AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La sirene et son étoile...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: La sirene et son étoile...   Dim 13 Déc 2009 - 0:48

Yaelle avait profiter du beau temps...de la pluie battante, pour s'autoriser un petit tour de tourisme. Et elle s'était attarder devant le Louvre, et avait choisit d'y aller. C'était la morte saison en france, et après la guerre, personne n'avait envi de se promener devant des toiles mélancoliques ou tragique. Mais la magnifique solstice n'était pas humaine, bien entendu. Et beau temps, mauvais temps, elle adorait se divertir.

Ses cheveux détachés, ils volaient légèrement grâce au système de ventilation du musée. Et tous en observant avec un regard presque amoureux les toiles, la vieille immortel au tempérament de sirène se savait observer. Évidement, elle attirait les regards. Ses longs cheveux comme un voile blanc d'écume parsemé de bleu avaient la capacité de capter les regard. Sans avoir le talent de séduction des carnivaux, ni la voix suave des gesangs, la solstice avait développer sa propre prestance. Et malgré son désintérêt au histoire féminine, la belle n'avait rien a envier de ses demoiselles gesangs.

Mais en ce moment, malgré qu'elle faisait bien attention a ne pas rayonner trop fort, la solstice était une véritable étoile de joie et de bonne humeur, et elle n'aurait pas fait honte a la lumière du Saint Graal si il s'était trouver près d'elle. Mais elle savait bien que cela faisait d'elle une cible. Bah, si les chasseurs venaient, elle s'amuserais, et si c'était la froide présence de Carnimeo, ou celle de son gouverneur mystérieux, elle tacherais bien de le réchauffer a sa guise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Dim 13 Déc 2009 - 22:09

Comme le Louvre était beau lorsque la pluie tombait. Top Hat avait ouvert son parapluie et écoutait mélancoliquement l'eau tomber sur sa surface. L'orage qui grondait rendait l'immortel heureux. Il était assit quelques minutes plus tôt à un café directement en face du musée, il regardait la pluie tomber. Quelques minutes après il avait remarquer une magnifique jeune femme qui ce dirigeait vers le Louvre. Il finit prestement son café noir et sorti du café. Il était à présent devant le Louvre, parapluie au poing.

Attiré par les femmes en générale, le prince de la nuit était déterminer à faire bonne impression en tout temps. Ses cheveux longs étaient attachés en queue de cheval et il portait des vêtements très à la mode.

Il passa donc l'entrée du Louvre, il était impatient de rencontrer la femme au cheveux blanc qui avait remarqué. Le Prince avança prestement à travers les œuvres du Louvre. Il fut amusé de voir les œuvres d'artistes qui l'avait lui même connu dans le passé. Avec une démarche très prononcé, il avança en vu de Yaelle. Ignorant tout de la nature immortel de cette dernière, le vampire ne rétracta pas ses crocs. faisant mine d'observer les œuvres d'arts, il arriva tout près de Yaelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Dim 13 Déc 2009 - 22:35

Yaelle ferma les yeux un instant, devinant la présence de quelqu'un, près d'elle. Et pris un moment a se retourner, son regard s'accrochant a la peinture qu'elle dévorait des yeux.

Puis, elle se retourna, comme a regret. Qui la sortait de sa torpeur admirative. Se faisant, sa longue chevelure dévoila l'espace de quelques secondes l'une de ses cornes bleuté. Mais N'importe qui se serait a peine attarder n'y aurait cru voir qu'une simple pince a cheveux torsadé, a l'apparence du nacre. La jeune femme était habillée simplement, mais élégamment. Elle en avait profiter pour faire un tour dans les boutiques, et bien qu'elle n'eu aucun penchant pour la mode, avait choisit de passer moins pour un marin, ce qui attirait l'attention des plus sceptiques.

Mais néanmoins, il était évident qu'elle se moquait un peu de la frénésie purement féminine pour les vêtements griffé. Yaelle avait l'habitude de porter la même veste et la même chemise pour plusieurs jours d'affilé, et ne s'était jamais senti mal pour autant.

Son regard fini par se poser sur cet ombre mystérieux qui l'avait aborder sans la moindre parole. Et comme a son habitude, elle avait dans le regard une malice teinté de curiosité. Ce n'était pas pour rien qu'elle arrivait a séduire des hommes tel que Carnimeo sans utiliser la moindre parcelle de pouvoir, au contraire des gesangs. Son regard était identique a celui du soleil, personne n,arrivait a fixer bien longtemps, mais tous essayait tout de même, par défi envers l'astre merveilleux. Mais tandis que le soleil brulait la rétine, la lumière dans les yeux de l'immortelle captivait les esprits et ouvrait la porte au vastes territoire des océans.


Bien le bonjour a vous, cher ami. Il est curieux de voir que vous avez vous aussi braver cette magnifique pluie pour venir vous enfermez ici. Que me vaut l'honneur, monsieur?

Les yeux de Yaelle scrutait cet homme élégant, peut être un peu trop, avec les yeux d'une adolescente curieuse. Qui était cet homme? Quelqu'un de simplement curieux, ou quelqu'un qui cherchait a la connaitre? Elle avait bien hâte de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Lun 14 Déc 2009 - 2:59

Merde une immortelle. Top Hat ne rétracta pas ses crocs acérés et esquissa un sourrire, qui ne laissait en rien transparaître sa frustration. Le sourrire Charismatique d'Ohadan était renommé, un simple petit sourrire en coin qui fessait ravage. La demoiselle en face de lui était une solstice, cela ne fessait pas de doute la dessus, une autre adepte de la "mascarade" version immortel. Il leva la tête, bomba le torse et avec un air des de supériorité regarda la peinture en face de lui. Avec un accent italien très prononcé et sur un ton des plus arrogant, il mine d'ignorer complètement les paroles de la dame. Il s'écoutait parler :

"La Dame à l'hermine, Léonard de Vinci, 1488. peint sur sur du bois de noyer, ah Léonard... quel bougre ! Tant de charme et de talent pour finir si misérable... il est si décevant voir un mortel tomber dans la déchéance et la pauvreté. Les pauvres ne servent tellement à rien..."

Ah Léonard, Top Hat pensait à son aventure avec le peintre ! il l'adorait le voir peindre... il trouvait qu'il était beau comme un ange lorsque ses doigts entourait un pinceau... il trouvait qu'il était d'un esprit révolutionnaire pour son temps. Il n'était jamais tombé amoureux de personne, outre de lui même. Il trouvait cette solstice très belle, pour être une solstice... vu qu'il était déjà entré dans le Louvre pourquoi pas en apprendre un peu plus.

Il soupira en souriant d'un air carnassié. Il détacha son manteau avec une dextérité et une souplesse impressionnante. Il dévoila ainsi ses habits:

"Je me présente Salvario De Victore ,pour vous servir. Je brave bien des choses pour le regard d'une magnifique solstice tel que vous ! La pluie n'est qu'un phénomène naturel alors que votre beauté... tiens du surnaturel ! comme la mienne d'ailleurs !"

Ayant aucun moyen possible pour voir une faille dans son personnage, Top Hat décida de ce faire passer pour un vampire. Il trouvait sa drôle étant donner que Flamarion les avaient fait sortir de Paris à grand coup de pied dans le cul. Il aimait bien ses personnages.

Il fit un léger petit clin d'œil à Yaelle, il s'adossa contre le mur. Les crocs de chaque côtés de sa bouche lui donnait un air mystérieux. Son corps enveloppé dans une tenu sombre était fait sur mesure et ses vêtements étaient tous fait à la main. Une montre de poche dont la chaine était en argent pendait à sa poche. Il daigna finalement répondre à la question de Yaelle:

"Honneur ? et bien tout l'honneur est pour vous! D'avoir a votre disposition un être aussi exceptionnel que moi. Curieux? il n'est pas curieux que je brave de l'eau allons donc ! Il serait paresseux et disgracieux de ne pas rendre le plaisir de voir un créature comme vous dans un lieu comme le Louvre. J'ose espérer que je ne vous dérange pas ! la solitude devient triste lorsque l'éternité nous embrasse."

Il déposa son parapluie et retira son chapeau pour le glisser sur la poignée du parapluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Lun 14 Déc 2009 - 12:45

Allons donc! Un immortel. Il ne fallu pas longtemps a Yaelle pour se rendre compte de la nature de son interlocuteur. Et même si elle ne pouvait pas deviner son ordre précisément, son gout pour le mystère et surtout, son attitude égocentrique ne menait nul part sauf possiblement a la mort rouge, ou au péché. Il avait bien trop de style et manie pour être un luna, ou un valkar et ou un temper. Ce qui éliminait l'alliance de la lune.

Et alors qu'elle réfléchissait, l'immortelle en profita pour sourire d'aise, heureuse que cet homme lui pose quelques difficultés. Elle aimait bien les défis.

Mais l'écoutant parler, il lui rappela un immortel qu'elle avait vaguement croisé. Flammarion avait cette manie de voir tout de haut. Mais celui la était encore pire. Ce pouvait-il vraiment qu'il soit plus imbu de lui même que le pire égocentrique de Paris???


Et bien, mon cher Salvario, je suis très heureuse de vous rencontrer. Et non, vous ne me dérangez point. La solitude de ses tableau ne représente que bien peu de chose lorsque nous ne pouvons pas partager la mélancolie des souvenirs. Je dois comprendre que vous n'êtes plus très jeune, mais la vie doit vous avoir dorloter pour vous avoir ainsi offert la rencontrer de tant de talents mortel.

Mais cessez de me flatter, mon cher. Je reconnais que la lumière soit éblouissante, mais ne me couvrez pas de compliments. Je ne suis guère qu'une simple dame qui ne possède rien d,autre que sa sagesse pour se sortir des ennuis. Et je ne mérite pas vos flatteries, si insincère qu'elle soit.


Yaelle avait parfaitement senti que cet homme la complimentait pour le principe. Cet homme était le parfait narcissique, juste a l'entendre parler ainsi. Et dans le regard de la vieille immortel, un rire narquois était né. Elle avait un faible pour ce moquer de ce genre de personnage. Et de le faire subtilement...mais de toute façon, elle n,avait jamais eu peur de rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Mer 16 Déc 2009 - 0:23

Le Kaldra souria d'un air satisfait, il avait fait bonne impression et son ego était satisfait ! En plus elle reconnaissait son âge! miam ! enfin quelqu'un d'immortel qui soulevait la question de l'âge !

"Ah! le temps... l'âge ! tout est relatif vous savez, j,ai connu bien des choses dans mes années passées mais je ne suis pas encore satisfait le monde est tellement palpitant ! sérieusement je trouve extraordinaire d'avoir des gens comme moi ... et vous... pour permettre à l'avenir d'être si beau. Et vous même quel âge avez vous ? Oh mais non... excusez moi hihihi ! je manque de bonne manière: je suis bien content que vous soyiez honoré par ma présence, maintenant puis-je avoir maintenant l'insigne honneur d'avoir votre nom?!"


Il fit un petit clin d'œil à la solstice qui sans même le savoir était une Amiral Maréchal ! Lui qui adorait l'autorité, il allait avoir une surprise.

"Je ne puis malheureusement arrêté de vous couvrir de compliment ! sincèrement, il serait péché de ne pas complimenter. Vous ne possédez pas seulement la sagesse mademoiselle vous avez le charme et une lumière des plus excise entoure vos yeux ! Si mes flatteries sont insincère que dieu fasse pleuvoir sur ma tête !!! Mais il pleut déjà dehors... bon disons que cette phrase n'était pas vraiment drôle après tout ! Mais croyez moi, je suis tout ce qu'il y a de sincère ! Il y a longtemps que vous vivez à Paris ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaelle

avatar

Nombre de messages : 65
Rang : aucun
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Lun 21 Déc 2009 - 20:11

Abigaelle était sortie, une fois de plus, du port. La haute ville, quel meilleur endroit pour s'ennuyer des laideurs que les humains peuvent arriver à trouver belles. Elle était entrée dans le Musé du Louvre afin de voir si l'art des hommes valait vraiment la peine. Elle fixait une peinture depuis prêt d'une heure et demi et toujours elle se demandait ce que les gens pouvaient bien y trouver, certains de la haute société s'arrêtant et commentant la peinture comme un chef d'oeuvre. Elle avait entendu une ou deux fois la guide de lesdits gens riches décrire les traits du tableau, vanter de le coup de pinceau de l'auteur et franchement elle trouvait ca de plus en plus ridicule. Après tout, c'était simplement une dame qui tenait un lapin à terre, avec une autre dame qui lui tendait un enfant, ha, oui, avec un homme tout à fait laid en arrière plan qui... qui faisait quoi en fait elle n'arrivait toujours pas à le distinguer. Tout cet art c'était inutile, en plus c'était laid, les gens qui faisaient ces toiles avaient beaucoup de matériel et de temps à perdre dirait-on.

Abigaelle était donc là, fixant une toile un peu comme si elle était absorbée par la beauté de cette dernière, son habit de corsaire faisant contraste sur le reste des gens de la galerie. Pour l'occasion elle ne portait pas son chapeau de capitaine par contre, ses longs, très longs cheveux habilement ramenés en une grande tresse qui lui arrêtait à peu près à la hauteur des genoux. Plusieurs fois quelqu'un l'avait dérangée à savoir pourquoi elle regardait cette peinture toute particulière depuis si longtemps mais a chaque fois Abigaelle regarda simplement la personne dans les yeux et celle-ci s'en alla, le regard vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Lun 21 Déc 2009 - 22:06

Yaelle sourit. Cet homme était surprenant, et la conversation risquait de devenir intéressante. Mais fallait attendre un peu. Tournant la tête, elle se renfrogna un mince instant. La silhouette trop familière d'Abigaelle qui se distinguait que trop parmi la foule...inexistante, vu l'heure qu'il était. Nous étions le soir, presque la nuit...il n'y avait personne.
Dommage, la compagnie risquait de se ternir...


Mais je vous en pris. Je ne suis pas ici pour recevoir des compliments. De tous les siècles que j'ai passé sur les mers avec mes hommes, ce ne sera pas le première fois que j'aurai dit cela a quelqu'un. Je ne mérite pas tant de belles choses. Je suis une simple immortel qui fais son boulot de son mieux...

Et en même temps, vous devinez que je ne suis pas née de la dernière pluie.

J'ai passé mes années sur les mers, et je ne compte plus mes nombreuses années. Mais je navigue bien avant que les phéniciens ne découvrent la mer. Mais vous dire mon age serait un blasphème pour moi. Je déteste rappeler mon age...je suis tellement vieille.


Yaelle fit un moue a l'adolescente qui arrive a ses 20 ans. Elle aimait bien se la jouer, parfois, lorsqu'on lui offrait l'occasion. Et il n'était pas difficile pour Salvario de voir a quel point elle était une immortel bout en train qui adorait rire et s'amuser, tout en gardant sa liberté. Mais la solstice dégageait une aura de vivacité et de bonheur qui était presque contagieuse.

Et non, je ne vis pas a Paris. J'y suis depuis quelques mois seulement. Mon navire a eu besoin de réparation, et les seules cales disponible était ici. Mais je crains que bientôt je doive décider de m'arrêter ailleurs. Les ingénieurs se tuent a trouver la place pour mon vieux rafiot...qui commence a être énorme. Venez le voir si vous passer par les ports...vous ne pouvez pas le manquer. Et vous, depuis quand êtes vous en ville?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Mar 22 Déc 2009 - 2:25

*Bon bon bon... de la compagnie encore, pauvre humain.* Il distingua une aura immortel qui semblait ce distinguer de la foule. Il sembla perplexe mais attira son attention sur la femme en face de lui. Elle semblait vivre sur les mers... bon tant mieux, si elle aime être femme à bord. Top Hat, souriait toujours d'un air charmeur et semblait presque joyeux. Mais il fut intrigué par l'âge de cette personne. Lorsqu'il avait remarqué les cornes limées de la ,il avait eu un froid dans le dos. ( s'il lui était possible d'encore ressentir le froid...). Les Solstices étaient parmi les seuls immortels, outre les Moltanors, à pouvoir détruire ses ombres... la magie était un de leur élément. Il fut d'abord agacées et ensuite amusé. Après tout, il n'était pas la pour ce battre.

" Je ne puis visiblement continuer à vous complimenté, il est triste de ne plus pouvoir entendre la magnifique voie sortir de ma bouche. Ne trouvez pas qu'elle est des plus sublime ! Magnifica Parole ! mais bon la votre est tout aussi sublime elle dégage la sagesse et l'expérience. Mais vous avez piqué ma curiosité ! Vous n'êtes tout de même pas Amiral-Maréchal ! (il rigola) Si?"

Il fit un air piteux très exagéré pour faire rire l'immortelle. Il enchaine presque immédiatement d'un air très théâtral :

"Aller, au moins dite moi l'époque à lequel est rattaché votre naissance. Faite le au moins pour mes beaux yeux ! Je ne peux resté dans cette ignorance... qui me dévore tel un feu ardent ! Par pitié pour mon triste futur ! Avouer moi !"


Top Hat tomba ensuite à genou, comme en finale à sa gestuel théâtrale. Chaque gestes imprégnés d'une dextérité surnaturelle (amélioré par son statuts vampirique) du surement impressionné l'Amiral. Lors de sa chute contrôlé, les cheveux du Kaldra volèrent dans le vent et retombèrent sur son visage ! Il ce releva, en tirant sa crinières vers l'arrière. D'un léger coup de pied, il fit voler son chapeau sur sa tête et par la même occasion rattrapa son parapluie au vol. il souria à la Solstice.


"Bien sur que je viendrai avec plaisir voire votre Navire !!! J'ai moi même été marin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Mer 13 Jan 2010 - 17:40

Yaelle riait, désormais. Elle retrouvait la délicate sensation de plaisir qui était la sienne, jadis. Cet homme lui rappelait les déboires d'Ezechiel, a l'époque où elle et lui s'étaient rencontrer. Et la vieille immortel adorait ca.

Oh, je pourrai figurer la date de ma naissance exactement, les calendriers n,existaient pas, a l'époque. Mais je suis née en Sibérie, et j'ai connu les premières générations d'humains, ceux qui peuplent désormais le monde. Je suis vieille, je sais...et vous avez vu juste. Je suis l'Amiral Maréchal des Solstice, encore une fois, honorée de vous rencontrer.

Yaelle eut un sourire amusée, et lança un clin d'oeil a cet énigmatique immortel. Il y en avait beaucoup, c'est temps si, des immortels intéressant. Elle se souvint de ce carnival a la cicatrice. Il l'intriguait, lui aussi. Mais l,avait laisser, lorsque Carniméo avait fait mine de le lui ravir. Tant pis, elle le retrouverais.

Si vous avez connu la mer, alors vous avez peut être connu la joie de son immensité, et de sa gloire éternelle. Mais si le désir vous vient de reprendre la mer, mon navire est disponible. Je repars en mer a la seconde où les immortels auront régler leurs différents, et que je comprendrai ce qui se passe. Mais pour le moment, je me contente de revoir de vieilles connaissances.

Yaelle ne se souciait pas non plus de lui avoir dit son rang. Après tout, que voudrait-il faire avec? Tout les amiraux étaient au courant, de toute façon. Et la solstice se savait suffisamment puissante pour se défendre elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Mer 13 Jan 2010 - 20:08

"Non, pardonné moi mais... j'aime bien Paris. Prendre la mer serait pour moi comme fuir l'air sauvage de cette ville... et j'aime trop le danger pour le faire attendre. J'ai quelques projets."

Top Hat Man était lui aussi amusé par la scène. Lui qui fuyait comme la preste les prétentieux maréchaux, en avait une devant les yeux. Ainsi donc la charme de cette immortelle, les cheveux blancs et ce corps magnifique... était donc vieu de plus de milles ans. Il passa sa langue sur ses crocs et lui fit un clin d'œil.

" Alors, je suis en présence d'une Amiral-Maréchal... voilà qui est intéressant. De L'ordre des Solstices en plus... hummm, la lumière et la paix ! Deux choses qui deviennent rare avec toute cette guerre ! hummm comme c'est intéressant ! Je suis moi aussi très content d'avoir rencontré une aussi prestigieuse créature. Que suis-je sinon votre humble serviteur !"

Top Hat Man fixa l'immortelle dans les yeux... l'envi de la dominer traversa son esprit, mais il ne voulait pas chercher des problèmes avec une Solstices. Deux ordres pouvaient traverser ses ombres, les Moltanors et les Solstices. Il mordilla un peu ses lèvres et avança vers la Solstice. Un sentiment de pur désir empoigna le Vampire, il avait envi de jouer avec le danger...

" Donc, vous êtes venu à Paris pour rencontrer de vieille connaissance. La rumeurs celons laquelle de nombreux gouverneur et Amiral sont en ville est donc fondé ? "

Le vampire observait l'immortelle comme si elle était sa proie, il passait sa langue sur ses crocs et la fixait dans les yeux. Il regardait cette solstice et l'envi de la mordre traversa son esprit... mais il n'avait pas nécessairement le goût de goûter au soleil. Le regard puissant de l'immortel fessait transparaître un désir presque soutenable.

"Si l'invitation de visiter votre bateau tiens toujours."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Mer 13 Jan 2010 - 20:48

Dommage, la mer n'est pas si dénué de danger...mais ceux de Paris son plus intéressant, je l'admets. Et vous dites vrai, la situation de la ville et des immortels a attiré plus que de simple passants. Les conflits étant se qu'ils sont, les dirigeants n'ont d'autre choix que de venir voir par eux même. Mais je suis ici par pur hasard. Mon navire a subit quelques avaries, et me voila piégée ici. Pour le plus grand bonheur de certain apparemment. Mais je suis au courant que l'Amiral des Carnivals, ainsi que celui des Moltanors sont en ville, avec plusieurs autres. Et il me tarde de les rencontrer tous.

Yaelle eu un regard appuyé envers Top Hat Man. Il était intéressant, mais commençait a devenir un peu envahissant...très légèrement.

Et mon navire sera toujours disponible, a tous les immortels dans le besoin, ou ceux qui désirent mon attention. Étant l'Amiral des Solstices, je me dois d'offrir mon aide et mes conseils a ceux qui le demande...malgré que je ne sois pas souvent présente. Ma faiblesse étant la mer, je ne peux que difficilement m'en passer.

Yaelle surpris le regard ahuri et fixe de son interlocuteur, lorsque celui ci passa a travers son visage. Il n'était peut être pas si net, ce mec la. Mais la solstice n'y prêta que peu d'attention. Tous le monde a sa bête noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Sam 16 Jan 2010 - 16:08

Le vampire bifurqua pour s'adosser au mur. Il écoutait la solstice expliquer son devoir d'aider les autres et pour dire vrai Top Hat en avait pas vraiment quelques choses à foutre. Aider les autres, n'était qu'une marque de pure faiblesse morale. Lorsqu'il entendit parlé de l'Amiral des Carnival et des Moltanor... il ne put s'empêcher de rire. Un petit rire simple pour marquer sa réplique:

"Le monde est intéressant, cependant... il ne ma pas été souvent possible de discuter avec une Amiral-Maréchal, j'aimerais cependant pouvoir voir de véritable immortel. Vous êtes les portes paroles de la race supérieure de cette planète, malgré ma puissance et ma perfection, je ne suis rien en comparaison de vous . Pourtant depuis quelques siècles, je ne cherche guère la compagnie des grades supérieurs. Moltanor comme Carnival, ils sont tous devenus faible... l'ordre des Moltanor est devenu un ordre d'ecclésiastique alors que les carnival autrefois si noble son devenu des bêtes de foire. La compagnie de la nouvelle génération ne me tente guère.... voyez-vous !"

"Mais bon, si vous voulez nous pourrions poursuivre cette conversation autour d'un verre de vin ? Il serait fort agréable de dîner dans votre cabine, la soirée est encore jeune."


Top Hat man reprit son chapeau et le posa avec grâce sur sa tête, le mouvement du vampire était direct et sans faille, en plus d'être un danseur émérite le vampire était passé maître à l'escrime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Sam 23 Jan 2010 - 1:21

Et je vous comprends, en un sens. Ce n'est pas pour rien que j'ai fuis la civilisation pendant tant d'année. Je navigue depuis si longtemps que j'avais presque oublié l'odeur de l'hypocrisie des immortels. Non que je vous vise. Je ne voudrais pas que vous pensiez que je parle de vous.

Mais je n'irez pas jusqu'à juger mes pairs. Après tous, je suis juge. Mais pas au point d'en vouloir a autres. Néanmoins, pour avoir rencontrer récemment Inéalis Flamarion, je dois admettre qu'il fait très bien l'imbécile de bas étage.


Yaelle ricana. Son récent accrochage lui chatouillait l'esprit alors qu'elle se souvenait d'avoir essuyée une belle raclé de la part de l'Amiral des Sadizars. Une autre bonne raison pourquoi elle évitait la politique.

Mais j'ai vu peut être un éclat d'espoir. Je vois des jeunes qui pourraient sortir les immortels de la décadence. Et apparament, ces immortels immature semblent avoir fait tombé les barrières entre les alliances. Mais qui sait.

Yaelle sourit a l'idée de diner dans l'Immortel. Était-ce vraiment une bonne idée. Après tous, cet égocentrique avait eu le regard un peu...vampirisant. Et la vieille solstice exquissa un rire narquois. Si cet homme était plus qu'il n'y paraissait...il verrait peut être le soleil d'un peu plus près.

Mon navire est encore en réparation, et ma cabine sert pour le moment de lieu d'entreposage. Je suis navré que ce ne soit pas possible, pour l'instant. Mais a la minute où les travaux seront terminés, il me fera plaisir de vous inviter personnellement. Mais de nombreux endroits sont l'idéal pour s'offrir un verre entre confrères, je peux peut être vous y inviter a la place?

Yaelle lui servit ses charmes, un clin d'oeil purement féminin et aguicheur, presque un peu trop. Si il était égocentrique, elle était plutôt du genre excentrique. Intéressant comme duo. Et lui pouvait se rendre compte a quel point il allait trouver la soirée intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Sam 23 Jan 2010 - 2:25

Top Hat man esquissa un sourire et fit un regard exaspéré. Il avait connu Flamarion... connu, il l'avait déjà entrevue. Il massacrait sa race... ne laissant aucun épi aux créatures de la nuit. Il fessait son travail. De toute façon... ils étaient tous faibles.

"Flamarion... Flamarion, L'étalon des Moltanors et la grande gueule du péché. Comme j'aimerais un jour avoir sa popularité. On dirait que son nom est sur toute les lèvres. Flamarion est un pauvre imbécile... Flamarion est un pauvre inconscient ! Ou encore Flamarion est un démon ou un ange. Je suis fort amusé de voir les mortels devenir fou avec cette histoire... de votre point de vu, il est peut-être un imbécile... mais pour le péché, il est tout simplement exceptionnel. Il a fait rayonner le péché, il nous a offert le Vatican sur un plateau d'argent. Pour moi, il n'est rien d'autre qu'un ecclésiastique pathétique, qui dissimule ses actions derrières le manteau de la religion et qu'il ne croit pas plus en dieu que je suis mortel. La religion est un poison... qui corrompt les cœurs mortels et immortels."

"Désirer la paix, Amiral Solstice ne vous empêche pas de juger vos pairs, si vous en éprouvez le besoin, vous en avez le pouvoir. Si Flamarion entendait mes paroles, il me ferait exécuter. Vous... en revanche, votre force millénaire pourrait le contenir."


Top Hat Man, adorait cette solstice. Il sentait l'odeur de sa force... voyait son sang bouillir dans ses veines. Il huma un instant l'aura de cette Amiral. Elle parla ensuite des jeunes, il fut tiré de sa rêverie.

"Vous l'avez dit Amiral, immature et imparfait. Les jeunes ne respecte rien, ils ne veulent que leur plaisir et détruire les barrières pour faire enrager leur ancien. Peu-être existe t'il des jeunes, capable de redorer le blason des immortels... mais ils sont rares. Dites-m'en plus cependant sur les hautes autorités de cette ville, les jeunes ne m'intéresse pas. Les autorités immortels, elle m'intéresse. Certaine plus que d'autre."


Il sourria doucement... d'un sourrire ravageur, un clin d'oeil élégant et discret parcouru son visage. Un regard charmeur et rempli de désir traversa ses yeux. Ce regard aguicheur venait compléter celui de la solstice. Il était clair que le Kaldra désirait cette figure millénaire. Il dégageait un charisme presque surnaturel. Il courba un peu son corps après avoir croisé le regard de la solstice, il prit doucement la main de la solstice. Elle sentit le contact chaud de la bouche du Kaldra qui se posait sur sa main. Un baiser doux et discret, il remonta aussitôt la tête pour retourner le regard tout en ajoutant:

" Il serait pour moi un honneur de, satisfaire , votre demande oh Amiral Maréchal. Je suis pour vous, votre humble serviteur et il serait un plaisir pour moi de partager un verre avec vous. Pourrais-je vous offrir hospitalité de mon humble demeure ? Mon chez moi n'est pas Versaille, mais on y mange bien et on y boit de l'alcool de qualité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Mer 27 Jan 2010 - 22:37

Yaelle était tentée, mais il était trop soudain de la part de cet homme de vouloir lui parler autant en privé. Ici, au Louvres, ce n'était si pire. Il y avait encore des mortels se promenant ici et la. Mais peut importe ou, elle n'était peut être pas prête a en faire autant. Et pas avec un homme qui commençait a la mettre sur ses gardes. Il était, comment dire, un peu trop intéresser. Et l'immortelle savait bien reconnaitre quand un homme désirait un peu trop une femme, et Yaelle ne voulait pas vraiment se perdre dans se petit jeu.

Nous pourrions. Mais je dirais une autre fois. J'ai quelques amis a retrouver ce soir pour une petite réunion d'ancien. Et malheureusement, je ne crois pas que je puisse vous y inviter. Néanmoins, il me plairais de vous retrouver, dans une autre occasion.

Sinon, malgré qu'il soit de mon devoir de juger mes pairs autant que je le devrait, je ne me sens pas très a l'aise de les juger selon leur croyances et leur idéaux. Et certes, ceux du Péché ne sont pas les miens, et certainement pas plus ceux de la Mort Rouge. Alors, pour peu que Flamarion soit imbu de lui même, je ne peux que sourire innocemment. Et a part Flamarion, personne ne contrôle cette ville mieux que lui. Je ne peux vous en dire plus, malheureusement.


Yaelle savait qu'elle risquait de le vexer, mais elle s'en fichait un peu. Si l'ego d'un homme ne pouvait pas être égratigner de temps en temps, il ne servait a rien de vivre, car alors la vie était pathétique, tout simplement. Et ne voulait jamais dire toujours oui, et savait bien comment dire non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Dim 31 Jan 2010 - 11:10

Le vampire aux yeux parfait, regardait l'immortelle d'un air aguicheur. Écoutant doucement chaques paroles de son interlocutrice Top Hat Man resta dans son rôle. Il garda le regard fixé sur un elle avec un sourrire aux lèvres. Il adorait l'image de cette immortel, émissaire du soleil. Top Hat Man recula humblement lorsqu'elle eut terminer. D'un geste vif de la main, il reprit son parapluie et son chapeau. Top Hat Man ressenti clairement le sentiment de méfiance grandir à l'intérieur de l'Amiral Solstice, il en fut un peu déçut. Afin de détendre l'atmosphère, il lui fit un clin d'œil délicat. Il recula de quelques mètres, effectuant avec élégance une magnifique révérence.

"Je ferai celons vos désirs, je suis après tout votre humble serviteur. J'espère simplement pouvoir apprécier un café avec vous, l'opportunité unique de passer du temps avec un immortel de votre niveau est un honneur rare. Votre compagnie me fut fort agréable, j'espère simplement que nous aurons le plaisir de nous revoir. L'aspect pacifique de votre alliance m'intéresse grandement. "

Puis L'Amiral-Maréchal lui expliqua les raisons de son départ hâtif, est-ce la crainte qu'il distinguait chez elle ? La seule idée de faire frémir un Amiral millénaire, excita le corps du vampire.

"Malgré mon millénaire, il y a encore des réunions et des informations que je ne puis savoir ? Comme parfois la vie est injuste pour les serviteurs comme moi. Mais avant votre départ, puis-je vous demander des questions concernant Ezechiel Carnimeo ?"

L'accent italien de Top Hat Man, devint presque mielleux lorsqu'il prononça le nom de l'Amiral des Carnivals. Une tendresse... qui semblait presque provenir d'un souvenir... Avait-t'il connu le Carnival ? Il enchaina.

"Est t'il véritablement la perfection des immortels ? Une créature immortel et immuable dont le charisme et le charme est universel ? Dans mon pays ont le nomme "la bête d'argent" ont dit de lui que son regard est d'une puissance inimaginable et que son corps et ses pouvoirs sont les plus effrayant des alliances ? Je ne vous conte là, que des légendes de mon pays... Cependant, Si un immortel de la première lignée des Carnivals est à Paris, je profiterai de mon séjour pour enfin pouvoir le rencontrer. Puis-je en savoir un peu plus sur lui ?"


Top Hat Man détestait véritablement se définir par le clan, pour lui l'ordre des Kaldra était un ordre beaucoup trop noble, pour en faire une marque de commerce. Pour lui, il était l'immortel. Il adorait dissimuler son clan aux gens qui l'entouraient. Utilisant à fond l'accent italien, il parla très vite et il semblait adoré s'entendre parler. Bref, il avait sa place en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Jeu 11 Fév 2010 - 0:40

En parlant du loup...
Le prédateur en question marchait nonchalamment dans les sinueux couloirs du Louvres, se yeux furetant, s'accrochant momentanément aux tableaux qui tapissaient les murs. De merveilleuses oeuvres, un régal pour l'amoureux de l'art et du beau qu'il était.

Comme un fauve aux aguets, Ezechiel leva légèrement la tête, fleurant l'air et détectant toutes les subtilités des odeurs que son odorat fin détectait sans encombres. Yaelle était présente, comme prévu, mais cet autre... Il émanait un parfum étrange, comme un croisement indécent. Et du sang. Bien sûr. L'amiral-maréchal des carnival aurait reconnu cette odeur entre mille

L'immortel, à pas feutrés, arriva à porté de voix de ses semblables, ombre imquiétante dans la pénombre du musée.


"Voyez par vous même."

Un sourire amusé caressa ses lèvres sensuelles.

"J'ignorait qu'on me nommait de la sorte. La "bête d'argent". C'est plutôt original."

Ezechiel sortit finalement de l'ombre, sa beauté et son charisme rivalisant facilement avec celui du nouveau venu. En guise de salutation, il lui offrit de ses yeux vairons et troublant un regard mêlé de curiosité et de méfiance. Qui était-il? Et comment osait-il aborder ainsi Yaelle? En bon gentleman, la carnival de manqua naturellement pas de saluer avec beaucoup de charme la délicieuse amiral des solstice, une très vieille connaissance pour qui il avait beaucoup d'affection.

"À qui ai-je l'honneur? De votre côté, vous n'ignorez probablement pas qui je suis."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Jeu 11 Fév 2010 - 22:17

Yaelle apprécia la distance que réinstalla Top Hat Man entre les deux. Elle était du genre libertine et très a l'aise avec autrui...mais cet homme la, ne lui disait rien qui vaille. Et comme Ezechiel était la...elle n'avait d'attention que pour lui...et le kaldra venait bien malheureusement de disparaitre du champ de priorité de la belle aguicheuse.

Attrapant ses cheveux dans ses mains, la lumière jouant de clin d'oeil sur les cornes de nacres de la sirène, elle s'écarta un peu plus, laissant les deux hommes faire connaissance. Et surpris le regard très imperceptiblement possessif du carnival. Aurait-il était jaloux que cet immortel se rapproche trop de la douce personne qu'elle était? Et la volage amiral ne put que sourire. Les gesang la dépassaient en se qui avait trait a la manipulation, mais fallait admettre que deux coqs se battant pour la même fille avait des cotés amusant.


Mon cher ami, je n'ai pas besoin de vous faire languir plus longtemps. Vous qui vouliez absolument m'entendre parler de Carnimeo, le voici en personne.

Yaelle se détacha finalement du lot, préférant retourner l'attention un peu plus sur les tableaux qui avaient le don de lui attirer ses regards amoureux. Elle adorait ces peintures, mais la dame ne possédait pas ce don. Malheureusement...et le seul qu'elle avait vraiment, outre que de faire tomber les coeurs, s'était le plaisir des vagues et son navire. Car aucun n'aurait pu rivaliser avec l'Immortel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Sam 13 Fév 2010 - 18:24

Un frisson traversa le dos du vampire, cette aura ? Il entendit doucement les quelques mots qui glissèrent hors de la bouche de l'Amiral Maréchal des Maréchal Ezechiel Carnimeo, la bête d'argent, était entrain de s’adresser à lui. Un honneur ? Une libération ? Il devrait pourtant être content ? Mais dans le coeur de Top Hat Man, une haine... une frustration immense s'était créée. Cela ne devait pas ce passer comme sa.

Top Hat Man était visiblement joyeux lorsque Carnimeo fit son entré, Yaelle pu facilement distinguer l'extraordinaire sourire qui apparu dans son visage lorsque le Carnival arriva. Lorsque Ezechiel lui envoya un regard véreux... Top Ezechiel Man eu une soudaine envi de tester ses pouvoirs de domination sur un Maréchal. Hélas, sa raison surpassa son instinct.

Le regard de Top Hat Man resta très neutre lorsque le regard véreux de son interlocuteur plongea dans le sien. Outre ses yeux qui miroitaient dans des couleurs bleu et orange, son regard n'y rien de particulier. Il resta un instant immobile à regarder la présence d'Ezechiel Carnimeo. Il sentait, une ribambelle d'émotion à l'intérieur du Carnival. Excité... il conserva néanmoins son personnage. Avec une accent clair et charmant, il prit son chapeau et d'une révérence soigné salua l'arrivé du Maréchal.

"Je me présente Salvario De Victore, pour vous servir. Je ne pensais pas avoir l'insigne honneur de rencontrer, le légendaire Ezechiel Carnimeo. Il est pour moi un honneur de pouvoir vous rencontrer."

Top Hat Man adorait vivre le moment présent... il trouvait extrêmement ironique d'être en présence de deux Amiral Maréchal, il sentit la méfiance dans Yaelle et le sentiment le fait frémir tellement... il était heureux. Il avait crée dans la solstice des sentiments et il était content.

" Je ne suis pas du genre à croire aux légendes, Amiral, cependant je dois admettre que votre charisme est stupéfiant. Cependant, j'arrive mal a comprendre votre énigmatique barre sur votre oeil ? Enfin, vous êtes un immortel intéressant."

Il s'adossa contre le mur, il regarda l'Amiral Solstice. La paix... quel aspiration pathétique. Ezechiel sentait le sang et il était tellement... puissant. Un frisson réel traversa le corps du mort-vivant. D'une voie calme:

"Alors, voici donc votre chevalier servent pour la soirée ? Intéressant, je ne vous la ravirai pas plus longtemps. Mes Amiraux, je vous souhaite une bonne soirée. En ce qui me concerne, je vais me retirer pour la nuit. Je suis certain que nous seront amené à nous revoir... Amiral Maréchal des Carnival, Ezechiel Carnimeo."

Sur un bonsoir, le Vampire immortel ce retourna et prit la route de la sortie. Le sourrire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Jeu 18 Fév 2010 - 1:25

Les deux immortels se dévisagèrent un moment, cherchant quelque chose chez l'autre, un signe, une émotion susceptible de les trahir quelque part dans leurs expressions. Finalement, leurs regards se quittèrent un moment, pour se retrouver rapidement lors d'une cérémonieuse présentation, faite de révérences et de salutations mondaines.

"Enchanté, Monsieur De Victore."


Une expression mi amusée mi sceptique glissa sur son visage, kaléidoscope de mimiques et de sentiments à la fois voilés et dévoilés dans un excitant jeu de cache-cache naturel dont il avait le secret.

"Vous êtes à Paris, tout est possible. Présentement, la ville lumière est le coeur de l'action et tous sont au rendez-vous. Ce serait un affront à l'histoire que de manquer cela."


Ezechiel avait toujours eu cet aspect d'ange déchu, cette beauté idyllique, presqu'innocente dans toute cette splendide pâleur de peau et de cheveux... Pourtant, il émanait une telle sensualité et le carnival était tout sauf innocent...

L'amiral-maréchal fit quelques pas, de sorte de se trouver sensiblement entre la solstice et le quidam. Oh, si imperceptiblement... Il aurait fallu une très grande attention pour constater son intention préventive du danger.

"Les légendes ont toujours une part de vérité..."


Une ancienne, même antique colère bourdonna en lui à la mention de l'étrange barre sur son oeil. Bien sûr, elle inquiétait cette marque, elle intriguait, mais personne n'osait vraiment lui demander son origine. Très esthétique, pourtant, elle semblait cacher un fond d'horreur et d'humiliation lorsqu'on creusait en profondeur. Impertinent? Insolent? Justifié?

"Cette marque... remonte à l'origine de tout. Vous n'êtes sûrement pas étranger à l'histoire des carnivals. À l'époque nous étions pacifiques, purs, même! Mais l'arrivé des hommes nous a pris au dépourvu. Mon père en est devenu fou, massacrant sans vergogne, les autres se sont entre dévorés, seuls les plus forts ont survécu et encore moins ont aujourd'hui le privilège de se déclarer plus ou moins sain d'esprit. Bref, j'ai été pris par surprise et ces mortels m'ont laissé cette humiliante marque de soumission."

Et, depuis, il ne baissait plus sa garde, s'étant promis qu'on ne le reprendrait plus jamais. Ezechiel plissa légèrement ses grands yeux vairons, fixant Salvario.


"Quoi qu'il en soit, vous sentez la mort à plein nez, monsieur De Victore..."

... tout comme leur lointains cousins, ces bêtes de vampires. Diantre, quel croisement étrange que cet homme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Jeu 18 Fév 2010 - 21:00

Top Hat Man resta un instant pour écouter la réponse du Carnival. Il était surprit que l'Amiral Maréchal des Carnival, réplique à sa questions. Ainsi donc... cette marque était l'ouvre de mortel. Pathétique... vraiment, pathétique ! Soumis par des créatures aussi inférieur ! La toute-puissance des Carnival réduite à...quel horreur. Puis, il confirma les craintes du vampire. Le Carnival était un clan noble... qui avait sombré dans la folie. Il avait faillit... et seul les quelques rares survivants du clan "noble" avaient son respect. Et voilà qu'Ezechiel... a été soumis par de simple mortel ? Il n'était assurément pas à la hauteur de sa légende.

Top Hat Man reçu les paroles de l'Amiral d'un air froid. Lorsqu'il eut terminé, il fit un signe respectueux de la tête, haussa les épaules et ce retourna pour commencer à marcher en direction de la sorti. A peine eut t'il fait quelques pas que la voie d'Ezechiel Carnimeo retenti à nouveau. Il reçut le commentaire comme une gifle en plein visage. Il ce retourna promptement et d'un ton sec, qui laissait voir que son égo avait été violemment touché, il répliqua:

" Je vous demande pardon, monsignor ? Il semble que j'ai mal entendu votre commentaire ?"

... les Carnival étaient peu être noble, mais il n'était pas aussi parfait que la Goldonda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Dim 28 Fév 2010 - 19:11

Yaelle aurait été contente de voir simplement partir Top Hat Man, mais la phrase ''loin d'être subtile'', d'Ezechiel ne fit pas l'unanimité. Et évidement, fit dresser l'orgueil de l'autre. D'accord, les questions très personnelle de Salvarion avait bien évidement frustré le carnival au plus haut point, mais quand même. Mais s'il y avait une chose que Yaelle détestait, c'était un combat d'orgueil. Quand même, il y avait des causes plus nobles pour se battre!

La solstice décida de freiner les ardeurs en essayant de détourner l'attention des deux coqs, (car en ce moment, c'était plus des volailles que des hommes...)Et elle ne voulait surtout pas que commence une vilaine guerre entre les deux immortels qui semblait vouloir se crêper le chignon.


Oh, ne vous en faite donc pas pour ça, tout le deux. Ce n'est pas la fin du monde, après tous. Gardons alors notre bonne humeur, et ne nous laissons pas abattre par l'orgueil. Faut-il vraiment se battre a chaque commentaire mal placé? Si oui, vous êtes des imbéciles fini. Je peux me battre contre n'importe lequel d'entre vous, mais pas en même temps. Et ce serait ridicule de se quereller alors que nous venons a peine de nous rencontrer.

Yaelle s'éloigna un peu d'Ezechiel, pour éviter que la raison du conflit soit elle même. Après tous, n'importe qui aurait pu vouloir posséder le soleil. D,ailleurs, pour le rappeler, son corps s'illumina légèrement, mais suffisamment pour couvrir les lampadaires ambiants. Et suffisamment pour ramener l'attention sur elle, distrayant les deux immortels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Mar 2 Mar 2010 - 1:56

"Vous m'avez bien entendu.", répliqua l'amiral-maréchal des carnivals dans un italien parfait, les mots coulant avec virtuosité de sa bouche sensuelle.

Une pointe de satisfaction féroce brûla en lui en le voyant si insulté, comme giflé par sa remarque incandescente. C'était plus fort que lui, cette odeur qu'il émanait, cette horrible effluve de mort mêlée à celle du sang, si excitante, agaçait violemment ses sens affutés. C'était attirant et repoussant à la fois, comme celle des vampires, sans pour autant l'être. Ezechiel ne pouvait le plus souvent supporter ces bêtes nocturnes, hybrides impures, créatures vulgaires dont l'odeur irritait particulièrement son odorat délicat. Il n'en restait plus beaucoup à Paris, Flamarion les ayant en partit décimé lors de sa purge. Lui-même s'était souvent surpris à en déchiqueter plusieurs, poussé par une rage viscérale.

Heureusement, ou malheureusement, l'éblouissante solstice finit par intervenir pour les distraire et, ainsi, éviter une prise de bec prévisible.

L'immortel laissa échapper un faible grognement de gorge et claqua ses solides mâchoires, ses redoutables crocs s'entrechoquant bruyamment.

"Mais vous n'aurez pas à le faire, Yaelle, car vous avez raison, comme d'habitude. Votre lumière éclaire les idées embrumés des orgueilleux comme moi."

Ezechiel, galamment, inclina doucement la tête vers l'étranger.

"Ayez l'obligeance d'excuser un vieux loup aux paroles intransigeantes."

Vieux loup? Il ne faisait pas du tout vieux. Au contraire, on aurait plus cru avoir affaire à un fauve sensuel et dangereux, dans la fougue de l'âge, malgré ses gestes mesurés et calculés.

Ah! Mais pour qui se prenait-il cet effronté pour ainsi oser se mesurer à cette bête millénaire, digne héritier de Carnival lui-même?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top Hat Man

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Paris.
Rang : à déterminer.
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   Mar 2 Mar 2010 - 18:37

Dans une italien parfait également, le vampire d'un ton suave et mielleux, répliqua:

"J'espère que non, Amiral."

Le regard du vampire, alla directement ce ficher dans celui du Carnival. Un regard direct, qui laissait entrevoir une malice hors du commun. Le Carnival eut l'impression, que Top Hat Man analysait presque son âme.

*Aller vous fermer les yeux ? Amiral ou craignez vous mon pouvoir de domination...*

Un sourire machiavélique, ce dessina sur la bouche du Kaldra, lorsqu'il capta le sentiment de satisfaction d'Ezechiel. Ainsi donc... il amusait le Carnival, bien ! Qui rira bien, qui rira le dernier. Le Kaldra, détourna le regard de Carnimeo et regarda un instant la Solstice. Il lui souria et avant de continuer son chemin, bomba le torse et d'un sourire arrogant et satisfait:

"Ayez l'obligeance de l'excuser, Amiral Solstice, ses propos étaient des plus déplacés. Pour ce qui est de vous Amiral Carnimeo *un soupir* Je vous souhaite le bonsoir et puisse la nuit vous êtres agréable. J'excuse volontiers un vieux prédateur, comme vous. En ce qui me concerne, je vais me retirer et vous laisser entre "amis"... il serait d'ailleurs fort impoli de déranger plus longtemps, deux Amirals."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La sirene et son étoile...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La sirene et son étoile...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Boule de poil sur la toile
» Poussière d'Étoile
» Toile d'Araignée : Te prendras-tu dans ma toile ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Le Musée du Louvre-
Sauter vers: