AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La colombe et la bible...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: La colombe et la bible...   Dim 20 Déc 2009 - 23:35

Vilya en avait marre. Elle avait entendu parler de l'évènement de Notre Dame, a travers les commérages du petit peuple qui avait assister a la messe, et qui n'était pas suffisamment impressionner, en grande parti a cause de l'intervention de Vulpine. Ainsi cette Mara Vulpine se prenait pour un ange, et profitait de ses ailes pour tromper les simples mortels, qui voyaient en elle le messager du Christ. La jeune valkar n'était pas vraiment croyante, même si elle respectait beaucoup ceux qui y croyait. Et elle se doutait bien que cette valkar n'était rien d,autre que l'une des siens. Plus vieille, certes, mais pas mieux, pas plus grandiose, et certainement pas divine.

Et c'est dans cet optique qu'elle s'était dirigée a la bibliothèque, afin de se renseigner d'avantage. Elle connaissait bien les Templiers, et avait bien vite adorer les histoires de la Table Ronde et des chevaliers. Et n'aimait pas qu'on profite du peuple pour chercher la gloire... même au nom de Dieu.

Et elle voulait aussi parler a Flamarion. Elle voulait le revoir, et savoir ce qu'il en pensait. Lui serait probablement surpris du changement qui avait opéré en elle. Vilya était devenu humble, droite et responsable. Aucune émotion ne transparaissait de son visage et elle ne laissait plus paraitre cet malaise enfantin. Elle avait rayer de son existence son comportement d'adolescente. Elle tuait son enfance d'immortel, mais il fallait bien un sacrifice, parfois, afin de reprendre le contrôle.

En pleine nuit, car son manteau, aussi grand soit-il, ne pouvait cacher entièrement ses immenses ailes, bien plus longues que celle de Vulpine, bien qu'elle ne l'eu jamais montrer, elle était assise sur la table, une vieille bible dans les mains, qu'elle feuilletais avec délicatesse. Elle préférait toujours se déplacer subtilement. Et ce soir ne faisait pas exception. Si Inéalis venait la voir, tant mieux. Si Mara décidait de se pointer, tant pis, elle la remettrais a sa place. Mais Vilya n'allait pas laisser faire cet affront a son clan.

Concentrée sur ses livres, tous autour d'elle, son manteau posé a coté d'elle, car il n'y avait pas âme qui vive, ses ailes étaient a demi ouverte, et frolait les pages et les reliures autour d,elle. Un bruissement se faisait doucement entendre, comme le murmure du vent dans un saule. Un bruit apaisant, et pourtant impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Lun 21 Déc 2009 - 0:03

Vilya Oblobra était à Paris depuis un bon moment déjà, elle avait vécu des expériences multiples depusi sa visite. Elle avait trouvé l'amour et avait compris les véritables responsabilité qu'exige le titre de gouverneur. Flamarion avait d'abord été très sceptique concernant cette jeune valkar inexpérimenté, qui avait monté de grade, à la mort du gouverneur précédent. Depuis qu'elle était à Paris, elle avait vachement changé celons les information, mais l'Amiral Moltanor qui ne sortait pas beaucoup des tours de Notre-Dame n'avait pas revu la gouverneur depuis un long moment. Ayant disparu quelques mois en Égypte, il n'avait pas eu de nouvelle.

Il avait la veille eu une conversation avec François Lenoble lui demandant les véritable motif de sa rencontre avec la gouverneur. Il semblait lui avoir fait du mal... mais sur l'instant ne ce souvenait pas de grand chose. Il avait ragé presque toute l'après Midi sur: Pourquoi n'ai-je pas détruit Mara Vulpine ?!

Lorsque ses informateurs lui avaient indiqué le déplacement de la gouverneur, il avait prit la décision de quitter Notre-Dame et de ce diriger vers la bibliothèque. En passant devant, il vu au loin l'horloge ou Thilix l'avait projeté. La reconstruction allait bon train. Il pensa un instant à la réaction de Thilix lorsqu'il apprendrait la vérité... cette seule pensé lui donne froid dans le dos. Un Sadizar enragé lâché dans Paris avec la force de tuer chaque immortel et chaque mortels de la ville.

Lorsque Inaélis entra dans la bibliothèque, il vu la valkar assise entrain de lire une ancienne bible. Le faux croyant ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire et il avança en direction de Vilya. Il était conscient qu'il avait causé bien des problème à l'alliance de la lune, mais il ne pensait pas que Vilya poserait problème à son désir d'âge d'or. Elle voulait ce qui était le mieux pour les mortels ? non? Il avançait silencieusement en direction de la table, elle semblait très concentré et il ne déclara pas complètement son Aura et laissa le soin à la Valkar de la détecté. Lorsqu'elle leva la tête pour voir Flamarion, il prononça d'une voie douce et d'un ton très solennel :

"Bonsoir Vilya Oblobra, il y à bien longtemps que je n'ai eu la joie de vous revoir. "

Flamarion portait au poing, sa canne épée ouvragé et portait des vêtements de couleur bourgogne fait sur mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Lun 21 Déc 2009 - 12:29

Vilya releva effectivement la tête, et ne fut guère surprise de voir Inéalis, juste a coté. Il semblait calme et serein...mais la Valkar ne fut pas dupe. Cet homme la cachait plus de colère et d'instabilité que bien des immortels.
Mais la gouverneur savait qu'elle avait en lui un allié, pas toujours clair et souvent louche, mais un allié quand même. Posant la relique sur ses genoux, elle pris la peine de marquer la page avec une plume, l'une des siennes évidement, afin de ne pas oublier ou elle était rendu, et déposa le livre.


Et je suis ravie de vous revoir aussi, Inéalis Flamarion.
Et j'ose espérer que vous venez ici par pure hasard, ou simplement pour comprendre si les rumeurs étaient vrai?

Car je n'ai pas envi de me disputer. Et je sais parfaitement ce que vous pensez de moi. Alors coupons court a ce genre de chose, et venez en au fait. Je suis d,aise que vous soyez content. Mais vous êtes venu a moi et non pas le contraire. De quoi voudriez vous m'entretenir?


La jeune fille qu'Inéalis avait vu la dernière fois lorsqu'il s'était croisé n'était définitivement plus. Dans la voix de Vilya, il y avait une maturité que le moltanor n,avais jamais entendu. Et elle se tenait droite, assise sur le bureau (ce qui la mettait juste a la bonne hauteur pour que Flamarion n'ai pas a baisser la tête. ^^).
Mais Inéalis aurait cependant pu voir clairement que la prix de cette maturité ne c'était pas fait sans sacrifice, et dans le regard de Vilya, il n'y avait plus cette lumière d'adolescente curieuse et ouverte. Un regard froid, et glacé, ou se mêlait désormais soucis, colère et fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Mer 23 Déc 2009 - 18:38

Flamarion fixa la gouverneur des Valkar, il lui sourie. Elle semblait avoir changé... elle était plus directe qu'a son habitude. Il tenta de ce souvenir des 1er moment ou elle était arriver à Paris déboussoler dans comprendre qu'elles étaient ses responsabilités. Suivre les traces qu'un être aussi exceptionnel qu'Arnéus Valkar devait en effet ne pas être facile.

" Suis-je le genre d'immortel à aller et venir sans raison ? Vous m'avez manqué gouverneur Oblobra Durant mon voyage en Égypte, j'ai souvent pensé à vous et à Thilix. Je me demandais souvent, comment allait Paris. Je ne suis pas non plus venu ici pour me disputer avec vous Vilya, je suis venu voir comment vous alliez."


Il leva un sourcil:

"À ce que je voie vous tenez toujours une aussi piètre opinion de vous même. J'ai toujours eu du respect pour vous. Vous êtes jeune et sans expérience, lorsque je vous ai quitté. Mais vous avez changé. Certaine rumeurs disent que vous avez fait un travail exceptionnel pour votre alliance ici. pourquoi alors penser que je vous tiens en basse estime ? De toute façon, si je dis un mot de travers votre chevaleresque Sadizar me tomberait dessus."

Il souria.

"Je suis navrez d'avoir causé tant de problème à l'alliance de la Lune, la messe est un acte de l'alliance du péché qui me fut demandé par mon maître en personne. Je ne voulais pas insulter votre actions, ni votre travail ici. Mais je vie pour mes idéaux et je me dois de les tenir."


Il marqua une pause et ce dirigea vers une chaise:

"François Lenoble, notre maître chasseur national est intervenu durant la messe en tuant un des anciens hommes d'Alphonse Lacroix qui tentait de m'attaquer. Durant ses explications, Lenoble à soulever le fait qu'il vous aurait fait du mal. Curieux d'en savoir plus, je l'ai convoquer dans mon bureau. Pour qu'il m'explique la réalité. La réalité qu'il me porta fut bien triste. L'attentat sur votre enfant est de loin la pire des erreurs que le chasseur pouvait faire. Je suis venu voir, comment vous vous portiez"

Il regarda le valkar dans les yeux:

"Thilix est t'il au courant? Pour vos blessures et Pour le reste ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Ven 25 Déc 2009 - 14:35

Vilya recu le compliment avec un leger coup de rouge apparaissant au creux de ses joues. Elle ne s'attendait pas vraiment a ce que Flamarion la félicite de quoi que ce soit.

Néanmoins, elle perdit sa gène, et décida qu'il lui fallait passer outre. Si elle recevait des compliments, tant mieux. Mais cela ne devait pas affecter ses réflexions et ses décisions...

En l'écoutant parler de Lenoble, la valkar blemit cependant. Effectivement, cet homme était désormais en danger de mort, ou qu'il aille. Et la douleur se raviva dans l'esprit de la jeune femme. Car, malgré les rumeurs de guérison, son fils n'avait pas survécu. Bien qu'il ai été un mélange de valkar et de sadizar, il n'avait pas pu supporter autant de toxine...
Néanmoins, elle pardonnait toujours a Lenoble. Et pensait probablement masquer la véritable cause de la mort de son fils, pour lui épargner sa vie.


Je suis ravie de voir que vous me prenez finalement avec plus d'estime que j'en ai moi même. Et je ne crois pas que Thilix en ai quoi que ce soit a redire...Vilya eu un mince sourire narquois.Néanmoins, je me porte très bien. Physiquement, je n'ai pas de mal nul part, cela va de soi...Elle faisait, évidement, allusion au fait que ses blessures se guérissait presque instantanément. Son pouvoir de guérison était de loin le plus puissant que n'importe quel valkar eu maitriser, excepté peut être, Arnéus.

Pour ce qui est de votre messe, je n'ai rien a redire. Je crois moi même qu'il serait temps pour les hommes de comprendre qu'il ne sont pas seuls...malgré que je crains que l'humanité de soit pas prête pour une telle information. J'ai peur que les mortels ne décident encore par un coup de tête, et se mettent dans l'idée de nous exterminer...encore. Non, je suis concernée par l'interruption dont vous avez fait l'objet. Mara Vulpine est un sujet que j,ai bien l'intention de régler, bien qu'elle soit plus vieille que moi.

Je n'ai pas l'intention de garder cet affront a vous et a moi impuni. En se prenant pour l'ange de dieu, elle insulte les valkars, et les immortels. Et je ne peut pas le tolérer...


Vilya referma la bible et se releva, mettant ses pied délicatement sur le sol. Ses ailes s'ouvrirent un moment, avant de se refermer avec élégance dans son dos, alors qu'elle rangeait le précieux livre a la place ou elle l'avait pris. Tout pour éviter de regarder Flamarion. Mais elle fini par se retourner, et s,appuyer sur le bois de la bibliothèque, le regard charger d'inquietude et d'épuisement.

Je dois avouer qu'il y a longtemps que je n'ai pas revu Thilix. Nous avons nos propres projets et décisions. Et j'ignore s'il est au courant. Il est évident que s'il apprend la vérité, Lenoble sera en grand danger, et nous n'y pourrons rien. Je ne pourrais même pas le retenir, il ne m'écouterais pas...

Vilya ne voulait pas demander des conseils de ce niveau a Flamarion. Mais la jeune femme ne savait pas vraiment quoi faire sur le sujet. Avouer la mort de son enfant a Thilix le mettrait en rogne, de toute façon. Mais valait-il mieux mentir et dire qu'un chasseur, n'importe qui, avait tuer son fils, ou dire la vérité. Valait-il mieux risquer la vie de Lenoble, ou celle de n'importe qui d'autre? Et Flamarion ne pouvait que constater a quel point la valkar était tourmentée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Ven 25 Déc 2009 - 19:39

Flamarion ne pu s'empêcher de sourrire, il regarda la gêne de la jeune Valkar et cela lui rappela les débuts de celle-ci à Paris. Il fut cependant fort surpris de la voir reprendre son calme et ignorer la gêne. Êtres compliment par l'Amiral-Maréchal de l'ordre des Moltanors étaient certainement très gênant. Il était parmi les immortels les plus respectés et parmi les plus puissant du monde et sa renommé n'était plus à faire. Lorsqu'elle entreprit de parler de Vulpine... il fronça les sourcils et parla tout en regardant la Valkar replacé la bible.

"Vous êtes gouverneur, vous avez été choisit par Valkar lui-même ! Votre autorité est sans équivoque et aucun Valkar ne peu contredire vos décisions. Si Mara Vulpine insulte votre clan et nos lois, vous devez prendre des mesures, pour l'empêcher de poursuivre ses démarches. Elle est nés immortelle, non ange. De par sa naissance, elle ce trouve obligé de suivre nos lois et nos traditions. Vous avez le pouvoir d'un juge et même la lois ecclésiastiques ne peu l'immuniser contre nos lois. Sachez que l'âge n'a rien à voir la dedans ! Seul un Amiral Maréchal peu contre-dire les décisions d'un gouverneur. Et sachez que Mara Vulpine n'a la protection d'aucun amiral de cette ville et elle n'aura pas le mien, évidemment. Vous pouvez l'envoyé directement à Samarcande ! Vous ne avez le pouvoir."

Évidemment, Flamarion avait espoir que Vulpine soit évincé par Vilya , bannit de l'ordre et envoyé à Samarcande, il avait en horreur cette fausse ange qui osait le défier ! Avoir Vulpine de moins dans les pattes, serait pour lui une bénédiction. De toute façon, si l'ordre Valkar ou l'alliance de la lune ne fessait rien... avec la fiable constitution que les Valkars ont, la vaincre serait extrêmement facile. Même si... enfin.

"Enfin, tu... vous êtes sage Vilya vous avez mûri et vous avez une sagesse unique pour votre âge. Vous êtes fiancé à un Amiral-Maréchal aussi redoutable et respecté que moi... vous êtes sous la protection de Notre-Dame et sous la protection de votre futur époux. Mara Vulpine, ne peu rien contre vous. Si elle ose lever son glaive contre vous... la sentence pour avoir attaqué une gouverneur n,est autre que la mort. Vous êtes l'autorité et tuer une juge est un acte dont la sentence est définitive et sans équivoque. "

Elle lui rappelle ses droits entend que gouverneur pour assuré la bonne compréhension de ses droits à la Valkar. Il écouta ensuite ses dires concernant la messe. Enfin... il savait que la Valkar serait une allié dans ses démarches et il en était content. Mais ses inquiétudes étaient justifiées.

"Peu-être que l'humanité n'est pas prête à subir le choc que notre existence. Mais j'ai confiance en la sagesse millénaire de mon maître. Nous ne devons pas craindre les mortels... pas le moins du monde. Je connais le cœur des gens de Notre-Dame, aucun de leur propre chef ne feront des actions contre moi et contre les immortels. Nous sommes supérieur à eux de par nos pouvoirs, ne craignions pas d'en faire usages s'il nous menaces."


Il souleva la question de Thilix ensuite. Il savait que leur relation n'était pas des plus épanouis... mais bon:

"Votre futur époux... vous aimes Vilya. Asseyez de ne pas faire passer vos devoirs avant notre devoirs. Thilix vous considère comme sa lumière... Vous changez littéralement cette homme, l'avoir de votre côtés est un atout considérable pour votre alliance et pour vous."


Il vu les tourments dans les yeux de la Valkar:

"Qu'est ce qui vous tourmente Vilya Oblobra... je suis votre alliés et un homme de confiance. je ne souhaite pas la mort de Lenoble et encore moins une rage de Thilix. Dites-moi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Ven 25 Déc 2009 - 23:12

La valkar l'écouta avec une attention née du respect qu'elle avait envers lui. Inéalis Flamarion était un immortel de grande envergure, et Vilya ne pouvait imaginer a quel point cet homme avait vécu. Elle savait donc qu'elle pouvait se fier a lui. Et sourit légèrement a l'idée d'envoyer Mara dans la tristement célèbre prison immortel. Mais Vilya ne le prendrais pas de façon aussi mal. Vulpine avait défier les immortels. Mais pour cette fois, valait mieux simplement réprimander. Et c'était pour cela que Vilya s'instruisait. Avant de s'en prendre a quelqu'un de plus vieux qu'elle, valait mieux connaitre son ennemi.

Je vous remercie de votre appui, et de votre humour. Ne vous inquiétez pas. Je compte sévir, mais, étant donné que c'est le premier affront de se genre que je reçois de Vulpine, l'envoyer directement a Samarcande serait un peu exagérer. Je suis prête a assumer mon poste, pas a me faire connaitre comme une fillette tyrannique.Vilya sourait, confiante désormais que la conversation ne deviendrais pas désagréable. Une rencontre entre chef d'ordre tout a fait amicale.

Et je ne crains pas l'épée de Mara. Je ne suis peut être qu'un vulgaire oiseau, un immortel très jolie et facilement admirable. Mais meme si Vulpine se dit templière, je ne la crains pas. Elle n'est pas plus forte que moi...et est tous aussi fragile. Et je considère pas vraiment l'option de me battre. Après tous, les Templiers n'était-il pas au service de Marie Madeleine, et ainsi, de la gente féminine?

La valkar était songeuse, face au allégations de Flamarion. Les mortels de son église le suivrait, certes. Mais l'époque était au changement...et désormais, les croyants se faisait tranquillement plus rare. Et ce n'était pas tous Paris qui suivrait Flamarion. Mais, la jeune fille était d,avis qu'il fallait faire quelque chose, et s'il fallait provoquer les évènements, tant pis. Tant que les mortels n'en souffrent pas, et que personnes ne meure pour la cause...pour elle, s'était ok.

Tous ce que je veux, Inéalis, c'est que votre age d'or ne menace pas les mortels. Ils ont tous autant que nous le droit de vivre en paix...et je ne voudrais pas que le sang ne coule, d'un camp ou de l'autre. Je dévoué ma vie a protéger les humains de nous et d'eux même, passant jour et nuit dehors a surveiller la ville. Je ne voudrais pas mourir en voyant que mes efforts étaient vain et sans espoirs. Je sais parfaitement que les idéaux de l'alliance de la Lune ne vous intéressent que très peu. Et je comprends que nos visions divergent. Mais je n,ai pas l'intention de me marcher dans vos plate-bandes. Tant que vous ne marcher pas sur les miennes...

Vilya avait le regard moqueur en disant cela. Flamarion ne pourrait s'empecher d'en rire, une simple gouverneur de 29 ans qui remettait a sa place et qui mettait en garde un Amiral Marechal de plus de millénaires qu'elle ne pouvait songer. Pas mal pour quelqu'un qui avait murit.

Et je connais l'utilité d,avoir un homme tel que Thilix auprès de moi, bien que je refuse de le voir comme un allié et un outil, plutot que comme l'homme que j'aime. Je ne passe que bien peu de temps avec lui, mais ne sous-estimer pas l'amour que je lui porte.

...

Mais je suis tourmentée, et je ne sais pas trop quoi faire. Je sais que Lenoble est désormais un allié plutôt qu'un ennemi. Et le fait qu'il se soit repenti autant a moi qu'a vous prouve que je peux désormais lui faire confiance. Et je ne veux pas que vous perdiez un allié par ma faute. Je crains de dire la vérité a Thilix, car alors, la vie de Lenoble sera suspendu a un fil bien mince.

Mais a la fois, comment mentir a quelqu'un que vous aimez? Dans tous les cas, je vais blesser quelqu'un. Mais je veux pourtant épargner les deux. Et je ne sais franchement pas quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Sam 26 Déc 2009 - 15:14

(Désoler... manque d'inspiration et de motivation XD, Joyeux Noel !!! hohoho)

Flamarion éclata d'un rire clair lorsque la jeune Valkar le mit en garde ! décidément, elle avait les couilles d'un gouverneur ! Elle le mettait en garde? Elle était sérieuse cependant. Elle craignait pour les mortels, mais Flamarion avait toujours été plus du côtés de la mort rouge que du côté de l'alliance de la lune. Pour lui, les mortels étaient des bêtes. Les mortels étaient des animaux, qu'ils fallaient qu'il guide vers l'ascension donc vers un âge d'or. Cependant si l'un d'eux refusait de suivre la voie du péché... la mort étaient un chatiment direct pour éliminer les maillons faibles. Il n'était certes pas en accord avec les idéaux de la lune... qui prônait le respect des mortels et le secret sur leur race. Il respectait les grands penseurs des ordres mais... guère plus que du respect.

"Tant mieux, tant que vous prenez des mesures contre dame corps céleste... je vais bien mieux dormir. Mais vous êtes fiancé à un Sadizar... l'image de petite fille tyrannique s'effacera dès que vous aurez la bague au doigt. D'ailleurs, je ne crains pas non plus pour votre sécurité. Vous êtes vous même très apte à vous défendre."

" Les templiers sont des bouffons ! Ils suivent leur guide spirituel depuis des siècles et jamais ils ne font d'actes concret. Ils déchiffrent... ils sont dire que des Solstices par la parole de dieu ! Il ne font que lire et n'agisse que dans L'ombre... ou en plein milieu d'une messe ! Non... ne me parler pas de ses faux chevaliers... Autrefois au moins, les chevaliers avaient le respects de dévoilés leur visage, lorsqu'il était en face d'une autorité."

" Il est vrai que les idéaux de votre alliance et les miens converge assez ma avec ceux du mien. Je ne compte en rien marcher sur vos plats de bande, tant que ceux-ci ne m'empêche pas de conditionner les mortels vers mon âge d'or. Sinon vos plans vous pouvez bien les poursuives, si vous voulez."


Lorsqu'elle commença à aller de ses histoires avec Thilix... il leva encore une fois les sourcil en souriant.

"Une relation comme la votre ne s'est presque jamais vu en 3 siècles d'histoire ! Il est certain que vous devrez faire des compromis. Vous êtes pas obligez de lui mentir, si l'enfant va bien et qu'il y a aucune complications Thilix va peu être juste prendre sa relax... si vous lui expliquez la situation. Il est pas con... juste un peu impulsif. Lenoble va peu être juste avoir un avertissement... massif. Lenoble est le seul responsable de ses actes... s'il vous à tiré dessus ! Il doit en assumer les conséquence ! provoquer sa mort n'est pas souhaitable, mais vous n'êtes pas responsable, si Thilix s'enrage et part pour le tuer. Ce n'est pas vous qui teniez la détente quand même ! Il à tiré sur la gouverneur des Valkars ! il devait s'attendre à des représailles. Asseyez de vous calmer avant l'accouchement Vilya, passer du temps avec Thilix et reposer vous. Vous ne pensez pas que c mieux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Dim 27 Déc 2009 - 0:21

Les ailes de la valkar se froissèrent légèrement en le voyant éclater de rire. Un bruissement tel qu'on aurait pu croire qu'une foret entière riait elle aussi. Vilya était amusée de le voir d'aussi bonne humeur. Au moins, ca faisait changement. D'habitude, il la critiquait toujours, et se renfrognait plus qu'il ne souriait.

Je me demande qui va être tyrannique un fois que je serai mariée...

Et pour ce qui est de Mara, n'y penser plus. Je m,en occupe de suite en quittant, lorsque nous aurons terminer notre conversation. Et pour ce qui est de mes plates bandes, je vous remercie de les laisser intacte. Je puis vous assurer que je ne me mettrai pas sur votre route. Mais épargner le plus de vie possible. Je concède que nous sommes un peu trop gaga parfois sur se point...mais parce que je le suis...je me dois de vous demander clémence sur les humains. Mais de toute façon, je ne peux pas grand chose contre vos desseins, n'est-ce pas?


Vilya pris les conseils de Flamarion avec attention. Son point de vu était juste...
Mais la valkar compris que pour éviter la perte de Lenoble, elle allait encore une fois devoir jouer de tact et de diplomatie. Le grand et puissant sadizar si connaissait pour partir en guerre.


Je vais retenir vos conseils, bien que je sois confuse et gênée de vous en avoir demander. Mes problèmes personnels et familiaux ne vous concernent très peu, et ne vous intéressent surement pas. Je souhaite ne plus avoir a me confesser de la sorte.

Vilya fit un clin d'oeil a Inéalis, devinant qu'il ne serait pas offusqué outre mesure par l'allusion. Et de toute façon, pourquoi se mettrait-il en rogne pour ca?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Mer 30 Déc 2009 - 2:01

Flamarion fut fort heureux de savoir que la gouverneur Valkar allait s'occuper de sa subordonné. Mara était pour lui une épine dans le pied. Il souria lorsqu'elle souleva la tyrannie de son mariage. Il était vrai qu'elle ne pouvait rien contre ses plans.

" EN effet, vous êtes un peu gaga concernant les mortels Vilya... Ils ne sont pas comme nous ! Ils ne sont pas aussi puissant que nous le somme. Ils nous ont asservit et torturé des pires façon qu'il soit. Nous sommes leur guident vers l'ascension ! Sans nous, ils ne sont plus rien. Nous sommes leur maître Vilya... Ils doivent rallier notre cause. Mes desseins, ne sont pas immuable. Ils peuvent évoluer... mais vous me connaissez. Je ne laisse personne contre carrer mes plans."


Il souria lorsque la gouverneur lui fit le clin d'œil. Cela ne lui dérangeait pas de l'écoutai parler. Il parlait avec une voie calme:

"Depuis trois cents longue année que j'écoute et conseille les pécheur de Notre-Dame. Écouter vos problèmes est mon devoirs entend que homme d'église."

Il retourna le clin d'oeil à la gouverneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Mer 30 Déc 2009 - 16:37

Vilya sourit. Flamarion était tellement ambitieux. Elle ne se doutait plus a quel point il pouvait être puissant. Mais la valkar savait bien que si elle ne provoquait rien, elle ne risquait rien.

Je commence effectivement a vous connaitre suffisamment. Mais comme je répète, je ne mettrai pas sur votre chemin...tant que vous ne dépasser pas les bornes. Vous êtes probablement l'un des plus puissants immortels de ce monde...mais ne vous méprenez pas. Je ne pourrais guère contre vous, et même a 20 immortels, nous serions probablement incapable de faire quoi que ce soit.

Mais vos idéaux ne sont pas les nôtres, et je ne considère pas que les humains doivent être nos esclaves. Nous n'en avons pas besoin, et je refuse de croire qu'ils soient utile pour une seule chose que pour contrôler le monde. Si vous désirez être le roi des rois, je peux comprendre vos ambitions. Mais je n'entre pas dans ce jeux la.

Mais je ne continuerai pas dans ce sens. Nos valeurs différents, et il est impossible qu,aucun des deux ne parviennent a convaincre l'autre. Et je ne veux pas vous paraitre insolente. Je ne cherche pas votre courroux ou votre colère.


Vilya se détacha du mur, et se rapprocha légerement du moltanor.

Cette conversation ne menera plus nul part, était donné que nous avons échanger ce a quoi nous avions a parler. Le reste est un pur débat impossible a regler, et je ne veux pas que notre rencontre s'entache de frustration. Sur ce, j'ai été ravie de vous revoir, et sachez que j'aurai toujours plaisir a collaborer avec vous. Alors, je propose que nous nous laissions. Moi je retourne voir Vulpine, m'occuper de son cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Jeu 31 Déc 2009 - 3:48

Flamarion lui sourit, il avait en effet conscience qu'il était de loin, un des plus puissans immortel de Paris. Voir du monde entier... il était du moin parmis les plus respecté et les plus craints. Il y avait de quoi craindre Inéalis Flamarion, il contrôlait l'église de Rome et il avait dans sa poche de nombreux juges et ministre. S'il voulait quelques choses, rien n'empechait Flamarion de l'avoir. Il était un homme d'église, certe... mais non-croyant qui ne croyait même pas la présence de dieu lui même.

"Tout dépend de qui est dans votre camp, Oblobra. Bien des immortels voudraient voir ma tête sur un gibet... mais hélas, je ne leur laisserait pas cette chance. Je suis immortel, je compte le rester. D'ailleur, il serait stupide, pour chacune des deux alliances d'éxécuté un Amiral Maréchal..."

En effet, il était pas très intelligent de s'attaquer à un Amiral-Maréchal, ils étaient dotées de pouvoirs exceptionnels qui n'avait aucune limite. Il serait donc extrèmement stupide de oser ce prétendre au dessus d'eux et tenter de leur imposer respect. Vilya le savait et jamais elle n,oserait lever le glaive contre Flamarion. Il n'avait d'ailleur rien à craindre des soldats et des gouverneur, ils pouvaient le blesser mortellement mais pas le tuer complétement. Rare étaient les immortels qui pouvaient ce prétendre aussi puissant qu'un Maréchal.

"En effet cher Vilya, nos idéaux diverge. Aucun immortel de l'alliance du péché ne cherche à être le roi des rois, ils cherchent uniquement à créer un âges d'or avec les mortels. Les Kaldras préfère L,esclavages et Moltanors aime mieu l'idée d'âge d'or. L'Alliance de la lune est faible et vous perdez de plus en plus de pouvoir. Ma messe à eu pour effet de détruire en parti, la mascarade des immortels que vous tenté d'instauré. Je ne cherche pas votre courroux, J'ai satisfait d'abord les idéaux de mon clan et de mon alliance. Enfin, je dois admettre que j,ai été content de vosu revoir aussi Vilya Oblobra, Gouverneur des Valkars. Même si vous n'êtes peu-être pas apte a me convaincre, sachez que je le suis. Ne sous-estimer par mon pouvoir de persuation, je ne suis pas lupin... mais je suis tout de même capable de vous faire changer de côté. Je ne veux pas vous paraître aggressif ou rien de ce genre, seulement comptez vous le pour dit."

" J'aurai toujours grand plaisir de collaborer avec vous, vous êtes nettement plus facile à comprendre que L'amiral Théophanne. Et de plus l'alliance de la lune à la chance de vous avoir. Ne vous sous-estimer pas, vous êtes une très bonne gouverneur pour les Valkars , vous êtes forte et sage. Toute les qualité pour êtes une bonne chef. Ne laissez pas tomber ! vous êtes dans la voie de vos idéaux."


Il attendit qu'elle parte avant d'aller prendre un bouquin au hasard dans la bibliothèque et commencé à le lire. Il allait profiter de cette soirée, pour lire un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilya Oblodra
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 27
Rang : Jeune Gouverneure
Ordre : Valkar
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   Ven 1 Jan 2010 - 20:16

Vilya prit le compliment une nouvelle fois avec calme et nonchalence. Elle admettait avoir fait beaucoup d'effort pour changer... Mais l'un des plus grands changements était sans contredit la mort de son fils. Mais la valkar avait déjà presque oubliée.

Ne restait qu'a parler a Thilix...et d'abord, a le trouver. Elle salua le moltanor avec une sincère révérence, et se rapprocha de la fenêtre. Le temps était sombre, elle n,avait donc aucune peur de révéler qui elle était. Et puis, les mortels étaient désormais au courant...et comme on pouvait la méprendre avec Mara...

Et sauta par l'ouverture, ouvrant ses immense ailes pour embrasser les courants d'air. Et le cardinal pu voir un bref éclair blanc pour lui confirmer que Vilya était bel et bien partie.

Et la valkar vola tranquillement vers le centre de la ville, cherchant quelque chose a faire et a voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La colombe et la bible...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La colombe et la bible...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» L'entraînement de guérisseuse (PV Nuage de Colombe)
» the holy bible
» La colombe enflammée...
» Elflédéa d'Evonna de la Colombe de Jamir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Grande Bibliothèque-
Sauter vers: