AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sur la piste de la vérité...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Sur la piste de la vérité...   Dim 21 Fév 2010 - 0:36

Un vent fort s'était levé dans les rues de Paris, balayant la poussière sur les pavés autour des chevilles des passants. C'était l'après midi, mais de ces après midi gris et morne qui n'incitent personne a lever les yeux sur les oiseaux de passages. Même qu'un très léger brouillard semblait flotter sur la tête des bâtiments, le froid les gardant accrocher a la brique rouge qu'il nimbaient de gris fantomatique, comme s'il ne voulait pas que le vent l'emporte. Et donc, personne ne pris la peine de regarder quand une ombre aile atterrit dans l'une des ruelles, pas très loin des kiosques du marché noir.

En sortit quelques secondes plus tard une jeune dame a l'allure sévère, au grand et long manteau gris, qui descendait jusqu'au sol, et qui semblait si épais qu'on aurait pu se demander pourquoi une jeune demoiselle l'aurait eu sur le dos. Mais l'essentiel, c'était qu'on ne pouvais que très difficilement y voir une paire d'ailes, caché parmi les multiples doublures qui avaient été cousus pour cette unique fonction. La jeune dame semblait marché avec nonchalance, se fondant dans la foule avec facilité. Vilya était passé maitre dans l'art de ce dissimuler, et se sentait parfaitement a l'aise.

Elle marcha devant les kiosques, et sourit en voyant la façade de l'un deux, qui semblait avoir reçu, très récemment, des éclats de balles...et en se retournant, elle pouvait y voir que l'immeuble qui faisait face était l'idéal pour un post de tireur...
Elle décida donc d'entrer dans le kiosque, une méfiance dans le visage, prenant néanmoins soin a ne laisser paraitre que son naturel le plus amical. Elle avait cependant un air un peu dénaturé, un peu étrange, elle se tenant la dans la pièce jonché de menu objets, de créations étranges. Et elle patienta tranquillement, attendant que le propriétaire daigne se montrer, tout en observant lesdits objets...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 21 Fév 2010 - 23:03

Aemon travaillait sur des plans pour tenter d'améliorer le rapport efficacité d'un moteur à vapeur. Un des capitaine des navires n'avaient pas assez d'argent pour se permettre de changer son moteur. Lorsqu'il sentit quelqu'un entrer dans le kiosque. Il ne reconnût pas la présence de cette personne ce qui signifiait donc un nouveau client. Il laissa le plan sur la table et se dirigea vers la porte d'entré. Il vu une jeune femme qui semblait s'intéresser au chose qui l'entourait. Le manteau qu'elle portait semblait ne pas aller avec sa personnalité et de plus le visage de la jeune fille ne laissait pas vraiment présager qu'elle fut obèse. Il y avait quelque chose de bizarre dans son accoutrement mais Targaryen n'était pas là pour juger l'accoutrement des gens. Il était là pour offrir ses services.

Bienvenu dans mon humble kiosque ma chère dame. Que puis-je pour vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 21 Fév 2010 - 23:30

Vilya sursauta légèrement, elle ne l'avait pas senti venir. Elle se retourna avec un empressement qui fit penser a un enfant, tellement la jeune femme était nerveuse. Après tous, elle ne passait plus guère de temps directement avec les mortels qu'elle défendait, et ne savait pas non plus si l'homme se sentirait menacé...mais elle se rassura. Qui pouvait avoir peur d'une femme aussi frêle.

Elle sourit, et reprenant son calme, répondit avec tranquillité avec l'humain. Après tous, la jeune fille était des plus sympathique, et elle était suffisamment jolie pour rassurer n'importe quel homme.


Oh, pour trois fois rien. J'ai été intrigué par toutes ses choses qui ornent vos étagères. Je suis fascinée, moi qui ni connais rien a la science. Et je serai très impressionnée si vous me dite que c'est vous qui les avez construits, tous ces engins étranges. Moi, je ne suis pas très douée pour beaucoup de chose, je suis bien ordinaire. Mais vous avez des talents impressionnant, je peux vous dire, pour un homme.

Il était étrange de voir une jeune femme aussi menue et frêle parler de facon aussi enfantine. Il était évident qu'elle était plus vieille qu'une adolescente, simplement par la manière dont elle se tenait, et qu'elle parlait. Une voix calme, absolument mature et un peu lasse. Et le manteau lui donnait un air qui n'allait pas avec le reste. Comme si elle trainait quelque chose dans son dos qu'elle ne voulait pas qu'on voit. Comme un lourd fardeau qui passait jusque dans la voix de cette étrange jeune femme. Elle sourit d'avantage, et se rapprocha du comptoir, un clin d'oeil au coin des lèvres. Une enfant a la voix d'un adulte, ou un adulte dans le corps d'un enfant?

Sinon, j'ai cru remarqué des marques de projectiles sur la façade de votre établissement. Je suis curieuse, que c'est-il passé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Mar 23 Fév 2010 - 0:10

Aemon trouva bizarre le fait qu'elle demande pour les marque de balles sur son établissement. Elle ne semblait pas une policière et le fait qu'elle se vente d'être tout à fait normal cachait quelque chose. Aemon n'était pas né de la dernière pluie. Mais tout de même il devrait peut être faire attention des informations qu'il divulguerait.

Je suis effectivement le créateur de plusieurs objets parmi cette collection. Mais pour la plupart je me contente d'essayer de les améliorer ou de les réparer. Mais rien n'est vraiment compliquer une fois que l'on décide de s'y mettre pour de bon. Et de plus personne n'est ordinaire tout le monde ont leur spécialité propre même si cela peut prendre énormément de temps à les développés convenablement. Aemon prit le temps de bien cerner la personne qu'il avait la personne qui se dressait devant lui. Cette jeune fille ne semblait pas être ce qu'elle prétendait et Aemon décida de ne pas trop en dire. Pour les impactes de balles ceci est dû à certaines personnes qui sont venu dernièrement sans toutefois dire pourquoi et m'on même menacer. Cela aurait très bien pus très mal terminer mais l'intervention de quelqu'un les à fait fuir. Mais ne vous en faites pas je ne crois pas qu'il tenterait quelque chose le jour et en plus avec des témoins pour les identifier. Bien sûr ce que j'ai vu personne le crois mais n'empêche que je sais ce que j'ai vu. Bien alors dites-moi ma chère dame comment puis-je vous être utile en cette si belle journée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Mar 23 Fév 2010 - 0:36

Vilya souriait, écoutant l'homme parler de lui. Et sourit davantage lorsqu'il affirma que tous avait un petit quelque chose de spécial...il ne pouvait pas savoir a quel point...

Je crois, que vous avez raison sur ce point. Chacun est un peu spécial, et chacun a quelque chose d'unique. Et c'est l'une des beauté de l'humanité. Personne n'est pareil. Mais votre talent, ce que je voulais dire, est particulièrement impressionnant. Personnellement, je pense qu'il y a des talents un peu plus spécial que d'autre...

La gouverneur ne voulait pas aborder tout de suite l'idée des immortels. En assumant qu'il était bel et bien l'homme que Mara avait aborder...et attaqué, il ne serait peut pas enclin a parler d'immortalité. Et elle ne voulait pas qu'il l'attaque pour une simple raison de vengeance, car Vulpine et elle pouvait partager plusieurs traits semblables. Et elle ne voulait pas non plus se tromper de personne, et révéler son monde directement. C'était donc un jeu de révélations subtiles, que Vilya approchait avec prudence.

Pour ce qui est des impacts, je peux vous croire. Ce n'est pas n'importe quoi qui peut faire de tels dégâts a une façade de magasin...mais je suis contente de savoir que tous c'est bien passé...

Et voila ce que Vilya craignait...un moment de conversation qui n'amenait nul part. Soit elle quittait sans avoir ce qu'elle voulait. Soit elle se risquait...et la gouverneur ne se fit pas prier deux fois. Se mordant la levres quelques secondes, elle pris une chance et se lança:

En fait, je voulais vous entretenir a ce propos. Je crois que je connais la personne qui est venu vous menacer, l'autre jour. Et comme je cherche a punir ladite personne, je voudrais avoir votre point de vu...pour le simple plaisir de connaitre la vérité, et de pouvoir donner un jugement égal et parfaitement impartial. Que savez vous?

Vilya se recula subtilement, et on aurait pu halluciner que son manteau semblait avoir pris un peu de taille de plus...comme un ballon qu'on aurait gonflé un peu dans son dos. Mais, ce n'était qu'un mince détail...Mais la valkar était prête a réagir si l'homme décidait de se venger, étant donné qu'elle connaissait bel et bien son agresseur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Mar 23 Fév 2010 - 21:00

Aemon ne comprit pas pourquoi la jeune femme s'étais reculer en parlant du fait qu'elle connaissait celle qui l'avait agressé mais c'est surtout le fait qu'elle veuille avoir son point de vue pour établir un jugement. Aemon n'était pas dupe, il voyait bien que la jeune femme devait appartenir aux immortels. Mais il ne voyait pas pourquoi elle se mettait sur ces gardes à ce point. Surement que Mara avait dis des choses à son propos et de sa rencontre. Dans tous les cas la jeune femme semblait vouloir avoir la vérité et Aemon n'était pas genre à passer par quatre chemin.

Ma chère dame vous n'avez rien à craindre de ma personne. Si vous êtes venu pour parler alors nous allons parler. Je suis une personne simple et je déteste avoir à cacher quoi que ce soit. Vous voulez savoir ce qui s'est passer avec ma rencontre avec la Valkar. Et bien soit je vais vous raconter mais pour ce faire j'ai besoin que vous me donniez la main car en fait je vais vous montrez ce qui c'est réellement passé.

Aemon tendit la main vers la jeune femme et se demanda si elle allait accepter de lui donner la main.

Je peut comprendre si vous êtes réticente du fait que je ne sais pas ce que cette personne qui se croit pour un ange vous à racontez mais je crois qu'il serait mieux que vous le voyez par vous même afin que vous aillez une vrai version. Par contre la seule chose c'est que vous allez voir la scène de mon point de vue. Alors ce que je n'ai pas vu je ne peut malheureusement pas le reproduire. Oh et sachez que votre secret d'immortelle ne sera pas dévoilé par moi j'ai déjà rencontrer bon nombre des vôtres et plusieurs sont mes amis ou alliés comme le Moltanor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Mar 23 Fév 2010 - 21:35

Vilya resta immobile. Au moins il n'était pas aussi dangereux que ce que Mara lui avait dit. Et se détendit donc. Il semblait un peu surpris d'ailleurs de sa réaction. Il connaissait donc les immortels...et connaissait même Flamarion. Pas étonnant...le moltanor n'était pas subtil c'est temps ci.

Je suis navré, je ne voulais pas paraitre insultante ou quoi que ce soit. J'ai mal réagis en me reculant, et je m'en excuse. Je dois être sur les nerfs, et c'est entièrement de ma faute.

Je suis heureuse de vous rencontrer, bel et bien. Je vais laisser tomber la mascarade, je crois bien que c'est inutile désormais. Je suis Vilya Oblodra, gouverneur des Valkars, et la plus haute dirigeante de mon ordre, en ce moment. Je viens parce que j'ai eu vent de l'attaque qu'un valkar a proférer contre un mortel, et mon devoir est de cumuler les faits avant de poser mon jugement. Je me dois de contrôler les miens, et par votre aide, je pourrai remplir ma fonction au mieux.

Je suis étonnée, mais pas surprise, de savoir que vous avez contactez Inaélis Flamarion. Il n'est pas des plus subtils en ce moment. Mais je ne savais pas qu'il y avait des scientias qui appréciait autant les immortels pour les fréquenter.


Vilya se détendit, et sourit avec sincérité, alors qu'elle observait cet homme singulier. Il était étrange, et lui faisait penser a un iceberg...qu'avait-il derrière lui qu'il cachait? Mais la valkar soupira et décida que si cet homme savait qu'elle était valkar, il comprendrais que les ailes venait inévitablement avec. Aussi détacha-t-elle le manteau et s'en débarrassa-t-elle, le gardant sur son bras, et libérant les mètres de plumes d'argent qui recouvraient ses ailes puissantes. Ainsi débarrassée de son lourd manteau, la jeune fille paraissait désormais mieux, et son visage semblait perdre de sa sévérité, quoi qu'il apparaissait désormais un aura spécial, qu'on ne saurait décrire tout a fait. Mais la jeune fille offrait désormais un visage vrai, sa véritable personne. Et elle était bien plus belle ainsi.

Néanmoins, les ailes étaient immenses, et Aemon pouvait deviner a quel point la jeune fille si frêle cachait un puit de force qui semblait bien plus profond qu'il n'y avait d'abord paru.


Je vous demande pardon, je ne voudrais pas que mes ailes vous m'êtes mal a l'aise. Le manteau est simplement bien lourd, et un peu chaud. Et il me tanne si je le porte trop longtemps.

Votre proposition est loyale, et je suis persuadée que votre méthode sera plus efficace pour me montrer ce que vous avez vu. Aussi, je décide de vous offrir ma confiance. Ce n'est peut être pas bien sage, je ne vous connais pas. Mais vous m'avez offert la vérité, et a moins que vous ne soyez plus fourbe que je le pense, je puis me rassurer.


Vilya souriait, mais son regard était néanmoins un peu inquiet. Elle remettait tout de même sa vie entre les mains d'un inconnu. Mais Aemon pouvait bien lire a quel point il faisait plaisir a la jeune femme de simplement socialisée, a la condition qu'on lui donne sa chance, chance que très peu d'immortels lui avait laisser, jusqu'à date. Aussi, elle déposa son manteau, referma les ailes et lui tendit la main, sans hésitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Sam 27 Fév 2010 - 22:19

La jeune femme semblait être la dirigeante des Valkar ce dont Aemon se doutait un peu. Qui donc viendrait poser des questions sur des impactes de balles sur un kiosque et ne pas trop savoir comment aborder un sujet difficile car une des siens était en jugement. Mais il fut surtout surpris de savoir que la jeune femme cherchait à connaitre la vérité. Il fit une légère grimace en entendant le nom de Scientias mais ne se sentit pas trop visé. Certe il était un Scientias mais il ne voulait pas tomber au niveau du reste.

Lorsque la Valkar sortit ses ailes de sous son manteau Aemon eu peur que la jeune femme ne brise les nombreux objets qui se trouvait dans la pièce. Mais il se reprit lorsqu'il vu que la jeune fille ne voulait pas tout brisé mais seulement être bien.



Ne vous en faites pas j'ai eu plus de peur que de malaise, j'ai crut que vous alliez briser quelque chose. Mais peu importe je vois que porter ce manteau vous importune beaucoup alors sentez vous à l'aise. Et surtout ne vous en faites pas c'est sans douleur. Ce que je vais faire c'est tout simplement vous montrez ce qui c'est passé. Alors vous êtes prête?

Aemon prit la main de la Valkar se concentra sur le moment où Mara l'avait attaqué et une fois qu'il vit la scène dans sa tête Aemon concentra toute son pouvoir sur ce moment.

La Valakr et lui même se retrouvèrent envelopper par une sorte de noirceur mêler avec des couleurs primaires qui se mirent à tourner autour d'eux. Et tout d'un coup les deux étaient maintenant dans le kiosque mais c'était la nuit. Une faible lueur émanait de la salle et qui provenait de la table ou Aemon était assis.
Ne vous en faites pas nous ne somme pas vraiment ici, il s'agit plutôt d'un souvenir que je vous fait revivre. La voix provenait de derrière la Valkar ou Aemon se trouvait aussi. Même pour lui ce sentiment était bizarre de pouvoir se voir à deux endroits en même temps.

On entendit soudain un coup dans la porte et on vit Mara dans l'embrasure de la porte sa lame à la main. Elle déblatérait sur les agissements du docteur sans toutefois savoir ce que le docteur était et vain la menace des tireurs puis aussi l'ordre proféré à l'encontre de Targaryen. C'est alors qu'au dehors on entendit des cris qui devait provenir des tireurs embusquer. Puis plus rien. Une autre silhouette apparaissait dans l'embrasure de la porte et demandait à la Valkar de partir. Ensuite il y eut une lumière aveuglante et la Valkar disparu.
On entendit une détonation très puissante qui ricocha sur la palissade du kiosque. Aemon se leva et sortit dehors et ordonna à Cypher de laisser tomber la poursuite et la vision s'arrêta.
Tout redevint à sa place pendant que Aemon et la Valkar reprenait conscience dans leur monde. Aemon ne savait pas trop comment la Valkar allait réagir mais au moins elle saurait la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 28 Fév 2010 - 0:48

Vilya se détendit, et lui tendit la main, confiante qu'elle ne risquait que très peu de chose.
Mais elle n'était pas le moins du monde préparée a la sensation que lui offrit Aemon Targaryen. Était-il vraiment un scientias? Ou un homme décidé a se tailler une place bien différente? Car pas un scientias ne pouvait faire cela, et pas d'immortels non plus...

Elle fut d'abords frappée et secouée par le changement, et Aemon put sentir que l'immortel était devenu nerveuse et tremblante. Non qu'elle eu vraiment peur...mais l'étrange frisson qui traversait le corps de Vilya ne lui plaisait pas beaucoup. L'immortelle prit un moment avant de respirer normalement, mais resta sans voix en voyant le décors, et un deuxième Targaryen. Mais lorsqu'il expliqua que c'était la que des souvenirs, elle se détendit, et porta d'avantage attention au détails...ainsi elle saurait la vérité.

Et ne fut pas vraiment surprise en voyant Mara ouvrir la porte d'une manière très belliqueuse...il était évident que la valkar lui avait mentit sur ce bout. Elle était venu le voir, pourquoi? Et elle lui demandais de le suivre pour un travail...quel travail? Que voulait-elle que cet homme pouvait lui donner?

Mais elle ne fut pas non plus très surprise de voir que l'homme avait des ressources. Le simple fait qu'il parvenait a lui montrer ces souvenirs le prouvait bien. Sa menace était forte, mais après tous, il se battait contre un immortel...c'était donc compréhensible. Et la fuite lâche de Mara la fit sourire...elle avait littéralement pris les jambes a son cou en voyant que l'homme a qui elle s'en prenait n'était pas de sa taille, mais bien au dessus. Mais la gouverneur perdit son sourire satisfait lorsqu'elle entendit les hommes mourir...et ne fut donc pas surprise non plus en entendant le nom de Cypher. Ainsi donc, cet homme était bel et bien le maitre de cet engeance...

Mais une chose a la fois, et Vilya se promit d'avoir une conversation a ce propos avec l'homme, une autre fois. Et fut contente de sortir de cet étrange monde. Et ne put que secouer ses ailes très légèrement pour se dégourdir, faisant bien attention a ne rien effleurer. Et elle retrouva le sourire, mais cette fois, un sourire un peu forcé.


Je ne suis pas fachée d'être sortit. Mais je vous remercie de m'avoir montrer la vérité, malgré que j'aurais pu prendre ombrage de la menace que vous avez lancé a Mara. Je comprends qu'elle est allé trop loin, et je vous laisse le droit de vous défendre. Il est heureux que vous aviez un allié de poids...

D'ailleurs, où est-il, cet allié, je suis curieuse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 28 Fév 2010 - 14:31

Aemon sentit quelque chose de changer dans les émotions de la Valkar comme de l'amertume. Elle souriait mais ce n'est pas du tout ce qu'elle aurait espéré. Il comprit en entendant la jeune femme demander à propos de Cypher. La Valkar devait le connaitre et semblait aussi préoccupé.

Mon allié? Vous voulez parlez du Valkar nommé Cypher. Je ne sais pas il ne vient pas très souvent me voir. Disons que son maitre est décédé et qu'il à réussi à me retrouver pour se faire soignez. Je ne connais pas très bien son histoire mais de ce que je sais ce Valkar c'est fait torturer énormément avant de se faire effacer la mémoire. Quant à moi je suis celui qui à conçut son armure en alliage, je croyait qu'en lui donnant une armure au moins il pourrait survivre au tâche que les autres scientias lui confiait et que j'aurais un peu de temps pour essayer de lui redonner la mémoire. Pour le moment il me voit comme son maitre même si je ne lui encore rien demander. Cette soirée là il devait venir me rencontrer pour me parler de ce que monsieur X avait entrepris. J'ai récupéré ce que ce fou était en train de faire de manière à cachée aux autre scientias. Mais comme je vous ai dit Cypher vient me voir seulement quand il est blessé et je crois qu'il cherche à trouver celui qui lui à tiré dessus. Et sachez que si il y aurait eu un moyen pour que ces deux tireurs embusquer ne meurt pas j'aurais tout essayer mais comme vous avez vu j'avais le choix de mettre ma vie en jeux ou simplement attendre. J'espère que vous avez trouvez ce que vous cherchiez dans la vérité et j'espère aussi que nous aurons la chance de discuter d'autre chose, ce n'est pas que parler de ce genre de chose là m'écoeure mais j'apprécie beaucoup plus une bonne conversation entre amis autour d'une bonne bouteille de vin. D'ailleurs désirez-vous mangez ou boire quelque chose, car on dirait bien que ma journée sera longue et monotone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 28 Fév 2010 - 14:59

Vilya l'écouta, attentive au détails que l'homme voulait bien lui donner. Ainsi, ce n'était pas de la faute de cet homme si Arneus avait disparu...il semblait d'ailleurs ne pas aimer les scientias...étrange.
La valkar se détendit donc, et laissa faire de garder querelle. Elle ne saurait probablement jamais comment son amant était devenu ce qu'il était aujourd'hui. Peut être était-ce mieux ainsi. Mais le regard d,argent étincela quelques secondes lorsqu'il affirma vouloir redonner la mémoire au valkar. Y avait-il véritablement un espoir de revoir son ancien amant, revenir a lui même?

Mais la valkar chassa l'idée. Elle y avait cru trop longtemps, et ne se réjouirait qu'une fois qu'elle l'aurait bel et bien vu.


Vous me voyez heureuse que son maitre soit mort. Non que j'ai rancune contre lui...mais c'est un peu ca, mais pour des raisons qui me concerne uniquement, et je préfère garder pour moi. Il est évident que de savoir qu'un valkar est utilisé par les humains est une chose que je dois de surveiller. Après tous, il demeure valkar...
Mais je n'ai pas de contrôle sur lui, et je n'en aurai probablement jamais. Bien sur, s'il pouvait retrouver la mémoire, ce serait une excellente chose, et ce pour tout le monde. Et je suis contente qu'il voit en vous un allié. Tant mieux.

Je vous remercie énormément pour l'aide que vous m'avez offert pour ce qui est de Mara. Et je ne pleure aucunement ses humains, bien que je sois peinée qu'une valkar eu fait si peu de cas de leur mort. Elle a choisit de les mettre dans cette situation, c'est donc elle qui doit porter leur fardeau. Et je refuse que vous ou moi en porte le blâme.


La gouverneur sourit, cette fois chaleureusement. Cet homme, elle ne le connaissait pas. Mais il avait le don de détendre n'importe qui. L'immortelle se doutait qu'il n'était pas ordinaire, mais malgré tout, elle se refusa a se sentir méfiante. Elle n'était pas naïve pour autant...simplement, elle se foutait de se mettre en danger.

Votre proposition me plais. J'ignore ci s'est le bon moment pour ce faire, cependant. Mais si vous désirez bavarder, il me plairais de me joindre a vous. Je n'ai guère l'habitude qu'on m'invite, je m'excuse a l'avance si je parais un peu maladroite.Mais si je peux rendre service, ce sera mon grand plaisir de vous entretenir un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 28 Fév 2010 - 17:41

Aemon parut très heureux de la proposition de la gouverneur. Il pourrait enfin savoir qui était Cypher avant que les Scientias le trouve. Il fit signe à la Valkar de prendre place dans un des coins du kiosque où se trouvait Marcus et la table de l'établissement. Il prit une bouteille au passage derrière Marcus qui semblait se reposer. Prit deux verres et amena une baguette de pain et deux sortes de terrines et alla prendre place à la table.

Alors des présentations sont de mises de ma part. Je suis le Docteur Aemon Targaryen. Médecin de profession et inventeur à temps perdu malgré que pour le moment il s'agit plus de l'inverse. Vous avez surement remarquer que je ne suis pas tout à fait humain et si vous ne vous en étiez pas encore certain maintenant vous le saurez. Je suis un Changeling, un être enlevé par des Faes pour les servir. Voici qui je suis. Pour cette Valkar du nom de Mara je dois avouer ne pas savoir de quoi elle voulait me parler lorsqu'elle est venue me trouver mais dans tous les cas il ne reste que je crois savoir pourquoi elle est venue me trouver. Elle semblait blesser à une jambe surement dû à un affrontement antérieur.

On entendit un bruit de vapeur et de pas très lourd derrière les deux personnes attablées. Marcus avait entendu le nom de Mara et il s'était réveillé de manière rageuse. Il s'avançait tranquillement vers la table avec un regard de feu dans les yeux. Aemon savait que Marcus en voulait beaucoup à Mara et qu'il entrerait dans la conversation de manière incorrecte. Il se leva et alla parler à l'oreille de ce dernier afin de le calmer. Marcus s'arrêta net et décida d'attendre sa colère diminuant à petit feu. Aemon retourna s'asseoir auprès de la Valkar.

Vraiment navré de cette interruption, ou étions nous déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 28 Fév 2010 - 18:18

Vilya le suivit sans méfiance, et sourit en le voyant sortir quelques victuailles. Elle ne se souvenait plus quand elle avait pu prendre un morceau en toute tranquillité, avec quelqu'un de sympa. Et n'y prêta guère attention. Elle jeta cependant un oeil curieux sur l'animal métallique qui reposait près du mur. Il était bien fait, néanmoins, il donnait a Vilya un frisson, qui disait a l'immortel que cette chose n'était pas ordinaire, a l'instar de son concepteur.

Elle attrapa l'autre chaise, et l'installa de biais, de façon a pouvoir s'installer sans avoir le dossier dans le dos...Quand on a des ailes d'environ 2 mètres de longs chaque dans le dos, c'est un peu encombrant.

La jeune immortelle attrapa un morceau de pain sans trop se presser, et laissa le soin a Targaryen de commencer la conversation. Vilya ne pris pas la peine de froncer les sourcils lorsqu'il parla des faes, préférant prendre la révélation avec tact. Elle ne connaissait pas ces êtres, mais comprenait qu'elle ne connaissait pas tous a la base. Et qu'il restait bien plus a apprendre, tous au long de son interminable vie.

L'interuption de Marcus ne fit pas réagir Vilya plus que nécessaire. Mais il semblait évident que c'était le nom de Mara qui l'avait chercher. Il était en rogne contre Mara? Lui aussi?


Je suis ravie de vous connaitre, Docteur Targaryen. Et je suis heureuse que vous me fassiez suffisamment confiance pour me dire qui vous êtes vraiment. Mais je ne crois pas que ce soit un problème, puisque je vous fait pareillement confiance. Jusqu'à un certain point, bien évidement. Mais votre compagnie m'est agréable, et je suis contente que nous puissions ainsi bavarder amicalement. Pour ce qui est de l'interruption, je ne m'en plains pas. J'ignore qui est votre compagnon, mais il est plutôt fort sympathique.

Vilya observa l'animal mécanique avec attention. Il était vivant, semblait-il. Mais comment? Aemon devait avoir plus d'un tour dans son sac, et l'immortelle eu un frisson. Pourquoi voulait-il bavarder? Et avec un immortel en plus. Les scientias n'étaient-ils pas connu pour leur expériences avec les immortels? Ce souvenant d'Arneus, la valkar se renfrogna imperceptiblement. Elle ne se laisserais pas faire, après tous. Et l'image de son amant disparaissant de ses yeux, emporter par des scientias resta dans son esprit un long moment.


Nous parlions de Mara, et de la raison pourquoi elle était venu vous voir. Si elle était blessée, je trouve un peu osé l'idée qu'elle ait demander a quelqu'un de la soigné. Les valkars sont bien évidement capable de se guérir eux même. Je doute donc que ce soit la raison principale de sa visite. Néanmoins, je ne m'aventurerai pas sur le sujet. Les raisons de Vulpine sont les siennes propres, et il ne m'appartient pas d'en inventer. Il est vrai que je vais devoir la revoir, et avoir une autre joyeuse conversation avec elle. Mais je ne crois pas qu'elle reviendra vous importunez d'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 28 Fév 2010 - 23:12

Il regarda la Valkar d'un air un peu perplexe, elle trouvait que Marcus était fort sympathique. Mais ce fut surtout comment elle le perçut, après tout Marcus possédait encore une partie de ses pouvoirs d'immortels. Mais de toute manière il continua la conversation.

Ah oui Mara maintenant je me souviens. Vraiment navré j'ai tendance à être un peu lunatique alors n'hésiter pas à me remettre sur le droit chemin. Oui ceci est Marcus disons qu'il à ses raisons pour détester Mara. C'est elle qui l'à assassiner. J,ai fait ce que j'ai pus avec ce que j'avais près de moi. Je n'ai put que le mettre dans ce corps. Je travaille sur essayer de lui faire un vrai corps d'homme mais cela n'avance pas beaucoup pour le moment. Plus le temps avance et moins il semble que j'ai de temps libre. Par contre n'essayer pas trop de converser avec Marcus il n'as plus vraiment toute ses facultés. Où voulais-je en venir? Ah oui! Vous semblez connaitre Cypher serrait-ce trop vous demander si vous connaissiez quelque chose de son passé car cela pourrait peut être m'aider à lui faire rétablir la mémoire.

Il prit son verre de vin et le remplis, il en servit un à la Valkar et prit une bonne gorgée.

Santé! Ma foi ce vin n'est pas mauvais juste assez vieilli. Ce qui était bizarre pour une bouteille embouteiller l'année d'avant. Il semblait être vieux d'une bonne centaine d'année.

Alors dites moi un peu plus sur votre clan. Je ne connais pas grand chose autre le fait que je sais que vous avez des ailes et que vous pouvez bouger extrêmement vite. Oh et j'oubliais aussi le fait que vous pouvez régénérez très rapidement. Mais je veut plutôt apprendre sur vous. Comment votre clan voit-il les humains, comment réagissez vous face à ce que les autres clan font. Et surtout parlez moi de ce qui concerne les immortels, pourquoi êtes vous tous les uns contre les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 28 Fév 2010 - 23:30

Vilya sourit a l'entendre parler de sa tendance lunatique. Fallait admettre que Vilya avait ce défaut, qui semblait être la plaie de beaucoup d'immortel. Et sa curiosité ne fut pas en reste avec Marcus, alors que grandissait un sentiment de compassion pour cet immortel piégé dans un corps de cheval. Mais s'il avait vraiment échappé a la mort, c'était mieux que rien. Et l'idée que Mara est encore attaqué et tué quelqu'un la fit froncer les sourcils. Bordel, cette fille était vraiment chiante.
Et puis, elle compris qu'il voulait connaitre mieux cypher. Voulait-elle vraiment en parler? Peut être que ça lui ferait du bien, après tous. Et si cela pouvait aider le pauvre Arnéus a retrouver sa vie, pourquoi pas?


Je compatis énormément avec la douleur de Marcus. Évidement, je ne connais pas son clan, il est fort probablement que Mara l'est vu comme un ennemi. Les alliances, ne s'entendent pas vraiment, et si l'un et l'autre on la chance de tuer l'adversaire, ils n'hésitent pas, généralement. Mais je peux comprendre sa colère désormais. Ne vous inquiètez pas Marcus, je ne suis pas de l'avis de cette fille.

Vilya avait lancé la dernière phrase a l'animal, ou l'immortel?, de façon a lui signifier qu'elle avait conscience de l'erreur de Mara, et qu'elle s'excusait a sa place. Et puis, elle soupira, revenant au sujet de Cypher.

Pour ce qui est de Cypher, je veux bien vous parler de lui, car je crois être celle qui le connais le mieux, a part l'un de ses vieux amis, que j'ai croisé en ville, il n'y a pas si longtemps. Ou du moins, j'ai connu la personne qu'il était avant. Si je peux vous aider a ramener sa mémoire, et a le faire redevenir ce qu'il était...alors je veux bien vous en parler. Mais comprenez que ce sont des souvenirs qui m'attristent, et que je n'ai jamais partager...

Et pour ce qui est de l'histoire des clans, des alliances. Je veux bien aussi vous bavarder a ce sujet. Bien que je ne vous connaissent pas, je sens que je n'ai guère a craindre de vous. Mais assurez moi que je ne ferai pas d'erreur en vous divulguant pareille informations. J'ignore a qui j'ai affaire en votre personne, et je ne voudrais pas me faire piégée par un scientias. Pour le moment, je vous considère bien mieux que l'un deux. Mais tromper moi une seule fois, et vous redeviendrai aussi fiable qu'eux. Sachez que je n'ai aucune confiance en eux, eu qui ont pris Arnéus.


Vilya s'était redressée, et fixait l'homme dans les yeux, un avertissement dans le regard. Malgré qu'elle soit sincère et qu'elle voulait bien la paix, la gouverneur ne prendrait aucune chance. Combien avait fait l'erreur de s'allier aux scientias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Lun 1 Mar 2010 - 18:24

Aemon savait que cette conversation n'allait surement pas enchantée la jeune femme mais si il pourrait connaitre un peu le passer de Cypher alors il pourrait chercher dans sa mémoire pour essayer de le faire ressurgir de son passé. Elle l'avait appeler Arnéus, Aemon se doutait que c'était le nom de Cypher avant qu'il ne soit fait capturer. Il se sentit un peu choquer par le fait que la jeune femme le prennent pour un scientias. Mais après tout il la comprenait parfaitement.

Je comprends très bien pourquoi vous êtes réticente à me parler de vos souvenirs et aussi de votre clan. Mais je tient à vous assurer que je ne suis pas une mauvais personne. Je suis déjà ami avec Constance l'amiral maréchal des Tempers, et je connais aussi Flammarion. Je suis même ami avec une Luna. Alors ce n'est pas que je ne veut pas demander aux autres à propos de leur clan mais si j'ai l'opinion de chacun des clans alors peut être arriverais-je à vous comprendre mieux.

Aemon prit son verre de vin et le fit tourner pour le laisser respirer avant de prendre une autre gorgée de vin.

Mais je ne vous forces pas à me parler de quoi que ce soit, Si vous e vous sentez pas apte à parler de Arnéus alors je comprendrai mais si vous pouvez me donner le plus d'information sur ce qu'il était avant alors je pourrai peut être l'aider plus facilement à retrouver sa mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Lun 1 Mar 2010 - 20:27

Vilya aquiesca en entendant parler de Constance, et de Flamarion. Cet homme n'avait pas perdu de temps a se faire des amis. Alors si eux pouvait lui faire confiance, elle le pouvait aussi.

Très bien, je puis, je pense, me fier a vous. Et bien que je ne veuille pas vraiment bavarder au sujet de Cypher, je me dis en même temps que ce pourrait me faire du bien. Et si je peux lui faire du bien aussi, alors allons y.

Vilya pivota la chaise un peu, et s'appuya malgré ses ailes. Elle prenait simplement plus de temps a les nettoyer et a les replacer plus tard. L'immortelle préférait être confortable pour parler ainsi.

Je ne peux pas vraiment vous raconter la vie qu'il a eu jadis. Car Arnéus était bien plus vieux que moi, et a connu bien d'avantage. Mais vous avez vu juste, Arnéus est son nom, du moins, celui qu'il utilisait. Il était gouverneur des Valkars, avant moi, et a mon souvenir, il était le meilleur que les valkars eu jamais eu. Il vivait a Londres, et c'est lui qui m'a trouver, quand j'étais encore qu'une gamine.

C'est un peu difficile de parler, étant donné que sa vie et la mienne se sont étroitement serré. Pardonner ma maladresse sur certain passage, il est un peu dur pour moi de me souvenir de ces moments.

Il est un peu osé de dire que les immortels ne s'inquiètent pas vraiment de l'age quand ils tombent en amour. La vieillesse ne nous affecte pas vraiment, et nombre d'immortel ignorent donc l'idée qu'un vieux ne peux pas sortir avec une jeune, comme chez vous. Et il est facile de deviner ce qui s'est passé, et je vais vous épargné ce moment romantique inutile. Mais oui, nous sommes tombé amoureux, et je crois que ce serait le moyen le plus facile de raviver l'esprit d'Arnéus. Surement que son amour pour moi serait efficace pour le ramener a la vie.

Nous avons vécu un certain temps ensemble. Mais il fallait bien que cela arrive, et les scientias l'ont pris, et m'aurait pris aussi, s'il n'était pas intervenu. Et a partir de ce moment la, je n'ai plus entendu parlé de lui. J'ai cru longtemps a sa mort, jusqu'à tous récemment. Et ce que j'ai vu m'attriste au plus haut point. J'ai peine a croire que nous nous sommes battu il n'y a pas si longtemps, et j'ignore comment j'ai survécu.

Je sais qu'il a un ami en ville. Peut être lui pourra vous en dire plus sur la vie qu'il avait avant que je ne le croise. Mais le souvenir de moi dans son esprit est probablement le meilleur moyen que vous avez pour le ramener. Mais cela impose que mon fiancé ne me trouve pas avant...


Vilya passa la main dans ses cheveux, effaçant subtilement une larme qui avait coulée sur sa joue. Elle était triste, et vivait dans un trouble immense.

Je crois que c'est ce que je peux le plus vous dire de Cypher, car je n'ai guère vécu avec lui. Pas assez pour le connaitre beaucoup. Il était déjà très mystérieux au départ. Néanmoins, il me reste a vous parler des miens, ce serait déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Lun 1 Mar 2010 - 23:00

Aemon prit un calepin et nota tout ce qu'il trouvait utile comme information. De la rencontre des deux, à la séparation tragiques. Mais elle avait raison le meilleur moyen de le faire réagir serait qu'il puisse se retrouver. Par contre
Aemon serra un peu les dents à la mention du fiancé de Vilya. Il savait par l'information d'Eanna que son fiancé était Thilix. Mais il se ressaisit aussitôt. Elle était la gouverneur des Valkar et si il voulait pouvoir juger Thilix il devait mettre la Valkar de son côté. Il appris aussi l'existence d'un ami de Arnéus peut être que celui-ci connaissait d'autre information sur la vie de Cypher.


Alors Arnéus avait un ami savez vous comment je pourrais entrer en contact avec lui? Et j'ai cru comprendre votre fiancé, pourquoi avez vous peur qu'il vous trouve. Que reprochez-vous à votre fiancé? Mais effectivement vous seriez la meilleur personne pour essayer de lui rappeler la mémoire. Mais bien sur je serai enchanter d'en apprendre un peu plus sur les Valkar. La plus grande question, et je m'excuse à l'avance pour cette question mais, est-ce que vous naissez avec vos ailes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Mar 2 Mar 2010 - 0:15

Vilya le laissa écrire avec un peu d'amertume. On aurait dit un journaliste avide de toute paroles qu'une star pouvait bien sortir. Mais elle ne se voyait pas le coeur de lui refuser. Après tous, elle aidait Arnéus, et cette simple pensée lui mettait du baume a l'âme.

J'ignore où il se trouve. Si je me souviens, il se nomme Delvatis, et se trouve évidement du coté de la lune. Et si ma mémoire est bonne, il est solstice, et il ne se montre pas souvent. Mais je ne le connais pas vraiment. Ce serait ironique, mais la seule personne qui le connais, c'est Cypher.

Et disons que ma vie personnelle est un peu, comment dire, mouvementé. J'ignore pourquoi, je me fourre toujours dans les ennuis, et celui la, c'est quelque chose. Je vous surprendrais beaucoup si je vous disais que mon fiancé n'est autre que le lieutenant de la mort rouge. Et ne me posez pas de questions, j'ignore comment j'ai réussi a en arriver la. Disons que je ne l'ai pas vraiment voulu...Mais Vanchovich Dil Miledrega, Thilix, n'est pas du genre a expliquer, et je me suis retrouver du jour au lendemain d'ennemi au rang de fiancée. Et je ne pourrais pas expliquer pourquoi je suis tombé dans le piège. Et la raison pourquoi j'ai peur de le revoir est parfaitement personnelle.


La gouverneur fit comprendre du regard a Aemon qu'elle ne désirait pas vraiment continuer de ce coté la, et qu'elle préférait revenir a la conversation initiale. Et sourit en l'entendant posé la question. Beaucoup se demandait, effectivement, comment les valkars obtenaient leur ailes. Et la jeune femme se réjouit de voir quelqu'un de curieux. Elle ne bavardait tellement pas souvent a d'autre ces temps ci. Elle n'avait parlé qu'a Flamarion, Mara et Lenoble. Thilix devait se demander où elle était, et elle se demandait comment il se faisait qu'il n'ai toujours pas mis Paris a feu et a sang pour la trouver.

Je vois que la curiosité vous prends. Et bien, vous serez peut être l'un des rares a connaitre la réponse. Je blague, non en fait, nous naissons pas vraiment avec. Elles poussent au court de l'enfance, pour devenir fonctionnelles vers le début de l'adolescence. Et a partir de ce moment, soit on a la chance de vivre déjà parmi les siens, soit on devient rapidement la cible de n'importe quoi. Et les anges font fureur apparemment...
Mais ne vous gênez pas, allez y. Je suis ouverte a toute questions, que ce soit sur les valkars que sur les immortels en général. Je suis encore bien jeune, je ne connais que très peu. Mais je me suis familiarisé avec les lois immortels bien vite, responsabilité oblige.


La jeune femme pris finalement son verre de vin, et en but quelques gorgées. Pour un petit moment, les joues de l'immortelle devinrent rosée, mais l'effet disparu bien vite alors que la valkar débarrassait son corps de ce liquide intru. Les valkars ne devenaient saoul que lorsqu'ils le voulait bien, ou qu'ils ne contrôlait que très peu leur obeah. Dans le cas de Vilya, on ne se posait meme pas la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Mar 2 Mar 2010 - 17:20

Aemon ne comprenait pas comment une femme aussi jeune pouvait être la gouverneur des Valakrs. Et il semblait à Targaryen que la relation entre Thilix et elle n'était que dans un seul sens. Il continua à l'écouter un Solstice du nom de Delvatis. Cela pourrait être utile mais il ne savait pas comment trouver cette personne et non plus ce qu'était un Solstice. En écoutant parler la jeune femme Aemon se demandait si elle serait d'accord pour juger Thilix. Plus la conversation avançait et plus il sentait le besoin de lui demander. Lorsqu'elle parla des lois immortels Aemon sentit sa chance tourner. Il pourrait surement lui demander maintenant de manière subtile.

Hum ce Delvatis pourrais nous être utile si seulement nous pouvons le trouver. Comme vous avez dit qu'il ne se montre pas souvent la meilleur chance que nous avons est vous. Vous connaissez les lois immortelles je dois avouer que cela je serais enclin à les entendre et aussi j'ai entendu parler par Constance que les immortels ont des lois pour être juger par leurs pairs mais je ne sais pas vraiment rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Mar 2 Mar 2010 - 18:39

Vilya sourit, au moins elle pouvait l'intéressé. Et bavarder innocemment ainsi la mettait de bonne humeur. Elle se souvint de sa conversation avec Carnimeo, et se surpris a sourire. L'homme carnassier et dangereusement meurtrier avait su attiser la curiosité de la valkar avide de sensation forte.

Évidement, je connais surtout les lois de l'alliance de la lune, celle de la Mort Rouge m'échappent, et sincèrement, ne m'intéresse pas vraiment. Et évidement, celle des valkars ont pour moi celle qui me concernent le plus. Mais il impose que je vous explique nos alliances, car sinon, les lois ne sont qu'un pâle reflet de ce qui motive chaque immortels.

A la base, nous avons été créer, selon la légende, par le grand dragon, qui a fondé par la suite 12 ordres d'immortels, chacun avec ses caractéristiques propres, les carnivaux, les sadizars, les seths, les gesangs, qui sont de la mort rouge, les moltanors et les kaldras, du péché, et les solstices, valkar, temper et luna, qui sont de l'alliance de la lune. Le but du Grand Dragon a longtemps été de massacrer les hommes a sa guise, de les prendres comme esclaves, et de fondé ainsi l'âge d'or des immortels, qui règnerait alors sur Terre. Les ordres de la lune se séparèrent alors, voyant la souffrance des hommes et refusant ce destin funeste qui les attendait. Le péché se détacha de la Mort rouge, préférant utiliser les hommes plutot que de les massacrer. Et ceux qui restèrent gardèrent leur motivations meurtrières intactes, demeurant cruel et sanguinaires.

Mais en ce séparant ainsi en trois alliance, les pouvoirs du dragon se fractionnèrent, et il disparu. Désormais, la Mort Rouge cherche a le rétablir, afin de retrouver leur pouvoir d'antan.

Il y a l'alliance de la lune, celle qui se donne comme mission, presque impossible, de veiller sur les hommes, et de leur fournir assistance, sous forme de conseil et de protection, contre tous créatures maléfiques, y compris de la menace des autres immortels. Nous sommes les moutons noirs des immortels, ceux que la plupart voient comme des bâtons dans les roues de leur machinations. Nous sommes en quelques sortes les gardiens de l'humanité, et de la population immortels qui cherche a fuir les conflits inter-alliances. Elle est composé des Valkars ailés, des Tempers contrôleur du temps lui même, des Lunas, les loups de la lune, et des Solstices, le pouvoir du soleil et de la lumière.

La Mort Rouge, elle a gardé sa vieille tradition de meurtre et de sang, et conserve ses idéaux d'âge d'or peuplé d'immortels et uniquement d'immortels. Ce sont ceux qui veulent exterminé les hommes, ou simplement jouer avec comme de vulgaires marionnettes. Et bien évidement, la guerre intestines faire rage depuis des lustres, entre la lune et la Mort Rouge, car la réapparition du Dragon signifierait simplement la mort de l'humanité. Il sont représenté par les sadizars, les carnivaux sanguinaires, les seths, roi du désert et de l'assassinat, et par les gesangs, au douce parole meurtrière.

Le Péché existe parce qu'il a été accepté par la Mort Rouge, qui les a laisser faire, pactisant avec eux pour leur arracher la promesse de soutenir le Dragon, lorsqu'il réapparaitrait. Ils sont plus réservés que la Mort Rouge, quoi que peu intéressé a respecter les droits des humains. Ils se foutent pas mal de ce qu'on fait, et ne pensent qu'a leur idéaux personnels, tel que la gloire et le pouvoir. Les Kaldras, les pouvoirs des ombres, et les Moltanors, le feu et la gloire, sont les 2 fondateurs de cette alliances. Et oui, Inéalis Flamarion, est un fervent membre du Péché, et a mon avis, il cache bien plus que ses simples désirs de gloire.


Vilya pris une pause, et pris une nouvelle gorgée de vin. Elle ne savait pas vraiment ce que cet homme voulait faire avec toutes ses informations. Mais en parlant ainsi, la jeune femme réfléchissait de nouveau. D,accords, elle appréciait Thilix. Mais ses responsabilités en tant que gouverneur valkar, l'une des membres de l'alliance de la lune, fervent défenseur des humains, rappelait a Vilya sa situation précaire. Et elle se demandait si c'était toujours une bonne idée de garder contact avec un tel messager du chaos.

Désirez vous me posez des questions avant que je continue?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Jeu 4 Mar 2010 - 19:53

Aemon écoutait attentivement ce que la jeune gouverneur lui expliquait à propos des clans. Il ne comprit pas trop pourquoi un dragon, qui à la base dans les légendes était une créature très intelligente et avec beaucoup de lien envers tout ce qui était différent décide de mettre en esclavage les hommes. Mais ce qui fit réagir le pauvre docteur était dans quel situation la Valkar se retrouvait. Elle semblait dire que tout son être était à l'encontre de celui du Sadizar et qu'elle devait tout faire pour se mettre dans le chemin de la mort rouge mais elle sortait avec cet affreux monstre. Bien sûr Aemon pouvait croire que la jeune femme n'avait pas choisit mais sa relation avec cet homme n'était pas sein.

La seule question que je me pose, que vous me dites que l'alliance de la Lune est supposer défendre es hommes tandis que la mort rouge cherche à les massacrer et les réduire à l'esclavage. Alors pourquoi sortez vous avec le plus grand tueur, autant d'homme que d'immortel, et surtout comment pouvez vous avoir bonne conscience. Le seul immortel que je ne désire pas défendre est cet homme car il m'as tout enlever de ma vie. Ce monstre est passer par mon village il y à bien longtemps et il s'est attaquer à nous. Il à fait le plus gros massacre jamais causer dans toute l'histoire du monde. À coter de lui, celui que l'on nomme Satan à l'air d'être un bébé.

Aemon prit soudain un air très chagrinné, il revoyait la scène qui fût la fin et le début de sa vie.

Je ne vous juge pas mais je me pose beaucoup de question comment vous pouvez aimez quelqu'un qui semble vous inspirer une si grande peur. J'ai appris par Constance que vous pourriez jugez cet homme pour ces massacres et ces crimes odieux mais personne en semble vouloir faire ce conseil. Mais de toute manière vous devez savoir ce que vous faites. Mais dites moi alors pourquoi vous m'aideriez à redonner la mémoire à une personne qui semblerait vouloir se battre contre Thilix. Surtout si il apprend que vous sortez avec lui, que vous l'avez abandonner pour un être aussi horrible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Jeu 4 Mar 2010 - 20:32

Vilya l'écouta, et compris sa rancoeur. Ainsi il en avait contre Thilix, lui aussi. Et ne put que baisser la tête, le laissant s'expliquer. Il voulait s'en prendre au sadizar, et chaque chose qu'il disait lui rajoutait une touche de chagrin supplémentaire. Oui, elle se rendait compte que de sortir avec Thilix était un outrage envers ses croyances, ses idéaux. Et qu'elle devait y remédier. Et en devenant plus mature, Vilya comprenait mieux ce qui la poussait devant. Mais comme n'importe quelle adolescente, elle avait ses erreurs. Et apprenait tranquillement a les réparer.

Je suis personnellement navré pour la perte de vos parents et de votre famille. Croyez moi, je compatis réellement. Et je comprends aussi parfaitement votre colère et votre désirs de vengeance envers l'Amiral des Sadizar. Je ne peux expliquer comme j'ai pu m'attacher a tel monstre, mais je m'ouvre les yeux. Je suis peut être immortelle, mais je n'ai que 29 ans, après tous. Et je comprends mieux mes erreurs d'adolescentes désormais. Mais je vous remercie. Parfois il nécessite que quelqu'un vous souffle dans les yeux pour vous les ouvrir.

J'ai ce défaut, d'avoir un trop grand coeur. Et j'ai espéré pendant un moment être capable de sauver l'âme de Thilix. Mais je n'ai pas réussi. Il va sans dire qu'Inéalis Flamarion y est pour beaucoup dans mon échec, étant donné qu'il est le meilleur ami de Thilix, et son frère d'arme. Pour cette raison, faites bien attention au moltanor. Il a ses plans propres, qui ne sont nullement dans les intérêts du peuple.

Mais j'entends votre cause, et je suis d,autant plus pressé de réunir l'alliance. Malheureusement, trouver chaque amirals de chaque ordre de la lune requiert une recherche assidu. J'ignore si les lunas ont un amiral en ville, je sais que celle des solstices y est, mais j'ignore où la trouver. Pour ce qui est de Constance, elle attend que je réussisse a tous les trouver...
Mais un conseil sera levé, et je vous inviterai, afin que vous fassiez par de votre désir de vengeance. Et nous déciderons alors de la marche a suivre.


Vilya repensa a Thilix, et puis a Cypher, et a Arnéus. Il y avait un espoir véritable de sauver ce dernier. Et le coeur de Vilya retrouvait le sang de jadis, celui qui le faisait battre au même ryhtme que celui du valkar disparu. Et elle savait désormais que si elle devait choisir, ce serait Arnéus.

Je comprends mieux désormais ce qui me pousse a survivre. Je suis encore bien jeune, et je ne me connais pas encore parfaitement. J'imagine que vous avez vous aussi connu une telle période d'indécision, malgré qu'elle doit remonter a loin. Mais ma vie n'a jamais été quelque chose de vraiment précieux pour moi, celle des autres passant toujours en premier. Je sais que Thilix est le mal incarné, et je regrette de ne pas avoir abandonner plus tôt. Et je sais que nous devrions tous faire pour nous débarrasser de lui.
J'ai moi même déjà essayer de tué Cypher, je ne m'en cache pas, la vue de cette chose remplaçant Arnéus m'a attristée au plus haut point. Si vous me dite que vous pouvez le ramener a la vie, alors je ferai tous pour ce faire. Car il est de mon devoir de sauver Arnéus, autant que n'importe qui. Mais je ne ferai pas la même erreur deux fois, et peut importe, qu'Arnéus soit retrouver ou pas, Cypher devra inévitablement se battre contre Thilix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemon Targaryen

avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 7 Mar 2010 - 22:49

Aemon était content de voir que la jeune Valkar veuille bien prendre part de son point de vue. Il ne pensait pas que la jeune femme serait prête à faire face au monstre qu'était Thilix mais elle semblait bien déterminer à le quitter si Arnéus pouvait retrouver la mémoire. Certes la tâche ne serait pas très facile mais pour Targaryen il s'agissait d'un défi qu'il aimerait bien relevé.

Sachez que mes intentions n'était pas du tout de vous remettre en question mais plutôt comprendre comment vous viviez dans ce monde. Mais vous semblez quelqu'un de très ouvert et cela se comprend. Il est certain que l'on vous à donner le titre de gouverneur car les Valkars ont sut voir les qualités que vous aviez. Je sais aussi les liens du Moltanor mais ne vous en faites pas je ne suis pas né de la dernière pluie. De plus je sais reconnaitre quand quelqu'un me garde des secrets. Mais pour le moment si nous pouvons redonnez la mémoire à Arnéus il ne faudra pas lui dire que vous avez eu une relation avec Thilix. Mais de toute manière je ne crois pas qu'il va revenir aujourd'huialors si il y à un moyen que je puisse vous joindre alors dites le moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   Dim 7 Mar 2010 - 23:41

Et je dois admettre que je ne m'attendais pas a raconter ma vie sur cette table, en venant a votre kiosque aujourd'hui. Mais je suis heureuse de voir que nous nous entendons. Bien évidement, je ne serai pas utile pour vous, outre le fait qu'il est impératif que je forme le conseil de la lune. Les valkars ne sont pas taillé pour le combat, bien que certain décident de s'y mettre quand même. Je préfère personnellement ne pas me battre, et contre Thilix, je ne vaux rien. Je me suis déjà fait tué par lui, je n'ai pas l'intention de recommencer, et par tué, ne vous méprenez pas. Si ce n'était pas de mon pouvoir de régénération, je le serais bel et bien.

Vilya repensa a cette nuit où Thilix avait décidé de se venger d'elle, et de la fracasser sur le mur de Notre Dame, bénissant les murs et le plancher de son sang.

Pour le moment, il ne me reste qu'a localisé les autres amiraux. Il ne me reste qu'a parler au Lunas, et trouver le maréchal des solstices, et le conseil pourra être réuni. Et nous pourrons alors intenter des accusations envers Thilix, mais je ne doute pas que l'Amiral va se ficher de nos décisions. Mais a partir du moment où il décide qu'il ne va pas en prison, il pourra alors devenir une cible. Mais le risque que la Mort Rouge parte en guerre malgré tout reste élevé. Je ne veux pas vous faire peur...mais a la quantité d'immortel présent a Paris, ce pourrait être un joli conflit.

Mais je n'oublierai pas votre proposition, et je viendrai vous voir si j'ai besoin de quoi que ce soit. Ou si j'ai des nouvelles a propos de Thilix. Et je vous remercie de votre compliment. J'ignore pour quelles raisons mon clan a décidé de me nommer gouverneur, et je ne peux qu'inventer des hypothèses. Je me contente de faire mon travail de mon mieux, et je ne suis pas a félicité. Après tous, c'est mon devoir.


Vilya sourit, et acheva son verre, et observa la réaction de Targaryen. Ainsi, elle risquait de voir le premier véritable conflit entre alliance...et elle présumait que ce ne serait peut être pas une bonne idée. Mais de toute façon, elle ne pouvait rien pour empêcher la roue du destin de tourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la piste de la vérité...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la piste de la vérité...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Perte des points en dextérité après Up
» Comment avouer une vérité pareille?
» Dextérité main gauche-main droite
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Célérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Le Marché Noir-
Sauter vers: