AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La balade solitaire du chevalier lunaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: La balade solitaire du chevalier lunaire   Sam 1 Mar 2008 - 22:36

*Ce ciel… Ce douloureux et beau ciel de pleine lune… je me demander encore si vous m’entendez…*

Flamarion était la… au milieu de la foule marchant lentement sur les Champs-Élysées, entouré de mortel, le visage mélancolique et le regard perdu dans le ciel, marchant nonchalamment canne à la main.

*Saviez qu’autrefois je regardais votre ciel avec bonheur… avec presque une soif… une soif de vivre pour chaque soir te revoir … et voila… me voila ainsi réduit… réduit a arpenter les rues comme une âme en peine… réduit a te regardé comme si toi et moi nous connaissions a peine… Dieu comme je me suis éloigné… dieu comme J’ai été aveugle…*

Il s’assit sur un banc ou une vieille dame était assise, elle lui fit signe de respect et lui effectua un signe de croix vers elle, ce voyant ainsi béni et après avoir visiblement croisé le regard du Moltanor, elle parti presque les jambes a son cou. Inaélis soupira avant de regarder plus intensément la lune.

*Regarde toi… face a toi que suis-je ? Un pauvre chevalier qui cherche encore ta gloire ?*

Flamarion souri… visiblement amusé de sa discutions mental avec la lune.

*Suis-je a ce point inutile… je me bats pour une cause qui n’est mienne, mais celle de mon maitre me sens responsable de tout ce qui ce passe… je me sens sale et utiliser par Idriss u par dieu seul c’est qui d’autre et je me sens responsable de tout et de rien, j’en viens a ne plus me comprendre moi-même. Je suis le plus grand duelliste du monde et je ne parviens même pas à contrecarrer la propre défense. Je suis las de Paris… las des immortels, las des gens comme lupin qui pense tout savoir et qui en fait ne connaisse rien n’a rien… je trouve dommage que Thilix nous ai interrompu j’aurais bien aimé lui régler sont compte a lui ainsi qu’a son arrogante petite gouverneur de merde.*

Il leva la tête vers le ciel… la douce lumière de la lune éclairait son visage, ses yeux de flammes reflétait la lumière. Il ce releva peu de temp après et ce remis à marcher. Il espérait vraiment que Lupin vienne troubler sa Solitude afin qu’il puisse enfin mettre le feu a ce chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milanor Lupin
Diable en personne
avatar

Nombre de messages : 101
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Kaldra
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: La balade solitaire du chevalier lunaire   Mar 4 Mar 2008 - 12:37

Tant de compliments ne tombent pas dans l'oreille d'un sourd...

Milanor déambulait à l'aveuglette dans l'odeur de la nuit dans sa forme préférée: l'ombre. Avec un corps éthéré, il pouvait encore mieux ressentir toutes les délices de l'après-jour, sa fraîcheur s'amplifiait, sa couleur ressortait et son oeil semblait briller d'autant plus. Ah, cet oeil. Car tout le monde sait que le ciel a deux yeux, mais qu'il en ouvre un seul le matin, et l'autre le soir. Mais Milanor préférait de loin le blanc veillant de la lune que les rayons chauds et exotiques du soleil.

Un peu indéci, il se demanda où il pourrait aller se perdre dans ses pensées et oublier un peu ses devoirs militaires.

Comme pour une réponse, sa balade le mena à l'embouchure qui menait aux champs élysées. Ce magnifique jardin de pavés, qui acceuille jour et nuit des centaines de bourgeois et de nobles qui viennent dépenser à flots, les porte-feuilles pleins au matin, vide le soir, ou encore quelques pièces pour une dernière brassé à l'auberge la plus réputée de la région. Bref, Milanor se glissa de calèches en chevaux, de nobles en bourgeois, de lampadaires en arbres, pour aboutir à l'endroit où la lune se fait la plus belle: l'arc de triomphe. Le kaldra se hissa jusqu'en haut du monument et reprit sa forme humaine. L'avantage quand on est plus une ombre, c'est l'air qu'on peut respirer autrement, qui vous passe dans les poumons, qui vous gèle les artères et qui vous glace le sang. Rien de telle que le bon vieux froid.

Lupin scruta rapidement les environs.


*Au Diable ceux qui prétendent qu'on voit pour le mieux du haut de la tour Eiffel! D'ici, on a le meilleur des panorama!*


Ses yeux plannèrent encore un peu avant leur escale vers la lune. D'ailleurs, cette escale aurait réussit si Lupin ne les avait forcés à rester figés sur une silhouette familière.

*Parbleu... Mais c'est ce bon vieux Flamarion!*

Ses lèvres se crispèrent en un large sourire.


*Quel bougre celui-là... Oser perturber ma vu d'une telle façon! Dame! Regardez-le sur ses grands chevaux à faire peur aux vieilles... Quel impie!*

Milanor se surpris à rire un peu fort là dessus.

*Si seulement ce tas de cendres savait tout le sarcasme que j'ai pour lui! Allons, amusons-nous un peu, au Diable les pensées nocturnes!*

À ces mots crâniens, le kaldra sauta du haut de l'arc et plongea droit sur le pavé pour ne finir qu'en une flaque noir qui se jetta droit sur un arbre, puis sur un autre, pour en arriver au banc sur lequel était nonchelament posé le postérieur de l'amiral-maréchal des Moltanor.

"Comme c'est drôle de vous voir contempler avec tant d'affection la mère de vos ennemis..."


Dernière édition par Milanor Lupin le Sam 8 Mar 2008 - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://immortel.forumperso.com
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La balade solitaire du chevalier lunaire   Ven 7 Mar 2008 - 0:02

Le sourire qu’esquissa Flamarion fut des plus magistrales. Il soupira en recevant la réplique de Milanor mais sembla totalement l’ignoré il ne ce retourna même pas pour prononcer:

Lorsque nous sommes civilisés, nous disons bonjour mon cher Lupin. Si vous auriez eu un peu plus de doigté et d’étiquette vous l’auriez sans doute su ? De par le protocole nous devrions ensuite nous demandons comme nous allons et après nos réponses nous nous serrons la main et entamons conversation. Seulement j’ai peur que le contact de main ne vous soit point agréable alors je préfaire simplement vous dire que pour ma par, je vais bien malgré que l’amiral maréchal de Sadizar soit mort et que La gouverneur des Valkar ainsi que sont garde du corps sont à moitié mort.

Il dirigea sont regard sur le kaldra, qu’elle hasard, qu’elle heureux hasard. L’immortel a la cape rouge tourna la tête pour croisé le regard de Lupin, regard qu’il compléta par un sourire il prononça ses mots en gardant le contact visuel dans les yeux de lupin. Un éclair malicieux traversa alors les yeux du Moltanor, si la Kaldra tentait sont pouvoir il serait aussitôt arrêté par le siens. Il garda contact avec les yeux du kaldra, si il détournait le regard, il ferait de même mais si Lupin osait user de ses pouvoir il le saurait et pourrais alors utilisé sont pouvoir et ainsi l’empêché d’agir.


Ennemi ? Inéalis Ricana. Je croyais bien avoir ravalé vos sarcasmes à notre dernière rencontre. A ce que je ne voie rien n’a changé… il soupira

Il garda le contact visuel, les yeux de Lupin l’amusaient beaucoup, tant de complexité et de d’amusement dans le regard, pour un être aussi… Faible… un être sans conviction qui plus est. La chaleur que le corps de Flamarion dégageait amplifia doucement.

*Pauvre Milanor…dans le fond je le plein, Garder tant de mystère sur soit ce dois être un lourd fardeau parfois et l’ordre de Kaldra doivent en avoir beaucoup… Je me demande si il a pensé a ce confier, je me demande si il lui est venu a l’idée de partager ses mystères et ses émotions … pas avec moi non de dieu non… mais les partager avec quelqu’un… a-t-il des amis ? Un immortel solitaire et capitaliste qui plus est ! Il ne croit même plus en Kaldra et en ses buts quelle être faible*

Alors quel bon vent vous amène ici ? Êtes-vous venu terminer ce que nous avons commencé au Bois de Bologne ? Ou simplement faire aller votre langue une fois encore ?

*peu être même une fois de trop*


Il y a longtemps, que vous n’avez plus donnez signe de vie mon cher, votre orgueil serait-t-il blessé ? Nous n’avons pas eu l’occasion de ce reparlé depuis notre charmante rencontre au bois de Boulogne, il serait dommage de ne pas aborder le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milanor Lupin
Diable en personne
avatar

Nombre de messages : 101
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Kaldra
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: La balade solitaire du chevalier lunaire   Sam 8 Mar 2008 - 13:20

*Non, mais quel stérétoype celui-là! S'il croit vraiment que mon étiquette se rabaisse à la majorité des mentalités...*

"Je crois que vous ne m'avez pas très bien compris, mon cher, je voulais dire ennemis dans le sens d'êtres sanguinaires qui errent par-ci par-à."


Milanor repris sa forme humaine et, d'un bond, entâma le banc du parc, et s'assis auprès de son... collègue.

"Les vampires, quoi."

Lupin soupira. Il en avait marre des gens qui ne comprenaient rien.

"J'erre toujours dans les rues, Flamarion, et croyez-moi, si vous ne m'avez pas apperçu, il y a peut-être une raison... Sachez ceci, ami, qu'un Kaldra ne se fait voir que s'il en a envi.
Ce que vous avez fait à ce pauvre luna n'est pas dans mes responsabilités. J'espère juste que vous trouverez un moyen de réparer les torts."


Cette fois-ci, il regarda directement dans les yeux du moltanor.

"Comme vous excuser auprès de Luna elle-même."


Et avant que Flamarion ne puisse ajouter quoi que se soit:


"Même si ce n'était qu'un accident, par pur éthique, allez vous excuser, parbleu! Vous avez tué un innocent!"

*Calme-toi, Lupin... Tu t'en fais trop pour peu. Regarde-le... Il n'as probablement aucun sentiment pour ses actes. Dans sa tête, tout ce qui restera gravé se résume à: c'était de l'auto-défense, c'était un loup-garou.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://immortel.forumperso.com
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La balade solitaire du chevalier lunaire   Dim 9 Mar 2008 - 22:53

"Bref le genre de chose que vous me reprocherez toujours de combattre en fait."

Flamarion ce redressa et continua de fixer lupin. L’air ambiant chauffait doucement.

"Vous savez… vous m’avez reprochez avec sarcasme et violence à quelle point ce que j’avais fait vous dégoûtait que je n’étais qu’un être… tout plein d’orgueil et aveugle que je devrais voir à qu’elle point mes actes sont noir et à quelle point je devrais m’excuser "

Il réfléchit un moment avant de poursuivre d’un ton tout à fait monotone:

Et maintenant vous me dite que vous ne portez rien sur vos épaules ? Vous auriez pu le sauver ce Luna, m’affronter, me tuer même par un coup dans le dos et ainsi épargné ce pauvre Luna… sur qui vous portez tant de respect! porteriez vous a quelque par une par de responsabilité ? Vous dite qu’un Kaldra ne ce montre que quand il le veut bien peut-être que cette âme égaré cherchais à vous voir et non moi… alors vous me faire rire terriblement en disant sa… nul n’est innocent mais sa vous le savez pas vrai ?

Il souri doucement d’un petite sourire en coin a l’attention De Lupin. Un sourire petit et malicieux… il s’amusait follement.

"Et puis pour en finir une fois pour toute avec cette histoire et si je puis éviter encore une série de vos maudit sarcasme. J’écrirais a Luna et si elle a besoin de me voir lui expliqué noblement les raison qui mon poussé à commettre ce meurtre je le ferais. De toute façon les Luna sont nos ennemis tout comme Sadizar, Carnival et Seth… tout comme Valkar et Temper, nous sommes tous ennemis non? je pensais que de la par d’un allié vous comprendriez."

Flamarion ce leva prestement, sourire aux lèvres, laissant Lupin réfléchir à sa réponse, il ramassa sa canne accoté sur le bord du banc et regarda lupin pour poursuivre :

"Vous me reprochiez de ne pas être un membre du péché n’est ce pas ? De n’être qu’un tueur froid et un manipulateur né. Mais qu’est ce qui qualifie un membre du péché mon cher ? Est-ce la foi en nos anciens qui font de nous ce que nous sommes ? La foi en nous même qui c’est ? En ce qui me concerne je resterai toujours fidèle à mon maitre mais vous mon cher vous n’êtes plus rien… croyiez vous sincèrement dans l’accomplissement de notre mission ? Ou pensé vous comme votre maitresse ? Ce qui m’ouvre l’esprit c'est que vous êtes contre cette notion d’esclavage … je suis pour la souveraineté suprême des immortel contrôlant les humains, ensemble nous pourrions accomplir de grand e chose et peu être même commencer un âge d’or prolifique mais vous ? Vous ai-je vue tenter de dominé par vos pouvoir une populace vous ai-je vue tenter d’asservir le terrain pour notre emprise ? Vous ai-je simplement vue combattre pour le dragon ? Non jamais, pas depuis votre venu à paris du moins… je ne vous ai vue que vous enrichir égoïstement sans pensé une seconde aux membres de votre ordre ou même a vos alliés… si je suis orgueilleux vous êtes égoïste mon cher."
Flamarion affichait toujours ce petit sourire sarcastique que mesquin :

Alors avant de me reprochez d’être un membre bâtard de notre ordre commencé a vous observez vous-même mon cher Lupin. Votre remarque m’a a vrai dire assez blessé et je pensais pouvoir en reparler avec vous ailleurs que dans ce parc mais votre absence prolongé depuis l’arrivé de Thilix ma seulement fait comprendre que vous ne vouliez pas aborder le sujet.

*vas y Lupin...Sort l’ai tes sarcasme j’ai attendu assez longtemps pour les entendres. il te serait si facil de déjoué les miens aller je veux t'entendre!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La balade solitaire du chevalier lunaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
La balade solitaire du chevalier lunaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ayden ¤ Le Chevalier solitaire ¤
» Un honorable chevalier
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Rêverie solitaire
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Les Champ-Élysées-
Sauter vers: