AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maïwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maïwen

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Rang : à determiner
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Maïwen   Dim 18 Déc 2011 - 13:33

Nom: Maïwen

Ordre: Kaldra

Sexe: Féminin

Disciplines: Domination 1, Obscurcir 2, Obténebration 3

Profession: Trouver son père qui est probablement à l’origine de ses pouvoirs

Arme: Dague

Apparence physique: Maïwen est une jeune fille à l’allure mystérieuse. Ses longs cheveux noir ondulent toujours dans le vent. Ses yeux verts semblent toujours regarder partout et nul par à la fois comme si il voyait quelque chose d'invisible aux autres. Ce même regard vire au noir, lorsqu'un combat commence, et sa physionomie, normalement relâchée, se tend comme un arc et semble onduler comme un serpent jusqu'à ce qu'il disparaisse dans l'ombre. Elle est toujours vêtue d’une longue robe noire qui semble n’être fait que de brume.

Historique: Je fus chié par une pute dans les bas-fonds de Paris. Elle n'a pas survécut et Sœur non plus. C'est un bambin en pleur, tétant le sein flasque du cadavre de ma mère et un enfant mort, qu'un prêtre, ayant cédé à la tentation des bordels, trouva le matin venu dans la ruelle crasseuse où j'ai vu le jour et où Sœur trouva la mort. Il m'amena au temple où il espérait me faire élever pour devenir une brave religieuse. Il ne remarqua pas la petite forme noire qui me suivait. Personne ne la remarque jamais. J'ai grandis et Sœur aussi. Pourquoi Sœur? Parce qu'il est inutile de nommer un être mort sans aucun nom. Le mien me fut donné à cinq ans. On cessa de m'appeler jeune fille et on me nomma Maïwen en espérant que ce nom fort fera de moi une femme juste.

Ce fut le jour où Sœur m'apparut pour la première fois. Elle était nue et crasseuse comme l'endroit de sa mort. Croyant trouver là une amie, je suis allé voir l'intendant en lui disant que j'avais une amie qui avait besoin de vêtement et d'un bain. Il chercha tant bien que mal, mais Sœur lui restait cachée, comme à tous les autres. On me déclara possédé et on me jetât hors du temple avec pour seule possession mon prénom nouvellement acquis. J'étais de retour dans les bas-fonds. Après deux jours à mourir de faim, j'appris à mendier. Comment avoir la mine triste et faire sentir les passants coupables pour récolter quelques malheureuses pièces. Jusqu'au jour où ma vie changea encore. J'avais dix ans et Sœur était toujours là. Elle avait grandi elle aussi, mais était toujours sale et maigre tels un spectre, ce qu'elle est probablement. Un homme, qui empestait l'alcool et la sueur, semblait avoir décidé de se soulagé sur l'enfant sans défenses que j'étais.

-Suis moi ma petite et tu auras une belle pièce, me dit-il.

J'étais tétanisé et je n'osais répondre.

-L'est complèt'ment idiote c'te gamine. Tant mieux elle ira pas raconté.

Il m'attrapa par les bras et me tira au plus profond de la ruelle la plus proche. Je me débattit, mais que pouvait faire un simple gamine de rues contre un homme mature? Il baissa son pantalon et s'approcha de moi. Je vis sa dague accrochée à sa ceinture tomber sur le sol, puis tout devint flou. Je me souviens de Sœur. Je la vois attraper la lame rouillée et le soulard éclater de rire.

-Amène toi crétine ou bien j'vais d'voir te taper et j'aime pas taper su les enfants avant d'les cajoler. Allez lâche ça.

Je vois Sœur lever la dague et l'homme reculer un peu.

-Eheh fait pas d'conneries. T'sais? J'vais t'donner ma bourse et filer ok?

Joignant gestes et paroles, il se baissa pour attraper le petit sac de cuir et Sœur frappa. Encore, encore, encore et encore. L'homme crie il saigne de partout il implore pitié, mais Sœur redouble d'ardeur. J'ai peur, je me recroqueville sur moi-même et je crie

-Stop!!!!

Sœur n'est plus là. Mes mains sont trempées d'un liquide rouge. L'une d'elle tien quelque chose de froid et dur. Je regarde et je vois la dague. La dague est dans mes mains! Je prends peur! J'étais Sœur et elle était moi. Comment!? J'entends des bruits de pas et le cliquetis habituel des gardes inutile du quartier. Je m'enfuis à toutes jambes n'osant toujours pas lâcher la dague.

Je m’étais trouvé une petite cachette. Une maison avait été abandonnée et les gens la disaient hantée. Personne ne me trouvait quand j'étais là. J'y ai passé les trois jours suivants l'incident en boule dans un coin tremblant et pleurant avec Sœur à mes côtés qui souriait d'un air ravis.

Mais la vie dû reprendre. Je devais manger et boire. J'appris à défaire les cordons des bourses, à crocheter les serrures et à découper les fonds de poche sans me faire remarquer. Sœur me suivait toujours et le fait de voir ce que d'autres de voient pas fit de moi le souffre-douleur des autres enfants des rues. On me volait mes récoltes et on me rossait joyeusement jusqu'à me laisser à moitié mort dans la rue. Je sentais Sœur qui voulait retourner dans mon corps et faire couler le sang de nouveau. J'y ai résisté longtemps, jusqu'à mon, approximatif, treizième anniversaire. Un mal de crane effroyable me tiraillais. J'ouvris les yeux et je vis le visage Erwan, le chef de mes bourreaux, mais seulement le visage. J'ai poussé un cri en voyant que le corps et la tête d'Erwan n'étaient plus rattachés. Sœur souriait comme au jour de son premier meurtre et regardait quelque chose d'un air satisfait. Cette chose, c'était un charnier. Une dizaine de corps d'enfants entre huit et seize ans se trouvaient devant moi. Tous étaient nus et affreusement mutilés. Ils étaient tous mort de souffrances, leur bouche figée dans un affreux rictus de douleur et avaient subi de multiples coupures sur tout le corps.
Et moi, j'étais couvert de sang, mais pas le mien. J'étais trempé de l'affreuse substance rouge. Des litres et des litres recouvraient mon être.

Sœur était dangereuse. Elle tuait par moi. Je devais ne plus m'approcher de personne.
Je couru. Des miles et des miles, évitant les mains qui voulaient m'arrêter me croyant blesser.
Je couru jusqu'à me retrouver dans une forêt. C'était l'endroit parfait. Ici, Sœur ne risquait pas de faire du mal à personne.

C'était ma nouvelle vie, je devais chasser pour survivre. Plus besoin de voler à d'autre, je trouvais ma propre nourriture. Lors de chasses, je laissais Sœur prendre le contrôle. Elle assouvissait sa soif de sang et moi je m’entraînais à reprendre le contrôle. Nous avons vécus comme cela cinq ans à chasser et à cueillir sans faire de mal à aucun être intelligent, quand Sœur, étant en pleine chasse, entendit des bruits de sabots dans la forêt.

Un groupe d'aventurier arrivait. Soeur se jeta sur eux. Je dût reprendre le contrôle pour éviter l'effusion de sang. Tentant d'avoir l'air naturel, je les salua et et leur demanda ce qu'ils faisaient dans ces bois. En fait, ils allaient explorer une tour abandonnée par son ancien propriétaire. Je proposai donc de les escorter jusqu'à la limite de la forêt, mais un groupe de mercenaire nous attaqua en chemin. J'ai laissé Soeur prendre le contrôle et celle-ci mis à pratique ses cinq ans de traque de gibier. Ondulant comme un serpent, Elle dégaina sa dague funeste et frappa le premier homme à sa portée d'un coup de dague dans la gorge. Virevoltant toujours, Sœur défi deux autres hommes avant la fin du combat puis tourna ses yeux assassins vers le groupe. Je concentrai toute ma volonté dans la prise de contrôle pour éviter de refaire du mal à des innocents. Ceux-ci, étonnés par nos prouesses guerrières, me proposèrent de les suivre dans leur aventure. Ayant enfin trouvé un groupe de gens ne semblant pas vouloir fuir ou me tabasser à ma vue, j'exceptai avec cœur. Il y eu peu de combats, durant le voyage, mais Sœur se délecta de ces quelques escarmouches à tels points que son envie occire les membres du groupe s'évanouit peu à peu. Tels semblait mon destin. Voyager et combattre pour contrôler les pulsions meurtrières de Sœur, dont je cachais l'existence à mes nouveaux compagnons de peur d'être de nouveau abandonnés. C’est dans cette tour que je pris conscience de mes pouvoirs, je ne sais pas pourquoi, mais cette endroit les avait probablement réveillé. Je quitta le groupe qui avait pris peur à la vue de ce don. J’ignore encore d’où il vient, mais je me rendis à Paris là où tout a commencé…


Dernière édition par Maïwen le Lun 19 Déc 2011 - 11:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Maïwen   Dim 18 Déc 2011 - 15:28

Bienvenue, j'ai hâte qu'un des modérateurs passe pour valider. À part quelques fautes et le fait que tu as oublié de placer tes points sur tes disciplines, tout semble en ordre! Quel beau texte, cru, sombre, à la limite de l'inacceptable moralement, j'adore!

Le forum peut paraitre mort pour l'instant et les MP prennent quelques jours à se rendre mais dès que l'administrateur sera reconnectée elle devrait s'en occuper, faire le ménage et tout.

Sinon bienvenue sur Immortel, j'ai déjà hâte de faire du roleplay avec toi très chère!


(Étrange tout de même j'ai l'impression de lire mon personnage XD avec sa "soeur" qui partage cependant le même corps comme une seconde âme!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Maïwen   Dim 18 Déc 2011 - 16:44

Hello hello, je passais justement dans le coin, et j'en ai profiter pour lire attentivement la fiche de notre nouveau venu. Pas mal du tout! J'adore le style mystérieux et je pense que tu es une merveilleuse addition a notre confrérie.

Alors en temps que modérateur, je n'ai pas d'autres mots a dire que : Bienvenu! Amuse toi bien et j'ai bien hâte de partager de bon moments de rp avec toi.

Mais j'ai cependant besoin que tu spécifies les points que tu a mis dans tes disciplines. Pour ce qui est des fautes, tu peux toujours t'amuser a te corriger. Nous écrivons en français, alors il est toujours bien de faire attention, mais on est pas incroyablement pointilleux, alors ce n'est pas trop grave s'il y en a de temps en temps.
Alors encore une fois, bienvenu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Maïwen   Lun 19 Déc 2011 - 11:35

Fresh-Meat, yeah!

J'aime beaucoup ton style, ça va faire longtemps que ya pas eux de relève! Les vieux de la vieilles vont sortir de leur cachettes !

Faut faire attention aux fautes, oui... mais comme le spécifie l'honorable modératrice, prend toi pas trop la tête avec ça, Ya certain joueurs (moi entre autre) qui n'ont pas en français impeccable.

J'ai bien hâte de voir ton perso.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François LeNoble

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Partout et nul part à la fois
Rang : Maître
Ordre : Chasseur
Date d'inscription : 10/09/2009

MessageSujet: Re: Maïwen   Mar 27 Déc 2011 - 18:45

Bienvenu à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Maïwen   Lun 2 Jan 2012 - 22:30

Un autre fantôme qui renaît!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thilix

avatar

Nombre de messages : 227
Age : 26
Localisation : DERRIÈRE TOI!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Sadizar
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Maïwen   Lun 30 Jan 2012 - 22:37

J'espère avoir du sang avec ta soeur, non mais sérieusement, c'est cool comme bg pis j'Espère que tu t'Amuseras autant que nous sur ce petit forum Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maïwen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maïwen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Hall d'Entrée :: Information sur les présentations :: Vos Présentations (Immortels)-
Sauter vers: