AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rouge, blanc, rosé, une question d'arôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Rouge, blanc, rosé, une question d'arôme   Ven 1 Oct 2010 - 19:07

Comme à chaque jour, Sunie prenait une tranquille marche dans les quartiers huppés et les boutiques les plus raffinés, histoire de regarder et parfois d'acheter. Bien souvent elle revenait les mains vides mais elle aimait bien montrer qu'elle avait des moyens.Par contre en cette journée froide et morne rien ne motivait sa bourse à vider un peu de son contenu en francs. Elle portait donc une de ses robes bleus ciel double avec son éternel foulard en hermine et une sacoche en cuir finement relié afin de ne pas passer pour une clocharde mais plutôt comme quelqu'un de respectable parmi ces gens tout si bien vêtus. Une après l'autre elle visitait différentes boutiques et cafés, tous aussi ordinaires les uns que les autres, tout était fait pour plaire à l'oeil, pas pour vous tenir au chaud par exemple. Après avoir passé l'avant-midi à chercher dans les boutiques elle se résigna a retourner à l'appartement pour préparer le repas pour son Vigo adoré.

Sunie allait quitter les Champs-Élysées lorsqu'un effluve familière vint titiller ses narines. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas sentit cela, l'espace d'un instant elle se figea et se concentra afin de trouver où elle avait déjà sentit cette odeur. Après un instant elle se rappela la bouteille de vin que son père lui avait fait gouté alors qu'elle n'était que toute jeune, c'était à son septième anniversaire alors que sa mère n'était pas là. Le goût et l'arôme du vin lui échappaient à cette époque, mais le souvenir était resté clair, bien caché au fond de sa tête. Il ne lui fallut que quelques instants pour trouver la source de cette odeur, une petite boutique qui semblait être consacrée à la vente du vin, tout juste à côté. Sunie y entra et fut envahie par les différentes effluves, s'arrêtant dans le cadre de porte à l'entrée. Il ne fallut que quelques secondes avant qu'un homme dans la cinquantaine ne vienne la voir, surement alerté par la cloche en haut de la porte.

"Bonjours mademoiselle, comment puis-je vous aider?"


"Bonjours, je... j'ai vu votre boutique et j'ai été intriguée par l'odeur en passant devant, alors je suis venue voir."

"Oh alors mademoiselle a le nez fin, vous vous y connaissez?"

Sunie secoua la tête "Non pas du tout, je n'ai pris qu'une seule coupe lorsque j'étais fillette."

"Alors dans ce cas suivez-moi très chère, je vais vous faire visiter mon humble commerce et vous expliquer une chose ou deux, avec votre accord, sur les vins."


L'homme entraina alors Sunie entre les rangées d'étagères en bois sur lesquelles reposaient des bouteilles de toutes les teintes et de diverses tailles, Tout en se faisant il lui expliquait lentement les notions de terroir, de cépage et de leur diverses qualités.


Dernière édition par Sunie le Ven 1 Oct 2010 - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Rouge, blanc, rosé, une question d'arôme   Ven 1 Oct 2010 - 19:46

Une nouvelle résidence implique, pour les gens comme Théoban, une nouvelle cave à vin. Elément de haute importance pour un connaisseur tel que lui et un hôte d’exception. Son nouveau manoir, situé dans une rue parallèle aux Champs Elysées, possède tout comme l'ancien une cave gigantesque qu'il est impératif de remplir.
C'est donc dans l'optique de passer sa commande et de s'offrir une ou deux bouteilles que le carnival poussa la porte de la boutique de son fournisseur. Les arômes et les odeurs de vins de qualité affluaient par vagues jusqu'à son nez fin, le faisant sourire de joie.
Oui, Théoban aime le vin, peut-être un peu trop, mais jamais à l'excès.

"Bien le bonjour sommelier, ne vous dérangez pas, je connais le chemin." Dit-il en voyant que ledit homme était occupé avec une jeune femme.

Sortant sa liste et attrapant un panier, il pris tranquillement le temps de humer le parfum de certaines bouteilles avant d'en déposer dans son panier. Château Margaux, Chateaux Haut Brion, Romanee Conti et Chateaux Le Pin, différentes bouteilles de ces grands vins trouvèrent place. Il se dirigea ensuite vers le comptoir, posant son panier et sa liste. Il attendit alors, profitant pour ajouter du champagne Veuve Cliquot, que le sommelier eu terminé avec sa jeune cliente.
Il se tenait droit, rayonnant dans son costume sur mesure de d'un bleu sombre sous lequel une chemise de soie aussi blanche que la neige trouvait place. Cravate et gilet d'un même bleu, le tout sous un grand manteau encore plus sombre complétaient l'ensemble qui se composait également d'un chapeau haut de forme assortit au manteau et d'une canne noire à tête d'argent. Il avait aux doigts quelques bagues que l'on devinait anciennes mais dont l'âge était indéfinissable.

Il allait passer sa commande et d'ici quelques semaines, sa cave serait pleine de vins exceptionnels ainsi que de plus petites références, excises cependant. Il jeta un oeil sur la jeune femme et retourna vers une étagère.

"Excusez-moi de vous interrompre, mais si je puis me permettre jeune fille, vous qui semblez ne pas bien connaitre les vins, je me permets de vous conseiller ce vin. Il provient certes d'un petit domaine mais offre un arôme délicieux et épicé accompagnant à merveille les viandes rouge."

Il s'adressa à elle d'un ton joviale et courtois, lui tendant en même temps un bordeaux d'une robe aux reflets sombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Rouge, blanc, rosé, une question d'arôme   Lun 4 Oct 2010 - 17:10

Sunie fut étonnée par tout ce que l'homme lui dit, elle n'aurait jamais crut qu'on pouvait attacher autant de termes techniques et de qualificatifs à une simple bouteille de vin. Cépages, terroirs, arôme, sec, doux, fruité, tant de termes et de types différents. En simple, l'homme l'avait complètement perdue après la première phrase, lui qui semblait tout connaitre se plaisait à expliquer en long et en large sa passion à une jeune femme, mais Sunie ne faisait que le suivre en hochant de la tête question de ne pas être impolie en l'interrompant. Elle n'eut cependant pas à le faire car un jeune homme charmant vint lui offrir une bouteille de vin. Il était bien habillé, semblait très aimable et contrairement à l'homme blanchissant qui lui parlait depuis tantôt, il semblait comprendre qu'elle ne voulait pas avoir une leçon d'histoire mais plutôt des conseils. Elle l'observa quelques secondes puis se saisit de la bouteille qu'il lui tendait, inclinant légèrement la tête.

"Merci, il est vrai que je n'y connais que dalle dans ce domaine. Mais pardonnez mon impolitesse, je m'appelle Sunie."

Sunie n'arrivait pas à trouver le mots pour engager une conversation, ce jeune homme avait quelque chose de spécial, de charmeur, bien malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Rouge, blanc, rosé, une question d'arôme   Mar 5 Oct 2010 - 7:51

Parler à la jeune femme avait non seulement permis à Théoban d'engager la conversation, mais également sortir le sommelier des son monologue certes passionnant mais cependant trop long. Il allait assommer la demoiselle. Lorsque l'on s'adresse à un débutant, il faut survoler l'important et procéder à une dégustation pour faire comprendre les premières différences. C'est bien plus efficace et passionnant. Elle s'appelait Sunie. Elle ne perdait pas de temps pour se présenter.
Théoban lui fit alors face, lui attrapa la main gauche avec une extrême douceur et s'inclina.

Je suis enchanté de faire votre rencontre Sunie. Je me nomme moi même Théoban Miryalord, pour vous servir.
Il lui fit un baise-main, comme il avait appris à le faire quelques centaines d'années au par-avant.
Le carnival inclina de nouveau poliment la tête en se tournant vers l'homme. Il s'adressa à ce dernier avec une courtoisie, sa voix douce et calme résonnant cependant d'une force de caractère en acier trempé.

Maître sommelier, je vous salut. Auriez-vous l'amabilité de prendre note de ma commande? La pauvre demoiselle doit être inondée de termes techniques auxquels elle n'entend rien.
Il jeta un coup d'oeil à la jeune femme qu'il accompagna d'un sourire. La première chose est de différencier au gout un sec d'un demi-sec, non de reconnaître la provenance du cépage et cela passe part la dégustation, n'êtes-vous pas d'accords mademoiselle?


Il leur tourna le dos et se dirigea vers deux autres étagères. Ajoutez sur ma note un Chateau d'Yquem et un Monbazillac.
Ce tournant vers Sunie, il expliqua brièvement ce qu'était ces deux vins. Le premier est un Sauterne que vous devriez apprécier de par sa douceur et son arôme de miel et de noisette qui accompagne à merveille le homard, le foie gras ou la truite ainsi que quelques fromages comme le Roquefort ou le Bleu d'Auvergne. Le second, un vin du Périgord, liquoreux qui propose des arômes de miel, d'accacia et de pêche, accompagnant les même mets que le précédent.

Théoban était de ceux qui aiment à partager leur savoir. Après une vie de batailles, d’escarmouches et de guerres, il n’aspirait plus qu’à profiter pleinement de sa vie et de son savoir pour vivre tranquillement dans ses divers manoirs de par le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rouge, blanc, rosé, une question d'arôme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rouge, blanc, rosé, une question d'arôme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nadja Synx -- Une elfe aveugle
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Le débat sur la question du protectorat
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Question à nos historiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Les Champ-Élysées-
Sauter vers: