, pour vous être de bonne compagnie je me permettrai de ne rien dire de plus navré si mes dire vous indispose"

Il échangea un sourire simple avec les deux immortels. et attendit posément leur réponse la main placée sur la garde de son épée prêt a bloquer la Gesang. Puis retourna le clin d'oeil à la demoiselle.


Dernière édition par le Ven 2 Nov 2007 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virulis

avatar

Nombre de messages : 18
Rang : Conte son Ordre-sinon simple soldat...
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Mer 31 Oct 2007 - 12:37

Cette femme était enchanteresse. Au lieu d'essayer de le tuer,elle le cmplimentait sur son arrogance,et cherchait à le convaincre de ses bonnes intentions...et,de sa voix mélodieuse,elle lui commanda admiration....une minute! La voix était le focalisateur des pouvoirs de cette immortelle. Mais il était trops tard. L'étreinte du poignard sur sa groge se refermait. Il ne put que sourire.

Lorsqu'elle le relâcha, le Carnival prit un air plus sérieux. Être aussi près des humains l'avait rendu vulnérable à l'appel de la chair. Se contrôler...pouvait être parfois difficile.


-Je prendrais volontier une bière pour me relaxer,madame.

Ce madame,teinté d'ironie,avait été dur à prononcer. Virulis commençait à comprendre un peu les pouvoirs de la jeune femme,ce qui voulait dire qu'elle n'avait pas une puissance infinie,comme elle semblait avoir quand il ne comprenait pas ce pouvoir étrange. Il se détendit,sa peau revenant au teint légèrement pâle,traces de son héritage Anglais.Il observa alors l'immortel à côté de lui. Quelle était l'auorité qu'il avait. Bah,peu importe. De toute façon,il devrait aller chez lui avant le lever du soleil. La petite voudrait certainement un déjeuner en se levant.

-Au fait,monsieur,j'apprécie que vous vouliez me ''protéger'',mais je vous assure que je peux me débrouiller seul. Je n'aime pas être chouchoutté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Mer 31 Oct 2007 - 17:58

Inéalis regarda Virulis.

Je comprend très bien votre besoin de ne pas trop être chouchouté, je n'aime pas chouchouter les jeune immortel mais ici sachez que les renégats ne sont pas très accepté en tant que l'un des chefs de l'ordre du péché, le seul ordre qui les acceptes, nous pouvons vous acceuillir avec honneur. Et nous pouvons vous apporter votre aides et ce même si vous ne voulez pas de notre aide. ces à votre avis, mais ne vous laissez pas prendre par les malices qui ce cache derrière les autres mouvements qui voudrait vous adopter. Enfin... les charmes d'une dame valent certainement mieu que les vieux contes d'un vieil Immortel.

Il soupira, en levant la tête au ciel:

Enfin que voulez vous que je vous dise. Il y a certain moment ou le père je devrais plutôt laisser aller les jeunes.


Il adressa un léger clin d'oeil a la jeune fille:
Alors ont vas le boire ce verre ou vous préférez que je vous laisse seule?


Dernière édition par le Ven 2 Nov 2007 - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idriss la Rouge

avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Amiral-maréchal
Ordre : Gesang
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Ven 2 Nov 2007 - 0:29

Son regard lançant des éclairs au moltanor, Idriss fit un geste de pure arrogance, de désinvolture.

"Si l'envie me prend encore, je vous met au défi de m'envoyer en enfer, très cher. N'oubliez toutefois pas que j'ai un avantage. Contrairement à vous, je peux disparaître quand je le veux, rien ne me retient. Un coup silencieux, bien placé dans un moment de total absence de méfiance. Et le tour est joué! Mais ne vous en faite pas, je ne vous sous-estime aucunement..."

Tout en elle dégageai une sensualité hypnotisante, tous ses gestes semblaient empreints d'une provocation.

"Qui je suis? Idriss Hélias, dite La Rouge, messieurs."

Son nom était reconnu chez les dirigeants des ordres et chez les plus informés. Le jeune ne devait donc pas la connaître.

"Peut-être, mais Ezechiel n'appréciera pas si ce carnival joue dans ses plates bandes. On ne sait jamais dans Paris... Et je crois sincèrement que ce jeune immortel n'a pas besoin de votre protection. Il se débrouille très bien à ce que j'ai pu voir."

Idriss lança une oeillade charmeuse au carnival, aguichante.

"La madame pourrait facilement t'envoyer de l'autre côté du rideau, mon grand. Alors garde à ce que tu dis si tu souhaite conserver toutes tes dents."

Un mouvement de cheveux roux, une cascade de parfum gourmand, l'air faussement outragé.

"Oh, ça vous ferez trop plaisir si je laisser tomber le morceau... Je persiste l'invitation."

*Vous m'avez déjà indisposé, diantre!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Ven 2 Nov 2007 - 17:55

INaélis éclata d'un rire profond:

" Idriss !!! Dit la rouge je n'imaginais pas rencontrer ici une personne de votre status... haha et quelle arrogance! caractéristique des Gesang je suppose. "

Le rire Flamarion ce fit de plus en plus insistant et sarcastique:

"il ce débrouille très bien tout seul quelle tentavive pathétique de l'amadoué de votre côter, peu être ignore t'il votre but en cette terre !"
Il fixa le jeune Carnival:

"Elle et son ordre cherche à anihiller les humains, tout comme l'ordre des carnival. Elle et Ezechiel font parti de la même alliance ,l'alliance de la mort rouge. Moi je fais parti de l'ordre du pécher, un Ordre neutre qui acceuille les renégat qui cherche à protéger l'humanité. Je ne doute pas de vos capacité voila ce pourquoi je veux que vous veniez à Notre-Dame. Ne tombez pas dans la gueule du loup dans tout les cas moi je pense que je vais vous laissez vous ne cherchez peu être pas protection mais vous devez sans doute cherchez des allié, si le cas persiste venez à Notre-Dame."

Bon... et voila maintenant que elle le voulait. Merde! un Renégat Carnival le 1er que Flamarion n'est jamais rencontré , un être qui lui devais d'avoir à ses côtés mais pourquoi laissé cette chienne faire si de toute façon il ne pourrais rien faire. Le mieu a faire était de l'entendre a Notre-dame, il voulait y aller, il ignorait encore qu'il sagissait la du seigneur de notre dame peu être que lorsqu'il le saura il viendra peu etre

Puis il jetta un regard très amusé a la Gesang:

"Vous lasserai-je madame ? je me passerai de votre réponse vos yeux en dise assez."

*chienne un jour tu verra les flammes de mes yeux*

"au Plaisir jeune Immortel, puisse les Flammes guidé votre coeur dans le choix qui sera le mieu pour vous. Je vous laisse avec elle, ses charmes vous trouble alors je vous laisse donc être pleinement troublé."

Il fit quelques pas, puis il ce retourna:

"j'aurais également a mentretenir avec vous mademoiselle lorsque que le temps sera venu, au plaisir La rouge!"

Il pris alors appui sur sa canne et commenca a traversé le champ de Mars, un sourrire au lèvre.
*quelle belle journée*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idriss la Rouge

avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Amiral-maréchal
Ordre : Gesang
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Ven 2 Nov 2007 - 19:21

Idriss serra ses ses dents, les grinçant presque. Ah, si elle ne se retenait pas... Elle lui ferait ravaler ses paroles à cet horrible personnage!

"C'est fort possible. Je connais peu de membre de mon ordre, mais puisque nous sommes la voix du dragon, grand bien nous en fasse!"

Le rire de la gesang finit par se mêler à celui de Flamarion.

"Bon sang, quel avantage aurais-je à amadouer le jeune? Je vous rappelle, Monsieur, que je suis neutre dans toute cette affaire. J'encourage seulement ce carnival à poursuivre sa voie de façon indépendante puisqu'il en est largement capable. Tout comme ceux de mon ordre, je préfère largement l'anarchie aux autres idéologies. Et de vous à moi, Flamarion, c'est plutôt vous qui tentez de l'appater!"

Elle fit quelques pas gracieux vers le moltanor, ses hanches balançant harmonieusement au rythme de sa démarche.

"Je joue carte sur table, Inéalis. Amenez le à Notre-Dame si ça vous chante! J'ai mes intentions, vous avez les vôtres."

La situation ne pouvait que s'envenimer... Comme c'était excitant! La gesang adorait ces moment de tension où tout pouvais basculer, que se soit positivement ou négativement. Ses yeux dorés affrontèrent ceux de Flamarion un moment.

"La décision nous appartient toujours!"

La belle jeune femme ferma légèrement les yeux, ses longs cils frôlant le haut de ses joues halées, sa bouche d'un carmin gourmand offrant un sourire des plus séducteur.

"À nous de faire notre avenir, alors pourquoi ne pas tenter vôtre chance, moltanor? Je suis ici, alors pourquoi retarder un entretien? Parlez! Je vous écoute!"

Un autre rire secoua Idriss, éclairant considérablement son regard et ses traits magnifiquement ciselés.

"Peu résiste à mes charmes, il ne serait pas le premier à succomber. Le gamin semble toutefois ignorer à qui il se frotte!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Sam 3 Nov 2007 - 15:05

Inéalis s'arrêta et revenu un peu sur son chemin, j'avou que jusqu'a maintenant elle menait bien la conversation. Il ne cherchait pas a l'avoir ce carnival il cherchait seulement a faire del ui son disciple, du moin pour lui apprendre l'histoire, le meilleur historien immortel ce devais bien de transmettre son savoir. Mais bon, Virulis devais commencé a en avoir assez de lui, a en voir a ses grand air et à son arrogance:

"Ma chère, moi j'y suis incensible. Votre charme et trop doux et votre parfum reflète celui de la mort. Neutre... une Gesang neutre? la chose me fait rire l'amiral maréchal neutre. Votre venu tombe a un moment ou votre alliance est en train de dominé Paris, l'alliance de la lune faiblit et je nose pas intervenir sous risque de laisser derrière moi des monceaux de cadavre d'immortel! Et a moi nque vous ne désiriez faire parti de ce monceau tenez vous tranquille."

Sa voie était devenu froide et sans aucun prescentiment:

" Vous vouliez jouez carte sur table, et bien les voila ces cartes"

Il fixa le sabre de la jeune gesang, il le ferait fondre si jamais elle s'approchait. et fixa virulis si jamais il sortait son armes, il ferait en fondre les projectiles. Mais il poursuivit néanmoin:

" je ne forcerais pas ce jeune homme, j'ai déja effectué bien des erreurs en cette idée."

Il croisa le regard de la jeune Gesang, le visage sans aucune émotion:

"vos Charmes ne sont pas infaillible, je vous souhaite de les améliorer moi je suis immunisé a votre charme mais vous l'êtes vous au mien. Ce jeune homme ignore peu être a qui il ce fortte mais il a un insticn de survi supérieur au notre, c'est un Carnival tout de même. et vous êtes un ennemi tout ce qu'il ya de plus possible à affronter."

Les paroles qui sorti ensuite de sa bouche fut anormalement interessante, pâle et envoûtante telle un murmure de dryade. la voie d'inaélis devint extrèmement douce et mélodieuse, il s'approcha de Idriss, tourna autour d'elle avec grâce en murmurant des mot que virulis de comprenais pas et qu'Idriss presque en transe ne chercha pas a découvrir. Celle ci sous ne force surnaturelle devint en transe, les mot qui sortait de la bouche de Moltanor était tellement beau que elle fut vite en transe.

Alors que son numéro fut terminé il regarda la gesang dans les yeux avec un visage des plus souriant:

"Vous par contre, vous ne résistez pas au miens a ce que je constate"

Il avait un regard amusé et il lui murmura à l'oreille:

"Vous êtes belle certe mais votre Odeur est celle de la mort et malgrés que je recherche la compagnie des gens de ma race. Je décline donc votre invitation"

IL regarda virulis qui était resté muet:

"Navré de mes maniere ce n'est pas dans mes habitudes. Dans tout les cas, je vous laisse avec elle. Moi le doux parfum de la mort conservé me met des plus mal l'aise"

Il puis il traversa le champ de mars laissant idriss ce relevé de sa transe. il ne voulait plus l'entendre. puis rendu a un certain niveau il bifurqua pour quitterl e champs de vision des deux jeune gens. Il observa leur dire camouflé dans l"ombre de telle façon que même le plus puissant les luna n'arriverais pas a le débusqué. Il observa leur réaction avant de partir vers Notre-Dame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idriss la Rouge

avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Amiral-maréchal
Ordre : Gesang
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Sam 3 Nov 2007 - 23:01

(Mmmmm... Pardon, mais quel pouvoir te permet de me mettre en transe? Ne viens pas me dire que c'est la présence! Alors corrige, Inéalis...)

"C'est ce qu'ils disent tous! Votre grand âge a simplement permit à la raison de prendre le dessus sur les instincts. C'est tout de même triste de ne plus s'écouter..."

Idriss fronça imperceptiblement les sourcils, agacée. Pourquoi ne la prenait-il pas au sérieux? Elle s'y connaissait en arrogance, mais lui, il y excellait d'une manière franchement déplaisante. Non, il se surestimait.

"Qui a-t-il de si drôle là dedans? J'ai toujours été neutre, moltanor, et ce depuis le lointain jour de ma naissance. Nous avons été élevé dans le même milieu, à quelques exeptions près. Vous, vous êtiez le fils tant attendu et élevé chez les prêtres, moi la sauvageonne aux étranges cheveux de feu. Contrairement à vous, aucune idéologie ne m'a été inculquée et si je suis à Paris en ce moment, c'est par choix, par besoin. Je vis principalement des guerres entre alliances et cette ville étant le coeur de l'action en ce moment, je me dois d'y être présente. Disons que je suis une sorte de renégat moi aussi. Je préfère largement travailler indépendemment pour mon propre compte. Y voyez-vous quelques objections?"

Au fond, cette conversation n'était qu'un combat verbal interminable de trois arrogants et orgueilleux personnages. Les trois immortels ne pouvaient donc que s'entrechoquer.

"En effet, vous avez déjà fait assez d'erreurs comme ça."

Sa voix était blanche, sèche et tranchante. Flamarion se mit alors à tourner autour d'elle, ses mots se faisant des plus intéressant. La gesang se laissa emporter quelques secondes, curieuse, puis se reprit.

"Seulement parce que vous usez de vos pouvoirs, monsieur. Mon charme le plus inoffensif est physique alors que vous vous devez usez de magie pour tentez de me charmer. Pensez-y!"

Idriss fit alors une caricature exagérée d'une salamalec, un sourire amusé, presque cruel aux lèvres.

"Je vous baise les mains, mon seigneur, mais j'ai beau être moi-même un phénomène de révolte et d'arrogance, je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi imbu de lui-même! Vous avez beau usez de charmes et flagorner à volonté, vous demeurez tout de même un faquin. Et ça se dit amiral-maréchal et maître de Notre-Dame par dessus le marché! Où va le monde? C'est des gens comme vous qui crée les conflits. Ravalez votre égo démesuré, cessez de juger sans connaître et, peut-être, pourrons-nous avoir une conversation civilisée."

C'est qu'elle avait la réplique cinglante la demoiselle... Mais il l'avait tout de même cherché! N'allez pas dire le contraire! Idriss lui lança un regard, le mettant au défi de relever ses paroles. Contredisez-moi, Inéalis, montrez-moi que je me trompe pour voir... Son rire mélodieux remplit alors l'air de notes délicieuses et cristallines.

"C'est ça, fuis! Tu ne pourras pas toujours partir comme ça, Inéalis! Un jour tu devras te retourner et me faire face!"

Son rire persista encore puis diminua doucement, son regard d'or suivant les pas du moltanor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   Dim 4 Nov 2007 - 13:09

Le rire froid d'inaélis Flamarion ne fit que retentir au loin.

" Respectez un peu votre alliance étant donné que vous vivez d'elle."

Il poursuivit d'une voie lointaine:

"moi je n'ai assasiné personne, je ne créer des conflit qu'avec ceux qui le mérite. je tente desespérement d'aider cette ville alors attention a vos paroles si vous êtes ici pour la défendre alors nous sommes dans le meme camp, mais le fait que vous soyiez de la mort rouge et que vous viviez des guerre et des conflits, ne m'aide pas du tout a vous considérez comme telle. Sur ce je laisse la parole au jeune homme qui n'a dit mot et qui a le droti de bien vouloir s'exprimé. Bonne journée IDriss nous nous reverrons et je ne rabattrait pas mon égaux pour vos beau yeux. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les merveilles de Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les merveilles de Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Le salon du chocolat à Paris
» Lucky mâle type Beagle (paris)
» Notre Dame de Paris
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: La Tour Eiffel-
Sauter vers: