AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Renaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Renaissance   Jeu 6 Oct 2011 - 22:29

Vilya observait Paris la grande, assise sur le pignon d'une vielle maison, bien au dessus de l'agitation de la ville. Plusieurs mois d'agitation avait rendu la ville sur le qui vive, mais les hommes vivaient toujours, insouciant de la frénésie, de la paranoïa et de la folie meurtrière qui rongeait la ville. Des immortels étaient mort, et d'autres étaient apparu pour foutre le bordel. Et seul quelques un gardait espoir de ramener la tranquillité. Et la jeune femme espérait vraiment que le monde changerais asser pour éviter le retour du Dragon Rouge, et le retour de la mort sur ceux qui aspirait encore a la liberté et a la paix.

Invisible au yeux des humains, assise les pieds dans le vide, elle en profitait pour prendre un peu de soleil et étendre ses ailes immenses au plumes d'argent, et déposer le lourd manteau qu'elle portait en permanence sur son dos, près d'elle. Ses cheveux noir intense lui jouaient dans la figure, depuis qu'elle les avait coupé. Elle avait récupéré un peu de son allure espiègle et charmante de ses années d'adolescentes, années qui avaient bien vite passé, et dont le souvenir étaient devenu plutôt vague. Mais le changement de cheveux radoucissait ses traits devenu plus sévère, et on aurait pu la méprendre de nouveau pour une jeune femme innocente. Ses courbes féminines et sa douce beauté n'étaient pas non plus pour lui nuire.

Mais elle demeurait néanmoins la gouverneur de l'Ordre des Valkars d'Europe, et s'était donné la mission de ramener plus d'immortels dans ses rangs, afin de mieux se renseigner sur ce qui se passait ailleurs qu'a Paris. Et, parfaitement consciente de ses responsabilité, elle gardait aussi un oeil sur la ville, pour veiller sur la population humaine, et immortelle. Elle aurait bien voulu que quelque chose d'excitant se passe, au fond d'elle. Prudente et responsable, elle ne possédait pas moins un soupçon de témérité et de passion qui lui donnait parfois envie de chercher des ennuis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Renaissance   Lun 12 Déc 2011 - 1:46

L'ennui lui prenant le coeur, Sunie avait décidé de sortir. Une jupe longue amarante avec une belle chemise blanche comme neige et un court manteau de vison ne la distinguait pas beaucoup du reste de la foule. Chemin faisant elle pensait à Vigorsten qui était partit et tout les immortels qui semblaient, ironiquement, bien morts tant la ville était de retour à son va et viens quotidien. La vie semblait devenue si fade et sans sens alors, comme toujours, elle marchait pour se changer les idées.

Marcher, encore une fois quelle ironie, oui elle marchait, maintenant sans aucune aide d'ailleurs, merci pour cela à Vilya et son Thilix, mais même marcher sur ses propres jambes, sentir le poids reposer sur ses chevilles, tout ca était vide. Vide comme la promesse étrange de paix que lui avait faite Liliana en échange d'une place de temps en temps si besoin y était.

En marchant au milieu de la place, le soleil dans le visage, elle ne trouvait pas sa place, était-ce sa destinée d'hybride de toujours avoir l'impression que quelqu'un voulait la voir disparaitre. Ainsi Sunie déambulait dans la rue, entre les diverses maisons, échoppes et commerces. Parfois on l'apostrophait sur ses yeux étrange, son maquillage ou bien juste pour lui vendre un quelconque produit qui gardait jeune éternellement...

Non mais, ce fut à croire que personne ne tolérait le changement, dès que quelque chose venait tout chambouler, tout finissait par revenir plus ou moins à la normale. Que ce fut par la révélation de Monseigneur Flamarion ou par la réplique de cette illuminée de Mara qui se disait être une ange, tout le monde savait maintenant que leur vie de tout les jours était remplie de gens qui n'étaient pas qui ils disaient être. Étrangement depuis cette période le nombre de gens qui regardaient Sunie avec un air interrogateur, comme en réflexion profonde sur la nature de l'être en face d'eux, avait augmenté de manière alarmante.

Par contre, si Sunie c'était attendue à la réaction de ce jeune homme qui semblait lui faire de l'oeil depuis trois semaines déjà à chaque fois qu'elle prenait une marche, ce jour elle serait resté chez elle.

En effet, cela ne devait pas faire cinq minutes que l'hybride marchait que le jeune homme vint la voir, un grand sourire au visage.

"Bien le bonjours chère damoiselle, je vous regarde depuis quelques temps et me demandait si pareille beauté pouvait avoir remarquée un jeune voyous comme moi?"

Il falait bien dire que le jeune voyous en question avait toute une allure, dans le début vingtaine, chemise de coton blanche, des pantalons bruns bien entrés dans ses chaussettes, une petite casquette en travers sur la tête, ses beaux yeux marron et sa fine petite moustache blonde comme sa courte tignasse mal peignée. un jeune marin probablement ou un travailleur des docs, il semblait bon parleur malgré son allure de voyou comme lui-même le faisait remarquer.

Sunie ne le fit pas patienter:

"Oui, je vous ai bien vu, jeune homme et me demandait combien de temps encore j'allais devoir attendre avant de vous voir de proche. Non pas que vous m'intéressiez, mais vous avez mis du temps à vous décider."

Le jeune homme sembla recevoir la réplique droit au coeur et n'hésita pas plus pour continuer:

"Oh mais pardonnez moi, si j'ai pris tant mon temps c'est pour être certain que je ne faisait pas face à un mirage, que la plus belle des sirènes était bel et bien devant moi. Lorsque par contre je vous ai vue tantôt je me suis dis que ce jour était bon pour vous faire la demande d'un sourire et si vous vous montriez généreuse, peut-être marcher à mon côté quelque temps?"


Il fallait lui donner, il n'avait rien de l,apparence soignée que Sunie cherchait normalement mais pour ce qui est des paroles et du charme il n'en manquait pas! Sunie lui sourit sans vraiment y penser, les joues rosissant légèrement devant tant de compliments.

Ainsi elle accepta de marcher a son côté quelques temps, parlant de tout et de rien jusqu'à arriver à un coin de la place moins fréquenté. Ce n'est qu'à ce moment que Sunie se rendit compte que quelque chose clochait, quand sept autres jeunes homme sortirent d'une ruelle, pierres et bâtons à la main. C'est alors que l'un d'eux s'adressa au jeune homme qui avait appâté ainsi Sunie:

"T'es sure que c'en est une, François, on voudrait pas faire de mal à une dam'selle nous autres."

Ce à quoi le-dit François répondit en se séparant d'une Sunie complétement abassourdie:

"Bien sur, elle a les yeux d'un serpent et les dents qui vont avec!"

Les voyous ayant encerclé bien vite Sunie, celle-ci se blâma d'avoir relâcher sa vigilance à cause du calme de la ville. Des chasseurs, ou du moins des aspirants vu leur équipement clairement bricolé avec ce qu'ils ont put trouvé. C'est cependant le premier jet de pierre qui l'atteint à la mâchoire qui lui rappela que bien que primitif, une bonne vielle pierre, même si ca ne vaut pas un fusil, ca peut toujours faire des dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Renaissance   Mar 13 Déc 2011 - 22:17

Vilya observa les deux jeunes gens s'approcher de la ruelle, et elle reconnu Sunie, par sa démarche caractéristique. Elle était contente de voir que l'immortelle avait repris de la vigueur, et qu'elle pouvait désormais marcher a sa guise. Une libération de plus pour cette pauvre fille.

Elle vit cependant un petit groupe d'homme les rejoindre, et écouta discrètement leur paroles, avant de se rendre compte que Sunie s'était encore mis les pieds dans l'eau chaude. Elle soupira et se leva et visa une corniche, juste au dessus du groupe. Elle attendait de voir ce que ceux ci allait vouloir faire, mais en les voyant commencer a jeter des roches, elle grogna intérieurement. La petite avait assez souffert ainsi sans que des chasseurs amateurs ne viennent lui chercher le trouble.

Elle visa le ''chef'' de la bande et se laissa tout bonnement tomber dessus. Tomber, et les talons bien devant. Elle vint s'écraser sur les épaules de l'humain, l'envoyant s'écraser au sol et elle laissa ses genoux et ses chevilles absorber le choc alors qu'elle envoyait déjà son énergie pour réparer d'éventuel dégât. Debout, les talons enfoncé dans les omoplates de l'homme terrassé dans son orgueil, elle jeta un regard noir aux autres gredins, et leur envoya une remarque de mépris ainsi qu'un regard de défi qui en disait long.


Ce n'est pas très malin de s'attaquer a quelqu'un dont on ne connais rien. Je ne sais pas pour vous, mais j'irais voir ailleurs...si vous êtes capable de vous faire surprendre par une fille...vous ne valez pas mieux que le pauvre prêtre de Notre Dame qui ne sait même pas faire la différence entre un cardinal et un immortel imbu de lui même. Vous me faite pitier, et si vous jurer de vous tenir tranquille, je ne vous botterai pas le cul en retour. Et vous pouvez lancer toutes les pierres que vous voulez, c'est pas avec ça que vous aller vous débarrasser de moi. J

Et elle demeura ainsi debout, assuré que l'homme en dessous aurait soit trop mal pour se relever, soit avait eu la face suffisamment écraser sur les dalles de pierre pour ne pas en vouloir d'autre. Et puis, s'il arrivait vraiment a se relever, il n'arrivait certainement pas a la mettre par terre de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Renaissance   Ven 16 Déc 2011 - 17:04

Sunie tomba immédiatement à genoux, s'appuyant sur le pavé à l'aide de ses mains pour retrouver l'équilibre que cette pierre, grosse comme une montre a gousset, venait de lui enlever. Se faisant elle sentit un goût salé et ferreux envahir sa bouche, frissonnant, elle cracha par terre pour éviter d'éveiller Lilianna qui devait d'ailleurs déjà regarder tout ca attentivement. Voyant son sang sur le pavé, mélangé d'éclats de dents qui n'avaient résisté à l'impact, elle se ravisa, voir était finalement pire que gouter, ses instincts semblant vouloir reprendre le dessus encore plus. Sunie entendit les rires des jeunes hommes, rires cruels et amusés de voir qu'il en fallait si peu pour faire plier une immortelle semblait-il. Rires qui furent rapidement suivis de plusieurs autres pierres qui vinrent prélever leur lot de douleur chez Sunie qui n'arrivait plus à bouger, la situation lui rappelant trop celle qui lui avait couté ses jambes.

Les rires et les pierres stoppèrent cependant assez vite lorsqu'un d'eux vint mordre la poussière à quelques pas d'elle, une personne les pieds bien ancrés sur ses omoplates.

Vilya!

Sunie aurait put la reconnaitre entre mille autres, celle qui avait réparé ses jambes et lui avait... à de nombreuses reprises, sauvé la vie sans rien demander. Comment pouvait-elle arriver à un si bon moment?

Sunie releva la tête et regarda les environs, incertaine de ce qui allait se passer. Elle fut surprise de voir les voyous reculer de quelques pas, surpris qu'ils étaient, et de même en voir deux échapper leur bâtons tant ils sursautèrent. Apparemment les arguments de Vilya avaient fait leur chemin car déjà deux d'entre eux prenaient congé, la ruelle résonnant déjà de leur course affolée. Il ne fallut pas bien longtemps aux autres pour s'enfuir, sauf deux, celui que Vilya gardait en otage sous des talons et ledit François qui avait simplement croisé les bras pour dire:

"On voit maintenant la différence entre couards et hommes! Pfff, vous pensez vraiment me faire peur avec vos mots sale engeance! Oh mais pas du tout, tuez-le si ca vous chante, moi je tiens à mes idéaux et... "
Il empoigna son bâton couvert de clous rouillés "Je compte bien nettoyer Paris du moins de votre espèce, bande de corrupteurs!"

Il chargea vers Vilya mais son pied fut fermement empoigné par une force incroyable alors qu'il dépassait Sunie. Son élan le projetant alors à terre, il n'eut le temps de relever la tête que déjà Sunie était à genoux sur son dos, souffle court, les iris d'un mauve solide, une main sur son front et l'autre à la base de son cou dans son dos. Elle tira légèrement, portant la cou de l'homme à l'extension maximale que celui-ci pouvait tenir elle lui susurra à l'oreille:

"Donne moi une seule raison de ne pas t'achever salopard!"

Il était plus qu'évident qu'elle était à deux doigts de le faire, de rompre le cou de ce chasseur qui avait utilisé ses sentiments contre elle et avait faillit s'attaquer à la personne qu'elle considérait comme sa seule amie. Aussi évident était-il que son aura d'immortelle qui avait fait un bon incroyable, atteignant aisément l'ordre d'un soldat en furie.

Étrangement le regard décidé et meurtrier de François avait cru bon faire place à la peur et l'angoisse. Semblait-il qu'il tenait plus à la vie qu'il le laissait entendre et il aurait surement donné tout l'or du monde pour pouvoir prendre ses jambes à son cou et partir par la ruelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwen

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Rang : à determiner
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Renaissance   Lun 19 Déc 2011 - 11:53

Maïwen s'avança doucement sur la place publique, il y avait longtemps qu'elle n'avait pas mis les pieds dans la ville et elle prenait plaisir à sentir les odeurs qui se dégageait des marchandises de toutes sortes que les marchands lui présentait. Malheureusement, ne vivant que de ce que la nature voulait bien lui offrir depuis plus de 5 ans elle n’avait que très peu d’argent. Elle profita donc du soleil et de la bonne humeur des gens.

Puis, elle vit sortir d’une ruelle un groupe de jeune gens qui semblait avoir vu Lucifer en personne tellement il devait avoir la frousse. De sa nature curieuse et aidante, Maïwen se dirigea vers la ruelle, après tout qu’est-ce qui pourrait bien lui arriver. Curieusement, à l’embouchure de la ruelle ce qu’elle vit la surpris puisque se tenait devant elle deux femmes, l’une qui écrasait de son poids un homme et l’autre qui tenait par la gorge un autre homme complètement terrifié.

«Laisse-moi entrer.»

«Non!»

Maïwen s’effondra sur le sol les mains sur les tempes tentant de garder le contrôle de son corps assailli par des spasmes. Son visage crispé de douleur demandait à ce que tout cela s’arrête. Puis, son corps cessa de tremblé, trempé de sueur elle se releva avec un petit sourire en coin et regarda la scène à nouveau, mais cette fois ce n’était pas de jolis yeux verts que l’on apercevait mais bien deux billes complètement noires.

Sans la moindre hésitation, elle avança vers l’homme qui se tenait au bout du bras de la jeune femme et à peine eu-t-elle le temps de se demander qui sœur était qu'elle fut projetté sur le côté et que la main de sœur transperça la poitrine de l’humain et en ressorti avec un cœur encore chaud et encore frénétique. Laissant tomber le cœur sur le sol elle apporta sa main à sa bouche et lécha le sang qui s’y trouvait en regardant la femme stupéfaite avec un air de défi.


Dernière édition par Maïwen le Lun 19 Déc 2011 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Renaissance   Lun 19 Déc 2011 - 22:09

Vilya tenait toujours la pose, confiante que l'homme sous elle était désormais tranquille comme une paillasse de bas de lit. Il semblait respirer rapidement, mais a un rythme égal, ce qui signifiait en général qu'il était en position passive, ce qui était très bien. Elle vit la bande d'humains s'effarouché et prendre leur jambes a leur cou. Tant mieux. Un seul était resté sur place, et semblait vouloir en découdre. Mais Sunie fut plus rapide que lui et l'attrapa sans hésitation, et le plaqua au sol, lui aussi.

La valkar soupira légèrement en la voyant menacer le jeune homme, mais elle comprenait quand même ses états d’âme. Il était vrai qu'elle avait le droit de se sentir menacé. Mais elle ne l'était plus. Non, ce qui choqua la jeune immortelle au ailes immense, qui encadrait la scène de façon étrange, mais fascinante, ce fut l'acte complet de barbarie qui se déroula sous ses yeux. Une jeune fille sortie de nul part venait d'arracher le coeur de l'humain alors que celui ci était en train de s’effondrer au sol grâce a Sunie. Le sang gicla de l'aorte, et vint éclabousser le visage de l'immortelle, qui demeura cependant impassible. Elle ne s'y était pas attendu, mais elle ne s'épouvanterais pas d'un peu de sang, quand même. Elle ne partageais pas son coeur entre deux tueurs invétéré pour rien! Mais elle observa néanmoins la nouvelle venu avec un regard froid et elle entama la conversation avec un sang froid et un tact exemplaire.


Bien le bonjours a vous, demoiselle. A qui dois-je demander l'honneur d'entamer une oraison funèbre pour la mort de cet pauvre âme? Je dois admettre que je ne porte pas les chasseurs dans mon coeur, mais je ne pense pas que ce soit charitable de ne pas lui donner ne serait-ce que la chance de se repentir, ou du moins, de s'excuser. Tout du moins nous aurions pu parvenir a un accords un peu moins sanglant.

Mais bon, ce qui est fait est fait. Je me présente, je suis Vilya Oblodra, gouverneur de l'ordre des Valkars. Et vous, qui etes-vous?


Vilya essuya le sang qui ornait la peau blanche de son visage, et se pencha pour refermer les yeux du pauvre homme. Elle en profita pour retirer ses talons des omoplates de son ''tapis'', le laissant reprendre ses esprits et regagner un peu d'honneur. Mais elle resta cependant près de lui, pour prévenir toute attaques de la part de la nouvelle venue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwen

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Rang : à determiner
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Renaissance   Mar 20 Déc 2011 - 0:07

Bien décidé à s’en prendre à la femme devant elle, Sœur se prépara à attaquer. Elle en avait presque oublié la présence d’un certain oiseau indésirable. Elle regarda la jeune femme qui venait de lui adresser la parole d'un air bestiale, puis se dirigea d’un pas lent vers elle. Ses pieds nu trempait dans le sang qu’elle avait elle-même extraite du corps de ce pauvre homme, mais elle ne sembla pas sans inquiété au contraire. L’odeur de tout ce sang ne faisait qu’attiser davantage sa soif et ses pulsions meurtrières. Arrivé à proximité de Vilya elle lui murmura à l’oreille.

«Délicieuse odeur n’est-ce pas qu’est le sang. Je me ferais un plaisir de goûter le tien quand je t’aurais arraché le cœur!»

Sur ces mots, tout son corps se tendit comme un arc, comme-ci elle n’en avait plus le contrôle. La jeune femme tomba sur le sol en proie à un combat intérieur. Des spasmes parcouraient son corps et la sueur faisait coller ses cheveux contre son crâne.

«Sort!»

«Non! Donne-moi encore un peu de temps pour que je puisses goûter à son sang qui sent si bon.»

«J’ai dit sort!»

Les yeux de Maïwen reprirent finalement leur teinte verdâtre et complètement épuisé elle s’assit sur le sol. Puis, regarda la femme devant elle espérant que Sœur n’est pas fait trop de bêtise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Renaissance   Mar 20 Déc 2011 - 1:10

HRp (Juste pour rappeler aux anciens et dire à la nouvelle ici présente, la couleur du texte lorsque Sunie parle, représente la couleur de ses Iris, oui la couleur change très souvent!) HRp

Sunie ne comprenait plus rien.

Après tout, un chasseur de moins ne pouvait être que bénédiction, non? Si elle pouvait en plus de cela éviter de le tuer, lui faire assez peur pour qu'il considère les immortels hors de portée. Par contre son mouvement, agrémenté de la peur qu'elle avait pour sa vie et celle de Vilya en ce moment, l'avait fait réagir un peu plus fort et elle avait vraiment faillit rompre le cou de cet ingrat. Puis, une jeune femme était sortie de nulle part et l'avait bousculée sans ménagement de sur ce François auquel elle comptait faire une peur bleue. À peine rétablie de sa chute, Sunie se redressait pour voir si la jeune femme en question était une menace, qui sais, peut-être sa petite amie qui viens à la défense de son amoureux.

Cependant, en voyant le coeur, battant encore, s'écraser au sol à côté d'elle, elle ne put en décrocher les yeux. Tout ce sang qui s'épanchait au sol, François qui avait quelques soubresauts, encore vivant quelques secondes malgré son coeur absent, l'odeur qui vint saturer ses narines comme sa langue de serpent, c'était trop beaucoup trop!

Sunie n'arrivait pas à détacher son regard de la scène, les deux autres femmes échangèrent des mots mais bien qu'elle les entendis, elle n'y compris rien. Tout ce sang, le coeur, la plaie béante dans le corps devant elle, encore chaud... Cela avait de quoi d'hypnotisant, de fascinant, presque d'appétissant. Sunie fut cependant un tant soit peu heureuse: Liliana restait bien tranquile dans son coin, probablement en attendant un moment encore plus sournois. Cependant, Sunie se dégoutait elle-même, comment pouvait-elle sentir un profond besoin de sauter sur le cadavre encore frais et d'en dévorer le plus possible, c'était complêtement immoral!

Sunie avait un air entre celle qu'on pourrait avoir lorsqu'on a une forte nausée, une peur bleue ou bien lorque paniquée. Plus elle observait le corps, dont ses yeux ne voulaient pas décrocher, plus l'envie devenait irrésistible, elle devait à tout prix le faire. Sunie était tendue comme un arc, le souffle court, prête à se jeter sur le cadavre, cependant, le peu de controle qui lui restait su parler:

"Vilya, VILYA AIDE-MOI PITIÉ!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Renaissance   Mar 20 Déc 2011 - 15:06

Vilya sentie la soif de sang de la nouvelle venu et banda ses muscles dorsaux en silence, sans faire le moindre geste. A tout moment elle était prête a réagir. Et puis, elle entendit la voix suppliante de Sunie et soupira une fois de plus, en ressentant le bouillonnement qui se préparait dans le cerveau de la pauvre hybride. Bordel, pas les deux en même temps!

Mais la réaction de la sauvageresse devant elle s'atténua, et elle eu l'air un peu penaude en reprenant le contrôle de son corps. Mais la valkar n'était pas dupe. Elle avait deux personne qui semblait visiblement avoir chacune un être intérieur capable de les rendre complètement sanguinaire. Oh combien elle s'ennuyait de Carnimeo...lui au moins avait la décence d'avertir avant de viser le coeur de ses confrères. Elle se tourna vers l'homme pris entre les trois, et lui envoya une décharge d'anesthésiant, histoire de lui faire perdre conscience. Elle voulait le mettre a l'abris sans qu'il ne conserve des séquelles trop importante de son choc nerveux. Elle recula, en empoigna le coeur fumant et le fourra dans un linge, et elle installa l'homme sur ses épaules, et sauta hors de porté. Pas question de rester là. Elle avait beau vouloir aider, elle ne pouvait pas inverser les penchants sanglants de sunie et elle n'avais pas non plus l'intention de rester devant un carnassier potentiel sans savoir si elle pouvait s'en tirer ou pas. Et elle ne voulait pas mettre la vie de l'homme en danger.


Sunie, vas-t-en. Ce n'est pas sain et je veux que tu trouve un endroit tranquille pour te changer les idées. Laisse cette fille seule, elle se débrouillera. Je viendrai la voir plus tard si je la retrouve. Pour le moment, je vais mettre cet humain en lieu sur. Je ne vous le laisserai pas en pâture.

Elle pris son élan et s'éleva sur une petite corniche. Puis, elle poursuivi sa route jusqu'a une auberge proche, et paya la chambre de l'homme, et le laissa au bon soin de la gouvernante des lieux. Elle se rendit ensuite a la Cathédrale Notre Dame, ou elle déposa le coeur dans la Seine avant de prononcer quelques mots dont elle se souvenait. Ce n'était pas au niveau de Flammarion, mais elle s'en foutait pas mal. Si dieu n'était pas content, il pouvait bien aller se faire voir. Et elle reparti et décida de passer une bonne partie de la journée entre les nuages, le temps de faire passer l'adrénaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Renaissance   Dim 1 Jan 2012 - 23:22

Lorsque Vilya l'appela par son nom, Sunie réussit à briser le contact visuel avec le cadavre encore chaud de François. Expirant difficilement la bouffée d'air qu'elle retenait maintenant depuis dieu-sait combien de temps, elle fixa Vilya dans les yeux le temps que celle-ci s'envole. Elle ne rebaissa pas les yeux et pris ses jambes à son coup elle aussi, courant jusqu'au coin de rue le plus proche. Arrivée au coin, à peine à quelques mètres de la scène, prise de vertiges Sunie, s'accota sur le coin d'un bâtisse.

Pourquoi avait-elle sentit cette faim, cet horrible sentiment de joie à la vue de ce cadavre encore chaud et du coeur pompant de l'air sur le pavé. Si Vilya n'avait pas intervenu, Sunie aurait surement plongé sur le cadavre toutes dents dehors et aurait satisfait sa faim sans hésiter. Mais pourquoi donc, pourquoi, cette idée lui paraissait si dégoutante, si contre-nature, mais lui ouvrait inévitablement l'appétit.

Incapable d'en prendre plus, son déjeuné se retrouva bien assez vite sur le parquet devant elle. Pourquoi, c'était la seule question qui lui venait à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwen

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Rang : à determiner
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Renaissance   Lun 9 Jan 2012 - 1:51

Lorsque les deux jeunes femmes partirent, Maïwen se retrouva à nouveau seul, enfin presque. Soeur était maintenant bien calme au grand plaisir de la jeune fille qui n'avait pas pu la contrôler. Il y avait longtemps que Soeur ne c'était pas manifesté de force. Pourquoi à la vue de ces deux femmes étranges s'était-elle réveillé aussi assoiffé de sang? Elle ignorait qui elles étaient, mais quelque chose lui disait qu'elles devaient avoir un certain lien avec son père biologique et ces étranges pouvoirs. Elle s'essuya les mains sur sa longue robe noire, puis se dirigea vers les quais histoire de se laver un peu de tout ce sang pour ne pas trop attirer l'attention. De toute façon la police ne tarderait pas à arriver et elle voudrait avoir quitter cet endroit avant qu'elle débarque. Elle était à peine arrivé en ville et déjà Soeur fessait tout pour les mettre dans le pétrin. Cette petite escapade ne lui disait rien qui vaille même si cela pourrait enfin l'éclairer sur ces origines.

Allons ce n'est pas si mal, en plus personne n'a rien vu.

C'est terminé maintenant! Je ne te laisserais plus prendre le contrôle de mon corps sans mon consentement.

Ça c'est ce que tu crois...

Voyant le soleil qui commençait à tomber pour laisser place à la nuit, elle décida de se diriger vers un endroit tranquille pour passer la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Téofanne

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 26
Localisation : je suis là-----> ICI
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Temper
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Renaissance   Lun 30 Jan 2012 - 23:05

Maïwen ne s'était pas rendu compte qu'une petite fille avait été témoin de toute la scène. Constance connaissait déjà Sunie et Vilya, elles savaient quoi faire, les deux immortelles avaient assez d'expérience a Paris pour se débrouiller mais elle, cette sauvageonne qui avait arraché le coeur, c'était la première fois que Constance la voyait. Elle l'avait suivi tranquillement toute la journée jusqu'à tant que cette immortelle avait trouvé un endroit calme pour ne pas que Constance l'effraie, elle avait beaucoup a lui dire.

- Bonsoir jeune fille, ou devrais-je dire Immortelle? J'ai vu ce que vous avez fait, ce n'est pas bien bien!

Elle avait un ton enjoliveur et n'avait pas l'air du tout dangereuse, c'était seulement une petite fille pour l'amour du ciel! Constance n'était quand même pas une débutante, elle était sur ses gardes et savait que Maïwen était une bombe prête à exploser a tout moment. Même avec cette information, elle voulait quand même communiquer avec elle, c'était comme hors d'elle, quand elle voyait quelqu'un dans la rue ou bien dans une confusion extrême comme celle de cette pauvre femme, elle devenait une sorte de sainte qui voulait tout simplement aider.

- Je ne suis pas une menace, ne vous inquiétez pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwen

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Rang : à determiner
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Renaissance   Jeu 2 Fév 2012 - 0:51

Maïwen s'apprêtait à quitter la place publique lorsqu'une petite fille l'interpela. Non seulement, elle lui adressait la parole, mais en plus elle l'appelait Immortelles. Mais, que pouvais bien signifier ce surnom, y avait-il un lien avec les étranges pouvoir qu'elle avait obtenue à la naissance? Et comment cette toute petite fille savait qu'elle possédait ce genre de don. Peut-être l'avait-elle aperçu dans la ruelle et que ce genre de pouvoir était monnaie courante dans cette ville, mais pourtant Soeur n'en avait pas fait usage pour s'en prendre à l'homme qu'elle avait assassiné sans aucun scrupule. Juste à l’idée elle en frémit et avala difficilement sa salive. Perdu dans ses pensées elle en avait presque oublié la jeune demoiselle devant elle. C’était son premier réel contact avec une personne depuis qu’elle était arrivée à Paris et déjà elle pourrait avoir des réponses à ses interrogations.

« Vous avez dit immortelles?»

Malgré son jeune âge cette jeune fille semblait capable de lui donner une piste suffisante pour trouver la source de ses mystérieux pouvoirs.

«Si elle ne nous donne pas d’information peut-être pourrais-je lui arracher les entrailles.»

«Ni pense plus j’ai repris le contrôle et je ne compte pas te le laisser pour l’instant»

«C’est ce qu’on verra chère Sœur»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Téofanne

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 26
Localisation : je suis là-----> ICI
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Temper
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Renaissance   Jeu 2 Fév 2012 - 11:03

Constance regardait avec paix et sérénité Maïwen qui commencait à paniquer et s'approcha tranquillement d'elle pour essayer de la rassurer.

- Ne vous inquiétez pas, vous saurez tout en temps et en lieu, mais venez avec moi, je dois vous montrer quelque chose, j'ai reçu une invitation de plusieurs créatures comme nous, voudriez-vous m'accompagner?

Constance était en train d'apprendre sur la vie de la petite avec ces propres pouvoirs, c'est pour cela qu'elle savait que c'était une immortelle mais pas une immortelle comme les autres, une créature avec deux âmes! Comme c'était rare de voir des choses dans le genre. Elle lui parla dans son esprit pour être plus discrète

- Je sais que vous avez quelque chose en vous de mauvais mais cette créature ne demande qu'à vivre et c'est normal ainsi, peux-être qu'en essayant tout le temps de combattre ce mal, c'est comme cela qu'il grandit?

Elle continuait d'analyser Maïwen avec son pouvoir d'auspex et puis lui attrapa la main pour essayer de la tirer vers le bateau L'Immortel pour lui montrer ce qu'était les immortels, les vrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwen

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Rang : à determiner
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Renaissance   Lun 6 Fév 2012 - 22:16

Maïwen suivi la jeune fille sans broncher ou même se poser de questions, elle avait soudainement une confiance aveugle envers elle. Ce qui ne plaisait d'ailleurs pas du tout à cette chère Sœur qui ne demandait qu'à lui arracher le cœur.

«Je te jure que dès que cette petite aura le dos tourné, je lui ouvrirais les entrailles pour en faire le banquet de cette petite soirée. Ma foi un délice!»

Si sœur avait le contrôle, on aurait pu apercevoir son sourire le plus glacial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Téofanne

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 26
Localisation : je suis là-----> ICI
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Temper
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Renaissance   Mar 7 Fév 2012 - 1:22

Constance pouvait lire les pensées de Maïwen et elle voyait bien que ça n'allait pas du tout, elle entendait le chaos, la mort et la douleur. On pouvait remarqué même en regardant cette immortelle, qu'elle avait un grand conflit intérieur. Alors même sans ses pouvoirs, elle aurait pu savoir que Maïwen était en grande détresse. Elle s'approcha tranquillement de Maïwen seulement pour parler a cette ''soeur''

-Tu ne pourras pas me tuer aussi facilement que tu le crois, je suis quand même immortelle mais si tu veux quand même essayer, j'ai aucuns problèmes... En plus de cela, ta chère soeur est plus fort que tu le pense aussi, elle a pu vivre si longtemps même avec toi dans sa tête, j'espère qu'un jour vous ferrez la paix et que vous pussiez vous aider l'une et l'autre...

Elle soupire d'un aire exaspéré et continua de s'avancer vers les quaies d'immortels, c'était la meilleur place qu'elle savait pour faire la rencontre d'immortel car une vieille immortelle de l'alliance avait son bateau ammarée là-bas pour une grande fête d'immortels, elle espérait seulement qu'il n'y ait aucuns problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwen

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Rang : à determiner
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Renaissance   Jeu 9 Fév 2012 - 10:51

Sœur ne parlait plus, cette petite lui avait cloué le bec. Maïwen avait du mal à y croire après tout Sœur n’était pas du genre à se coucher devant la menace. Pourtant, elle savait qu’elle attendait seulement le bon moment pour passer à l’acte et qu’à ce moment-là il ne serait pas aisé pour elle de reprendre le contrôle. Depuis qu’elle était à Paris, étrangement, il lui était de plus en plus dur de diminuer les pulsions meurtrières de Sœur. Mais, Maïwen tenait absolument à découvrir la vérité sur ses origines et l’idée de faire la paix avec cette entité en elle lui donnait un certain regain d’énergie. Cette petite qui l’avait abordé lui plaisait de plus en plus. Elle prit une bonne inspiration et la suivi vers cet endroit où elle se dirigeait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Téofanne

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 26
Localisation : je suis là-----> ICI
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Temper
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Renaissance   Ven 10 Fév 2012 - 0:50

Elles marchèrent pendant quelques minutes pour ensuite ce rendre au quai, ou est-ce que l'immortel, bateau grandiose, était ammaré.

(Prochain post Un bal sur les quais... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renaissance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renaissance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: La Place Publique-
Sauter vers: