AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ennui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Ennui   Dim 1 Nov 2009 - 14:36

Une silhouette élégante se tenait dans les ombres tranquille du parc. Il était tard, mais la jeune femme n'en tenait pas compte. Elle n'avait plus peur de rien, maintenant qu'elle se savait normale. C'est pouvoir avaient pris longtemps avant d,apparaitre, mais finalement...elle pouvait se sentir soulagée. Et elle pouvait désormais faire honneur a la gloire de son ordre...sans en prendre de leur mauvaise habitude.

Car Davielle était carnivale, et sans se sentir a l'écart, elle n,aimait pas leur manie de la viande d'humain, et encore moins d'immortel. Et leur gout du sang la laissait de glace, et se refusait a y tomber. Mais elle savait que la folie coulait néanmoins dans ses veines...et craignait toujours de s'y plonger.

Elle observa avec un sourire glacé les hommes et les femmes qui passaient. La nuit fort avancé, ils étaient en majorité saoul, et elle savoura leur regard affamé qui perlaient dans sa direction. Qu'ils essayent...juste pour voir. Mais la jeune immortel s'ennuyait. Il lui manquait ses amie, il lui manquait Lovari. Sa joie de vivre avait disparu, avec le personnage qui avait disparu du jour au lendemain. Parti a l'aventure probablement. Mais le gitan manquait a son cœur, et la carnival devenait de plus en plus désagréable. Et aussi, elle aurait aimer bavarder avec son Amiral. Simplement pour s'assurer qu'elle n'était pas si étrange que ça.

Et assise sur le dossier d,un banc de parc, son ombre claire sous le réverbère, elle attendait. Elle attendait un loup qui ne venait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Ennui   Dim 1 Nov 2009 - 20:46

Le soleil était sur le declin, les ombres des arbres s'étiraient donnant au branches des allures de mains griffues. La température était descendue de quelques degrés déjà, les coins sombres grandissaient, masquant les alcooliques, les drogués et les prostitués. Ce parc était vraiment le lieu de rencontre idéal des criminels en tous genres.

Théoban marchait tranquillement, suivant un petit chemin pavé bordé de réverbères et de petits bancs.
Il aperçue alors un silhouette sur l'un d'eux, assise sur le dossier. Il biffurqua alors vers la femme en question, longeant les part-terre de fleurs et les buissons.

Alors qu'il approchait, il sentit petit à petit l'aura de l'immortelle.
Lorsqu'il arrivât à son niveau, il nota immédiatement qu'elle était du même ordre que lui. Son allure, la perfection de ses traits et de son visage. Elle était tous simplement belle comme tous ceux de leur ordre.

"- Bonsoir mademoiselle, puis-je m'assoire à vos côtés?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Ennui   Dim 1 Nov 2009 - 21:07

L'énorme bête noire leva sa lourde tête armée de deux cornes vers le ciel, humant l'air. Paris, Paris! Phir l'avait quitté sans trop y penser, sur un coup de tête, et maintenant il allait probablement le regretter... Davielle lui manquait cruellement, plus que le luna n'aurait cru, il commençait à en prendre conscience. Avec son départ brusque, elle allait peut-être le rejeter, le bouder... La carnivale était peut-être même partie! Retournée en Italie avec sa famille, puisque ses pouvoirs avaient lentement repris leurs place en elle.

*Ah, cesse! Cesse de penser à tout ça. Tu vairras bien sur le moment, incorrigible vagabond!*

Il se concentra donc de nouveau, cherchant l'odeur de Davielle parmis celles des habitants de la ville lumière, sa délicieuse odeur! Par-là! Le gitan poussa un hurlement lupin, comme pour avertir les Parisiens de son retour, et bondit d'un toit à un autre, ombre dans la nuit, pour finalement attérir dans le Bois-de-Boulogne.

D'ou il était, Phir flairait deux immortels, deux carnivals, dont Davielle. Il s'avança un peu, puis s'assit. Ils finiraient bien par le remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Ennui   Dim 1 Nov 2009 - 23:20

Davielle grondait au creux de sa gorge depuis de longues semaines. Phir parti, elle avait perdu le gout de s'amuser, et était redevenu la carnival au cœur de glace qu'elle était avant. Et elle n'avait pas vraiment envie de bavarder beaucoup...

En voyant l'homme s'approcher, elle l'inspecta de loin, son regard aigu et agressif fixé sur sa silhouette comme un loup inspecte un intru. Et elle ne prit pas de temps a reconnaitre l'odeur d'un immortel...et sa manière de l'approcher laissait entendre qu'il était du même ordre. Un autre carnival...et même si Davielle se sentait mieux avec ses pouvoirs, elle n'était pas pour autant a l'aise avec eux. Le rejet qu'elle avait subi pesait toujours lourds sur son cœur...

Lorsqu'elle répondit a l'homme, ce fut avec une voix blasé, avec au fond, une pincé d'amertume et de rancœur.


Vous pouvez vous asseoir, évidement. Je ne peux rien empecher a personne de toute facon. Je ne vous serai pas d'un grand secour si vous avez envie de bavarder, mais je m'en excuse a l'avance. Je ne suis pas vraiment d'humeur.

Un hurlement venu de loin fit dresser l'oreille de Davielle...mais elle se découragea. Il ne reviendrais pas, il n'avait fait que passer, et ne lui en voulait pas, pas vraiment. Lovari n'avait fait que passer, et elle n'était qu'une simple fillette a comparé. Elle s'était simplement laisser abusé, et avait cru a un rêve. Dommage. Mais son regard continua de scruter les alentours...un vain espoir. Mais si il avait fait mine de se trouver devant elle, Davielle était certaine de tomber encore dans le piège...

Mais qui êtes vous, je ne vous connais pas. Et malgré mon absence de curiosité, je me dois de le demander. On ne croise pas autant de carnival en ville, alors autant en apprendre.

Davielle préférait généralement demander le nom des autres avant de décliner le sien. Par principe, elle s'était déja fait avoir en Italie, et s'était déja retrouver devant des carnivaux qui la connaissait, et qui l'avaient pourchassé. Et elle ne voulait pas revivre la meme chose encore. Du coin de l'oeil, elle remarqua un mouvement, dans le bosquet voisin, une ombre. Mais ce n'était probablement qu'une ombre...justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Ennui   Lun 2 Nov 2009 - 12:50

"- Je me nomme Théoban Miryalord, j'appartiens effectivement au même ordre que vous, mais disons que ... je n'adhère pas aux coutumes culinaire de notre ordre, si l'on peu dire cela ainsi."

Il jeta un bref regard à la femme avant de demander:

"- Je suis discret de nature, ce qui peut expliquer que vous ne m'ayez jamais vue avant, je suis de plus revenus depuis peu des Etats-Unis."

Il scrutat les environs, ayant perçu un léger bruit, puis il s'assit sur le banc, pas trop près de limmortelle afin qu'elle ne se sente pas ennuyée par sa présence.

"- Si je puis me permettre, que fait-vous dans ce sombre parc à la tombée de la nuit, seul qui plus est? Ne craigniez vous pas une mauvaise rencontre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Ennui   Mar 3 Nov 2009 - 0:21

Davielle l'écouta sans vraiment porter attention. Mais elle compris que celui risquait de ne pas la connaitre...vivre au état-unis, effectivement, elle ne pensait pas qu'il puisse seulement être au courant.

Elle gronda au fond de sa gorge en le voyant s,asseoir. Mais je bougea pas, préférant éviter de chercher la bagarre. Mais elle n'aimait pas cet homme a coté d'elle. Et malgré ses efforts, elle ne put cacher se grondement sourd qui menaçait quiconque s'approchait de trop près.


Ce que je fais dans ce parc ne vous concerne pas. Et je ne vais pas me mettre a bavarder allègrement de ma vie, vous n'avez pas a le savoir. Je peux vous dire cependant que ce n'est pas a moi de craindre la nuit. Et vous êtes bien placé pour savoir que nous ne sommes pas si vulnérable.

Davielle laissa tomber sa tête entre ses mains, secouant sa chevelure devenu plus longues, ses sauvages meches noires cachant son visage défait par l'insomnie et l'amertume. Elle aurait voulu cracher au visage de cet immortel qui la dérangait, elle aurait voulu massacrer tout ceux qui se dressait sur sa route et qui lui cachait le loup qui lui manquait tellement.

*Comme je voudrais que tu revienne Lovari. Mais je ne suis pas de taille a me battre contre ce qui ne peut être arrêter. Je ne peux pas me battre contre ton envie de liberté. Va donc l'ami. Mais tu va me manquer.*

Elle se redressa, et se laissa a soupirer. Il lui fallait repartir a zero si elle voulait survivre. Les immortels en détresse ne survivait pas longtemps en ce monde...


Mais je suis impolie. Je suis Davielle. Et non, je ne crains rien. Ce sont ceux qui viennent me voir qui font de mauvais rencontre habituellement. Je suis a cran c'est dernier temps, et j'avais besoin de sortir prendre de l'air. Et la nuit, au moins, c'est tranquille. Je ne risque donc pas de perdre la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Ennui   Mar 3 Nov 2009 - 7:09

"- La nuit est loin d'être tranquille, croyez en mon expérience. Ils rodent partout, j'en suis certain. Les chasseurs sont devenus une plaie depuis que Le Pasteur à émergé. Eux sont véritablement dangereux, même pour nous. Et ils ne sont pas les seuls dangers. Beaucoup d'autre sillonnent les rues, les bars, même les bois, surtout les bois."

Il observa l'obscurité alentour, scrutant les recoins sombres. La nuit était presque totalement arrivée maintenant et mis-à part la lumière jaune des réverbères, aucune autre source de lumière n'était apparente. Rien, aucune lumière si ce n'est deux petits éclats qui perçaient l'obscurité, comme deux étincelles.

"- On nous observe mademoiselle. Sur la gauche, tapis dans l'ombre."

Si elle lui jetait un coup d'oeil, elle remarquerait surement son regard. Sombre, froid, presque assassin, il fusillait le noir environnent. Puis il pivota la tête en direction des deux yeux et plongeât son terrifiant regard droit dedans. Son regard à lui seul était une arme foudroyante. S'il se décidait réellement à neutraliser l'être caché dans l'ombre, ses yeux deviendraient encore plus mauvais. Nul n'avaient jamais pu résisté à se regard qui tétanisait n'importe qui.

Celui qu'il lançait maintenant disait * Si tu n'es pas hostile sort de l'ombre, sinon prépare toi à aller rencontrer tes créateurs.*

C'est que devait comprendre l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Ennui   Mar 3 Nov 2009 - 11:43

Davielle l'écouta avec une moue qui en disais long sur ce qu'elle pensait des chasseurs. D,accord, elle aurait du mal a ce sortir du bois si jamais un chasseur décidait de s,en prendre a elle. Mais ceux ci, qui avaient souvent l'habitude de chasser par l'aura des immortels, se trouverais confondu. Les pouvoirs de Davielle étant naissant, seul de puissants immortels parvenaient a la voir, et a l'identifier. Mais un chasseur, aussi bon soit il, ne ressentirait que l'aura d'une jeune humaine, simplement un peu plus forte de caractère que les autres...autrement dit, aucun chasseur ne pouvait la repérer a l'aura, pour le moment.

Ne craignez pas les chasseurs. Je suis plus difficile a voir que vous ne le croyez, et je ne crois pas qu'il s'en prendrait a moi. Même si ce Pasteur, comme vous dites, venait a nous croiser, je doute qu'il voit en moi une immortel.

Elle dressa l,oreille une nouvelle fois lorsque Théoban affirma avec vu, lui aussi, une ombre. Davielle ne s,attendait pas a grand chose, mais elle remarqua elle aussi les éclats, au travers du boisé. Alerté, elle se détacha légèrement du banc, pour s,assurer de pouvoir interevenir si l'ombre s'averait hostile. Et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Ennui   Mar 3 Nov 2009 - 15:58

Sans quitter les deux yeux du regard, Théoban ramena à lui son pied droit comme s'il eu envis de refaire ses lacets. Il porta la main droite à sa cheville et dans un habile mouvement mainte et mainte fois effectué, il saisie de manière imperceptible le petit poignard à lame courbe en or. Au moment même ou il s'en saisie, il le fit remonter le long de son poignet et le dissimula dans sa manche. Au moins était-il armé, qu'il lui faille ou non s'en servir, cette lame était aussi coupante qu'un rasoir.

Puis il se leva, braquant toujours son regard sur l'ombre. Il ne savait pas trop quoi faire. Il se résignat donc à attendre touc comme Davielle que l'inconnu de l'ombre ne se manifeste ou ne parte.

"- Je ne sais pas ce qui nous guête, mais j'éspère que je n'aurais pas à me battre ... je tiens beaucoup à ce costume."

Il ne savait pas trop pourquoi il avait dit cela, il éspérait sans doute que cela ne détende l'atmosphère qui se faisait angoissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Ennui   Mar 3 Nov 2009 - 23:31

Finalement, on le remarquait! Le regard du carnival lui dressa les poils et Phir ne put retenir un grognement instinctif devant une telle menace. Ce dit grognement fut rapidement suivit par un espèce de jappement, comme dire qu'il venait en paix. Du coup, le gitan avança vers les deux immortels et un énorme loup cornu apparu devant eux, secouant son épaisse fourrure noire, ses yeux verts ne reflétant qu'unee volonté pacifique.

Histoire de s'amuser, Lovari s'assit et, comme un chien, secoua la queue de droite à gauche en inclinant la tête sur le côté en regardant timidement Davielle. Naturellement, il n'avait pu s'empêcher d'entendre la conversation et un sentiment de culpabilité avait vu le jour dans son esprit. Il aurait pu la prévenir, c'était bien vrai... Lorsqu'on s'attache à quelqu'un, on a au moins le devoir de s'en préoccuper, de l'avertir, notamment si on quitte le pays! Son appartement devait toujours être en état, il avait barré les portes avant de partir (même si à Paris une porte barrée n'est jamais un obstacle), peut-être plus poussièreux que d'habitude. Rien d'irrémédiable.

La carnivale devait l'avoir reconnu tout de même. Les loups cornus ne se comptaient probablement pas à la pelle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Ennui   Mer 4 Nov 2009 - 0:30

Davielle ouvrit les lèvres en un rictus de rire en voyant Théoban aussi nerveux. Contrairement a lui, elle aurait adoré une petite bataille...ça lui aurait remit les nerfs en place, et lui aurait fait passer sa mauvaise humeur autrement.

Mais elle devait admettre que cet ombre n'était pas très engageante, et même si elle manquait les vieux jours ou elle devait se battre, Davielle admettait que ce n'était peu être pas le moment.

Mais en entendant le grognement/jappement qui sorti de l'ombre, son visage passa de l'attente belliqueuse a la stupéfaction. Et l'être qui sortit finalement de l'ombre du bois acheva de la laisser sans voix. Effectivement, un chien a corne ne courait pas les rues...et aucun n,aurait regarder une carnivale avec des yeux vert aussi éclatant, et aussi piteux que ceux de Lovari. Mais pour le laisser languir de l'avoir laisser seule sans nouvelle, Davielle joua les désintéressée...il allait devoir jouer si il voulait qu'elle le pardonne.


Et après on viendra dire que les carnivaux on l'odorat fin...et ce n'est pas capable de sentir venir un loup qui se cache depuis peut être longtemps.

N,ayez rien a craindre Theoban, c'est un ami...un ami impulsif, frivole et complètement timbré, mais un ami quand même. Et même un peu trop bavard...


Davielle ne pu s'empêcher d'envoyer un clin d'oeil moqueur au pauvre Lovari, qui devait se souvenir de leur conversation passé, lors de leur rencontre pas si lointaine.

Je vous pris de ne pas trop vous échauffer les esprits et de ne pas prendre le taureau par les cornes Suivi un bref regard moqueur a Lovari, une nouvelle fois. Il ne faudrait pas se chamailler a une heure aussi tardive, sans quoi la milice pourrait bien se ramener les fesses pour vous les botter...

Davielle venait de changer de registre d'humeur en un clin d'oeil, et était passé de la froide morosité a une humeur moqueuse et beaucoup moins froide. Et Théoban pouvait y voir pour la première fois le visage de Davielle qui semblait s'être éclairer, presque de bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Ennui   Mer 4 Nov 2009 - 5:49

Lorsque le grognement s'éleva dans l'ombre, Théoban affirma la pression de sa main sur le poignard. Plus méfiant qu'inquiet. Le japemment lui, le détendit très légerement.

Puis le loups sortit de son sombre recoin. Deux cornes sur le crane et des yeux vert qu'il ne quittait pas du regard. Il voyait trembler dans ces yeux hésitation et pacifisme, aussi se détendit il un peu. Puis lorsque Davielle lui expliqua qu'il s'agissait d'un ami, sa pression retombat. Elle retomba d'autant plus que Davielle semblait presque enjouée de la présence de ce grand loup cornu.
Depuis qu'il était arrivé, elle n'avait eu de cesse d'être renfrognée, triste, morose et presque boudeuse. Et la voilas qui souriait presque et fusillait le loup de clins d'oeil moqueurs.

"- Tant mieux qu'il soit un ami, je n'avait vraiment pas envis de m'en servir."

Il fit glisser le poignard de sa manche, la lame d'or luisante à la lumière. La lame n'était pas plus longue qu'une main mais son fil était tel qu'on ne pouvait douter de son tranchant, la courbe de la lame donnait à l'ensemble une allure de griffe. Il leva de nouveau le pied et rangeat son arme dans son étui.

Lorsqu'elle lui avait parlé de l'odorat développé des Carnivals, il n'avait pas relevé, mais n'ayant jamais mangé de chair humaine ou immortelle, son odora avait perdu en puissance. Il était toujours plus fort que celui d'un humain mais ne lui permettait que de se rendre compte d'une présence, pas de l'identifier à moins qu'il ne connaisse déjà l'être.

Enfin, son regard se détendit à son tour, ses yeux redevenant froid mais amicaux. Il saluat le loup d'un hochement de tête tout en affichant un léger sourire.

"- N'ayez crainte Davielle, je n'aime pas la milice et donc ferais tout pour qu'elle reste tranquille loin de moi. Tant que votre ami ne se jete pas sur moi pour jouer à me rouler dans la boue, ils n'auront pas de raison de venir. En revanche, si l'envis lui prennait de jouer, un petit combat amical entre un loup cornu et un guerrier carnival bien plus âgé qu'il n'y parait peu être amusant. Mais certainement pas dans les bois à cette heure ci."

Décidé à faire sourire et à détendre complètement l'atmosphère, il réitéra sa plaisanterie précédente.

"- Je tiens réellement beaucoup à ce costume et n'apprécierais pas du tout qu'il soit salit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Ennui   Ven 6 Nov 2009 - 22:27

Oh, je ne crois pas que vous feriez le poids contre un loup, bien que je ne veuille pas vous sous-estimer. Je n,ai pas de peine a croire que vous feriez un bel adversaire...mais que pouvez vous contre quelqu'un qui ne s'intéresse pas a votre costume...
De toute façon, ce ne serait pas une très bonne idée. Et puis, vous avez vous même parler des chasseurs. Ne faudrait pas attirer l'attention.


La voix de Davielle était redevenu glaciale. Elle s'était rendu compte que sa bonne humeur était de trop...et qu'elle avait peut être fait une gaffe. Mais peut importait la sauvage immortelle. La carnivale se leva et s'étira, laissant deviner sa musculature qui jouait sous sa chemise blanche. Pour une fois, elle avait renoncer a son corsage...pour la jeune femme déprimée, le vêtement s'était avéré trop coriace a mettre.

Et puis, elle jeta un regard noir a Phir, imitant la colère a la perfection, mais si il lui aurait passé l'idée de regarder plus longtemps, il y aurait vu l'illusion que Davielle se forçait a faire paraitre. Fallait admettre qu'elle était quand même heureuse de le revoir. Et répondit a Théoban, une nuance blasé dans son ton glacial, alors qu'elle feignait le désintéressement.


Mais je ne veux pas vous dérangez outre mesure messieurs. Je suis fatiguée, j'ai besoin de sommeil, et je ne crois pas que je vais la passer sur ce banc de parc.

Bonne nuit messieurs.


Et s'éloignant d'eux sans un regard en arrière, elle sourit, tout en exagérant son pas de felin...elle allait voir si il y avait un poisson qui allait mordre a l'hamecon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Ennui   Ven 6 Nov 2009 - 22:41

Théoban observa la jeune femme partir, amusé par sa démarche légerement provocante. Il jeta un coup d'oeil au loup puis prit la suite de la jeune femme qu'il rattrapa rapidement.

"- Mademoiselle, si vous le désirez, je peux vous ramener chez vous ou bien vous héberger pour la nuit si vous n'avez pas de lieu où dormir, vous me trouverez à l'auberge. Dans le cas contraire, je vous souhaite une agréable soirée ainsi qu'une bonne nuit." Il inclina légèrement la tête " J'ai été ravis de vous rencontrer."

Tout du long, il avait concervé énigmatique, mystérieux, légerement froid, mais ses yeux était comme deux tourbillons où le se perd aisément.

Puis il tourna les talons et partit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Ennui   Sam 7 Nov 2009 - 0:00

Davielle se retourna, son regard froid posé sur Théoban. Son offre était valable...mais le cœur de la carnivale était déjà pris, et malheureusement, elle n'était pas du genre a socialiser. Et même si elle aurait voulu, elle n,avait pas la tête a ça non plus.

Et elle était réellement épuisée. Davielle lui envoya un sourire, un sourire qui avait le défaut d'être faux. Mais néanmoins un sourire, qui s'efforçait d'être sincère.


Je vous remercie, Théoban, de votre offre généreuse. Mais comme je le répète, je n'ai besoin de personne pour me débrouiller, et je sais où aller pour ca. Mais merci, on ne sait jamais.

Davielle baissa la tete en secouant ses cheveux lorsqu'il s'éloigna. Et observa Phir un bref instant, avant de se retourner, et de continuer son chemin. S'il voulait la suivre, a sa guise. Et le rythme exagérément feminin ne lui laissait guere le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Ennui   Sam 7 Nov 2009 - 0:23

Le loup inclina de nouveau la tête sur le côté en poussant un grognement-plainte, plutôt difficile à interpréter, en réponse au commentaire du carnival qui accompagnait Davielle en cette sombre soirée. Il piétina donc un peu et prit tout d'abord un air piteux lorsque son amie feigna la colère, avant de se rendre compte que tout cela n'était qu'une image projetée. Elle ne lui en voulait donc pas autant qu'il l'aurait cru!

Lorsque sa dulcinée se leva, le gitan lorgna voracement les lignes félines de son corps finement musclé qui se dessinaient sous sa chemise blanche, comme à fleur de peau. Et voilà qu'elle partait! Ses hanches se balançaient avec une exaggération provocante. Comment résister? Rapidement, le loup retourna dans les zones d'ombre et, reprenant forme humaine, se dépêcha d'enfiler ses vêtements, soit un pantalon à bretelles repatché à plusieurs endroits et une chemise malmenée accompagné d'une veste. Son gavroche, évidemment, retrouva rapidement son chemin jusqu'à sa tête afin de cacher les deux cornes suspectes (qu'il avait d'ailleurs oublié de limer).

D'un bond, Phir sortit des buissons mi-étourdis mi-lucide. Le luna avait l'air de s'être battu plutôt récemment, comme le démontraient plusieurs coupures sur son charmant visage et un oeil au contour un peu plus sombre que son homologue. Passant à côté du carnival qui partait, il inclina la tête pour le saluer et mordit sans hésitation à l'hameçon que lui avait lancé Davielle.

À sa hauteur, l'immortel l'attrapa sans ménagement par la taille et l'embrassa fougueusement, sans craindre ses crocs. Il avait, en effet, cru comprendre qu'elle avait retrouvé ses pouvoirs et donc un certain contrôle de soi. Ses mains courrurent insolemment sur le corps de Davielle et il se détacha finalement, presqu'à regret.


"Je sais, je sais, j'aurais dû t'avertir! Je ne sais pas ce qui m'a pris... Mais j'ose espérer que tu me comprends plus que je ne m'imagine."

Un grand sourire illumina son visage basané, ses yeux verts pétillant de malice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Ennui   Sam 7 Nov 2009 - 11:30

Davielle n'eut pas longtemps a attendre avant de comprendre que Phir la suivait. Et elle choisit de ne pas se montrer trop rude lorsqu'elle sentit les bras du luna qui s'emparait d'elle avec une voracité inattendu. Et savourant sa présence, elle en ronronna presque.

Mais lorsqu'il se détacha, elle ne voulu pas que tous ce termine si bien, que le luna se mette a penser que ce n'était pas si grave. Oui, au fond, elle comprenait. Elle comprenait ce qui l'avait poussé a partir, c'était le gout de l'aventure. C'était une émotion qui ne se comprenait pas vraiment. Mais elle voulait néanmoins marquer l'esprit du vagabond afin qu,il comprenne que ce n'était pas une bonne idée de lui faire ça a elle...

Sauvage, elle se retourna, et Phir ne pu pas grand chose lorsqu'elle décida d'agir. L'empoignant par la gorge avec une violence que lovari n'avait certainement pas encore assister, elle le projeta contre le mur derrière lui, avant de le faire valser sur le sol. Et comme si ce n'était pas asser, elle le rattrapa de nouveau...avant de l'embrasser avec la fougue qui était la sienne. Lorsqu'elle le laissa tomber au sol, son regard était melé de colère, de douleur et d'une joie qu'elle ne pouvait expliquer. Mais elle ne voulait pas pleurer, elle avait tellement de difficulté a vivre seule si longtemps, Davielle en avait marre d'être si vulnérable. Mais Phir Lovari, lui, elle ne pourrait jamais le comprendre tout a fait. Et au fond, c'était mieux ainsi.

Elle l'aida a se relever, un air un peu confu et timide sur le visage.


Pardonne moi, je n'ai pas voulu te malmener autant. Je ne sais pas ce que je fais depuis quelques temps. Et tu ne ma pas vraiment aider pour ca...

Un air de reproche flotta sur son visage un court instant. Mais il passa rapidement, et pour une raison quelqu'on que, elle se trouva rapidement a se blottir dans les bras du luna.

Ne me fais plus jamais ca, tu entends. Je ne veux plus que tu me laisse comme ca, sans savoir. Tu aurais du me dire, même si je devine que ce n'est pas vraiment ta faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Ennui   Sam 7 Nov 2009 - 15:33

Avant qu'il ne comprenne quoi que ce soit, Davielle le prit à la gorge avec une force insoupçonnée et il se retrouva par terre, à mordre la poussière. Sur le coup de la surprise, Phir laissa un grognement percer derrière la barrière de ses dents dévoilées, tous crocs dehors, alors qu'il se retournait, prêt à encaisser une autre attaque.

*Ah aller... Ne fais pas cette tête, tu l'as bien mérité!*

Le gitan cru qu'il allait de nouveau mordre la poussière, mais c'est un baiser fougueux qu'il reçu à la place. Nettement plus agréable, tout de même! Lovari vit alors dans les yeux de sa belle tout le mal qu'il lui avait fait. Elle avait du se sentir cruellement abandonnée lorsqu'il était parti comme un voleur, sans même laisser un mot. Quand le luna fut certain qu'elle avait renoncé à le tabasser, il se releva lentement et l'accueillit avec surprise dans ses bras, puis posa un baiser sur sa douce chevelure.

"Ce n'est pas grave, je sais que je l'ai mérité. Je n'ai pas été là quand tu en avais le plus besoin... Et je m'en veux énormément."

Phir la serra contre lui avec affection.

"Je n'ai tout simplement pas l'habitude de... comment dire... de devoir rendre des comptes. Enfin, ce n'est pas exactement ce que je veux dire, mais tu comprends..."

"Mais dis moi, qu'est-ce que tu fais dans cet endroit sordide?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Ennui   Sam 7 Nov 2009 - 19:28

Oh pardonne moi, j'avais oublié que la vie de couple ne te convenait pas. Si tu veux, retrouve ta liberté, mais ne viens pas te plaindre si il te manque quelqu'un après.

Il n'avait pas fallu de temps a Davielle pour retrouver ses esprits, et reprendre son ton moqueur devenu sa marque de commerce. S'écartant de lui légèrement, son visage avait retrouver une vivacité peu commune, malgré sa peau encore plus pale que d'habitude, et les cernes trop bien visibles sous les yeux, qui étaient devenu rouge a cause du manque de sommeil. Mais elle décida de s'amuser un peu a ses dépends.

De toute facon, que ferais tu donc sans moi...tu es parti, mais apparament, tu es revenu de toi même. A qui a tu donc penser pour revenir aussi vite a Paris...normalement, un gitan serait parti sans un regard en arrière, sans même y penser...
[i]Ses lèvres se découpèrent en une moue aguicheuse, tandis qu'elle passait ses doigts sur le visage de Lovari, agace jusqu'au bout.

Et pourtant, tu es revenu...je me demande pour quoi, ou pour qui?

Davielle laissa trainer ses lèvres a quelques millimètres de celle de Phir. Fallait admettre qu'elle aimait bien ce petit jeu. Aussi qu'elle savait bien qu'elle ne pouvait pas perdre.

Et pour répondre a ta question, je me promenait, je prenais un peu d'air. Je ne vois pas pourquoi je serais rester tranquille a attendre alors que je ne savais pas si tu allais revenir. Je n'ai pas le droit de prendre une marche, malgré l'heure tardive?

Il fallait cependant admettre que ses balades ne lui avait pas que couter un peu de temps. Plusieurs cicatrices ornaient les jambes et les bras de Davielle. Et la nuit ou Phir était parti, les blessures recu de la part des chasseurs avaient laisser de bells marques de balles sur les jambes et les cuisses de la carnivale, et une nouvelle ornait son coup, recu de la part d'un chasseur contre qui elle avait eu tous juste le temps de s'éclipser avant d'être rattraper. Sans compter les égratignures recu des nombreuses chutes et courses sur les toits de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Ennui   Sam 7 Nov 2009 - 23:52

"Ah, ne soit pas si méchante! Je peux bien avoir les deux, si j'apprends à être responsable, tu ne crois pas? Oui, d'accord, c'est peu probable que ça arrive."

Davielle avait le don de lui trouber l'esprit au plus haut point. À ses côtés, il devenait passif, presque soumis, et complètement... imbécile. Le luna restait gaga devant la carnivale, follement amoureux, il devait se l'avouer. Phir constata qu'elle était pâle et cernée, couverte d'égratignures et s'en attrista. En était-il la cause?


"Eh non, je ne ferais pas grand chose sans toi depuis que je t'ai rencontré. Arrête donc de me railler, je suis revenu, tu n'es pas contente? Et les gitans ont des sentiments aussi, je te signale...."

La moue de l'immortelle attisa son désir et il ne put que frissonner sous le contact des doigts frais de Davielle sur son visage. Elle jouait avec lui, c'était évident, mais il ne pouvait s'empêcher de tomber tête première dans ce petit jeu.

"Je me le demande aussi... C'est curieux, non?..."

La proximité de la bouche de la carnival aussi près de la sienne lui fit perdre le fil de ses pensées. Ses instincts palpitaient sous sa peau, son coeur cognait dans sa poitrine. Ainsi, il glissa une main hardie sur sa hanche féminine.

"Il y a quand même des endroits plus agréables ou se promener à Paris et tu as tous les droits, tu le sais bien."

Son autre main s'aventura dans le cou de la belle femme collée agacement contre lui, sentant la cicatrice plutôt fraiche.

"Des emmerdements pendant mon absence? Et dis moi, ou loges-tu en ce moment?"

Un nouveau frisson secoua son corps et il sourit, malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Ennui   Dim 8 Nov 2009 - 0:25

Davielle ricana en l'entendant se défendre. Il était sur la défensive le bel homme. Tant mieux, il était d'autant plus intéressant comme ça.

Tellement curieux que je me demande ce que tu fais dans mes bras...

Et pour les endroits les plus agréable, c'était toi le guide...pas moi. Et la nuit, je ne vois pas ce qu'il y a de très intéressant. Et je ne vois pas la beauté dans cet amas de fer oxydé. Les Français aiment, mais pas moi apparemment.


Davielle lui fit une moue obstinée, enfantine et a la fois moqueuse. Elle riait de lui un peu, fallait admettre. Mais elle resta songeuse pour sa question. Des ennuis...elle en avait eu des tas. Mais fallait-il vraiment lui en parler? Elle ne voulait pas vraiment l'attrister plus qu'il ne l'était déjà.

Bah, il y a toujours de petits accrochages, faut dire aussi que les chasseurs sont désormais partout, et qu'il n'y a pas un moment ou l'on n'entend pas parler d'eux. Et les autres immortels commencent a être nerveux. Mais ne t'inquiete pas, je me débrouille pas si mal. Et puis, si je ne passe pas mes journées dehors depuis plusieurs semaines, sinon, je suis chez toi.

Son regard passa aussitot de la moquerie a la défensive, même si elle se doutait qu'il ne serait pas vraiment faché.

Quand tu a trouver ton autre appartement, il ne m'a pas fallu beaucoup de temps pour le retrouver...et ce n,est pas trop difficile d'amadouer le gardien pour me donner le passe partout...
Davielle brandit un petit trousseau de clef, les faisant tinter aux oreilles de Phir.

Tu étais parti, et je me disais que tu n'aurais plus besoin de ton appartement, étant donné que je ne pensais pas que tu reviendrais. Alors, quand je ne suis pas dehors en train de courir après les chasseurs, je suis là. Mais t'inquiete, au moins tu va avoir un lit confortable et sans poussière. Et on dit merci a qui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Ennui   Dim 8 Nov 2009 - 1:16

"Amas de fer oxydé, tu dis? Il n'y a pourtant pas que la Tour Eiffel dans Paris!"

Plaisanta-t-il en lui faisant un clin d'oeil. Il n'appréciait pas particulièrement le Bois-de-Boulogne. Si Phir voulait un endroit sordide ou une fille de joie, il pouvait en trouver des biens meilleurs... ailleurs. Le gitan planta un baiser sur les lèvres boudeuses de Davielle. Tant pis si elle voulait se venger par la suite!

"Ces foutus chasseurs! J'en ai entendu parler en revenant à Paris. Les immortels sont à cran, beaucoup plus agressifs que d'habitude, c'est bien vrai. Mais je suis content de savoir que tu t'en sors bien, car ça ne sera pas aussi facile avec moi."

Sur ces mots, il mordilla l'oreille de sa belle et ses lèvres courrurent agilement sur sa mâchoire. Ses mains et ses puissants bras la serrèrent un peu plus contre lui, avide de son corps et de sa présence.

"Tu as eu la présence d'esprit d'aller chez moi? Mmm, bonne fille. Pas étonnant pour le gardien, je lui avais dis de te remettre les clés. Tu as du avoir le temps de lire toute ma bibliothèque, dis donc."

Un doux rire secoua sa poitrine.


"Garde les clés, va, tu es toujours la bienvenue, bien que tu le saches déjà. Pourtant je suis de retour, qui l'aurait cru? Merci? À qui? Je ne sais pas... On pourrait très bien remercier la providence, la vie pour un lit confortable et sans poussière - ce qui va faire très chancement vu ma négligeance."

Il marqua une pause et se détacha un peu d'elle, sa main dans son dos la poussant à marcher un peu.


"Ou alors je pourrais te remercier toi, jolie petite puce, chayori kham. On rentre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Ennui   Dim 8 Nov 2009 - 1:45

La carnivale ronronna de plus belle lorsque le puissant gitan la serra contre lui. Elle adorait cet homme, qui était aussi puissant que n'importe quel carnival qu'elle avait combattu, et qui pourtant, était plus doux qu'un mouton. A ce souvenir, un ricanement sorti a peine de sa gorge. Elle se souvenait de celui la...

Bah, les moutons resterons des moutons, et les loups iront bien se cacher. Parce que chasseur ou pas, tu sera a moi. Et je ne crois pas que tu va t'en tirer aussi facilement.

Elle ricana aussi, un rire rauque qui fit résonner son torse, et celui de Phir en même temps. Un mélange d'un rire de joie, mais qui aurait bien pu être le rire effrayant d'un tueur en maraude.

Et je te remercie pour les clefs...même si, dans le cas contraire, je ne te les aurais pas redonné. Et me traiter de puce...c'est pas comme si c'était pire que de se faire traiter de mouton...c'est quand même un peu moins pire non? Au moins une puce, tu ne la vois pas venir. Alors qu'un mouton...c'est petit, c'est tout plein de laine et que sa bêle. Et puis la puce, au moins sa mord.

Davielle n'allait pas démordre de son insulte, et tandis qu'ils marchaient, se blottit contre le luna en ronronnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ennui   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ennui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insomnie et ennui ... [Priv. Seamus] [TERMINE]
» 05. Ennui inlassable et Cosmique Attitude. {Klaus}
» [Parc] Tuer l'ennui [PV: Keito Masahide & Eliza Trips]
» Ennui sur le bateau...
» Ennui mortel - TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Bois-de-Boulogne-
Sauter vers: