AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 In vino veritas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: In vino veritas   Dim 6 Avr 2008 - 13:43

"Aller, ne faites pas cette tête, je ne vais pas vous manger!"

Davielle avait, en effet, réagit difficilement à sa médecine, sans toutefois perdre le contrôle. Ses doigts glissèrent sur le bras de la carnival, doucement.

"Par les cornes du dragon rouge, seriez-vous entrain de rougir, mademoiselle?"

Phir fit un sourire charmeur et releva délicatement le menton de la jeune femme. Son regard croisa le sien, deux émeraudes croisant un océan de noirceur.

"En bien oui! Qui l'aurait cru?"


Le luna agrippa agilement la taille de la jeune immortelle, lui sussurant quelques mots à l'oreille.


"Prends garde à toi, Davielle, je suis un redoutable séducteur et tu me plais. Si je vais trop loin, ne te gênes pas pour me le faire savoir, c'est plus fort que moi quelques fois."

Avant qu'elle puisse réagir, Phir s'était déjà éloigné, regardant autour de lui afin de s'orienter.

"Alors, vous venez? L'ange-cornu c'est par là-bas."

Les deux immortels marchèrent quelques minutes avant d'arriver à un coin sombre d'une ruelle en cul-de-sac où l'enseigne de L'Ange-cornu se laisser discrètement bercer par le vent. Phir cogna trois fois sur la porte avant qu'un petit volet s'ouvre, laissant entrevoir deux yeux bleu.


"Mot de passe?"


"J'ignore votre nom, mais il vous sied à merveille. C'est moi, Phir Lovari."


Le volet se ferma et la lourde porte finit par s'ouvrir, laissant place à un valkar du nom de Samaël. En le voyant ainsi magané, le valkar fronça ses sourcils broussailleux.


"Vous vous êtes encore mis dans le pétrin, hein? Et cette fois, ne venez pas me dire que c'est en faisant de la musique."

Phir sourit de toutes ses dents, un petit rire se faisant entendre.


"C'était seulement un accrochage. Encore en jouant de la musique, j'imagine."

Samaël leva les yeux au ciel, puis remarqua Davielle. Un air de méfiance se dessina sur son visage.


"Phir, qu'est-ce que..."

"Non, non, elle n'est pas humaine! C'est une immortelle malgré les apparences. Grâce à son odeur humaine, elle peut aller espionner les scientia et les chasseurs sans se faire prendre. Enfin, c'est une longue histoire."

Le propriétaire de l'Ange-cornu sembla satisfait de cette explication et les amena à un table pour deux. Comme il l'avait dit précédemment, cet endroit était exclusivement cotoyé par des immortels, peu importe la race.


"Impressionant, non?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Dim 6 Avr 2008 - 16:10

Bah, un grand rassemblement d'immortels snobinards qui n'impressionnerais personne sauf un humain ordinaire. Moi il ne m'impressionne guère.

Davielle lui lança un regard en biais, jouant l'air blasé à merveille. Entrant dans la vaste pièce, elle ne jeta guère de coup d'œil, sachant déjà que les regard se poserais sur elle, et elle seule. Nonchalante, elle s'installa a la table que leur avait indiqué le valkar Samaël, et observa Phir, un sourire amusée au lèvres.

Mais l'endroit est agréable, malgré que je suis convaincu que vous auriez préféré que je n'y soit pas, a l'idée que j'attire les regards courroucé de ses têtes immortelles sur vous également.

Davielle prenait la tension ambiante avec tact, même si au fond d'elle, elle était terrifiée. Un seul des immortels attablé dans la salle pouvait se débarrasser d'elle en un rien de temps, et la carnivale sans pouvoir se sentait a ce point vulnérable qu'il devait a un miracle qu'elle est accepté d'entrer. Mais seul les ténèbres des iris de Davielle montraient la tension qui était sienne, et le sourire détachée de l'immortelle n'était qu'un leurre.

Mais je vous remercie pour l'explication que vous avez fourni a l'immortel. Audacieux de faire croire que je poursuis ou espionne les scientias. Néanmoins je suis flattée.

Souriant, elle observa les alentours, et remarqua que peu d,immortels semblaient encore s,interroger a son propos. Mais elle devinait que l,ambiance ne resterais pas calme très longtemps...et que quelque,un viendrais vider le fond de sa penser asser rapidement. Patience!


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Dim 6 Avr 2008 - 23:25

"Ce n'est pourtant pas ce que vous pensez réellement."

Avant qu'il puisse rajouter autre chose, une serveuse se présenta à leur table. C'était une pulpeuse kaldra au visage de courtisane, un large sourire découvrant des dents régulières.

"Qu'est-ce que je vous sers?"


Elle lança une œillade à Phir, puis un regard curieux, un peu interloqué, à Davielle, mais ne posa pas de question. Tant mieux.


"Un steak très saignant, bleu même! Sinon, je prendrais un verre d'absinthe. Et vous?"
Demanda-t-il à l'intention de la carnival.

"Parfait! Vous travaillez ici depuis longtemps, mademoiselle? Je ne crois pas déjà avoir eu le plaisir de vous croisez ici et je suis un habitué."


"Non, je suis nouvelles."


Un large sourire enjôleur caressa les lèvres de l'immortel. La jeune kaldra sourit, charmée.


"C'est bien ce que je me disais. Enchanté dans ce cas!"


Après avoir commandé et lancé un dernier regard à la serveuse, le luna reporta son attention sur sa compagne, de la malice en quantité industrielle dans le regard.


"Désolé, je devais le faire!"

Phir posa une bourse sur la table, laquelle ne lui appartenait aucunement.


"C'était évident qu'elle était nouvelle! N'importe qu'elle serveuses habituées à l'endroit savent qu'il ne faut pas m'approcher à moins d'un mètre!"

L'immortel fixa la table quelques secondes, puis reporta ses yeux vers Davielle, assise devant lui.


"Pour le reste, ne vous inquiétez pas. Personne ne veut vraiment se soucier d'une immortelle qui sent un peu trop l'humain. Ils sont tous trop occupés et n'ont pas tous la faculté de percevoir les odeurs très développée. Si quelque chose arrive, je suis de votre côté."


Lovari retrouva son sourire, mais cette fois d'une façon plus tendre, plus douce que son habituel sourire d'une férocité étonnante où l'on lisait une rage de vivre, une combativité.


"Mais non, je suis très heureux de me trouver ici en votre compagnie. Qu'ils pensent ce qu'ils veulent! Vous n'avez vu qu'une parcelle de ce que j'étais capable tout à l'heure et là, je ne réfléchissais pas, disons. Alors qu'ils me provoquent si ça leur plait! Soit, vous n'êtes pas comme les autres immortels, mais ce n'est pas une raison. J'ai bien des cornes et personnes ne me cherche pour ça."

....
En fait, ils n'en avaient pas le loisir. Phir, étant un être au sang très chaud, s'emportait facilement et ne se laissait pas marcher sur les pieds. La serveuse finit par revenir, l'air paniquée avec ses deux plats. Après les avoir posés, le luna lui rendit sa bourse, un large sourire aux lèvres. Surprise, elle la récupéra ensuite avec un air outré.

"C'était plus fort que moi. Vous pouvez compter, il y a exactement le montant avec un pourboire pour m'excuser."


Phir lui fit un clin d'oeil enjoué.


"La prochaine fois, vous ne vous laisserez pas avoir par des voyous comme moi!"

L'immortel prit une allumette et la mit dans l'absynthe, un petit feu s'allumant à l'intérieur du verre et faisant fondre un cube de sucre tenant sur une cuillère, puis il remua l'alcool et en prit une gorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Dim 6 Avr 2008 - 23:56

Davielle se détendait peu a peu, se rendant bien compte que Phir avait raison. Néanmoins, valais mieux rester prudent.
L'observant tranquillement préparer son absinthe, la carnivale laissa son regard un peu dans le vide, observant la flamme un instant avant qu'elle ne disparaisse. La viande à point au dessous de son nez, Davielle pouvait se détendre. Sa folie meurtrière irait se cacher bien loin pendant un bon moment.
Mangeant tranquillement, redevenue muette, l'immortelle observait de ses yeux de glace la salle avec détachement, et fini par poser son regard sur Phir, qui semblait lui aussi avoir retrouver son calme. Le détaillant encore une fois, elle sourit. Elle n'avait jamais pris le temps de détailler les carnivals de son clan, mais elle se doutait qu'aucun ne fut aussi intéressant ni aussi beau que celui ci.

Retrouvant ses esprits, elle secoua ses cheveux noirs, et revint au présent. Observant encore une fois autour d'elle, Davielle ne vit personne qui la regardait encore, les immortels préférant se désintéresser d'elle. Et bien tant mieux.


Je suis quand même étonnée que cet endroit soit si calme malgré la présence d'autant d'ordre. J'aurais cru qu'il aurait été difficile de contrôler tout le monde, surtout avec les tensions qu'il doit y avoir dans une ville aussi grande.

Davielle croisa le regard vert de Phir, et détourna la tête presque sur le champ, jetant son dévolu sur le feu de foyer qui brillait non loin de là. Elle ne savait pas ce qu'il avait de si attirant, mais il en devenait agaçant. Voyant du coin de l'œil son sourire moqueur, elle se mordit la lèvre, souriant à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Lun 7 Avr 2008 - 18:51

Sirotant un moment son breuvage, Phir finit par s'attaquer à son repas, à la fois vorace et pensif.

"Vous savez quoi? Je trouve injuste de vous laissez seule à l'affut de tous les regards et des préjugés. Or donc, j'ai décidé de vous accompagnez."


Sur ce, il retira son gavroche, laissant à qui le voulait le loisir de jeter un œil sur ses cornes. Celles-ci étaient d'un blanc cassé et paraissaient solides, petites et grandes à la fois.

"Voilà."

Ce fut tout ce qu'il avait à dire là-dessus. En fait, le luna voulait voir si Davielle allait finalement laisser sa curiosité parler.

"Je l'ignore en fait. Toutes les armes sont interdites dans l'établissement, mais d'après moi, les immortels ont quelques fois besoin d'oublier leurs différents. Ce n'est pas parce que le voisin est d'un autre ordre qu'il faut nécessairement l'anéantir. Bien sûr, il arrive que des combats éclatent, mais les fautifs sont rapidement jetés dehors."

Phir jeta un regard autour de lui et s'arrêta un moment sur un groupe de trois personnes, deux tempers et un seth. Une temper lançait des regards séducteurs au seth qui semblait ne pas y prêter attention.


"Vous voyez cette femme? Ça fait maintenant deux semaines qu'elle vient ici et elle essaie encore de séduire ce seth. J'aime bien observer le langage du corps."

Étonnamment convainquant, Lovari imita les gestes de la femme, son croisement de jambes, sa façon de bouger la tête, son regard. Il garda l'illusion quelques secondes, puis éclata de rire, revenant à ses manières habituelles.

"Je ne suis pas un travesti, si c'est ce que vous pensez! Seulement... Il m'arrive de faire des plans et d'avoir des idées inusitées et peu recommandables. Ça peut être utile."

Phir remarqua le regard furtif que Davielle lui jeta et la regarda curieusement, un petit sourire au coin des lèvres.

"Vous voulez en parler?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Mer 9 Avr 2008 - 22:22

Davielle manqua éclater de rire devant les pitreries du luna, qui se moquait ouvertement du monde. Elle devait admettre le trouver sympathique et agréable, malgré qu'un tantinet agaçant. Tant pis. Silencieuse, elle préféra ne rien répondre a sa question, ne voulant pas alimenter le feu de moquerie de Phir. Et sachant très bien que peu importe ce qu'elle aurait dit, elle savait qu'elle ne l'aurait pas abuser le moins du monde. Mais son regard adoucit, et son sourire amusé valaient la peine d'être vus.

Vous ne vous lassez jamais de vous amuser, je me trompe?

Davielle jeta finalement un œil sur les deux cornes qui ornaient avec une certaine élégance la tête de Phir. Curieuse pour une bonne fois, elle se retint néanmoins de lui poser la moindre question, se mordant la lèvre de plus belle. Elle ne savait pas d,où elles venaient, mais elle devinait que le luna cacherai leur provenance en détournant le sujet, comme il en avait probablement le tour.

Dans tous les cas, je peux probablement me considérée chanceuse de ne pas attirer l'attention autant que je l'aurai crue. Bah tant mieux, ça évite de passer une mauvaise soirée, comme si elle pouvait empirer avec vous dans les parages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Mer 9 Avr 2008 - 23:32

"On n'a qu'une vie, non? Quoique des fois ce n'est pas nécessairement pour m'amuser et ce n'est pas toujours positif. Enfin, c'est une autre histoire."

Phir soupira, pensif un moment avec sa cigarette à la main, et avala une gorgée d'absynthe. Celle-ci était à point, l'équilibre entre le goût de l'alcool et celui de l'anis, parfait. Dommage qu'il y en presque plus d'aussi bonne qualité! Son repas finit, le luna tira une bouffée de sa cigarette.

"Je sais, je fume comme une cheminée!"

Un vif éclat brilla dans son regard vert.

"Je vous agace, mademoiselle?


Phir suivit le regard de Davielle et surprit l'intérêt qu'il démontrait pour ses cornes. Un sourire amusé rajouta du charme à se visage déjà charmant.


"Ça vous tiraille, hein? Vous commencez à vous découvrir, Davielle, faites attention! Quoique ce n'est pas pour me déplaire."

L'immortel lui accorda un clin d'oeil complice.


"En fait, c'est une malédiction que mon père à lancé à ma mère alors qu'elle était enceinte de ma personne. Voyez-vous, elle me ressemble énormément... Enfin, je lui ressemble énormément."

Parler de sa mère semblait difficile, mais Phir cacha rapidement et efficacement ce chagrin aux yeux de la carnival.

"Elle courrait les quatres coins du monde, libre comme le vent. Donc lorsqu'elle décida de quitter mon géniteur, il le prit mal et lui lança cette malédiction qui retomba sur moi. Voilà l'histoire!"

Phir souffla élégamment une volute de fumée, cherchant malgré lui une position confortable sur sa chaise. Celle-ci trouvée, l'immortel reprit une gorgée de sa boisson. Étrangement, il eu l'air presque sérieux, altère l'espace de quelques secondes.

"Arrêtez donc de vous mordre la lèvre, vous allez finir par vous blesser... Ce qui est déjà le cas, en fait. Ne bougez pas."


Lovari s'avança un peu et tendit le bras pour essuyer le mince filet de sang qui coulait sur le menton de la demoiselle.


"Les personnes ici ne cherchent pas vraiment à se battre, j'imagine. Mais ils manque quelque chose en ne vous regardant pas!"

Les yeux rieurs, Phir pianota la table de ses doigts agiles.

"Je suis si terrible que ça? Aller, avouez que vous vous amusez quand même en ma compagnie! Je ne crois pas être morne et terne comme beaucoup dans ce monde. Je suis seulement... Un peu trop impulsif et spontané?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Jeu 10 Avr 2008 - 0:06

Davielle resta pensive, étonnée de voir que Phir n'avait rien fait pour lui cacher une histoire qui aurait pu être considéré comme compromettante. Mais heureuse et quelque peu émue de voir qu'il lui faisait asser confiance pour le lui révéler. Fermant les yeux un instant, savourant le départ de sa folie carnivale, elle les rouvris avec lenteur et calme, et sourit avec bonne humeur. Il était vrai qu'elle devrait probablement faire attention, et qu'elle aurait intérêt a ne pas s'ouvrir trop rapidement dans un monde dangereux, mais Phir avait le don de la détendre et elle n,eu cure de son avertissement moqueur. Elle ne lui enlèverait pas le plaisir d'être le premier a la faire s'ouvrir. Et probablement le dernier avant un bon moment.

D'accords, j'admets que je ne peux pas m'avouer ennuyée. Et ce grâce a vous, je vous remercie. Je ne suis simplement pas habituée a votre énergie. Je n'ai guère rencontrée d'immortels aussi...frivoles!

Le sourire de Davielle laissa voir pour un moment l'être qu'elle aurait pu devenir, si on l'avait laisser vivre en paix. Un sourire éclatant et vibrant, accentué par le rouge carmin du sang resté sur ses lèvres.

Mais je ne voit pas pourquoi je me plaindrais. Avoir un guide maudit, impulsif, frivole et complètement timbré, doublé d'un charmeur invétéré, je ne vois pas en quoi je pourrais m'ennuyer!

La carnivale s'appuya nonchalamment sur le dossier de la chaise, un sourire provocateur sur le visage, les yeux brillant de malice et de vie. Les cheveux en parti dans le visage, elle observa le luna avec son éternel regard embrumé d'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Jeu 10 Avr 2008 - 22:17

"Tu m'as l'air plus détendu, c'est une amélioration! À propos, ça ne te dérange pas si je te tutoies?"

Détendu lui aussi, Phir sentait avec plaisir la douce chaleur de l'alcool envahir son corps. Quelques musiciens jouaient sur une petite scène une musique d'ambiance au rythme agréable. Le luna regarda intensément Davielle, le regard pétillant et presque surnaturellement vert, d'une profondeur engouffrante.

"Frivole! Oui, je me retrouve bien dans ce mot."

Lovari finit son verre d'alcool et en redemanda un à une serveuse qui passait par là.


"Quoiqu'il en soit, tu as un magnifique sourire quand tu veux!"


Ses lèvres carmine semblaient maquillées du plus beau des rouges à lèvre, son sourire brillait de milles feux. Il aspira presque nerveusement une bouffée de cigarette.

"En effet, t'en a pour ton argent! huuum, en parlant d'argent, tu me rappelleras de te rendre ta bourse..."

Phir prit un air contrit, les yeux baissés sur un couteau avec lequel il jouait habilement.

"Tu devras me garder à l'oeil à l'avenir! "


Un large sourire dévoila un beau sourire charmeur. Ses paroles avaient un sous sens puisque, en plus d'avoir des tendances cleptomanes, Phir se laissait souvent aller à la débauche, fumant et buvant plus que nécessaire.
En la voyant ainsi, assise négligemment sur sa chaise avec ce regard bouillant, son visage caché par quelques mèches, l'immortel ressentit une vague brûlante de désir qui parût quelques secondes sur son visage. Son second verre absinthe arriva et il recommença le même rituel précédent sa dégustation. Puis, Lovari leva son verre, surveillant tout de même ses paroles plus qu'avant.

"À la tienne, Davielle, choukard rromni! On ne se connaît que depuis une heure à peine, il reste encore beaucoup de secrets à percer pour chacun de nous deux, mais je persiste à croire que tu es plus que ce que les autres voient."

Phir finit son verre cul sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Jeu 10 Avr 2008 - 23:31

La carnivale resta stupéfaite, se rendant bien compte que le malandrin sympathique qui se tenait devant elle l'avait bel et bien roulé. Mais loin de s'empourprer, elle éclata de rire, admettant son erreur. Levant les yeux au ciel, mimant l'exaspération, elle sourit, amusée plus que jamais. Elle aimait de plus en plus la personnalité de cet homme imprévisible, et ne voyait pas pourquoi elle aurait du lui en vouloir. Et s'il était représentatif d'une partie des immortels de Paris, elle risquait de bien s'entendre avec la ville lumière.

Tant qu'elle ne soit pas vide quand elle me reviendra...

Davielle eu un sourire espiègle, et de fausses menaces voilèrent un instant ses sombres iris, au travers de ses longues mèches de cheveux.

Mais ne vous faite gaffe a ce que je ne vous y prenne pas un jour...Je pourrais devenir méchante!

Le regard faussement aigu de la carnivale ne cacha pas la malice qui s'y cachait. Elle ne le connaissait que depuis peu, mais elle devinait qu'elle ne risquait pas de perdre la confiance qu'elle avait de plus en plus envers lui. Elle ne s'attachait généralement a personne, mais Paris risquait de voir apparaitre des exceptions...Et Davielle compris que peu importe les risques qu'elle prenait, elle allait y prendre gout.

Sinon, a moins que vous teniez a rester ici toute la nuit, je propose qu'étant repu, nous pourrions reprendre la visite de la ville. J'aime bien cet endroit, mais je ne crois pas que ce soit le seul attrait de cette ville.

Davielle n,aimait pas rester trop longtemps au même endroit. Et même si Phir semblait changer la majorité de ses habitudes, il ne parviendrais probablement pas à la débarrassée de son impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Ven 11 Avr 2008 - 0:01

Phir apprécia grandement la réaction de Davielle à l'annonce de la disparition subite de sa bourse. Au moins il n'y avait pas de subite colère! D'un mouvement vif, le luna lança la pochette de cuir sur la table, celle-ci attérissant en face de la carnival avec un petit bruit sourd.

"Il ne manque pas une pièce! Tout dépendant de si je sais toujours compter..."

Nouvel éclat de rire. En fait, l'immortel était un peu éméché, le tout ne l'aidant pas vraiment à contenir son hilarité. Boire deux verre considérables d'absinthe...

"Si je recommence, vous ne m'y prendrez pas! Oh, vous n'êtes pas convaincante. Je vous apprendrez à l'être si vous le voulez. Pour le moment, c'est moi qui paye! C'est ma tournée."


Phir apostropha gentiment une serveuse et paya la note.


"Alors vous voulez déjà fuir l'endroit? Par exemple, gardez moi à l'oeil, sinon je risque fort bien de finir cette soirée saoul comme une botte et de me réveiller demain midi avec une horrible gueule de bois!"


L'immortel se leva et replaça son gavroche sur sa tête afin de cacher ses cornes, puis écrasa son mégot de cigarette dans le verre vide.. Décidément, cette jeune femme s'était libérée de son masque de glace! Il se dirigea donc vers la sortie avec Davielle. Lorsque la porte se referma, Phir se retourna brusquement et embrassa la carnivale, conscient des risques qu'une telle action pourrait avoir. Peut-être accepterait-elle, peut-être refuserait-elle... Tant qu'elle n'essayait pas de le mordre! Malgré un certain instinct qui lui dictait de s'en aller, le luna insista, passant ses bras autour de la taille de Davielle.


Dernière édition par Phir Lovari le Ven 11 Avr 2008 - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Ven 11 Avr 2008 - 0:50

La carnivale ne fut pas surprise outre mesure par le brusque mouvement de Phir, mais l'agression, comme son instinct le lui faisait croire, la fit réagir avec violence. Elle tenta de le repousser avec force, se débattant comme un démon, et ses crocs aigus manquèrent de peu de mordre la chair tendre du cou du luna un peu trop aventurier...

Mais l'immortel semblait décidé a gagner la partie, et même si la force de Davielle aurait pu rivaliser avec celle de Phir, la mauvaise position de la carnivale ne lui permit pas de se dégager.
Et Davielle fini par deviner que c'était loin d 'être une véritable agression physique, et laissa tomber. Le visage baissé, évitant le regard de Phir, devenue mal a l'aise et timide en quelques secondes seulement, la carnivale ne se battit plus pour se libérer.
Elle ne savait pas ce que tout ça signifiait vraiment, puisqu'elle n'avait jamais apprit à affronter ce genre de situation. N'ayant jamais vécu dans un monde chaleureux, elle ne pouvait pas comprendre toutes les nuances. Mais elle se rendit compte qu'elle n'était finalement pas dans une position désagréable. Se calmant peu a peu, son cœur reprenant un rythme plus lent, la carnivale secoua ses cheveux d'ébène, refusant toujours de croiser le regard d'émeraude de son ami.

Mais elle fini par retrouver un sourire, plus faible, et relevant le regard, elle pâli en voyant un filet de sang couler du cou de Phir, causé par les dents qui avaient dangereusement frôlées la peau, la déchirant légèrement. Passant des doigts, elle en essuya une partie avec une délicatesse toute féminine.


Je vous demande pardon pour ça, je n,ai pas voulu vous blesser le moins du monde. Au moins nous sommes probablement quitte, avec la blessure que vous m'avez fait sur le bras tout a l'heure.

Un frêle sourire moqueur retrouva son chemin sur les lèvres de Davielle, qui reprenait sa confiance. Elle se sentait d'avantage détendu entre les bras du luna, pour une raison qu'elle ignorait. Mais ce qui est agréable n'est jamais renié. Elle savait bien que c'était ce que souhaitait probablement Phir, et qu'il allait se venter d'avoir réussi a l'amadouer. Tant pis, il y avait des exceptions, et ce luna en était probablement une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Ven 11 Avr 2008 - 17:31

Surpris lui-même par son geste impulsif, Phir recula d'un bond.

"Diable! Désolé, je ne voulais pas, c'est... Enfin, je veux dire que..."


Une main derrière son cou, le luna parût pour une fois réellement mal à l'aise, presque gêné. Les deux immortels s'évitèrent donc du regard pendant quelques secondes, ne sachant trop comment réagir. Pour sa part, il ne s'en voulait pas trop de s'être accordé le plaisir de goûter ses lèvres, mais d'un autre côté, son geste n'avait pas du tout été prévu et Phir redoutait que tout cela pose un malaise entre eux.


Soudain, le luna sentit des doigts essuyer délicatement quelque chose de chaud dans son cou. Son regard croisa celui de Davielle et il sourit timidement. Saisissant son poignet avec douceur, Phir le repoussa et enleva le sang qui marquait ses doigts.

"Ce n'est pas grave. Une de plus ou de moins, quelle importance? J'ai tellement de cicatrices que ça ne paraîtra même pas."


L'immortel se retourna un moment et fit quelques pas pour finalement faire face une fois de plus à Davielle, un sourire velouté aux lèvres.


"Écoute, je ne suis pas un salaud, seulement un bon diable. J'ai tout simplement agis... Impulsivement. Si j'ai agis trop brutalement pour toi, je m'en excuse et si tu ne veux pas, je respecte ton choix."

Tout cela avait été dit avec une grande sincérité. Tout de souplesse et de repentir, Lovari s'approcha lentement de Davielle avec un air hybride entre un chat qui demandait de l'affection et un chien battu.

"Tu me pardonnes, au moins?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Sam 12 Avr 2008 - 13:40

Te pardonner? Jamais au grand jamais un carnival ne pourrais pardonner quoi que ce soit!

Un éclair faussement agressif au fond de l'œil, la carnivale le fixait avec intensité, mais le grand sourire malicieux et espiègle que Davielle avait au visage démentait le sentiment de colère de son regard, montrant sa bonne humeur et son amusement. Son sourire changea et devint moqueur, plein de malice, et son regard perdit sa menace. Elle avait bien l'intention de profiter de la situation pour ce moquer de lui, gentiment.

Mais c'est ton jour de chance Phir, je ne me sens pas l'humeur d'être un carnival, du moins pas ce soir.

Bien sur que je te pardonne.


Son sourire adouci, elle observa son ami avec douceur, le rassurant. Mais son regard ne se dénua pas de l'espièglerie qui était devenu lemot clef de la soirée.

Mais malgré tout, l'immortelle se sentait encore un peu mal à l'aise, elle ne savait pas trop sur quel pied danser. Elle était préparé a faire face a beaucoup de situations dangereuses, mais les situations sociales étaient bien la dernière chose qu'on avait penser a lui apprendre.


Néanmoins, si on pouvait changer de sujet et repartir, ça pourrait s'avérer être une bonne idée. A moins que vous ayez autre chose a faire.

Davielle avait retrouvé son brin d'impatience, et son regard pétillant le démontrait plutôt clairement. Elle ne voulait pas presser le luna, mais elle aimait le mouvement, et elle n'aimait pas rester immobile, surtout quand le fond de l'air s'appelait malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Sam 12 Avr 2008 - 14:14

Phir soupira de soulagement. Tout était oublié.

"Tant mieux! Oui, ce serait certainement une meilleur idée de repartir sur un autre sujet, histoire de... Je ne sais moi, de dissiper le malaise?"

L'immortel fit un sourire féroce, une grande force animale se dégageant de cet être hors du commun.

"Qu'on soit carnival, luna ou autre, quelle importance? Nous vivons tous sur les mêmes terres. Le pardon est universel, non? Quoiqu'il en soit, je suis heureux de me voir gracié! Aller, soyez qui vous voulez! Personne ne vous connaît ici, profitez en pour faire des folies et vous laisser aller."


Lovari pouvait lire l'impatience qui se dégageait de toute la personne de Davielle, une impatience bouillante. Amusé, il finit par lui prendre le bras et l'entraîna gentiment à l'intersection entre la ruelle et la rue principale.


"J'essaie de déterminer où je pourrais bien t'amener..."


En reculant, il bouscula légèrement un aristocrate qui lui jeta un regard offusqué. Phir se retourna vers lui, un large sourire aux lèvres. Tout en effectuant une courbette gracieuse, quoique moqueuse:

"Pardonnez-moi, monsieur, cet accrochage disgracieux!"

L'homme en question reprit son chemin en grommelant dans sa barbe. Quand au luna, il ne put s'empêcher de rire, ses crocs pointus largement découverts.

"Bon sang, je plains ces gens! Ils ne savent pas ce qu'ils manquent! Tellement imbus d'eux et scandalisés par les plaisirs de la vie qu'ils passent à côté de tout, même de l'essentiel! C'est triste."

Ses yeux vert émeraude parcoururent rapidement la rue peu passante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Sam 12 Avr 2008 - 14:43

Davielle se retint de rire devant le pauvre passant, riant principalement de Lovari plutôt que du triste bougre. Ses fanfaronnades étaient délicieuses à voir et elle s'en amusait beaucoup. Mais ses paroles fit disparaitre légèrement son large sourire, sans l'éteindre complètement. Il avait raison évidement.

*Dommage que les immortels ne soient pas tous un peu comme lui.*

Passant une main dans ses cheveux noirs, les ramenant sur un coté pour éviter de les avoir dans le visage, le vent s'étant levé, la carnivale observa la rue a son tour. Mais comme elle ne connaissait pas la ville, elle ne pu que constater les beautés de l'architecture, qui se mélangeait de bâtiments en bâtiments, au rythme du temps. De quoi aurait l'air cette ville, cent ans après? Elle n'en savait rien. Mais elle sourit a la pensée qu'elle y serait probablement ce jour là. Il y avait de bon coté a l'immortalité, et elle commençait a peine a les voir. Retournant son attention sur Phir, elle l'interrogea du regard, sans toutefois le presser le moins du monde.


Si vous ne savez pas où aller exactement, pourquoi ne pas tout simplement marcher. Vous finirez par avoir une idée. Et ce serait tout aussi intéressant de simplement marcher aléatoirement. A moins que l'idée de ne pas savoir où aller vous effraie!

Le sourire amusée et plein de malice, Davielle attendit, le regard pétillant. Elle était prête a piétiner son impatience encore un moment, mais elle finirait par décider elle même encore une fois, pour un résultat bien connu: Se perdre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Sam 12 Avr 2008 - 18:00

"On me reproche souvent d'avoir une mentalité de mortel par rapport à la vie."

Phir haussa les épaules en y repensant. Il ne souciait plus vraiment de ce que les gens pensaient de lui, et ce depuis longtemps. Son regard parcourut le corps de la carnival dans un élan d'effronterie, des pieds jusqu'à sa magnifique chevelure noire.


"Moi, effrayé par l'idée de ne pas savoir où aller? Je te rappelle qu'une bonne partie de mon existence fut une suite sans fin d'interrogations à propos de l'endroit où aller!"

Souriant de toutes ses dents, il regarda autour de lui et constata qu'il n'y avait personne.


"Attend moi un instant, j'ai une idée et ça ira surement plus vite, mademoiselle l'impatiente."

Le luna alla se cacher dans un coin sombre et, une minute après, revint... transformé. Ce n'était plus le jeune homme charmant, mais une énorme bête cornue et noire comme la mort aux yeux vert éclatant. Le gigantesque loup, ses vêtements roulés en boule dans une de ses pattes, s'approcha doucement de Davielle et lui donna un petit coup de museau, semblant presque sourire, afin de l'inviter à prendre place sur son dos. Habituellement, Phir craignait de prendre sa forme animale, de peur de se faire prendre par un accès de rage et d'augmenter les dégats possibles, mais la carnivale avait la capacité de lui faire oublier ces handicapes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Dim 13 Avr 2008 - 13:46

La bonne intention de Phir était évidente, mais sa nouvelle apparence mit la carnivale sur la défensive. Elle n'avait jamais vu la transformation des lunas, mais elle devait admettre être impressionnée. Hésitante, elle approcha d'avantage et posa une main sur l'épaule, peu sure de vouloir grimper sur le dos d'une bête pareille. Elle avait confiance en Phir, mais aller jusqu'à monter sur le dos d'un loup énorme, il y avait pas.

Grognant légèrement, elle décida finalement de jouer le jeu, et elle agrippa avec force la crinière du luna, histoire de s'installer du mieux qu'elle pouvait sur le dos de cet immense animal.


Décidément, tu m'en fait voir de toutes les couleurs mon cher ami. Mais cette idée là était complètement cinglée.

Davielle avait retrouvé son sourire, même s,Il était un peu moins large qu'avant. Elle avait peur que Phir perde le contrôle, et étant si faible comparée a lui, elle risquait de se faire tuer en moins de deux. Néanmoins elle accepta de faire confiance une fois de plus.

Bon, maintenant où allons nous mon cher? Je ne voudrait pas rester sur ton dos indéfiniment, même si c'est plutôt confortable. Et faudrait penser s'éloigner, si jamais des humains nous voyais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Dim 13 Avr 2008 - 14:45

La bête se baissa pour permettre à Davielle de monter plus aisément sur son dos, puis, il lui tendit ses vêtements afin de libérer ses pattes. Ceux-ci avaient l'air ridiculement chétifs entre les argots et les griffes monstrueuses de Phir. Le luna se secoua un peu afin d'avertir l'immortelle qu'il s'apprêtait à partir et, d'un premier bond agile et puissant, s'accrocha au mur pour finalement attérir sur le toit d'un second bond.

Tel une ombre, l'immortel prit son élan et traversa une bonne partie de la ville en sautant d'un toit à l'autre avec une rapidité qui lui aurait valu une contravention pour vitesse ou ivresse au volant. Des paysages urbains défilaient devant leurs yeux, la tour Eiffel se dressant toujours dans leur champs de vision. Lovari finit par retrouver le sol sous ses pattes griffues et tourna sa tête vers sa passagère, son expression - oui, les loups ont des expressions - laissant deviner qu'il voulait qu'elle descendre. Encore une fois, il se baissa pour lui faciliter la tâche. Finalement, la bête fauve alla dans un coin sombre pour reprendre sa forme humaine. Ce moment s'allongea un peu...


"Euh... Davielle? Pourrais-tu me rendre mes vêtements? Pas que je suis en costume d'Adam pour le moment, mais c'est un peu ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Dim 13 Avr 2008 - 15:33

Davielle sourit, moqueuse, et les lui jeta en riant. L'idée de les garder et de d,embêter Phir lui avait délicieusement caressé l'esprit, mais elle ne voulait pas vraiment avoir un luna en furie lui courant après en représaille.

Elle marcha un peu autour de la place, histoire de se dégourdir un peu les jambes. La balade avait été agréable, mais la position ne l'était pas vraiment. Voyant revenir son ami, elle se détendit, un peu soulagée de le voir de nouveau sous sa forme normale, sa forme de loup la mettant mal à l'aise. Toujours souriant, elle jeta un œil autour d,eux, et évidemment, elle ne reconnaissait pas l'endroit, sauf peut-être la Tour Eiffel, qu'on ne pouvait pas ne pas connaitre.


Rappelez moi de vous remercier pour la balade, monsieur le loup.

La jeune Davielle lança un clin d'œil a Phir, et détourna la tête, cherchant a s'orienter. Évidement, elle n'avait aucune idée de où elle était, et de pourquoi Phir l'avait trainer ici. Grognant de ne pas connaitre la ville, elle se rabattit du regard sur son compagnon, qui en savait plus qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Dim 13 Avr 2008 - 17:24

"Merci! J'ai bien cru que tu allais les garder, pour un moment."

Après avoir mit son pantalon, Phir sortit de son coin de ténèbres, enfilant sa chemise tout en laissant voir son torse couturé de cicatrices et le large tatouage tribal sur son épaule. Il s'approcha d'elle tout en boutonnant le vêtement. À la mention de ce surnom, Lovari rejeta la tête vers l'arrière et sortit un long et puissant hurlement, comme un loup hurlant à la lune. Content de son effet, le luna sifflota tout en remettant ses bretelles et son manteau. Un grand sourire marquait son beau visage amusé, un lueur d'espièglerie dans son regard émeraude.

"Alors t'as aimé? Les remerciements, c'est quand tu veux!"


À sa hauteur, il lui fit signe de le suivre, prenant quelques mètres d'avance sur elle, sa silhouette dégingandée guidant le chemin.


"C'est dans la même branche que l'Ange-cornu, mais en plus jovial, d'après moi. On peu bouger, au moins."


Ses pas les menèrent jusqu'à une large porte ouverte et chaleureusement éclairée au dessus de laquelle pendait une enseigne colorée. Ils entrèrent dans l'endroit, Phir plus rassuré que Davielle. Le plancher de bois craquait sous leurs pieds. Devant eux, une bonne vingtaines de personnes s'en allaient à coeur joie. Le mobilier? Un assemblage hétéroclite de tables et de chaises. Quelques musiciens jouaient un air au rythmes endiablés et quelques individus dansaient dans l'espace réservés. La majorité des clients semblaient être des gitans ou des immigrés des pays de l'Est. Là encore, il y avait des exceptions.

"Alors, comment trouves-tu l'endroit? Ici, il y a des immortels comme des mortels. Ceux ci connaissent majoritairement notre existence, mais ils ont la grande qualité de garder ces informations pour eux."

"Phir!"

Le luna se tourna vers la personne qui l'avait apostrophée. C'était un homme large d'épaules au visage jovial. Un solstice. Le visage de Lovari s'éclaira.


"Lacho dives, Yakir!"


Les deux hommes conversèrent en rromni et Phir présenta Davielle au propriétaire des lieux.

"Davielle, voici Yakir. C'est le propriétaire et un ami de longue date."


L'homme en question sourit à la demoiselle et les invita à prendre place à une table. Avec un accent prononcé, Yakir s'adressa à la carnivale.


"Gardez le à l'oeil, Phir à les vasse baladeuses! Et empêchez le de boire... C'est une vrai plaie quand il s'y met."

Phir eu l'air gêné un moment et il lança un regard suppliant au solstice.

"Es-tu là pour me cracher mes quatres vérités, Yakir?..."

L'immortel éclata de rire et donna une puissante tape dans le dos de Phir qui bascula un peu vers l'avant à cause de l'impact et ne put s'empêcher de rire lui aussi.


"Alors, joue tu avec nous, ce soir?"


"Non, après-demain."


Yakir finit par retourner à ses affaires, les clients se faisant exigents.

"Tout un personnage, lui aussi! Yakir est comme un père pour moi. Mais comme tous les pères, il a ses avantages et ses désavantages!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Dim 13 Avr 2008 - 22:57

J'imagine.

Davielle jeta un regard amusée sur son ami, le visage détendu. Il avait raison a propos de l'endroit, on s'y sentait plus a l'aise. Entourée de personnages bariolés, la jeune femme se sentait à l'abri, sans crainte de représailles de toutes sortes. Les humains accueillants, les immortels dénués de condescendances, l'endroit était agréable a vivre pour une paria immortelle.

Je dois admettre apprécier l'endroit bien plus que l'Ange-Cornu. On y est a l'aise, malgré que je risque de ne rien comprendre de vos expressions pour encore un bon moment.

Le sourire de la carnivale était enjoué, et son regard amusée observait Phir avec chaleur. Les fermant quelques secondes, elle gouta un instant a la musique qui emplissait la pièce, et se surpris a apprécier. Mais sachant que Phir en profiterais, elle rouvrit les yeux, évitant de paraitre trop intéressée. Appuyé sur le dossier de chaise, comme elle en avait la manie, Davielle ferma a demi les yeux, profitant du calme passager pour se reposer un peu, avant que Phir ne revienne a la charge, avec son bavardage de pie. Souriant de toutes ses dents, elle se rendit compte que le mariole partagait plusieurs points commun avec l'oiseau en question. Bah, entre un loup et une pie...elle préférait la pie. Sa se bouffe plus facilement!.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Lun 14 Avr 2008 - 0:27

"Je suis content d'apprendre que tu apprécies."

Posant pensivement son menton dans le creux de sa main, un léger sourire ornant ses lèvres. Les clients s'activaient joyeusement autour d'eux, l'ambiance plus chaleureuse et flamboyante que jamais.

"Aimes-tu la musique? J'adore cette chanson."


Phir tendit l'oreille quelques secondes.

"Si je me souviens bien, c'est l'histoire d'une jeune fille qui, d'un regard, a réussit à faire ciller le Diable. Elle remonte à très longtemps, j'étais enfant lorsque je l'ai entendue pour la première fois. Je n'ai jamais su si cette histoire était vrai ou non."

Lovari fredonna la mélodie d'un air enjoué, regardant les quelques danseurs se mouvoir sur le plancher de danse.


"Mmmh? Quelle expressions? Si je joue ce soir? Il voulait seulement savoir si je ferais parti du groupe. Je te rappelle que je suis musicien avant d'être... Le reste, disons. Le rromani? Je peux te faire un rapide cours si tu veux. Lacho dives veut dire bonjour, vasse... (Phir fit un petit sourire en coin, presque timide) veut dire main. Mais ne t'en fais pas, je n'ai pas profité du fait que tu ne parles pas le rromani pour parler dans ton dos!"


Des amis à Phir l'invitèrent à jouer au cartes, mais ce dernier refusa poliment. Il était quand même accompagné d'une demoiselle! Les deux immortels restèrent silencieux un moment, savourant la chaleur ambiante. La musique ralentit un peu, laissant place à une mélodie plus langoureuse. Malgré ses refus, plusieurs personnes demandèrent à l'immortel de faire une danse. Finalement la pression se fit plus forte et Yakir encouragea son protégé à répondre aux demandes de la foule. Une demoiselle aux cheveux longs et noirs comme l'ébène invita Lovari à prendre place sur la piste. Ce dernier grimaça légèrement, comme gêné devant Davielle. Le luna décida de se lancer à l'eau et retira son manteau pour ensuite remonter ses manches.

"Si je dois faire ça, je vais essayer de t'en mettre plein la vue!"


Les musiciens commencèrent une chanson du même style et les deux partenaires se mirent en mouvement. On aurait dit un mélange entre le tango, certaines danses latines et d'autres gitanes et roumaines. Étonnamment, pour ceux qui n'avaient jamais vu Phir danser, ce dernier n'avait l'air en aucun cas ridicule. Au contraire, le regard était instantanément attiré vers ce grand gaillard aux mouvements élégants, à la fois secs et fluides, à la puissance animale. La chanson prit fin et les clients applaudirent, satisfais du spectacle. Le luna murmura ensuite quelque chose à l'oreille de la jeune femme qui acquiesça en souriant puis retourna s'asseoir. Phir fit de même.

"Alors, je t'ai impressionné? Enfin, ce n'est pas ce qui je voulais principalement te demander. En fait, je voulais savoir si tu voudrais m'accorder cette danse."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: In vino veritas   Mar 15 Avr 2008 - 23:30

Davielle l'observa danser avec une pointe d'admiration, elle qui ne connaissait que bien peu cet art aussi raffiné que splendide. Les italiens aimait la danse, c'était sur. Mais elle n'avait jamais eu l'occasion d'essayer, trop occuper a livrer bataille sur son propre terrain, contre son propre clan. Le voyant revenir, elle sourit et ses yeux noirs en firent autant. Mais la proposition de Phir la mit sur la défensive, quoi qu'elle en riait malgré tout.

Tu es complètement fou Phir! Il est hors de question que je mette le moindre pied sur cette piste de danse! Tu va devoir m'y trainer de force si tu veux que je te suive!

La carnivale restait cependant flattée de son attention. Elle était impressionnée par le talent qu'il avait de la rendre aussi douce, aussi tranquille, et malgré ses réticences apparentes, Davielle ne s'était jamais sentie aussi libre et aussi intrepide de toute sa vie. Mais danser au milieu de gens dont elle ne connaissait rien la mettait mal a l'aise. Néanmoins, elle ne voulait pas décevoir les efforts de Lovari, et elle abandonna légèrement la partie, choisissant de lui faire plaisir, pour une fois.

Je ne sais pas danser Phir, il va vous falloir me montrer comment. A vous de jouer mon cher Lovari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: In vino veritas   Jeu 17 Avr 2008 - 0:10

"Oui, je suis complètement fou, mais je ne lâcherai pas le morceau! De grès ou de force, je te traînerai sur ce plancher de danse."

Les yeux brillant de malice, un large sourire aux lèvres, Phir pris la main de Davielle dans la sienne et la tira assez fort pour la faire lever de quelques centimètres. Elle était magnifique en ce moment, ses yeux pétillant éclairant ce visage aux sourires peu communs. Le luna fut toutefois étonné de la voir céder si facilement, mais n'en fut pas moins heureux. Il l'aida à se lever totalement et l'amena gentiment contre lui, murmurant à son oreille:

"Tu vas voir, c'est assez simple. En fait, je ne sais pas... Laisse-toi guider et tout ira bien. Les gens d'ici ne riront pas de toi si il arrive quelque chose. Au pire, ils riront avec toi! Oh et, question de m'éviter quelques morsures... Cette danse est assez lascive."

La musique débuta avec une longue plainte du violon. Rapidement, naturellement même, Phir passa les bras de la carnivale autour de son cou avec une telle élégance qu'on aurait pu croire que ce mouvement faisait parti de la danse. À son tour, il saisit délicatement la taille de Davielle.


"C'est un peu comme un tango, mais avec plus de rythme. Si tu vois ce que je veux dire. Laisse-toi guider."
Répéta-t-il. Connaissant plus ou moins son caractère inflexible refusant l'autorité, il ajouta...

"Ce n'est pas une soumission. Je vais te proposer certaines choses, mais tu pourras refuser. Ça va? Suis les mouvements de mon corps, mais ne regarde pas tes pieds."


Phir fit un pas vers l'avant, l'invitant à reculer, puis à faire un pas sur le côté. Les pas s'ensuivirent, simples. Mais Lovari à le sang chaud... Prit par la frénésie de la musique pourtant lentes, il se mit à répondre aux petits trésautements de la mélodie, rendant les pas plus compliqués. Malgré son inexpérience, Davielle suivait relativement bien les folies de Phir, son corps collé au sien répondant instinctivement à ses futur décisions. Ses mains se faisaient plus insistantes et, soudainement, une d'elles glissa jusqu'à sa cuisse, levant une de ces jambes contre lui et faisant basculer l'immortelle par derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: In vino veritas   

Revenir en haut Aller en bas
 
In vino veritas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Flashback] In vino veritas (Ausonius Niger et Numerius Petronius Vospicus)
» ? LE TOP SITE DE MAGNA VERITAS
» Après la fête, à "Veritas Alibi"
» Veritas odium parit, obsequium amicos.
» Invocations du moment Final Fantasy Brave Exvius - Les Veritas de la Lumières, des Cieux, des Mers, Charlotte et Hayate - du 25/08 au 08/09

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: L'Ange-Cornu-
Sauter vers: