AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le chasseur d'un monde alvéolé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Idriss la Rouge

avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Amiral-maréchal
Ordre : Gesang
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Le chasseur d'un monde alvéolé   Mar 24 Nov 2009 - 2:54

Idriss s'agrippa violamment à son amant, haletante de plaisir, ses ongles griffant sa peau, comme pour compléter leur relation mêlée de plaisir et de douleur. Les mains du Pasteur couraient de nouveau sur son corps, ses grandes pattes d'homme virile empoignant ses fesses et sa généreuse poitrine sans aucune retenue, avec la même énergie qu'un affamé devant un banquet. La gesang joua des hanches pour accentuer leur plaisir charnel et offrit sa gorge, telle une louve cherchant l'amour et les sensations fortes.

Elle se retrouva une nouvelle foi dominée, exprimant son extase à voix haute en sentant sa semence exploser dans son bas ventre. Son partenaire en fit de même, donnant un dernier puissant coup de bassin avant de la remettre en position de force avec, de toute évidence, ses dernières forces. Cette attention soulagea Idriss qui détestait lorsque les hommes, épuisés, s'écrasaient sur elle de tout leur poids de mastodonte. Quelques douces caresses frôlèrent ses courbes et sa taille fine avec douceur, contrastant vivement avec leur violence précédante. Les deux amants restèrent immobiles un moment, toujours unis, mais reprenant leur souffle, comme en transe. Seul un baiser brisa cette immobilité, auquelle elle répondit ardemment.

La sublime femme avala goulument l'alcool que lui proposa François LeNoble, se délectant de cette vive brûlure et avec difficulté, ce dernier l'implora presque de rester avant de sombrer presqu'instantanément dans un sommeil profond.


"Ssshhhhh...."
murmura-t-elle pour l'apaiser.

Rester? C'était toujours le même scénario, ses partenaires lui demandant piteusement de rester après l'amour. Quelques fois elle s'accomodait, d'autres non. Un frisson courru le long de son échine lorsqu'elle le retira doucement d'elle et la déesse aux cheveux de feu prit une cigarette qui traînait dans une paquet sur la commode, la coinçant entre ses lèvres pulpeuses. Ses grands yeux mordorés se baissèrent sur l'homme endormit, la tête posé dans le creux de son cou (qu'il avait allègrement malmené). Presque tendrement, elle caressa sa nuque et ses cheveux drus. Bien sur, l'insatiable immortelle aurait voulu que leur ébat se prolonge, mais c'était une réaction normale de la part du chasseur de s'endormir sur le coup, novice des jeux de l'amour. Pauvres mortels... De grands enfants si fragiles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François LeNoble

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Partout et nul part à la fois
Rang : Maître
Ordre : Chasseur
Date d'inscription : 10/09/2009

MessageSujet: Re: Le chasseur d'un monde alvéolé   Mar 24 Nov 2009 - 6:44

Il s’endormait paisiblement, bercé par le son du cœur de son amante. La chaleur ainsi que le poids du corps d’Idriss l’accompagnant dans le royaume des songes. Une présence agréable et apaisante. Son sommeil bien que paisible restait léger, ses sens toujours aux aguets, chose normal pour l’homme qu’il était, constamment exposé à un potentiel danger. Aussi lorsque la gesang remua pour l’extraire d’elle puis pour attraper une cigarette, il remua en grognant. Il était alors mi-endormit mi-éveillé, son visage donnant cependant l’impression qu’il dormait d’un sommeil lourd.

Un doux parfum se faufila alors jusqu’à son nez. La délicate odeur de tabac mêlé à celle épicée et enivrante de la femme lui chatouillèrent l’odora. A ce somptueux mélange de parfum, vinrent s’ajouter de tendres caresses sur sa nuque et dans ses cheveux. Lorsque la douce main passa sur sa nuque, un doux frisson lui parcourut tout le corps.
Au bout d'un moment il s'éveilla lentement, sa main droite s’éleva alors doucement avant de caresser légèrement le dos de sa partenaire. La fumée et les caresses l’avaient réveillé. Il était cependant encore en partie dans le sommeil, mais doucement il s’éveillait.

La délicate main baladeuse se promena plusieurs minutes avant qu’il n’ouvre un œil puis l’autre. *Depuis combien de temps sommes-nous là ? Bah ! Quelle importance ?* se dit-il encore vaseux.
Il embrassa Idriss d’un fin baisé, gouttant de nouveau au succulentes lèvres camines. Il observa le corps de la gesang, les proportions alléchantes, les courbes délicates, la peau délicieusement dorée, les lèvres carmine et pulpeuses, la poitrine généreuse, les fesses rebondies, les jambes puissantes et superbes et son doux ventre brulant. Il sentait le corps de cette superbe immortelle qui s'était offert à lui réchauffer le sien, attiser une intense flamme de plaisir qui n’était pas encore retombée.

Il avait adoré le moment qu’ils venaient de passer, un mélange de brutalité et de douceur, la brutalité ayant eu une place dominante il fallait bien l’avouer. Sa main caressait toujours le dos et la nuque d’Idriss lorsque son autre patte trouva son postérieur qu’elle effleura délicatement.Il l’embrassa avec toute la tendresse dont il était capable, la serrant doucement contre lui, laissant ses forces revenir doucement. La présence de cette sublime personne nue dans son lit était tout simplement une chose qu’il n’avait jamais imaginé. Il avait encore moins pensé que cette femme soit une immortelle.
Et pourtant … *les gens changent il faut croire.*

Ses douces caresses ne cessèrent pas, restant faibles puisque l’homme récupérait, mais il était comme tous les hommes, en se remettant à faire de gentilles caresses et baisés à sa partenaire, il provoquerait un rapide retour de ses forces reviendraient. Déjà, il sentait le désir de regouter à la chair de la gesang revenir en toute hâte. Comment avait-il put vivre sans cela avant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idriss la Rouge

avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Amiral-maréchal
Ordre : Gesang
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Le chasseur d'un monde alvéolé   Mar 24 Nov 2009 - 23:44

Lorsqu'elle bougea un peu, le Pasteur se mit à grogner comme un ours sortant d'hibernation, remuant sa lourde carcasse d'homme. Tiens, déjà? Il semblerait que son partenaire sorte de son sommeil éclair plus tôt que prévu! Avant qu'il n'ouvre les yeux, sa main droite se remit en action, parcourant son dos avec une douceur toute nouvelle après leur violent et torride ébat. Elle courrut tranquillement sur la peau souple et douce de son dos, de ses fesses.

Puis, ses yeux aux couleur de l'acier s'ouvrirent l'un après l'autre, dévorant son corps du regard, appréciant chaque partie qui formait un tout des plus somptueux. Un vrai régal pour les sens. Idriss répondit fougueusement à son doux baiser, ses lèvres pulpeuses contre les siennes, sellées dans un pacte muet. À son tour, la gesang aux cheveux de feu laissa ses doigts fins et agiles s'aventurer sur la peau de son amant, dessinant les muscles solides de son dos, de ses épaules, de son torse.

La Rouge sourit malicieusement et glissa ces quelques mots à son oreille.

"Maintenant que tu y as goûté, tu ne pourras plus t'en passer..."

Cette extase inégalée, jamais il ne pourrait s'en défaire, jamais il ne pourrait l'oublier. Il la désirerait constamment, instinct tapit dans les tréfonds de son esprit. En s'offrant à lui, l'immortelle savait pertinemment qu'elle venait de l'enchaîner à sa sublime personne, le réduisant à l'état d'esclave de ses charmes. Avec son expérience, jamais le Pasteur ne trouverait mieux.

Agacement, sa main légère et volage dessina légèrement la ligne des abdominaux dévellopés du mortel, pauvre mortel sous son emprise, et descendit jusqu'à son bas ventre.

"Je suis certaine que tes forces vont revenir en un rien de temps, l'étalon."

Idriss se serra plus solidement contre lui, ses jambes enserrant son bassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François LeNoble

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Partout et nul part à la fois
Rang : Maître
Ordre : Chasseur
Date d'inscription : 10/09/2009

MessageSujet: Re: Le chasseur d'un monde alvéolé   Mer 25 Nov 2009 - 11:11

En effet, il ne pourrait plus se passer de cette sensation qu'est l'éteinte charnelle entre deux êtres. Comment avait-il put vivre si longtemps sans y gouter. Il avait 41 ans et venait de découvrir les plaisirs de la chair avec une immortelle au corps parfait, à la violence torride et à la douceur délicate. Il se doutait cependant bien que lorsqu'elle partirait, ce sera pour ne plus revenir.

Puis il sentit les fins doigts de la gesang caresser doucement son corps. Elle suivait les courbes de ses muscles fermes et puissants, réveillant de nouveau en lui ses instincts de mâle. Il abdiqua face à ses pulsions lorsqu'il sentit la fraiche main descendre jusqu'à son bas ventre. Puis de nouveau elle l'enserra à la taille avec ses superbes jambes.

Il n'en fallait gère plus et elle allait le comprendre.

Il se redressa et la fit vivement basculer sur le dos, se retrouvant de nouveau en position de force. Un sourire malicieux sur le visage, il dit:

" Tu n'as pas idée à quel point elles peuvent revenir."


Il embrassa avec douceur la poitrine de la femme avant de plonger la tête dans son cou. Il embrassa chaque petites morsures, dont certaine saignaient encore un peu, avec douceur pour la faire frémir. Sa main gauche sur sa hanche, la droite caressait légèrement la ferme et ô combien généreuse poitrine. Les jambes d'Idriss toujours autour de ses hanches, il embrassa le plus tendrement possible la belle immortelle.

Dès qu'elle eu fermé les yeux pour l'embrasser, il retourna délicatement se blottir en elle tout en la caressant sensuellement. De nouveau, il se fondait en une seul et unique personne avec la femme aux cheveux de feu. Ses mouvements étaient cependant en totale opposition avec leur précédents ébats. Tout n'était que douceur et sensualité, délicatesse et légèreté.
La voracité passée du chasseur avait fais place à une tendresse que lui même ne se connaissait pas. Les sensations étaient différentes, mais aussi plaisantes que ce qu'il avait ressentit avant.

"Tu ne croyais tout de même pas que j'allais dormir maintenant? Je t'avais bien dit que nous passerions la nuit à nous étreindre et à boire."

Et en effet, ils passèrent toute la nuit et un certain nombre d'heures à boire et à faire l'amour. Tantôt sensuellement et avec douceur, tantôt violemment et avec voracité, mais dans tous les cas, il ne s'écoulait jamais plus d'une vingtaine de minutes avant qu'ils ne recommencent. Ils burent également les cinq bouteilles de whisky, ce qui les rendit encore plus vaillant, les poussant de nouveau à s'étreindre.

Finalement et après avoir de nouveau dominé Idriss, le chasseur roula à ses côtés. Il la mit sur le côté dos à lui, l'entoura à la poitrine de ses puissants bras et de nouveau s'insinua en elle afin de terminer leur dernière étreinte. Ceci fait, il l'embrassa doucement dans le cou et dans le dos puis il s'endormit de nouveau sans se retirer, ses bras la maintenant contre lui et l'empêchant de partir. L'épuisement de la nuit, la chaleur et la douceur du corps de l'immortelle le plongeant dans un sommeil reposant et apaisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idriss la Rouge

avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Amiral-maréchal
Ordre : Gesang
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Le chasseur d'un monde alvéolé   Sam 28 Nov 2009 - 2:56

"Je ne doute aucunement de leur capacité à récidiver."

Idriss frissonna sous cette douceur nouvelle, typique des secondes relations sexuelles. Pour un débutant, il s'en sortait relativement bien, guidé par ses subtiles mouvement pour l'inciter à agir. Puis, elle se cambra de nouveau en le sentant se glisser en elle, doucement, ses mains caressant son corps avec un touché délicat prompt à éveiller les sens.


"J'ai bien cru que tu ne tiendrais pas ta parole tout à l'heure! T'effondrer comme ça, tel un cachalot, c'est plutôt disgracieux."

Toute la nuit se déroula sur ce rythme effrenné, ils reprenaient leurs ébats avec une énergie renouvellée à chaque fois. Violents, passifs, dominants, doux, sensuels, ces mots prenaient tous leurs sens dans leur relation indéterminée.

Lorsque LeNoble sombra dans un sommeil profond, Idriss le suivit pour quelques petites heures avant de se réveiller. Tout était calme, le silence règnait, que seul venait troubler leurs respirations. L'immortelle se dégagea avec précausion des bras du chasseur, offrant sa chair nue au froid mordant de la chambre. Rapidement, elle s'habilla et jeta un dernier coup d'oeil sur son amant d'une nuit avant de sortir, silencieuse comme une ombre. Dehors, le monde l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chasseur d'un monde alvéolé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chasseur d'un monde alvéolé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: La Place Publique-
Sauter vers: