AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Conseil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adayeus

avatar

Nombre de messages : 32
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Conseil   Dim 1 Nov 2009 - 14:26

Adayeus avait profité d'un moment de paix pour se refaire l'esprit.
Il avait vu tellement de chose contradictoire que tous ce qu'on lui
avait dit avant semblait presque impossible. Il avait été entrainer a
tuer et a obéir au ordres. Et pourtant, autour de lui, a Paris, les
immortels se côtoyaient comme si de rien n'était.

Adayeus s'était appuyé sur la rambarde qui surplombait un petit étang
artificiel. Il réfléchissait. Il ne savait pas quoi faire, mais savait
seulement que les ordres, désormais, il y penserais a 2 fois. Et la
Mort Rouge pourra bien le pourchasser, il se sauverais toujours. Valait
parfois mieux être un pariat et un fugitif que d'agir contre sa volonté.

Il continua sa route, marchant tranquillement. Il avait l'intention de
se rendre a Notre Dame, pour bavarder avec Flammarion. Il n'aimait pas
vraiment le personnage, mais si quelqu'un pouvait le conseiller, ce
serait bien lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Conseil   Lun 2 Nov 2009 - 3:16

Flamarion, avait profité des événements causés par Lenoble pour partir étudier un peu. Il avait fait Analyser la substance que le chasseur lui avait donné et avait demander a un de ses confrères de lui confectionner un espèce de Sérum, avec celui-ci il espérait pouvoir résoudre les problèmes occasionné par le poison du redoutable pasteur. Il étudiait néanmoins un livre sur les origines de la création, vu par son Maître, lorsqu'il entendit senti la présence d'un Moltanor dans le bâtiment.

D'abord cela l'importuna dans sa lecture, puis il réalisa qu'après tout il lisait depuis assez longtemps et qu'il serait plus profitable pour son ordre qu'il aille accueillir le Moltanor. Il prit donc l'initiative de poser le livre sur son bureau, prononcer les paroles en vieux Vampire et sortir de son bureau occulte. Il regarda en sortant la complexité de sa pièce, qu'il proclamait quasiment inviolable. Il avait été également extrêmement surpris de voir l'Amiral Maréchal des Gesang forcer son bureau secret. Enfin... il prit les devants et referma d'un autre mot la porte derrière lui.

Lorsqu'il fut arrivé devant la croix, il constata que le Moltanor en question était Adayeus, pas mauvais le bougre, il avait du potentiel. Il avança donc en direction du jeune Moltanor, le plus nonchalamment du monde. Il voulait former un nouveau chevalier et étant donné qu'il devait renvoyer une partie à son maître en Égypte, il aurait bien aimé avoir des yeux et des oreilles plus jeunes et surtout plus française.

Il présenta donc sa toute-puissance devant Adayeus. L'air neutre. Il attendait de savoir qu'est ce qu'il voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adayeus

avatar

Nombre de messages : 32
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Conseil   Lun 2 Nov 2009 - 8:44

Adayeus ne fut pas vraiment surpris de voir Inéalis Flammarion arriver devant lui, son air de suffisance toujours gravé dans son visage. Son Amiral l'avait senti venir, probablement, et Adayeus devait admettre que c'était plus aisée comme ca, plutot que d'avoir a lui courir après pour lui parler.

Mais en le voyant, Adayeus se perdit dans ses pensées. Quoi dire a son Amiral pour ne pas avoir l'air d'un imbécile innocent. Quoi dire qu'il ne regretterais pas, et comment formuler ses phrases pour ne pas se faire ridiculiser par l'ancêtre...

Le jeune moltanor soupira, et décida de briser la glace, étant donné que Flammarion semblait se faire désirer.


Pardonnez moi de vous déranger, je ne désirais pas troublez vos activités, peu importe soit-elles. Je suis cependant a court de ressources, et je ne savais pas vers qui me tourner, autre que vous. Et comme vous êtes mon Amiral, il est, j'imagine, normal que ce soit vers vous que je me tourne, n'est-ce pas?

Je sais que cela va vous paraitre enfantin, presque imbécile, mais je ne sais pas ce que je fais. On m'a demander de venir a Paris, pour obéir au ordre et servir la Mort Rouge. Et je sais qu'au font, elle veux de moi ce qu'elle a toujours voulu. Je suis un assassin, et c'est en tant qu'assassin que je suis venu a Paris.
Je vais vous dire littéralement ce qu'on m'a demander de faire, on veut de moi que je neutralise l'Alliance, et que je fasse le necessaire pour que la Mort Rouge se débarrasse de ses ennemis en cette ville, et qu'elle triomphe a nouveau...On m'envoi pour tuer des immortels.


Adayeux pris une pause, laissant la gravité de ses paroles convaincre Inéalis qu'il n'était pas la pour une promenade de santé. Et Adayeus voulait de l'aide, voulait voir toutes l'importance de sa décision.

Mais j'arrive ici, et je vois l,alliance de partout. Et je vois la Mort rouge qui les cotoyent comme si, il n'y avait pas de barrière. Et je ne comprend plus ce que la Mort Rouge veut de moi. Je ne crois plus a leur croisade pour faire renaitre le Dragon. Avec lui, les ordres retrouveront leur querelles, et la paix comme elle se trouve a Paris n'existera plus. Et je ne veux pas. Je ne veux plus être melée a autant de haine. Pardonnez moi de sonner aussi innocent, mais je ne veux plus obéir au ordre si ca conduit a tuer autant d'immortel qui ne le méritent pas. Mais je viens vous voir. Parce que je ne veux pas que ma décision dérange vos projets, et qu'elle vous nuise plus qu'autre chose.

Alors je viens vous voir, et je vous donne ma décision. Je décide que la Mort Rouge ne m'utilisera plus pour ses tueries, pour ses assassinats, et pour ses tentatives de controle envers l'Alliance. L'Alliance n,a pas besoin que je vienne massacrer leur rangs, et au fond, je comprend mieux leur croisade que celle de la Mort. Mais tant que ceci sera ma décision, je serai une pièce défectueuse de votre ordre. Alors si vous avez besoin de moi, je suis a votre service. Tant que vous ne me demander pas de tuer d'immortel, je serai a vos coté. Car si je vais vous nuire par ma décision, l'impact en sera moins grand si c'est parce que je rejoins vos rang.


Adayeus s'arrêta de parler. Et attendit. Il ne savait pas ce qu'Inaélis allait répondre. Rirait-il de lui? Probablement. Mais il n'avait pas su quoi faire, il n'avait pas vraiment eu le choix. Alors, immobile, il attendit avec impatience, la réponse de son Amiral...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Conseil   Jeu 5 Nov 2009 - 2:39

Il avait finalement prit la voie de la raison. Tuer des immortels était un crime affreux, Adayeus avait surement déjà tué de son propre clan, normalement passible de la peine capitale, par les lois Moltanorienne. Mais il était jeune et avait commis un erreur, Moltanor savait pardonner, aux immortels dont les pouvoirs étaient prometteurs. Il écouta doucement les paroles d'Adayeus, il compris les problèmes du jeune homme et lui répondit après d'un voie calme:

" Adayeus, Les deux alliances sont des alliances qui de plus en plus deviennent politique. Autrefois, les guerres trucidaient des centaines d'immortels, nous combattions par les armes dans le sang et la barbarie. Aujourd'hui, seul quelques rares anciens gardent cette instinct de barbare. De plus en plus, les luttes deviennent politique. Les clans combattent par autocratie... il n'y a plus de confrontation directe. Il est clair que les autorités qui ton envoyé ici, ton prit pour un imbécile. Il cherchait surement à t'utilisai comme de la chair à canon. Mais ils ont heurté un mur. Le mur de flamme qui entoure ton cœur et ton esprit !"

Il commença à faire le tour de lui comme pour l'analysé:

"tu est un Moltanor, petit, et que tu le veuille ou non tu est sous l'un des ordres les plus nobles et les plus puissant de la création ! on ne sous-estime pas le Moltanor, car il est guidé par sa foi, par sa ténacité et par son désir de changement. Voilà pourquoi nous sommes ce que nous sommes ! pourquoi nous sommes membre du péché ! Nous sommes devenues politique nous aussi, tout comme l'ordre de Kaldra qui nous épaules dans notre désir de renouveau. Tu est Adayeus, un immortel prometteur et qui a le potentiel de faire de grande chose pour l'alliance du péché. Pourquoi tuer des immortels dont tu n'a rien a faire ? pourquoi ne pas plutôt tuer ceux qui nous empêches de créer l'âge d'or !?"

Il laissa les paroles résonner dans la cathédrale et dans la tête d'Adayeus:

"Au lieu de t'efforcer de tuer, tue pour une raison. Tue pour des idéaux ! un homme sans idéaux est un homme dont la volonté est faible et qui peux facilement être contrôlé un homme qui comme moi et mes chevaliers combattent pour des idéaux nous donne la force, le volonté de réussir l'impossible. Tu à été abusé trop longtemps Adayeus ! Ils ont fait l'erreur de t'envoyer dans la ville ou les immortels sont les plus fort et les plus dangereux. Tu à vu la force de Thilix ? le Sadizar de la bibliothèque. qu'est ce que tu aurait fait seule devant lui avec ton pistolet ?! seule, impossible ! Avec ton ordre avec toi et protégé par la toute puissance de Notre-Dame tu pourrait réussir. Thilix, peu être un allier pour nous. Il ne faut pas le sous-estime ni le prendre pour un con, Vandrovich est un des plus craints de tout les immortels. Mais si ont lui donne ce qu'il désir, il est clair qu'il pourrait s'avéré être un allier de choix. Fait tomber les barrières d'ordre et de conflit, pense au changement et a l'évolution. Pense à tes désirs et à ton futur, restera a jamais le chien de la mort rouge ou aspire tu à mieux qu'être un pauvre chien perdu."

Flamarion redressa son corps de colosse et s'arrêta devant le jeune homme, utilisant sa présence surhumaine, il regardât le jeune homme dans les yeux. Les regard de feu ce croisèrent comme deux lames. Il vu dans le regard de l'amiral toute sa puissance et son expérience... il sentait que les deux mémoires semblaient presque fusionné... des souvenirs par si par la... des odeurs... traversa l'esprit d'Adayeus, comme de Flamarion d'ailleurs, il avait l'impression d'être liés à lui comme à un égal. Il semblait ressentir qu'à l'intérieur de lui, le feu du dragon bouillonnait et prenait à nouveau vie. La forte présence de Flamarion était certes immensément puissante mais il pu voir que ses forces à lui était possiblement aussi forte que celle de Flamarion.

*QUoi?! sa présence est surprennante! Bordel... c'est presque impossible. *

Prit de court par la présence d'Adayeus, Flamarion referma son pouvoir et sourit et un rire satisfait traversa le plafond de la cathédrale. Il avait trouvé un élève assez fort pour potentiellement le surpasser un jour. Flamarion était content.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adayeus

avatar

Nombre de messages : 32
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Conseil   Mer 11 Nov 2009 - 22:57

Adayeus le laissa parler en silence, écoutant sa réponse avec calme. Et tous au long de son monologue...car il se rendit bien compte que Flammarion adorait s'entendre parler...le jeune moltanor compris qu'il avait affaire a un homme dont la puissance n'était égaler que par ses convictions.
Et pour une fois, il eu du respect pour cet homme qui possédait tant de puissance. Mais ce n'était pas un respect entier. Flammarion était le type d'homme imbu de lui même, dont l'humilité n'était certes pas la première qualité. En matière de pièce maitresse, il était excellent. En tant que chef...il tombait sur les nerfs. Et remplaçait par sa puissance et sa présence le charisme qu'il lui manquait. Adayeus se remémora Saladin, le chef des sarrasins, a coté de qui il combattit, jadis. Lui n'avait qu'a prononcer une paroles pour que le silence s'installe. Mais par parce qu'il avait des pouvoirs, mais bien parce qu'il était humble, honnête, et ferme. Il avait su diriger son peuple avec une droiture bien plus noble que celle d'Inéalis...

Et Adayeus, se perdant dans ses souvenirs, manqua oublier le discours de Flammarion. Mais heureusement, il parvint a ne pas montrer qu'il avait sauter l'histoire sur sa gloire future de moltanor.

Mais en entendant la dernière parti, il fronça les sourcils. Il était d,accord pour servir Flammarion, et rester plus près de son influence, afin d'établir ses propre regles par la suite. Car malgré qu'il n'aimait pas l'homme, il savait qu'il aurait besoin de ses conseils et de son expérience pour gagner en maturité et en technique, et en sagesse. Mais il y avait des limites...et Adayeus compris que Flammarion aussi devait avoir manquer une parti de ses paroles.


Je vous remercie de l'attention que vous porter a mon égard.Il avait passer outre le regard intense de Flammarion, se rendant compte qu'il était puissant, mais pas au point de l'impressionner du regard, et s'adressa a lui d'une voix calme et ferme, comme si la tentative de Flammarion de le confronter a sa présence ne l'avait absolument pas concerné.
Et l'idée de me ranger derrière vous serait l'idéal, dans mon cas ou je dois admettre avoir besoin de votre aide afin de trouver ma véritable voie. Je dois me plier et comprendre que rendu ici sur ma route, je dois poursuivre mes classes, et en apprendre plus que ce que je suis capable de m'apprendre moi même. Et je vous serais redevable de prendre aussi peu de votre temps a me consacrer, si j'en suis suffisamment digne.

Néanmoins, je ne suis pas d'accord sur un point. L'Age d'or des immortels repose en une notion qui ne m'est pas inconnu. Afin d'obtenir la paix entre les immortels, se sont les hommes, les mortels, qui devront en payer le prix. Et je ne veux pas que notre paix soit payé par le sang de tant d'innocent. Voila ce que j'ai toujours reproché a la Mort Rouge. Je vais être utilisé de toute les façons, et je pourrai être le chien de garde de n'importe qui, de l'Alliance de la lune, de la Mort ou de vous même. Jusqu'à ce que je sois suffisamment capable d'établir mes propres règles, je serai le chien de quelqu'un, je ne peux y échapper. Mais je ne veux pas être le boucher des immortels.
Je ne veux pas avoir un seul rapport au fait que je sois la marionnette de la paix des immortels, si elle a le prix de centaines de vie humaines. Ne me prenez pas pour un imbécile. Et je ne veux pas plus de sang sur les mains que j'en ai déjà. Faites de moi ce que bon vous sembles. Mais s'il y a une chose que je décide de choisir, c'est de quitter mon monde d'assassinat et de massacre. Je suis déja condamné a souffrir pour l'éternité pour mes actes, n'en rajouter pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Conseil   Dim 15 Nov 2009 - 4:27

Flamarion regardait Adayeus les sourcils froncés. Il lui offrait la plus haute et respecté position dans l'ordre des Moltanors dans la hiérarchie des soldats et au lieu de dire merci, il fait des manières ? Flamarion écouta attentivement les arguments du jeune homme, il ne sembla pas intimider ou avoir de réaction particulière à la présence de l'amiral. Flamarion décroisa donc les bras pour les poser sur ses hanches. Pauvre jeune homme qui ne veux pas faire de mal aux mortels...

"Ce n'est pas chez moi qu'il faut aller cogner mon cher, c'est vers l'alliance de la Lune. Tes propos sont rempli de sagesse mais relié par des liens que tu ne semble pas comprendre. Il n'est pas question ici de te faire chien ou laquet, de qui que ce soit. Je te propose de revenir parmi les tiens, de revenir dans l'ordre de péché et parvenir à forger ta propre ligne de conduite. Notre idéologie est basé sur la force et la dominance, pour dominer un peuple il est clair que nous devront pour cela faire des sacrifices ! Nous ne pouvons aspirer à contrôler la race humain, il faudra faire des choix. Nous sommes la pour défendre les mortels face à la mort rouge, nous sommes la pour faire régner notre race ! Tu cache tes idées derrière des barrières d'ordre et de conflit, de paix et de guerre, de vie ou de mort ! Tu est un immortel, Adayeus ! Accepte le au lieu de sans cesse tuer les tiens. Nous sommes leur roi, leur messie et les guides de la race humaine, Si certains doivent mourir car il nous barre la route, alors soit mais aucun innocent ne sera tué. Seul nos ennemis seront exécuté. Seul les chasseurs et les Scientias seront traqué et tué... un par un."

Un lueur de haine traversa les yeux d'Inéalis lorsqu'il parla de chasseur et de scientia. Il s'assit ensuite sur un banc d'église, les bras croisé et le regard fixé sur Adayeus:

"De la paix ? voila bien un Utopie forte intéressante, la guerre politique fait rage et une seule étincelle foutrait Paris en l'air ! Tu ne sera pas ma marionnette, encore moins une marionnette de la paix. Jeune immortel, tu n'est pas un de ces cardinaux stupide ou ces politiciens corrompus. Si je dois asseoir le pouvoir de Notre-Dame sur Paris, je me dois de faire régner l'ordre et la disciplines. Vu que je ne suis pas omniscient, je me dois d'avoir à travers Paris, des gens qui travaillent pour moi et qui collecte des informations pour le péché. J'ai aussi besoin de garde pour protéger cette place forte. J'ai besoin d'homme fiable avec qui je peux avoir confiance. Chacun de mes hommes ont leur libre arbitres et ils ont tous le pouvoir de discuter avec moi de leur position. Cependant il y a un code à suivre, comme pour les chevaliers d'autrefois. Ce code permet de faire régner l'ordre et la discipline à travers mes hommes. Ils agissent quand je donne l'ordre mais peuvent prendre l'initiative sans toujours devoirs m'en parler. Moltanor lui même m'envoie des soldats à entraîner ! Voila pourquoi je te propose le poste. En plus de reprendre un statue souhaité dans l'ordre du feu du dragon, tu deviendrais chevalier de Notre-Dame et tu serait formé aux Arts Moltanorienne. Alors qu'est ce que tu en dit ? Ton âge de massacre serait terminé, tu pourrait recommencer à Zéro et faire la paix avec toi même et lorsque ta formation sera achevé tu pourra partir de ton côté, libre et nouveau. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adayeus

avatar

Nombre de messages : 32
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Conseil   Jeu 26 Nov 2009 - 18:14

Adayeus ferma les yeux un court instant. Il réfléchissait. Il était vrai que la proposition était sincère, et il ne croyait pas que Flammarion fut assez imbu de lui même pour vouloir le tromper. Et en réalité, il comprenait, et reconnaissait que son amiral avait raison. Il avait besoin de lui pour reprendre confiance en lui même, et ne pourrait pas vaquer a ses occupations s'il N'avait personne pour le supporter. Car Adayeus était bien connu parmi la mort rouge. Et son changement de camps ne se ferait pas sans que celle ci n'en montre ses dents.

Il se déplaça légèrement, et passa la main dans ses cheveux, se replaçant les esprits. Il avait pris sa décision.


Soit, je suis obligé d'admettre que vous avez raison. Et je dois en convenir que je ne pouvais pas faire cela seul. J'accepte votre proposition, dans la mesure ou je choisit mes actes.
Mais j'accepte de joindre vos rangs, et je ne peux rien demander de plus. Vous avez montrer une générosité a laquelle, je dois admettre, que je ne m'attendais pas. Je ne croyais plus qu'on puisse me donner une autre chance a vrai dire.


Et Adayeus se tu, il n'avait rien a ajouter. A Inéalis de répondre, car le jeune moltanor ne trouvait plus rien a dire qu'il soit intelligent de le faire. Et comme il n'aimait pas parler pour rien dire...il préféra se taire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inéalis Flamarion

avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Quelque par entre la Chevalerie et l'arrogance
Rang : Amiral- Maréchal
Ordre : Moltanor
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Conseil   Mar 1 Déc 2009 - 3:06

Flamarion esquissa un sourrire satisfait, il avait au moins ce qu'il voulait. Il regarda son nouveau protéger avec ce sourrire et semblait fort heureux de pouvoir avoir un élève qui vaux la peine. Il ce leva de sa carrure de colosse:

"Je pense que tu à fait le bon choix mon cher Adayeus, rejoindre tes frères est de loin la meilleur des décisions. La mort rouge est un camp de conservateur qui cherche à éliminer une race par vengeance, c'est une alliance égoïste qui base ses idéaux sur des torts que l'humanité ne devrais plus porter. Tu est jeune Adayeus pour un immortel et il te reste beaucoup a apprendre ! Avec L'ordre de Notre-Dame tu pourra apprendre l'histoire des ordres et pouvoirs te forger ta propre opinion de notre monde. Dieu dans la conception humaine est miséricordieux, à notre manière, nous les immortels nous sommes supérieur à l'homme mortel alors pourquoi ne serions nous pas nous aussi capable de pardonner. Tu à fait une erreur de parcourt, alors il est naturel de chercher à rectifier le tire. Parlant de tires... il va falloir qu'on parle des armes à feu..."

Il ensuite fit signe à Adayeus de le suivre, il amena celui ci dans une petite chapelle souterraine ou ce trouvait un épais grimoire. Ce registre était celui de son ordre, dont le nom complet de Flamarion était écrit en chaldéens une langue qu'Adayeus ne connaissait surement pas. Sur le sol autour du livre de nombreuses runes étaient gravées dans le sol et de nombreuses fresques du plafond semblait en contenir. Flamarion prononça quelques lignes dans un language ancien et incompréhensible pour Adayeus et Il s'approche du livre.

"Voila le registre de mon ordre, si tu veux bien le signé nous pourrions ensuite décider de ta date d'adoubement. Navré si je ne te fais pas de beau discourt... comprend que même les êtres supérieur doivent ce reposer de temps à autre. Je vais ensuite de montrer la sorti et nous nous reverront demain, si cela te tente. J'ai fait la lumière sur ton esprit maintenant celui ci doit analyser et filtrer cette lumière."

Il était très imbu de lui même en prononçant la dernière phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conseil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conseil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CONSEIL] Nains
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Charte du Conseil Comtal du Maine: Abrogée
» UN CEP CHAMPWEL ? LE NOUVEAU CONSEIL ELECTORAL DE PREVAL
» Quand le Conseil de presse du Québec pressure un journaliste haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Notre-Dame de Paris-
Sauter vers: