AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 In vino veritas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Jeu 17 Avr 2008 - 0:51

Retenant un grognement, Davielle n'eut pas de réaction particulière, sauf un léger soupir, devinant que c'était à ce genre de mouvement que Phir faisait allusion dans ses avertissements.
Elle ne voulais pas freiner l'énergie débordante de ce danseur invétéré, et sachant qu'elle pouvait lui faire confiance, l'immortelle décida de se laisser faire, et de suivre le mouvement.

Prenant peu à peu gout à la danse, malgré le sentiment d'impuissance face à Phir qui la tenait si fermement, la carnivale souriait, cette fois ci avec une sincérité entière. Et elle se prit tellement au jeu qu'elle se surprit à devancer les mouvement, arrivant à suivre Phir désormais sans problème. À croire qu'elle avait la danse dans le sang. Mais elle n'y croyait pas vraiment.
Laissant son esprit divaguer au rythme de la musique, elle ne se préoccupait même pas de réfléchir aux pas a faire, se laissant guider comme le lui avait demander le luna au regard d'émeraude.

*Si ma pauvre mère me voyait, elle dirait que je suis déraisonnable. Comme je suis contente de m'être enfuie de ce monde infernal qu'était mon clan.*

Mais le corps de Davielle n'était cependant pas habitué a ce genre d'exercice, et même son excellente condition physique ne pouvait prévenir la carnivale de l'épuisement. Et la danse endiablée de Phir commençait a peser fort sur sa musculature. Malgré qu'elle se rendait compte qu'elle adorait la danse, et qu'elle aurait voulu continuer, elle ne pouvait ignorer davantage la fatigue. Mais elle attendrais la fin de la danse, pour ne pas contrarier le luna qui avait eu la gentillesse de la voir autrement que comme une carnivale dégénérée et glaciale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Sam 19 Avr 2008 - 19:29

Phir fut soulagé que la carnival ne réagisse pas agressivement à ce mouvement impudent et imprudent. À son grand étonnement, Davielle s'adaptait très vite, suivant ses mouvements avec une facilité déconcertante. Souriant de toutes ses dents à l'immortelle, ils continuèrent à suivre le rythme, mais le luna la sentait se fatiguer malgré tout. Heureusement, la musique finissait, donnant le loisir à Phir de faire un mouvement de danse surprenant pour la finale. La dernière note mourru et quelques uns applaudirent, les autres trop absorbés par leur jeux de cartes ou par leurs conversations pour prêter attention aux danseurs. L'immortel ria agréablement en raccompagnant Davielle à leur table.

"Je suis agréablement surpris, Davielle, tu es douée!"

(Mon inspiration à pris le bord... Désolée XD Mais prend les devants un peu, veux-tu svp?...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Sam 19 Avr 2008 - 20:00

J'aurais préféré ne pas être aussi douée, je ne serais pas morte de fatigue au moins. J'espère au moins que j'ai été a la hauteur de ton talent.

Davielle souriait, riant de son épuisement. Les cheveux plaqués dans son visage de neige, la jeune femme laissa la tête tomber sur la table, soupirant. Elle n'avait jamais ressenti une telle fatigue après un exercice, a croire que la danse était plus exigeante que de se battre. Relevant la tête, elle croisa le regard vert de son ami, qui souriait.

Mais je vous suis encore redevable de m'avoir fait essayer. Je n'aurais guère cru que quelqu'un puisse vouloir faire danser un glaçon comme moi.

Davielle se moquait ouvertement d'elle-même, ce qui était nouveau, et son regard amusé était beau à voir. Elle changeait de façon effréné depuis qu'elle avait croiser le chemin du luna, et même si elle était inquiète de ses changements, elle ne pouvait pas nier leurs effets apaisants et l'agréable sensation de ne plus être aussi froide qu'avant. Mais elle espérait que ces changements ne partiraient pas après quelques temps.

Fermant les yeux un court instant, Davielle les rouvris lentement, et la fatigue était plus qu'évidente au fond de ses yeux noirs. Mais elle reprit vite ses esprits, ne voulant pas que la soirée s'achève et que les deux reparte chaqu'un de son coté, le jour suivant.




(Bouais, pour ce qui est de l'inspiration, tu n'es pas vraiment toute seule...Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Sam 19 Avr 2008 - 20:54

"Mais évidemment que tu as été à la hauteur!"

Davielle était de toute beauté en ce moment. Ses courts cheveux noirs corbeaux tombaient sauvagement sur son visage opalin, ses yeux brillant d'une lueur presque fièvreuse. Le visage rieur, Phir s'alluma une cigarette, gardant son regard sur la carnivale qui semblait être éreintée.

"Y'a vraiment pas de quoi, ça me fait énormément plaisir."


Un sourire en coin, Phir lui fit un clin d'oeil.

"Car personne ne s'est jamais donné la peine d'essayer de te faire fondre!"

Le luna se leva.


"Aller, je vois bien que tu tombes de fatigue. On ferrai mieux d'y aller, non?"

L'immortel salua Yakir ainsi que d'autres habitués de la place et ils sortirent, le vent frais ravivant leurs esprits échauffés.

"Alors, je te ramène?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Sam 19 Avr 2008 - 21:19

Qui dit que je veux aller dormir? J'ai beau être fatiguée, je n'ai pas l'intention d'abandonner le confort de la nuit et de ta présence.

Davielle lui envoya un clin d'œil, amusée. La nuit avait beau être avancée, et elle épuisée, elle ne voulait pas arrêter pour autant sa balade dans Paris. Surtout que si Phir s'abstenait de lui faire faire de l'exercice supplémentaire, elle pouvait outre-passer sa fatigue et poursuivre encore un bon moment. Et de toute évidence, le luna était encore frais comme une rose. Pas question de lui faire croire qu'elle n'avait pas l'étoffe pour le suivre. Aussi le prit-elle par la main, l'incitant a reprendre son instinct d'aventure. Le vent frais faisait du bien à la carnivale, et lui redonnait des forces, un minimum. Et elle avait bien envie de profiter de la présence du seul homme sur Terre a vouloir l'endurer.

Aller, vous pouvez bien encore tenir jusqu'au matin. À moins que je sois a ce point épuisante et insupportable!

Le regard aguicheur, le sourire amusée, la carnivale attendit, mais elle savait bien que le luna ne résisterait pas longtemps. Aussi imprévisible qu'il était, il y avait des failles qui elles, étaient loin d'être subtiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Lun 21 Avr 2008 - 0:41

"Es-tu sûr de ce que tu avances? Je peux te ramener, sinon, ça ne me dérange aucunement. Surtout qu'une bonne nuit de sommeil ne me ferait pas de mal pour une fois!"

Phir retrouva le sourire aux paroles de Davielle. Décidément, la carnivale avait le don de le faire fondre et de réduire ses barrières à néant, le poussant même quelques fois à faire des folies un peu trop risquées, comme la transformation de tout à l'heure. Il décida de rester prudent, tout de
même...

"Ma présence? Eh bien, je suis flatté, mademoiselle!"


Guilleret, Phir ne répondit que par un autre sourire à la réplique de Davielle. Quelle diablesse! Elle avait comprit que son plus grand point faible était les femmes et elle utilisait cette faiblesse sans aucun scrupule. Le luna détourna la tête.


"D'accord, mais pas trop tard tout de même. J'ai été engagé comme musicien pour une soirée mondaine, je voudrais quand même être présentable!"

En fait, il allait en profiter pour s'emparer de quelques précieux objets. Qu'est-ce qui était tard pour Phir, hein?... Les deux immortels se promenèrent un moment sans trop savoir où ils allaient, profitant seulement du moment présent. Une silhouette se découpant dans la noirceur interrompit pourtant ce moment, mettant le luna sur le qui vive. Un bec de gaz éclaira bientôt le visage blafard de l'homme qui se dressait devant eux, un étrange sourire aux lèvres.

"Quelle surprise! Si ce n'est pas ce cher Lovari..."

Le sadizar, large d'épaule, le visage malsain, s'approcha d'eux, tout sourire.

"Tiens, Amilar! Je me disais que ça faisait trop longtemps que tu n'avais pas pointé ton nez à Paris. Les affaires?"

Amilar ricana.

"Sûrement. Mais tu sais bien que je suis toujours satisfait par tes services. Je n'ai jamais eu de problèmes avec mes commandes."


"C'est parfait. Alors je vous souhaite une bonne soirée."


Son ton était courtois, mais totalement dénué de sympathie, chose étrange pour Phir. Il commença à avancer, mais le sadizar l'arrêta.

"Vous ne me présentez même pas votre amie? Comme c'est discourtois!"


Celui-ci lança un regard de convoitise à Davielle, un regard mauvais où se mêlaient des désirs glauques. Un regard qui mettait extrêmement mal à l'aise... Phir se plaça devant elle, un avertissement brillant colériquement dans ses yeux.

"Elle n'a aucunement besoin de vous être présentée, voilà pourquoi."


"Je ne vous savez pas si protecteur! Je vous en pris, ne jouez pas à ça avec moi. De plus, elle sent l'humain à plein nez. Vous me la vendez pour combien?"


Un grognement lourd de mauvaise augure résonna dans la poitrine du Luna.

"Il n'est pas question de vente ici, alors passez votre chemin, Amilar."


La tension était palpable entre les deux immortels.

"Je vais devoir me servir moi-même, dans ce cas."

Lovari poussa Davielle pour éviter qu'elle se fasse prendre comme victime dans cet accrochage et encaissa un coup de la part du sadizar. Tout se passa rapidement, les deux immortels luttèrent un moment, crocs contre os. Un coup de feu résonna dans la petit ruelle. Son bras droit n'étant plus qu'une patte terrifiante, une arme de destruction massive, Phir acheva le sadizar et bascula ensuite sur le sol, grognant comme un animal blessé.

"Salaud..."

Davielle put entendre un chapelet de jurons en rromani, en plus de voir Phir frapper le corps à grands coups de pied. La balle avait atteint le creux de l'épaule du luna qui pressait la blessure avec sa main droite pour arrêter l'hémorragie. De plus, une vilaine coupure saignait sur sa joue. L'immortel se releva rageusement, aveuglé par la colère et la douleur, une lueur dangereuse brillant dans son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Mer 23 Avr 2008 - 0:37

J'aurais pu me défendre moi même Lovari, malgré que je te remercie de m'avoir probablement sauvé la vie. Néanmoins la prochaine fois, laisse moi au moins le temps de mordre moi aussi, tu n'es pas le seul au monde a pouvoir t'amuser un peu

Moqueuse, l'immortelle lui décocha un regard plein de fausses reproches, mais son sourire disait bien le contraire.
Se retournant vers le corps, Davielle laissa échapper un grognement menacant, un dégout profond remplaçant son sourire.
Le sadisar n'avait pas attaqué l'humaine ou l'immortelle, mais bien la femme, et elle trouvait horrifiant le comportement typiquement masculin qui consistait a prendre la femme comme un objet vivant.
Mais en reposant les yeux sur Phir, elle laissa tomber son agressivité et sa rancune féminine, et préféra rendre le service. Le luna avait l'air agité et agressif, et elle se doutait qu'il y avait un risque de laisser indompté, un tel loup sauvage en pleine ville. Posant une douce main sur son épaule indemne, elle la lui pressa gentiment, histoire de le ramener sur terre.


Si tu ne te calme pas, les invités de la petite soirée mondaine vont se plaindre de ta mauvaise humeur.
Le sourire de la carnivale se voulait espiègle, mais sans moquerie, ne voulant pas que Phir imagine qu'elle prenait l'incident à la légère. Son regard de ténèbres s'était refroidit lui aussi, mais pas asser pour cacher l'étincelle qui y brillait encore, plein de malice.
Aller, vient et cesse d'y penser. Si ce n'était pas toi qui l'aurait tué, ça aurait été moi. Et tu n'es pas responsable de l'idiotie de cet homme.

La jeune femme jeta un œil sur les blessures du luna, mais elle préféra lui laisser le soin de s'en occuper, impuissante à l'aider d'avantage. L'observant avec douceur, le temps qu'il se calme, Davielle demeura en silence, tout en veillant a ne porter aucun regard a la carcasse de l'immortel qui gisait a leurs pieds. Heureusement que l'endroit n'était pas beaucoup fréquenté, mais malgré tout, elle veilla a surveiller les alentours, cherchant le moindre mouvement de ses yeux couleur de nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Ven 25 Avr 2008 - 19:23

"Que voulez-vous, c'est un réflexe typiquement masculin, non?"

Phir sentit la main de Davielle se poser sur son épaule en santé, ce qui eu un effet immédiat. Ce contact le détendit et, après la douleur cuisante du moment, son épaule meurtrit n'était plus qu'engourdit, la blessure saignant abondamment. Enfin, ce n'était pas la première fois qu'il recevait une balle... Il sourit légèrement malgré tout, la main sur la plaie.

"Responsable? Mais je ne me sens aucunement responsable de la mort de cet imbécile et il fallait que ça arrive un moment, de toute façon. As-tu déjà reçu une balle? Non, hein?"

Le luna grimaça de douleur.


"Laisse-moi te dire que ça fait horriblement mal. Je ferai mieux de me soigner avant de devoir m'amputer ou me vider de mon sang. Je suis déjà bien parti pour ça! Suis moi, je n'habite pas très loin."


Lovari passa le plus possible dans des ruelles calmes pour éviter les passants aux regards indiscrets et ils arrivèrent devant un façade discrète de maison à l'architecture classique. Phir l'invita à entrer. Une petite cuisine, une grande pièce faisant office de salon et de bureau et une petite chambre. L'appartement entier était légèrement décrépit et remplit de livres de toutes sortes traînant un peu partout, des romans pour la plupart. Naturellement, l'immortel aurait pu se payer quelque chose de plus luxueux, mais il n'en avait jamais ressentit le besoin. Dans des coins séparés du salon trônaient une contrebasse et un violoncelle. Phir se dirigea vers la cuisine et revint avec une serviette, une petite bouteille de vodka, du fil, une aiguille et un couteau affuté. Il s'assit ensuite sur un vieux divan et enleva avec difficulté son manteau, puis sa chemise, révélant son torse svelte et musclé couturé de cicatrices et décoré de deux tatouages.

"Ça va faire mal..."


Nerveusement, il prit un bout de cuir et le plaça entre ses dents, puis ouvrit sa plaie en étoile avec le couteau, une sueur froide sur son visage. Avec difficulté, il alla chercher la balle qui s'était logé dans son épaule avec le même couteau et parvint finalement à la sortir. Vite, Phir versa de l'alcool sur la blessure, à sa grande douleur, essuya la plaie et commença à la recoudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Sam 20 Sep 2008 - 20:04

Mal à l'aise, la jeune femme détourna le regard de se macabre raccommodage. Elle avait vu pire, mais marge tout, elle n'aimait pas le spectacle.Se mordant la lèvre de plus belle, elle fit le tour de la pièce, évitant le contact visuel, préférant porter son attention sur la décoration des lieux. Mais peut intéressée, malgré que la pièce était agréable, elle se contenta de jeter un œil par la fenêtre.Avisant les instruments et les nombreux livres éparpillés sur de grandes étagère, Davielle s'approcha, soudain ramené à une époque où les livres étaient ce qu'il y avait de plus précieux. Elle avait toujours aimé la lecture, mais pour cette fois, elle préféra passer de fin doigts sur les couvertures et les reliures, un brin de rêverie dans le regard. Elle évita aussi de s'approcher du violoncelle, réprimant une envie d'en pincer les cordes.

Retournant finalement son attention sur Phir, elle soupira un instant, découragée de voir tout le sang qui avait couler de la plaie. Mais elle laissa le silence parler pour elle et ne fit que s'approcher nonchalamment, un air tranquille sur son fin visage blanc. Elle devait admettre qu'il avait du cran, et qu'il était probablement asse têtu pour garder sa bonne humeur malgré sa blessure. Mais ça, il fallait encore le prouver...

Assise non loin, elle ne dit mots, laissant le luna se remettre de sa chirurgie maison, tout en lui offrant un doux sourire chaleureux, le genre de sourire qui n'apparaissait malheureusement pas très souvent sur le visage de la carnival. Au moins il en valait la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: In vino veritas   

Revenir en haut Aller en bas
 
In vino veritas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Flashback] In vino veritas (Ausonius Niger et Numerius Petronius Vospicus)
» ? LE TOP SITE DE MAGNA VERITAS
» Après la fête, à "Veritas Alibi"
» Veritas odium parit, obsequium amicos.
» ? Le Guide du Joueur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: L'Ange-Cornu-
Sauter vers: