AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une ténébreuse brise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Une ténébreuse brise    Lun 19 Déc 2011 - 14:53

Le bruit des émeutes et des voitures de police, agaçait les chastes oreilles de Top Hat Man. Le prodige décida de quitter le bruit et la violence pour se perdre dans le sombre et accueillant bois de Boulogne. Rares étaient les lieux de
Paris que Top Hat Man trouvait de son goût...trop construit, trop inégal, trop sale, trop simple. En revanche, il trouvait quiétude dans les ténèbres lourdes ds arbres du bois de Boulogne. Dans cette forêt, ou la lune était seule reine, le Kaldra se sentait comme dans ses ombres.

Pour une fois, il marchait. Il n'était pas commun pour ce maître des ombres de se déplacer autrement qu'au travers d'elle. Mais l'envie qu'il avait de siffloter tout en enfonçant sa canne dans le sol, l'avait convaincu de quitter la frontière entre le monde et les abysses.

Il fit tourner sa canne et observa le ciel, l'immensité du ciel petit pour lui une notion très abstraite... comment pouvait-il être aussi large. Kaldra lui dirait qu'il faut un grand ciel pour un grand dragon... mais ses croyances minables ne l'intéressaient pas. Un dragon... une autre mythologie de contrôle de masse.

Ses sens étaient en éveil, ses yeux perçaient la pénombre, son ouï et son odorat décortiquaient les odeurs et les sons environnants. Au loin, de puissantes odeurs de sueur et de sperme, le son de quelques putes occupées à leur luxuriante besogne accompagnée de doux hululement de rapace nocturne, témoignaient de la discrétion de l'endroit. Puis, il s'arrêta au centre du petit chemin de terre ou il se trouvait. Un sourire véreux traversa le visage de centenaire, il captait sous l'odeur de sueur une forte odeur de vin de messe. Ainsi donc, voilà comment Dieu traite ses priants ? Dame, un vrai petit délice.

Il finit par prendre place sur un banc. Se magnifique jeune homme, canne au poing, vêtu d'un par-dessus noire et avec un somptueux haut de forme avait l'air calme et resplendissait de jeunesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaelle

avatar

Nombre de messages : 65
Rang : aucun
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Une ténébreuse brise    Lun 19 Déc 2011 - 18:33

Voyageant par les ombres, Abigaelle évitait facilement les émeutes que cet imbécile heureux d'Inéalis et cette fanatique de Mara avaient créés. Ha, ces français, toujours trop facile à mettre en furie, pourquoi devaient-ils tout casser et mettre la ville à sac parce qu'ils savaient désormais de source.... douteuse... que leurs rangs étaient remplis d'immortels. Probable même que certains des activistes qui détruisaient tout avec plaisir étaient en fait des immortels de la mort rouge même!

Passant d'ombre en ombre dans cette nuit noire, la kaldra évitait de nombreux détours qu'elle aurait du prendre à pieds à cause des imbéciles qui voudraient qu'elle joigne leur manifestation... Normalement elle ne faisait que marcher et utilisait les ombres en dernier recours, abuser de ses pouvoirs n'était pas d'usage pour elle, ainsi elle était toujours.... enfin sauf lorsque saoule, prête à se défendre. De toutes façons, l'effort conscient de passer dans les ombres était trop pour sa motivation. Cependant, cette soirée, l'avantage était d'utiliser ses pouvoirs, de se simplifier la vie en se la compliquant, ironique.

Abigaelle devait cependant traverser le bois de Boulogne pour se rendre à destination au port. Ce ramassis de prostituées et de gens louches l'avait toujours fasciné. Pas de la fascination admirative, loin de là, mais tout de même: Comment une femme pouvait bien accepter n'importe quel homme tant qu'il avait des francs pour elle. Franchement ca, ca la dépassait, était-ce du courage ou simplement une absence flagrante de volonté, Abigaelle ne souhaitait pas vraiment le découvrir mais, laissait le mystère flotter.

Elle s'arrêta cependant net lorsqu'elle passa dans l'ombre d'un banc, sentant un immortel tout prêt. Allait-elle le déranger et se déranger sur son trajet vers le port, valait-il vraiment la peine de sortir de son état incorporel juste pour pouvoir parler avec quelqu'un? Ha, et puis elle risquait quoi, après tout, tout était si lassant récemment, une petite conversation ou juste voir un autre immortel, peu importe l'alliance, ca la changerais de ces humains si impulsifs.

Aussi reprit-elle sa forme corporelle derrière le banc, à une distance respectable pour éviter de recevoir quelconque coup de couteau, griffe... épée, voire même sang ces jours-ci, on ne savait plus trop à quoi s'attendre. Du haut de ses 5 pieds quelques, elle portait toujours les mêmes habits de corsaire qui suivaient, sans trop insister, sa taille fine, ses larges hanches et sa poitrine presque plate. Certaine que la personne devant elle devait avoir sentit son aura, elle attendit qu'il se retourne et lui fit un simple salut en faisant pirouetter son tricorne dans sa main droite avant de le retourner sur sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Une ténébreuse brise    Lun 19 Déc 2011 - 23:28


Top Hat man, huma l'air d'un air satisfait, il sentait au loin un immortel approcher. Miraculeuse présence que celle-ci qui viendrait tirer le centenaire de ses nostalgies péripatéticiennes. Il allongea ses bras de chaque côté du banc en prenant bien soin de prendre ses aises. Il voulait avoir l'air détendu. Il croisa les jambes tout en sortant rapidement un long cigare de la poche intérieure de son par-dessus. Il laissa le cigare dans sa bouche. L'immortel approchait... Top Hat Man sentait son corps tressaillir à cette approche, il avait hâte d'observer celui ou celle qui osait approcher sa magnificence. Que jouerait t-il aujourd'hui ? Un homme de petite vertu? Un immortel qui s'ignore ? Ou mieux encore simplement le prince de la nuit qu'il était. Il incarnait le narcissisme incarné, mais n'aimait guère le laisser paraître. Un mystère sans nom entourait l'être magnifique qui séjournait sur le banc. Il esquissa un léger sourire lorsqu'il sentit l'odeur d'une femme. Un odeur très familière, mais tellement étrangère.

Il sentit soudain le conflit en elle, était-ce la peur? Le courage?

L'homme se retourna un instant pour observer la jeune demoiselle qui à présent se montrait devant lui. Un pirate ? Par les Sept Océans... dame que ses courbes étaient délicates et son corps aguichant. Combien d'hommes avaient succombé à ses courbes? Intéressante. Il retira son cigare de sa bouche un instant, lorsqu'elle fit pirouetter son tricorne. Il la regarda d'un regard clair et amusé.

"Belle nuit n'est-ce pas ?" sa voix était suave et son ton était doux. "Une belle nuit pour observer l'obscurité."

Il l'invita à s'asseoir. Finalement, il pouvait mettre sa nostalgie de côté.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaelle

avatar

Nombre de messages : 65
Rang : aucun
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Une ténébreuse brise    Mar 20 Déc 2011 - 1:57

Abigaelle observa l'homme en face d'elle et aurait parié faire face à un gesang, un kaldra ou un carnival. Il semblait avoir une certaine classe, était relativement détendu, que dire le moindre stress ne semblait même pas exister dans ses gestes! Bon encore un induit de lui-même, ca ou bien quelqu'un qui n'avait vraiment rien à perdre ou à gagner comme elle. En effet, la kaldra n'avait pas une once de stress, sauf peut-être celle de se caler quelques onces en arrivant à la maison pour oublier cette rencontre qui allait surement l'ennuyer de toute façons...

Pourquoi avait fait un arrêt après tout... Ha! cette manie qu'elle avait de socialiser avec tout les immortels du coin.

L'homme lui fit signe de venir s'asseoir, simplement, en complimentant la nuit et l'obscurité, Abigaelle eu un petit rictus silencieux, un kaldra ou bien un gesang qui avait remarqué qu'elle était kaldra, les carnivaux n'avaient pas tendance à passer ce genre de commentaires. Abigaelle s'avança donc vers le banc. Ne le contournant pas elle se transforma en ombre pour passer dessus et reparaitre assise sur la face avant du banc. Elle avait une pose similaire à celle de Top hat man, les jambes croisées au niveau des tibias, les bras croisés sur sa maigre poitrine, les yeux rivés au ciel, un air blasé bien visible sur son visage délicat mais marqué de quelques cicatrices difficiles à voir et d'une cependant bien présente qui partait sous son oeil droit au centre de la joue jusqu'à son oreille.

Abigaelle resta ainsi impassible quelques secondes, comme si elle tenait à mettre l'emphase sur son air blasée, puis elle tourna lentement la tête vers l'homme, afin de faire contact occulaire. C'est maintenant qu'elle allait savoir à quel ordre elle avait à faire. Dans les deux cas elle ne passerait surement pas les premières barrières de défenses mentales mais la différence serait là: Chez un gesang elle heurterait un véritable mur d'acier tandis que pour un Kaldra elle se perdrait dans des méandres brumeuses qui ne mènent nulle part.

Si l'homme vint à planter ses yeux dans les yeux noirs comme une nuit sans lune d'Abigaelle, à moitié cachés sous son tricorne, il sentirait sans aucuns doute cette intrusion. Une sensation froide et sombre qui pénètre l'esprit sournoisement et tente de modifier quelque pensées. Mais elle doutait franchement que l'homme la laisse faire. Un gesang serait par trop fier et un kaldra que trop méfiant. Elle n'insisterait donc pas, surtout s'il s'avérait être plus fort qu'elle dans ce domaine, elle ne voulait pas de retour de flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Une ténébreuse brise    Mer 21 Déc 2011 - 14:30

Pas mal comme maîtrise, apprenti. Pense le maître des ombres.... tu aimes planer dans les abysses et ourdir leur volonté? Surfer sur leur vague? Te voilà désormais prétentieuse, jeunes dames, pour ainsi dévoiler tes pouvoirs aussi gratuitement... une immortelle paresseuse en plus ! La délicieusement fade beauté des ombres !

Ah comme il était délicieux de ce savoir sous le contrôle d'une femme... L'immortel vampire était complètement fasciné par l'intention de sa compagne de nuit. Quelle charmante petite attention que celle-là ! La domination... cet art n'était pas donné à tout le monde hélas. Un art qui pouvait couter cher à ceux qui n'en prenaient pas garde. Bien sûr... la destruction de ses souvenirs le rendrait triste, mais il ne faut jamais cracher sur une expérience ! Top Hat Man était tellement sûr que personne de son clan n'oserait toucher à un fils de Kaldra de toute façon et à voir son prodige partir sans souvenir, elle établirait à coup sûr sa mémoire. Il fixa les magnifiques yeux de la gente dominatrice, il adorait les yeux noirs.

Mieu encore, elle avait le culot de le dominer. Lui ! Oh il l'aimait bien celle-là ! Elle avait du culot.

*Je mangerais bien une poitrine, en ce moment. De poulet bien-sur.*


D'abord, avant de commencer à s'amuser, il commença par un léger clin d'oeil. Avant de laisser le pouvoir de domination embrasser son esprit. Comme l'avait prévu la demoiselle, son pouvoir ce heurta à ceux de Top Hat Man et une véritable forteresse de ténèbres et de chaos qui enveloppait les plus énigmatiques souvenirs de Top Hat Man. De plus, non seulement les souvenirs s'entrelaçaient et ce heurtaient entre eux dans le chaos le plus total, mais ils étaient comme enduit d'une encre tellement noire que les souvenirs baignaient dans un abysse de ténèbres insondables. Même, un maître de la domination verrait un défi, dans la dé-construction de l'esprit du centenaire.

Il avait hâte de voir la réaction de la petite pirate, fort à parier qu'elle serait inoubliable. Il voulait de quoi de choquant et ne plus savoir comment réagir... jouerait-il le jeu ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaelle

avatar

Nombre de messages : 65
Rang : aucun
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Une ténébreuse brise    Jeu 22 Déc 2011 - 22:44

Un Kaldra, aucuns doutes là-dessus. Rien à voir avec le commun des immortels non-plus, elle risquait vraiment un retour de flammes et intense si elle ne perçait pas la bonne pensée en premier. Abigaelle avait aussi le sentiment inquiétant qu'il la laissait faire, attendant de voir ce qu'elle ferait avant de réagir et lui couper l'herbe sous le pied. Entrer dans l'esprit d'un kaldra, combien d'années s'étaient écoulés depuis la dernière fois où elle avait même vu un de ses semblables... Passer les défenses mentales d'une personne qui sait manipuler ses dernière était un travail ardu et bientôt on pouvait voir la sueur perler sur son front, la mâchoire serrée.

L'endroit était bien étrange, similaire a sa propre défense mais tout était différent à la foi. Planant entre les diverses zones protégés de Top hat Man, elle cherchait celle qui ne cessait de se renouveler, les sensations, pour les modifier juste un peu. Mais tout n'avait de cesse de changer, dans cet épais brouillard noir elle n'arrivait même pas à se discerner elle-même. Parcourant des corridors changeant continuellement de configuration. C'était comme chercher un classeur dans un entrepôt où quelqu'un s'amusait à refaire le classement à toutes les cinq secondes. Elle n'osait rien toucher, provoquer ses défenses mentales dans cette situation aurait très certainement inversé la situation il aurait pu faire ce qu'il voulait bien d'elle.

Cependant elle passa près d'une image, une image qui venait d'apparaitre de nulle part, comme tout le reste, mais qui n'était pas encore couverte de cet épaisse encre noire et lugubre. Passant le regard à peine une seconde dessus elle se vit assise en face de lui les yeux rivés vers lui. Elle l'avait, ce qu'elle cherchait, les souvenirs du moment présent, ceux qui, dans la mémoire à court terme, n'avaient aucunes réelle protection sauf si la personne cherchait à les défendre.

Abigaelle profita de l'occasion et saisit sans attendre ce souvenir. Si l'hôte cherchait à renverser la vapeur, ce qu'elle espérait ne pas voir arriver, c'était à ce moment où elle était le plus vulnérable, elle le savait mais prenait le risque, qu'avait-elle à perdre de toutes façons! Elle œuvra sur le souvenir pour modifier son essence, tissant, tel une araignée, le souvenir afin d'ajouter un son qui ne s'y trouvait pas quelques instant avant. Ainsi parlait-elle. Les gens croyaient l'avoir entendue parler alors qu'en fait elle n'avait jamais prononcé mot. Simplement modifié le souvenir de la seconde passée afin qu'il se souviennent d'autre chose que le silence. Toutefois, afin de rendre ce procédé assez fiable et surtout réduire sa demande en énergie, Abigalle ne modifiait pas le visuel. Ainsi on pouvait l'entendre parler, mais pas voir ses lèvres bouger.

Dans ce cas, elle tissa sa toile de corruption dans le souvenir, rajoutant le bruit d'une voix féminine, légèrement suraiguë, avec un fort accent Anglais. Cette voix avait un certain charisme, indéniablement charmante, mais fausse, complétement fausse. Certainement, cet homme, ce kaldra, le saurait. Mais ca, Abigaelle n'en avait cure.

"Alors, qu'est-ce qui amène un de mes rares confrères dans cette nuit où règnent les plus belles des ténèbres?"

Abigaelle ne parlait bien sur pas d'elle-même ne possédant pas l'égo d'Inéalis, ne se trouvant d'ailleurs pas assez jolie pour mériter tant d'égards. Elle parlait de la nuit noire, beauté d'ombres et de pénombre qui lui donnait ce sentiment de chez-soi malgré que sa maison fut quelques kilomètres plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwen

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Rang : à determiner
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Une ténébreuse brise    Lun 9 Jan 2012 - 2:09

Maïwen s'avança silencieusement dans les bois, sa robe noire laissait passer délicieusement les rayons de la lune sur ses longues jambes aussi blanche que la neige. C'est long cheveux noir se balançait tranquillement en parfaite harmonie avec le rythme du vent et ses yeux vert fessait contraste avec toute cette noirceur. On aurait presque dit un fantôme qui passait tranquillement sans faire de bruit à la recherche du chemin qui la mènerait vers la paix. En fait, elle cherchait simplement à se faire discrète ne s'imaginant pas que quelqu'un s'aventurerait dans la forêt à cette heure tardive de la nuit. Il fessait froid, mais elle ne s'en inquiéta pas ayant l'habitude de dormir dans de tel condition et même pire. Elle était chanceuse qu'il ne pleuve pas.

Puis, ayant finalement trouvé l'endroit parfait, elle alla pour se coucher lorsqu'elle aperçu ce qui lui sembla être un jeune couple sur un banc. Elle s'empressa de ce caché derrière un arbre espérant qu'il ne l'ai pas vue et qu'elle pourrait écouter leur conversation jusqu'à ce qu'ils daignent quitter les bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Une ténébreuse brise    Ven 13 Jan 2012 - 17:55

Le baisé des abysses, le plus beau et délicieux cadeau qui soit au monde. Sa beauté est fugace et ne prend aucune forme. Un concept perdu dans le néant, dont la force et la splendeur plus immortelle encore que la mort elle-même. Un pouvoir offert à ceux qui par leur puissance ont transcendés la mort et parvenu à toucher l'état de grâce de l'immortalité absolue. Une caresse aussi douce que glaciale dont résulte l'orgasme de l'absolu. Lorsque l'âme est expulsé et lentement consumé, le goût doux et suave d'une âme pécheresse et mortel, avait toujours été un petit péché mignon. Il retira ses gants.

*gracieux talent pour une si gracieuse bouche, allez-vient... nourrit toi de ma tête.*

Lorsque la Kaldra entra dans son esprit, il ne fut guère alarmé par la situation. Bien au contraire, il s'en excitait. Il fallut à l'immortelle plusieurs secondes avant de parvenir à un résultat, jouant et dansant entre les souvenirs chaotiques et inter-changé du vampire. Tandis qu'elle parvenait aux souvenirs de ses sensations passés. Il sentit la sueur de l'effort que donnait sa partenaire pour atteindre son objectif. Le plaisir qu'il avait de pouvoir démontrer sa longue mémoire, le poussa à sortir une de ses canines et ce mordit la lèvre d'un sourire en coin des plus charmant, expulsant de sensualité. Il crispa les poings et ferma les yeux lorsqu'elle survola les souvenirs de ses sensations. Il ne sentait rien, ni le froid, ni la chaleur, elle capta très aisément le vieu souvenir d'une odeur d'homme associé celle d'un cheval. Il ressentait tout, l'atmosphère, le sang, les sentiments, la mort et même le péché. Lorsqu'elle passa hors cette zone, Abigaelle eût l'impression qu'il pouvait presque lire aux travers de sa tête. La sensation de frisson traversa l'échine de la Kaldra. Lorsqu'elle parvint aux souvenirs présent, ce fut un soulagement pour Abigaelle.

Il la laissa tisser son esprit aux travers de son. Elle ce laissait tant vulnérable, qu'il tira un peu la langue pour surpasser sa canine. Il ce laissait faire par plaisir, par compétition, par défi. Il l'avait laissé entrer, sans aucune défense, mais il n'allait tout de même pas la laisser sortir si facilement. Top Hat Man adorait la domination... pour le seigneur Kaldra être apte à détruire et à contrôler l'esprit de son adversaire démontrait un savoir faire hors du commun et une puissance quasiment respectable. Lors de ses années d'obscurité, il avait une aisance absolue pour contrôler ce faible esprit humain et avait bâti une solide enceinte autour de sa mémoire. À présent, qu'il avait perdu partiellement ses pouvoirs de Nosfératu, il s'était retrouvé avec un contrôle minime sur la pensée, mais avait conservé de solide barrières mentales. Il était donc très facile de pénétrer l'esprit du centenaire, mais pas nécessairement aussi aisée d'en sortir.

L'élégant gentleman en chapeau haut de forme, rouvrit donc les yeux et plongea ses yeux aux lueurs bleutée et orangé dans ceux d'Abigaelle. En utilisant sa propre domination, Top Hat Man envoya un ordre simple, il s’agissait d'un ordre et non d'une manipulation mentale, il n'avait donc besoin que d'un simple contact visuelle. Encore théoriquement sous le contrôle de la Kaldra, il tenta de soulever sa canne devant son visage et d'une ordre simple il lança: *Embrasse.* Il espérait pouvoir faire état de ses pouvoirs aussi bien que la demoiselle. Il ne comptait que lui en faire la démonstration et n'avait pas en tête de lui faire du mal. Pour l'instant.

Puis, il écouta la voie construite de la jeune demoiselle. Si belle avec une voie immodérément fausse, une honte. Tout ça pour une voie anglaise et des lèvres fermées ? Au diable ce manque complet de politesse... une voie hideusement fictive. Il ferait avec quoi qu'il en soit.

Nonchalamment, il approcha sa tête d'Abigaelle. Il conserva le contact visuel, jusqu'à être à proximité de son visage. Il était d'une beauté à couper le souffle, son nez fin, ses longs cheveux noir semblaient miroiter de mèches auburn et son teint peu blafard découpé par des traits ravissant presque surhumain. Il perdit un instant ses yeux dans les siens. Il s'arrête relativement près du visage de la demoiselle, fait anodin, il ne semble pas avoir la moindre haleine. Il monta ses barrières mentales, aucas ou elle pouvait détruire ses souvenirs.

*Rare, vous ne savez pas à quel point.*

la voie de Top Hat Man illustrerait cette fois-ci à la perfection l'accent anglais qu'il personnifiait en la personne du baron de Mansfield. Une voie tintée d'un charisme profond et d'une ton de voie à la fois grave et aiguës.

"Fausse parole et belle lèvre. Voilà qui me semble providentiel. Chez les saxons, une personne comme vous a du être vénéré autant pour ce talent que pour votre éblouissante beauté."

Ah les Saxons, sympathique et pitoyable barbare. Il connaissait bien l'antique Brittania, pour y avoir vu le jour, ainsi que ses mythes et légendes. Un cours instant, les souvenirs de sa jeunesse et du mur d'Adrien traversa son esprit. C'était un temps d'idéaux in-construit et de naïveté cuisante et navrante. Tuer pour l'honneur, lamentable ânerie. Il recula un peu la tête en souriant.

"La plus belle ténèbres ? Que de charmante fausse paroles ! Peu importe ou elle règne, l'ombre reste la maîtresse de la nuit. Et nous, nous sommes ses barons et ses comtes. La nuit elle-même est ma raison d'être ici. Sentir la douceur de ses caresses et admirer l'immensité croissante de sa souveraineté."

Il leva délicatement la main sur son visage et l’effleura le bout de ses doigts quelque seconde, un sourire aux lèvres. Il huma l'air un instant, esquissa un sourire plus large... l'odeur d'une autre femme et le séduisant sentiment d'être observé... il recula la tête lentement.

"Et vous-même ? Ma con-soeur. "


Il adorait être regardé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwen

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Rang : à determiner
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Une ténébreuse brise    Ven 20 Jan 2012 - 23:50

Maïwen était complètement obnubilé par cet homme, il y avait chez lui une force incroyable, invisible, elle en avait presque peur. Et cette femme qui était-elle? Elle observa la scène un moment sans comprendre ce qui se passait. Qu’elle était cette sensation étrange? Quel était le lien entre cet homme et cette femme? Pourquoi approchait-il son visage du sien comme pour le dévorer? Et ses canines si pointues…. Quel délice. La relation entre un homme et une femme était-elle toujours ainsi?

Puis, l’homme sembla s’adresser à elle. Elle était repérée! Que faire. Elle senti son cœur battre de plus en plus vite, pourquoi avait-elle peur après tout elle avait les moyens de se défendre. Mais comment avait-il fait pour la voir? Elle sortit discrètement de de sa cachette et se dirigea nonchalamment vers celui qui l’avait interpelé.

«La nuit est magnifique en effet…mais ce que je préfère c’est les rayons de la lune sur ma peau. La douce caresse de la lumière dans un monde si sombre.»

Elle passa délicatement une mèche de ses cheveux derrière son oreille d’un air gêné et regarda l’homme de ses yeux vert pailleté en fixant son regard dans le sien. Ses yeux étaient si particuliers et si beau comment pouvait-il avoir une tel couleur. Revenant à elle-même, elle coupa le contact.

«Je suis désolé de vous avoir dérangé…»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une ténébreuse brise    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une ténébreuse brise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» caillou dans pare-brise
» [Patte de Velour/libre - Patte Ténébreuse/libre - Petite Aurore]>> Clan de la Rivière >> Coeur de Soie
» Crogmar Brise-roche, guerrier des Montagnes grises
» Quand des fous se croisent ... [PV : Brise le Vent, Flamme Noire, Fleur de Brume et Nuage de Plume]
» L'ascention du brise-sort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Bois-de-Boulogne-
Sauter vers: