AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Laisser moi pleurer en silence...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Mar 6 Nov 2007 - 22:57

Vilya tourna son fin visage vers l,immortel, attentive, comme touché que qulqu'un d,aussi important lui parle de façon aussi égale. Elle était aussi intimidée, et malgré tout, son angoisse persistait. Elle n,avait aucune idée de ce qu'il pouvait devenir, et elle devait admettre être asser nerveuse de se trouver a son coté. Mais a l,entendre parler de la çon dont Thilix était mort, elle ne pu s'empcêher de frissoner...tant de désinvolture! Ce n'était pas qu,Ezechiel semblait savourer sa mort, mais il semblait n,en faire que très peu de cas...mais bon, thilix ne devait pas être agréable a tous le monde...
A la forte réaction du carnival, la jeune fille se tendit, d,un seul coup alertée et inquiète, et pendant un moment, s'interroga a propos de sa sécurité...

*Est-ce une bonne idée de rester a son coté, alors qu'il semble tellement insaisissable, aussi imprévisible...?*


Mais Vilya ne fit aucun geste de fuite ou de départ, elle resta immobile, et l'immortel continua, comme si de rien n'était...
La mention de l'enfant ramena un air sombre sur le visage de la valkar, lui donnant pour quelques secondes l'allure d'un faucon au trait sévère et farouche. Mais l'effet ne dura que le temps d'un battement de cil, et Vilya repris son regard un peu morne, et ses yeux d'argent semblèrent fondre un instant lorsque la lune sortit de son nuage, pour baigner la ville d'un reflet blafard. Elle tourna encore la tête vers Ezechiel, un très léger et pour cette fois, véritablement serein sourire sur le visage. Comme si la seule présence de se personnage suffisait a la rassurer...Sans doute le puissant charme naturel qui semblait l'entourer en permanence...


Tout ce que je puis dire, c'est que j'ai une légère tendance a me lier de confiance avec les immortels de qui je ne devrais pas m'approcher...étrange comme ça ne me dérange pas le moins du monde.La jeune fille afficha cette fois un sourire franc et rieur, comme si elle se moquait de la situation...alors qu'elle se tenait encore une fois avec un éminent membre de la Main Rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Mer 7 Nov 2007 - 23:59

Le vent s'engouffra un peu plus violemment entre les bâtisses de la ville lumière. Agacée, Ezechiel retint ses cheveux d'un blanc neigeux d'un mouvement de main, les empêchant ainsi de lui cacher le visage. Il pensa un moment à les attacher, puis changea d'idée, le vent tombant.

"Intimidée, jeune gourverneur?"

Un sourire un peu trop pointu se dessina sur ses traits. Le carnival s'en rendu compte un rapidement à voir l'expression de Vilya et éclata d'un grand rire harmonieux, mais tenta de la rassurer même si elle n'avait montré aucun signe de fuite.

"N'ayez crainte, je ne vous veux aucun mal. On me dit cruel, mais je suis pourtant aussi sanglant que les autres immortels. Disons que c'est un peu plus visible chez moi... Je peux être le tyran le plus sanguinaire et le plus froid tueur comme je peux être un être agréable, attentif et bavard, plein d'humour. Tout dépend des situations, de moi-même et des autres."

Ezechiel s'était toujours étonné de voir une si jeune personne porter le plus haut titre des Valkars. Sous certains angles, on voyait une adolescente à peine sortit de l'enfance, mais sous d'autre, c'est une femme sûre d'elle qui paraîssait, une femme portant un lourd fardeau sur ses épaules sans jamais fléchir. Le séduisant carnival plongea son regard vairon dans celui argenté et aussi brillant que ce métal précieux d'Oblodra.

"Quel mal à ça? J'avou que cela apporte souvent plus de problèmes que d'avantages, mais on n'en perd jamais le plaisir. J'ai souvent dû lutter contre cette tentation de m'acoquiner avec ceux que je ne devrais pas, toute ma vie, en fait - et sans grand succès. J'ai appris à ne pas voir l'alliance à laquelle ils appartiennent, à ne pas me laisser emporter par les préjugés. Pour moi, un immortel est un immortel, nous sommes de la même "race", si je puis m'exprimer ainsi. La seule chose qui nous sépare sont nos idée et nos objectifs."

Carnimeo libéra Vilya de son regard hypnotisant pour admirer le magnifique panorama qui s'étendait devant eux, l'air pensif.

"Voyez-vous, Mademoiselle Oblodra, la seule chose qui nous différencie vraiment c'est que vous, vous voyez les humains vivant. Quant à moi, Dame!, disons que je les vois... morts."

Un silence pesa entre les deux immortels.

"Je peux partir si vous le souhaitez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Jeu 8 Nov 2007 - 12:08

Oh! Je n'aurai jamais la prétention de vous chasser de nul part. Si vous souhaiter rester et bavarder, autant pour moi d'accepter. J'ai beau être un peu nerveuse...mais votre compagnie n'est pas désagréable ou intimidante au point de me voir désirer m'enfuir de vous à toutes jambes...

La jeune vilya lui fit un tranquille sourire, lui montrant que ça présence ne la dérangais plus vraiment. Elle tourna ensuite le regard sur les étoiles, qui semblaient faiblir quelque peu, comme la nuit qui commencait à toucher à sa fin...Mais prendrais un long moment avant que le jour se lève néamoins...

Et puis du reste...comme vous le dites...quel immortel n'est pas un peu dangereux en lui même? Alors peut m'importe que vous restiez, Ezechiel...A moins bien sur que votre envie d'arpenter la ville seul vous reprenne, auquel cas je ne peux que vous laisser faire ce qui vous plais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Sam 10 Nov 2007 - 23:00

"Dans ce cas, tant mieux! Je me plais ici. Le panorama est magnifique, votre compagnie m'est agréable. Comment résister?"

Ezechiel lança un sourire enjôleur à la jeune valkar, ses yeux vairons brillant sous la faible lueur des étoiles et des bribes de rayon de lune.

"Me croiriez-vous en ce moment si je vous disais que je suis plus dangereux que Flamarion et plus imprévisible que Thilix? Non, hein?"

Le carnival laissa son regard se promener autour d'eux, l'air joyeux. Pourquoi tant de joie? Carnimeo ignorait pourquoi et s'en fichait bien pour le moment. Cette immortelle l'intrigait au plus haut point. D'où venait-elle vraiment? Comment s'était-elle mit dans le pétrin à ce point?

"Les temps changent beaucoup, ces temps-ci. Les tensions sont à leur paroxysme, la guerre des humains bat son plein et celle des immortels continue, vicieuse et hypocrite. Malgré tout, elle reste plutôt calme. Je dois avouer craindre un peu le moment où elle explosera... Enfin."

Partit dans son élan, Ezechiel commença à chantonner une chanson révolutionnaire. Sa voix était belle, grave et veloutée.

"Il est tombé par terre, c'est la faute à Voltaire

Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau

Joie est mon caractère, c'est la faute à voltaire

Misère est mon trousseau, c'est la faute à Rousseau!"

À la fin de ce couplet, le séduisant carnival éclata de rire, le tout donnant un spectacle assez destabilisant pour quelqu'un n'étant pas directement dans sa tête.

"On est loin de la Révolution française en ce moment! Mais je n'ai jamais pu m'empêcher d'apprécier les mouvements de révolte des humains."

Encore un sourire et un regard des plus charmant.

"Alors dites-moi, qu'est-ce qui vous amène ici, en haut de cette église pour noyer un quelconque chagrin? Paris a connu assez de sang et de larmes comme ça, prenez la vie du bon côté! Au moins aucun danger mortel ne vous menace. Ah! j'aime bien ce sourire!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Sam 10 Nov 2007 - 23:56

Vilya ne put que sourire devant l'apparente nonchalence de l'immortel. Elle ne doutait pas un instant qu'il pouvait être, comme n'importe quel carnival, un être effroyable et sanginaire. Ces petites allusions étaient plusques évidentes. Mais comme elle l'avait fait avec Thilix, elle avait décider de les écarter de la main, car elle croyait que, bien que séparer par leurs croyances, les immortels avaient a gagné a s'entendre plutot qu'a se battre. Elle était ravie d'aider son alliance a déjouer l'autre...mais elle préférait bavarder plutôt que d'en venir au coup... Lorsqu'Ezechiel se mit a fredonner, la jeune valkar l'observa avec curiosité et bonheur. Et la chanson lui rappela quelque chose...comme si elle l'avait déja entendue quelque part...oui, une seule fois, lorsqu'elle était sur le bord de la Manche, dans le village de Diepp. Elle murmura d'une voix douce a sa suite, le restant de la chanson qu'elle connaissait:

Je suis tombé par terre c'est la faute a Voltaire
Le nez dans le ruisseau c'est la faute a Rousseau
Je ne suis pas notaire c'est la faute a Voltaire
Je suis petit oiseau c'est la faute a rousseau!


Je me souviens de cette chansonnette...quand j'étais a Diepp, plus au nord. Mais je suis surprise quand même que vous la connaissiez. Tant mieux, car bien que ce ne soit pas la meilleure du répertoire mortel...elle est jolie...

La valkar eu un sourire, elle se plaisait a se souvenir du passé...elle devait admettre etre heureuse d'être encore en vie. A pouvoir se souvenir encore...et si Thilix était mort, au moins pouvait-elle raviver son souvenir, et rappeler au immortels l'être qui était mort par amour, et par désespoir. La douleur de Vilya, quoi que forte encore, s'estompa peu a peu. Elle avait retrouver quelque chose, et un but. Et puis, elle devait penser a son fils...ou a sa fille, puisque tout était encore a faire... Elle ferma les yeux un instant, mi triste, mi joyeuse. Et puis releva la tête, et s'efforca de répondre a la question de l'amiral-maréchal des carnival.

Parfois...j'ai besoin de me détendre...et les toits, malgré qu'ils soient pour la plupart inconfortable sont pour moi un endroit où je peux bel et bien me détendre...Observer le monde d'en haut...c'a me permet de retracer pourquoi je suis là. J'aimerais vous faire voir ce que c'est, de voir Paris en étant encore plus haut dans le ciel que la Tour Effel. Possible que rien ne me menace...mais je suis encore sans équilibre...Néamoins, juste de rester là...ça me permet de me rendre compte que vous avez raison, et qu'il faut s'efforcer de trouver le bon coté...Je vous remercie encore...

La jeune valkar eu un triste sourire, et baissa la tête, songeuse. Elle était troublée d'être aussi ouverte envers un homme qu'elle ne connaissait pas...et qui était si important et influent. Mais elle commencait a avori l'habitude...On la traitait comme une petite fille...et jusqu'a maintenant, seul Thilix et Ezechiel ne l'avait pas prise pour une enfant encore immature. Elle prouverais a Flamarion qu'elle n,avait pas besoin de sa pitier. Mais pour l'heure, elle était bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Dim 11 Nov 2007 - 1:27

Ezechiel rit alors de plus belle, surpris que la Valkar connaisse elle aussi cette chanson.

"Je vous croyais trop jeune pour avoir connu une telle chanson. Surprise? C'est plutôt moi qui devrais l'être! J'ai plus de 3000 ans, Mademoiselle Oblodra, j'ai même participé à la Révolution française. Ce n'est peut-être pas la plus belle, mais la signification y est ainsi que toute la provocation voulue. Au fait, quel âge avez-vous?"

Le carnival écouta attentivement les dires de Vilya, attentif jusqu'à la dernière seconde. Son sourire d'abord enfantin et communicatif s'adoucit graduellement, lui enlevant cet air de gamin dynamique pour lui redonner ses expressions habituelles de jeune homme séduisant et enjôleur.

"J'imagine, en effet, que ce doit être une sensation incroyable de voler! C'est quelque chose que tous rêvent d'expérimenter au moins une fois dans leur vie, en fait. Je comprend très bien que vous ayez besoin de vous recueillir seule avec vos pensée, mais dans l'état où vous êtes, vous ne pouvez que sombrer ou vous relevez. Mais je vois que vous avez réussis à voir la lumière dans les ténèbres de vos problèmes! Tout le plaisir et pour moi, mais vous demeurez, Mademoiselle, maître de votre destin, donc de vos réussites et échecs."

Le carnival ferma les yeux quelques secondes durant... L'instant d'après, tout son corps était tendu et ses yeux s'ouvrirent brusquement. D'un mouvement fluide et élégant malgré la tention apparente dans ses muscles et dans tout le reste de son corps, Ezechiel fut debout, toujours aux côtés de la gouverneure. Son odorat surdéveloppé avait capté la subtile odeur d'immortels de la mort rouge. Ceux-ci devaient avoir capté le doux fumet d'une valkar dans un piteux état, mais ne semblaient pas avoir tenu compte du fort parfum capiteux et envoûtant qu'émettait Carnimeo. D'un regard acéré, le carnival scruta les alentours et finit par apercevoir quelques silhouettes. Trois seth et deux sadizars si il ne se trompait pas.

"Ne bougez pas, ne parlez pas..."

Le tout avait été dit avec l'autorité frappante de ceux qui ont l'habitude de se faire obéir. La bouche d'Ezechiel se fendit alors d'une oreille à l'autre, laisant place à une gueule ganie de crocs acérés, et un grognement grave et menaçant, rocailleux, roula dans sa gorge. Les silhouettes semblèrent hésiter, mais une, plus courageuse et téméraire que les autres, s'élança sur la petite valkar toujours de dos. Le seth regretta bientôt son geste... Le carnival bondit sur l'immortel, toutes crocs dehors. Ce dernier ne dut pas s'attendre à une telle réaction de la part de celui-ci, car il prit un coup de crocs en plein dans l'aorte. Ezechiel secoua le corps dans sa gueule quelques secondes jusqu'à ce qu'il devienne flasque. Alors, Carnimeo lâcha le cadavre du Seth, du sang couvrant son beau visage. Les autres immortels de la mort rouge rentinrent leur souffle puis, reprenant leur courage à deux mains, s'approchèrent lentement vers eux. Non, il ne voulait pas affronter tous ces imbéciles! Des jeunes de toute évidence... Le carnival s'en chargerait une autre fois. Pour le moment, il avait la Vilya sous sa protection, ce qui n'aiderai pas vraiment à la situation. Un seul choix dans ce cas...

"Attention, ça va bouger!"


Sans crier gare, Ezechiel agrippa la gouverneure contre lui et sauta dans le vide, sans toutefois oublier que la demoiselle portait un enfant. Le contact avec le sol fut sec, l'église étant pas mal plus haute que ce que le carnival était capable de surporter. Celui-ci réprima un glapissement de douleur lorsque le choc se répercuta dans tout son corps, mais Vilya n'avait rien. Tant mieux.

"Courrez!"

Carnimeo lâcha la valkar et la suivit péniblement en boitillant légèrement jusqu'à un endroit sauf. Arrivé à destination, Ezechiel s'appuya à un mur, la gueule toujours barbouillée de sang. Se rendant compte de l'état dans lequel il était, le carnival s'empressa de faire reprendre une forme normale à sa bouche démesurée.

"Vous y avez échappé belle! Si je n'avais pas été là, vous auriez sans doute finit tuée ou même dévorée par ces jeune imbécils..."

Sa jambe lui faisait mal, mais ce grand orgueilleux refusait catégoriquement de l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Dim 11 Nov 2007 - 1:53

Vilya tourna le regard vers Ezechiel au moment où il se levait, reprennant un air dur et autoritaire. Elle porta ses sens autour d,elle, mais comme elle n'avait pas les faculté sensitive aussi développées que le carnival...elle ne ressentait qu'un fin filet de tension. A la vue des hommes qui apparurent soudain, elle se raidit, comprenant soudainement de quoi il retournait. Mais a l'ordre d'Ezechiel, elle resta parfaitement immobile, mais prète a réagir a la seconde où Ezechiel le lui ordonnerait.Elle ferma les yeux au moment où il s'élanca, devinant très bien ce qui allait se produire. Elle ne voulait pas voir la tuerie qui aurait lieu, elle ne voulait pas réfléchir et savoir que c'était de sa faute...encore une fois. Lorsque l'immortel l,empoigna, elle ne se débatti pas, mais eu un sursaut de peur en le voyant se jeter dans le vide avec elle. Elle n'avait pas peur pour elle...mais pour lui, car elle n'était pas dans une position pour ouvrir les ailes et amortir leur chute, et Ezechiel n'était pas taillé pour se recevoir au sol après une chute libre d,une pareille hauteur. Malgré l'effort dont il fit preuve, la valkar compris qu'il venait de se faire asser mal...

Elle tressaillie en voyant son visage déformé et sanglant, mais préféra ne pas montrer son effroi, sachant qu'elle n,avait rien a craindre. Elle jeta des coups d'oeil au alentour, mais sachant elle aussi que l'endroit était sur, elle se détendit un peu, mais pas complètement...sa vielle habitude.


Et encore une fois je dois vous remercier de m'avoir sauver la vie. Deux fois en une seule nuit, sa fait beaucoup, et je vais vous être redevable longtemps. Pardonner moi de vous causer autant de problème...

Vilya, malgré tout ce qu'Ezechiel mettait en oeuvre pour le lui cacher, savait très bien que la chute avait blessé Ezechiel. Mais elle se doutait qu,un immortel dans son genre fut bien trop orgueilleux pour l,admettre. Son instinct lui criait de l'aider...mais en même temps...comment réagirait-il? Néamoins, elle s'approcha de lui et osa poser la main sur son épaule. Parce qu,elle n,avait pas la main directement sur la blessure, le traitement qu'elle lui fit fut moins important et moins efficace, mais elle réussi néamoins a atteindre les muscles abimés et a réduire la douleur. Mais tant qu'Ezechiel refuserait visiblement de la laisser faire...

Je devrais repartir, je n'aimerais pas vous déranger plus longtemps. Et puis, je crois avoir causer asser de problèmes pour le moment. Je crois que je vais rentrer chez moi...Et pardonnez moie ncore.

La jeune adolescente s'éloigna de lui, un peu a regret. Malgré l,attaque, elle ne pouvait s'empecher d'apprécier Ezechiel, autant pour le fait qu'il n'était pas ultra orgueilleux comme les autres immortels et qu'il était capable d'écouter les autre...et puis, ele appréciait beaucoup son sens de l'humour et sa vision du monde...malgré que son désir envers les mortels soit la seule chose qui ternissait son image.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Dim 11 Nov 2007 - 2:31

"Ce n'est rien, je vous en prie. Vous semblez toutefois attirer les problèmes vous! Enfin... Ce n'est peut-être que les circonstances, même si je ne crois pas beaucoup au hasard."

Ezechiel s'essuya nonchalamment le visage avec la manche de sa redingote. Qu'est-ce qu'il pouvait détester le goût du sang immortel! Surtout celui des seth... Il y avait un je ne sais quoi de reptile en arrière goût. Pour couronner le tout, des éclats de sang coagulé s'étaient accrochés à ses cheveux, le brun foncé de cet élixir de vie contrastant fortement avec sa chevelure blanche. À cette heure froide et très matinale, il se mit finalement à neiger, quelques petits flocons tombant du ciel dans une valse improvisée. Lorsque Vilya s'approcha de lui, le carnival ne put s'empêcher de montrer les dents, encore sur le qui-vive. Il se sentit un peu mal par la suite puisqu'elle ne désirait que l'aider, ayant devinée sa douleur. Ezechiel ferma donc les yeux, le visage paisible, tandis que la valkar atteinuait la douleur lançante de sa jambe.

"Merci..."

Carnimeo réouvrit ses yeux, son regard vairon dévisageant Vilya avec une certaine reconnaissance.

"Vous n'êtes pas obligé de partir, vous savez. Ce n'est pas de votre faute après tout. Mais si vous désirez vraiment retourner chez vous, j'insiste pour vous y reconduire. La nuit bat encore son plein et ces faquins risqueraient de vous retrouver... Ou pire encore."

Ezechiel fit un pas vers la gouverneure, comme pour appuyer ses paroles.

"Je vous laisse le choix, mademoiselle."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Dim 11 Nov 2007 - 16:54

Je ne sais pas vraiment en fait...Comme si retourner chez moi me faisait peur...Et je dois admettre que votre compagnie est plaisante...enfin...Mais je ne voudrais pas vous importuner d'avantage, et je ne crois pas être d'un grand interet.

Vilya tourna les yeux vers l'endroit d'où ils venaient, craignant un peu que les immortels aient décidé de les suivre. Mais apparament, Ezechiel avait réussi a les intimider asser pour qu'ils abandonnent la chasse...Tant mieux. Mais elle s'en voulait d'avoir encore eu besoin de l'aide de quelqu'un...comme si elle était incapable de se défendre elle même.

Je dois admettre que je n'ai pas envie de rester seule cette nuit chez moi, sauf si bien sur, si Tolaan y est encore. Je préfèrerais bien sur passer le restant de la nuit a bavarder...si cela ne vous embête pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Dim 11 Nov 2007 - 20:16

"Je vous assure, il n'y a aucun mal et votre présence m'est très agréable. De plus, je m'en voudrais de laisser une demoiselle errer seule dans les rues à une heure pareille, surtout dans votre état."

Ezechiel boitilla jusqu'à la hauteur de Vilya, frôlant légèrement ses ailes. Le carnival était plutôt dépenaillé, tâché de sang, le tout lui donnant un air de voyou, ce qui n'était pas sans charme.

"Alors ne rentrez pas chez vous."

Carnimeo fit un petit sourire en coin à la jeune gouverneur, comme pour la rassurer.

"J'ignore l'heure qu'il est. Au pire, je vous inviterez à prendre un verre le matin venu, mais pour l'instant, c'est les rues, chez moi ou chez vous."

Le carnival s'hérissa un moment, attentif. Non, pas encore... Avant de se faire prendre par surprise, Ezechiel se retourna brusquement, attrapant la gorge du quidam et le plaquand contre le mur.

"Que veux-tu encore, Diantre!"

Le quidam en question était en fait un carnival, à la grande surprise de l'amiral-maréchal. Ce dernier fixait Carnimeo d'un air effrayé, montrant désespérément les dents avec l'énergie du désespoir. Il était surement avec le groupe qui les avaient attaqué un peu plus tôt dans la nuit. La bouche d'Ezechiel redevint alors la gueule menaçante, sa voix baissa presque d'un octove, plus que menaçante, terrifiante.

"Qu'est-ce que tu fais ici, très cher? Je n'accepte pas qu'un membre de mon ordre essaie de m'attaquer dans le dos, surtout lorsque je suis en négociation!"

Le jeune carnival était pétrifié, solidement plaqué contre le mur par la main colérique d'Ezechiel.

"Je vais t'apprendre à agir ainsi... Des membres de mon alliance ose m'attaquer! Tu seras un exemple."

"Refuses-tu toujours de parler?"

Le jeune se débattit alors, terrifié. Sans attendre une réponse, Ezechiel pressa sa bouche contre celle du renégat, lui offrant un baiser... mortel. Sa langue entra alors en contact avec la sienne et l'amiral ferma ses crocs sur celle-ci, la sectionnant d'un geste sec. Le sang gigla une fois de plus, le jeune carnival tenta de hurler, mais son cri fut étouffer par la bouche du maréchal et un flot de sang dans sa gorge. Ezechiel rejeta finalement la tête en arrière, le liquide de la vie débordant de sa gueule, et cracha la langue sur le sol. La main de Carnimeo agrippa ensuite les cheveux du renégat pour lui faire lever les yeux vers lui.

"On ne répond toujours pas? Dis donc, aurais-tu donné ta langue au chat?"

Un rire malsain résonna dans la petite ruelle sombre, théâtre de ce spectable morbide et sadique. Ezechiel se rappela alors la présence de Vilya et se sentit tout de suite observé. Mal à l'aise après avoir offert une telle démonstration de la bête en lui, l'amiral finit simplement par arracher la trachée du jeune carnival d'un coup de crocs bien placé, recracha les morceaux de chair et le sang sur les pavés, puis laissa tomber le corps inerte sur le sol.

"Je suis... Confu."


Ezechiel n'osa pas tout de suite se retourner vers la gouverneure. Habituellement, il essayait de se contrôler en présence d'alliés, d'amis ou de connaissance, mais cette fois... Disons que la situation lui avait échappée.

"Je vous pris de m'excuser de vous avoir offert un tel spectacle..."


Carnimeo continua de fixer le cadavre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Dim 11 Nov 2007 - 22:49

La jeune valkar fut soulagée de la réponse de l'immortel. Elle n'avait pas du tout eu l'intention de rentrer chez elle. Affronter Tolaan était au dessus de ses forces. Mais lorsqu'en la regoignant il frola ses ailes, elle ne put s'empêcher de s'écarter violament, tout simplement allergique a ce qu'on leur touche. Néamoins, lorsqu'il attrapa un malandrin sorti de nul part, elle eu la bonne idée d'oublier de s'insurger et de s'écarter d'eux.

La valkar fut tout simplement estomaquée par l'attaque d'Ezechiel sur le pauvre membre de son ordre qui avait oser s'en prendre a eux. Plaquée contre le mur, elle assista sans pouvoir bouger le moindre muscle, au massacre que le carnival fit subir a son subalterne. Ce ne fut pas le sang giclant sur Ezechiel qui la troubla, ni le corp inerte tombant au sol, mais plutot le fait que, quelques minutes plus tot, il était aussi calme et serein que n'importe qui. Elle était surtout troublé par sa capacité a être tout bonnement imprévisible. Mais, malgré sa frayeur, elle se forca a bouger, et se détachant du mur, elle se forca a ne pas regarder le cadavre ensanglanté de l'infortuné immortel.


Vous n'avez pas a vous excuser. C'était instinctif j'imagine, et puis, vous ne pouvez pas vraiment cacher qui vous êtes, non? Alors ne vous excuser pas...Et puis, il faut m'habituer j'imagine, avec les troubles qui approchent. Je ne suis pas effrayer Ezechiel...Allons, trève de malaises. Et si nous allions marcher un peu...histoire de quitter cet endroit et de nous détendre? Qu,en dites-vous?

La jeune vilya lui tendit la main, tentant un sourire enjoleur pour détacher Ezechiel de l'image morbide de l'immortel égorgé sur les pavés d'une ruelle de Paris. Pour Vilya, peut lui importait vraiment de se trouver avec des tueurs potentiels...ce qu'elle voyait, ce n'était pas leur panchants meurtriers, mais leur véritable image et leurs vrai valeurs. Comme Thilix, elle se rendait bien compte que finalement, malgré les apparences et leurs sanglants désirs, ils restaientt des êtres capable de rire, de s'amuser, de comprendre et d'aimer. Et Ezechiel ne faisait pas exeption...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Lun 12 Nov 2007 - 0:56

Ezechiel lâcha finalement le corps sanglant du regard et se retourna vers Vilya, offrant une image plutôt effrayante. Sa gueule s'étendait d'une oreille à l'autre, véritable nid de crocs acérés, ses yeux avaient pris une teinte cramoisie et des filets de sang glissaient sur les poignards tranchants qui lui faisaient office de dents ainsi que sur son menton et sur le reste de son visage. Si la valkar n'avait pas été aussi sûre d'elle, elle aurait probablement fuis en courant devant ce visage démoniaque.

Le carnival ferma les yeux un instant, tentant de se calmer. Une grande respiration...

*Aller mon vieux, tu sais pertinemment que les grosses colères ne t'amènent rien de bon...*

Lentement, le dit visage reprit ses proportions habituelles et ses séduisants traits d'ange déchu. Lorsqu'il ouvrit les yeux, ceux-ci était redevenus vairons. Subtilement, Ezechiel se retourna et cracha une fois de plus, désirant se débarasser du goût de l'immortel dans sa bouche.

"Instinctif? Du pure sadisme, vous voulez dire... Je dois avouer que si vous n'aviez pas été là, j'aurais pu continuer longtemps. D'une certaine façon... Je dois vous remercier de ne pas avoir fuis!"

Ses traits se durcirent un peu, comme frustré.

"Et cet imprudent à eu ce qu'il méritait. J'espère maintenant que les autres le prendrons en exemple et cesserons de nous poursuivre. Si j'ai été cruel avec lui, c'est justement parce qu'il est de mon ordre. Sinon, je l'aurait un peu maltraité, mais j'aurai donné le plaisir à son amiral-maréchal de traiter avec ce renégat. Enfin..."

Carnimeo esquissa un petit sourire, se détendant. Il remarqua ensuite que Vilya lui tendait la main, acceptant ce qu'il était sans trop réchigner.

"Je suis toutefois surpris que vous acceptiez tant de violence, mademoiselle. Je vois maintenant comment vous vous êtes acoquiné avec Thilix, mais n'y voyez aucune offense."

Ezechiel se débarbouilla encore un peu le visage avec la manche de sa redingote, histoire de ne pas effrayer les passants, et accepta de prendre la main de Vilya, si petite.

"Bonne idée. J'apprécierai toutefois d'avoir l'occasion de me nettoyer un peu... Voyez-vous, mon nez perçoit l'odeur du sang au moins 50 fois plus forte que le votre."

L'immortel finit par offrir à Vilya un sincère sourire et ouvrit la marche, boitillant toujours un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Lun 12 Nov 2007 - 1:12

Alors passons chez vous si vous préférez vous rafraichir. Je crois savoir que vous en avez effectivement besoin...s'y vous n'y voyez aucune offense.

La valkar lui servit un petit sourire moqueur, histoire de lui rendre la pareille sur sa remarque a propos de Thilix. Bien sur qu'elle ne le prennait pas mal. Elle savait que les immortels se questionnerais longtemps sur son choix. Tant pis. Elle suivit Ezechiel tranquille, malgré que tendue et nerveuse, comme avant.

J'en ai vue d'autre, si on peut dire. J'ai vue a Londres mon ordre se déchirer dans différent conflicts. Entre autre celui qui a secouer l'ordre des Valkar a propos de la succession du précédent gouverneur...

Le regard de Vilya devint sombre en se souvenant de la guerre intestine qui avait fait rage contre elle, au moment où l'ordre était chancelante. Ceux qui s'était ranger de son coté avaient eu la vie dure...Et puis les autres ordres qui en avaient évidament profité.

Mais bon, je préfère ne pas trop en parler...a moins que vous soyez curieux au point de m'obliger a tout vous raconter...J'espère bien que non. Alors ce genre de chose de m'effraie pas vraiment...tout ce qui m'effraie, c'est d'être mêler a ces tueries, d'une manière ou d'une autre...

Tenant la main d'Ezechiel, la valkar en profita pour soulager d'avantage le carnival, faisant circuler son énergie dans le corp de l'immortel pour soigner peu a peu la jambe de l'homme qui marchait malgré tout. Et pusi, tout en marchant, elle observa le ciel et les alentours, se surprennant a sourire devant Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Mar 13 Nov 2007 - 0:35

"J'en aurai besoin, en effet."

Une pointe de sourire étira un coin de ses lèvres. Décidément, cette fille était vive d'esprit et n'avait pas la réplique traînante. Ce n'était pa sans lui plaire, il faut dire.

"Détendez-vous donc! Après la leçon que je viens d'offrir à cet imbécile, je doute que les autres se risquent à nous attaquer encore un fois."

Les deux immortels attègnirent bientôt une rue plus passante, du moins, elle était déserte à cette heure-là. Dès que le soleil se lèverait, par contre, il serait difficile d'y mettre les pieds.

"J'avais entendu parler de cette guerre interne entre les valkars aux Royaume-Uni. C'est quelques fois utile d'avoir une soeur présente sur les lieux... Mais enfin, je ne m'y connais pas trop. C'est justement à propos de vous non?"

La main de la valkar, si petite dans la sienne, semblait lui procurer un peu de bien. Si Ezechiel ravalait un peu sa fierté, cette douleur pourrait définitivement disparaître... Peut-être plus tard.

"Si cela vous rappelle des mauvais souvenirs, je n'insisterai pas. C'est un poid de plus sur la conscience, hein? Je comprend exactement ce que vous voulez dire, j'étais pareil avant. Maintenant.. Disons que j'ai dépassé un stade, mais qu'il m'arrive encore d'en souffrir. Enfin, tout ça c'était il y a très longtemps, avant l'arrivé des humains. Disons que c'est mon histoire secrète et douloureuse à moi. Tiens, nous pourrions échanger ces histoires, qu'en dites vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Mar 13 Nov 2007 - 0:46

Si l'envie vous en prends, pourquoi pas. Mais pas ce soir, ou du moins, pas maintenant. Vaut mieux un endroit tranquille où nous pourrons bavarder sans craindre d'interromptre nos longues histoires.

La valkar se détendit, a l'exemple d'Ezechiel, même si elle s'avait que la tension ne disparaitrais jamais complètement. Un massothérapeute se serait probablement évanoui s'il avait pu effleurer le dos de la jeune fille, tellement il était plein de noeuds. Mais elle vivait avec ça depuis l'âge de 10 ans...elle s'y était fait depuis. Tout en marchant, elle réfléchissait au passé, ce remémorant les évènements qui avaient commencés à se bousculer a cause d'elle, lorsqu'elle avait eu son 17e anniversaire. Songeuse, elle laissait l'immortel la guider doucement. Mais elle restait attentive, et bien que son esprit était ailleur, elle restait consciente du monde qui l'entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   Mer 16 Jan 2008 - 22:32


Mais dites moi, si ce n'est pas trop indiscret, depuis combien de temps étiez vous au monde avant que les humains n'arrivent? J'ignorais que les immortels eux-même avaient vécus depuis si longtemps. Ca semble si loin pour une immortelle aussi jeune que moi, et pardonnez si a vos yeux ma question parait idiote. C,est que je suis plutot curieuse, et comparée au autres immortelles, encore bien ignorante.


Vilya, tout en marchant, avait pris le temps de réfléchier, et tout en descendant les rues avec cet interessant et...séduisant Carnival, elle essayait d'en profiter pour en apprendre d'avantage, tout en servant a Ezechiel l'un de ses regard plein de curiosité, d'innocence, et de moqueuse malice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laisser moi pleurer en silence...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laisser moi pleurer en silence...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ni rire, ni pleurer, il faut comprendre
» Quel(s) est (sont) le(s) film(s) qui vous ont fait le plus pleurer ?
» J'ai presque envie de pleurer...
» Ne me laisse pas pleurer [Livre 1 - Terminé]
» On va rigoler : Nico doit laisser son ego au vestiaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Les Rues Résidentielles-
Sauter vers: