AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les souvenirs d'un vieu sage.(Privé-Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Delvatïs Ogonel

avatar

Nombre de messages : 42
Rang : Ancien Gouverneur
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Les souvenirs d'un vieu sage.(Privé-Gabriel)   Mer 6 Jan 2010 - 10:06

Le lieutenant leva haut la main pour faire signe à son officier supérieur que l'armé adverse arrivait. L'officier sur son cheval regardait au loin, les hautes collines qui lui fessait face. La guerre était imminente et l'officier le savait. Sous son armure serti de platine, il savait qu'Arès en sa fureur avait frapper cette nation et que la guerre était là. Derrière les hautes collines, il n'y avait pas l'immortalité... ni même la gloire. Derrière ces collines, il n'y avait que la mort, pour une centaines de soldats. Il devait hurler l'ordre d'assaut sinon l'ennemi allait les prendre à revers.

La mort était un concept que de nombreux immortels n'ont pas à faire face... les Maréchaux... dans leur pouvoirs, leur arrogance et leur protection de naissance, n'ont pas à l'affronté nécessairement. Si la mort, venait les frapper... sa serait la guerre, ou pire. Les gouverneurs... en particulier ceux de l'alliance de la lune, devait eux faire face à la mort souvent. Il devait mener les troupes mortelles à travers les conflits et les guidés vers la victoire. Ils devaient les protégées.

L'officier leva le bras et l'abaissant, donnant ainsi le signal de l'attaque. Les troupes sous les trompettes et les Hurlements de bataille foncèrent vers l'ennemi qui fonçait lui aussi vers l'armé. Les Solstices étaient pacifique... certes, mais parfois, pour défendre les croisades et les rêves d'ambition d'un roi mortel... il fallait, lever les armes. Il éperonna son cheval et fonça vers l'armé ennemi. Un contact froid traversa la main de Delvatis Ogonel qui tira sa lame de son fourreau. Un épée longue dont la garde était orné d'un soleil. L'assaut dura environ 5 minutes avant que son cheval de rentre dans la bataille.... il leva sa lame et...

Un lourd choc atteint Delvatis Ogonel ! Comme si une massue venait de lui enfoncer le crâne. Merde ! Il avait encore trop bu. Il sortit de son sommeil, qui était plus comme une transe. Tout déboussolé et il ce leva de son matelas puant d'un bond ! Un agent de police venait de lui donner un coup de pied. L'agent lui ordonna de ce lever.

"Aller vieil homme, debout et dégage vite de la. Dormir sous les ponts... pourquoi pas dans les égouts !"

Delvatis, encore tout déboussoler reprit ses trucs, sans dire un mot et quitta l'endroit. Il regarda au loin les agents mettrent le feu à son ptit matelas... Il soupira et en faite, il était un peu triste... la nature humaine restera toujours fidèle à elle-même. Il s'appuya sur son bâton, envelopper dans de la toile grise et marcha jusqu'au café le plus proche. Avec l'argent qu'il avait mandés la veilles, il paya un café. Il passa doucement sa main pour constater la crasse accumulés dans ses cheveux... il devrait prendre un douche, un jour. Il avança donc à travers les rues résidentiels, il repensa à Gabriel et s'amuse à penser au visage du jeune homme qui s'éveillerait avec deux cornes sur la tête. Il avança donc vers l'endroit ou il avait l'habitude de mander et ou il avait eu son affrontement avec Cypher. Souriant d'un air triste, il ne pu pas longtemps partir dans sa rêveries car un être immortel arrivait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les souvenirs d'un vieu sage.(Privé-Gabriel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]
» Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 4 : Un confortable mensonge (Gabriel)
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Les Conseils d'un Sage
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Les Rues Résidentielles-
Sauter vers: