AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Café creme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Café creme   Mar 22 Sep 2009 - 22:36

Yaelle avait choisit ce petit café, en bordure d'une petite rue tranquille. Assise sur la terrasse de l'établissement, elle observait les passants, son air blasé sur le visage, et un café expresso qu'elle tendait a ses lèvres de temps a autre, laissant la creme se fondre dans le liquide brun odorant. Elle avait oublié ce petit plaisir, habituée au vieux café du navire, qui était si occasionnel qu'il restait d'ordinaire au fond d'une armoire. A la base, elle préférait le rhum, de toute facon.

Les réparations de l'Immortel tiraient a leurs fin, et bientot le navire serait prèt a repartir en mer, de nouvelles installations toute neuve afin de braver une nouvelle fois les flots du monde. Mais il fallait cependant en venir a bout avec les procédures commencé par Alphonse, cet inspecteur de police un peu trop curieux. Bah, une simple procédure. Et elle ne s'inquietait pas.

Sa chevelure blanche serré en tresse, coulant sur son épaule, la pointe parsemé de plume d'oiseau de mer, son regard bleu lune parcourant la foule clairsemé, la jeune femme pas si jeune était loin d'être vraiment subtil. Mais elle n'avait jamais voulu vraiment se cacher. Et elle avait bien le droit de boire un café, seule sur une terrasse, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randell Oland

avatar

Nombre de messages : 15
Rang : Gouverneur
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Dim 25 Oct 2009 - 15:52

Randell Oland se promenait nonchalament sur la place publique de Paris cherchant un endroit calme et paisible pour se reposer. Comme à l'habituelle le monde sur la rue echangeait des regards déconcertés et des paroles blessantes sur son passage. Même après tout ce temps il n'était toujours pas accoutumé au commentaire désobligeant des gens autour de lui; que ce soit sur sa corpulence ou de sa cicatrice. La seule différence était que maintenant il ne fesait plus vraiment attention a ce que le monde pensait autour de lui. Prenant une petite rue a droite il vit un petit café qui semblait bien tranquille avec peu de gens; mais parmi eux une personne resortait sur la terrasse qui semblait regarder les passants sans trop faire attention à eux. L'odeur qui provenait de l'intérieur du café était très acueillante et semblait être même envoutante. Il prit place dans un des coins de la terasse en essayant de ne pas attirer trop l'attention des curieux même s'il savait inutile de passer inapercu avec son allure imposante. Il regarda autour et se sentit observer par la dame aux cheveux tresser et longs qui sirrotait son café. Un peu mal à l'aise de se faire oberver Randell Oland prit un journal et décidà d'essayer de ne pas faire attention à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Café creme   Lun 26 Oct 2009 - 0:01

Yaelle buvait tranquillement, lorsqu'elle remarqua le colosse qui marchait, avec une lenteur du a une nonchalance évidente, qui descendait la petite avenue pavée.
Elle ne prit pas longtemps avant de comprendre qu'il n'était probablement pas un mortel ordinaire, s'il n'était pas littéralement immortel. Et il semblait l'avoir remarqué, lui aussi, malgré son regard qui ne semblait s'accrocher sur tout et sur rien a la fois. La grande cicatrice, sur son visage, ne la rebutant pas, elle le détailla.
Son manteau était sale, probablement un vieux manteau, et un indice qui laissait présagé que son porteur était souvent sur les routes. Et la couleur verte peu banale laissait rappeler les vêtements de l'armée, qui ces temps ci était partout. Les allemands venaient a peine de quitter, et les anglais avaient débarqué en ville...étaient-il de ceux la et avait eu une permission?

Souriant, elle reposa sa tasse et se rapprocha, profitant du regard...faussement concentré sur le journal, pour s'asseoir a la table adjacente. Elle était curieuse, comme toujours, et voulait savoir.


Bonjour, comment ca va? Pardonnez moi mon intrusion dans votre lecture, je ne veux pas déranger. Mais je suis une villaine curieuse et je crois que vous êtes nouveau en ville. Mais vous n'êtes pas obliger de répondre. Au fait, je me nomme Yaelle, a votre service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randell Oland

avatar

Nombre de messages : 15
Rang : Gouverneur
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Lun 26 Oct 2009 - 19:37

Randell leva les yeux du journal qu'il tenait et observa attentivement la jeune femme qui venait de lui poser une question peu discrète. Elle semblait sincère dans ses paroles et ne semblait avoir aucune animosité envers lui; ce qui était très différent de l'habituel.

*Effectivement vous n'avez pas tort je suis nouveau à Paris. Je suis très heureux de faire votre conaissance Yaelle. Je me nomme Gesspenst Jäger. Je ne suis pas très accoutumé à ce que des gens s'intéresse à moi.*

Il regarda autour de lui pour savoir si d'autre personne les observaient mais tout semblait calme; il avait l'impression que les gens autour de lui était indiférent à sa présence. Pour une fois depuis très longtemps il ne se sentait pas observer ni juger par tout ceux qui l'entourait enfin un peu de tranquilité.

*Vous êtes différentes des autres vous ne vous sentez pas repousser par mon apparence. Sa fait du bien de parler avec quelqu'un il y avait si longtemps même nos dirigeants de ploton nous évitait. Peut être pouvez-vous m'informer de ce qui se passe à Paris ces temps-ci? Désoler si ma question vous importune je suis seulement curieux comme vous.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Café creme   Mar 27 Oct 2009 - 11:50

Yaelle sourit en voyant l'homme sortir de sa bulle. Il y avait longtempsps qu'elle n'avait pas bavarder a quelqu'un de nouveau, et elle trouvait a chaque fois l'expérience rafraichissante. Mortel ou immortel, chaque personne etait unique. Mais pour une raison qu'elle ignorait, celui la était plus que spécial...

Je suis ravie de voir que je ne vous importune pas. J'ai pourtant ce défaut, de toujours parler a des inconnus...je ne sais pas pourquoi. Et vous avez bien le droit de me poser des questions, je ne serais effectivement pas la mieux placé pour vous dire le contraire.


Et pour le moment, Paris est tranquille. Vous êtes de l'armée, pas vrai? Et je dois admettre que depuis que les Allemands sont parti, et bien, la vie revient peu a peu a la normale...bah, aussi normale que Paris peut bien l'être. Mais ca, c'est si c'est la seule chose qui vous interesse comme nouvelle. Les hommes recontruisent ce qui a été détruit, et nous on les observe.


Yaelle avait délibérément cherché la confusion, en faisant allusion au immortel dans ses paroles. Le nous qu'elle avait mise était la pour essayer de sonder l'esprit de son interlocuteur. Était-il au courant des immortels...ou en était-il un? Et comme Yaelle ne voulait pas tricher en utilisant ses sens d'Amiral, elle voulait jouer la comédie, comme a son habitude.

Je ne peux exactement vous dire ce qui se passe ici, étant donné que je ne connais pas tout a fait vos centre d'interet. Il est vrai qu'il se passe des choses. Mais entre deux mondes, il faut choisir celui qui vous appartient. De quel monde voulez vous savoir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randell Oland

avatar

Nombre de messages : 15
Rang : Gouverneur
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Mar 27 Oct 2009 - 21:58

*Il semblerait que vous êtes plus agées qu'il n'y paraisse sans vouloir vous offenser bien sur.*

Il la regarda d'un air surpris. Il ne pensait pas tomber sur un immortel aussi rapidement apès son arrivé à Paris.

* Mais ne vous en faites pas je ne fais pas non plus mon âge. Vous êtes particulièrement directe avec les gens vous. Sa ne me déplet pas je préfère la vérité chez les gens. Il est certain que j'aimerais bien savoir ce qui se passe chez mes semblables de préférences au simple gens qui nous entourent. Alors dites moi ma très chère dame qu'est-ce qu'il y à de nouveau et d'intéressant chez nos confrères?*

Il observa Yaelle afin de savoir si ses intentions était hostile envers lui ou si la jeune femme était belle et bien intéresser a bavarder avec lui. Pour le moment elle semblait intéresser à faire plus amples connaissances avec lui et ne semblait pas vouloir sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Café creme   Mar 27 Oct 2009 - 23:53

Le sourire espiègle de Yaelle s'élargit encore plus en entendant la réponse de l'homme. Un immortel...d'accord, s'était évident. Mais Yaelle était suffisamment simple pour se réjouir de banales évidence.

En ne m'offensant pas du tout, je dois admettre être effectivement bien plus vielle qu'il n'y parait. Et je suis plutot fiere de me voir encore bien conservée. Et vous l'êtes aussi mon cher.

Pour ce qui est de nos confreres, sa devient plus interessant. La guerre humaine est sur la fin...la notre est en commencement. Et étrangement, ce n'est pas la mort qui vient nous frapper...plutot les chasseurs qui ont décidé de se mettre de la parti. Vous ferai donc attention a vous. On dit aussi que Le pasteur a décidé de se ramener en ville...en s'attaquant directement au cardinal.

Mais je ne suis pas la pour le potinage. Vous verrai bien pas vous meme en détail. Mais simplement, éviter le secteur de la Cathédrale, Inéalis Flammarion est un peu en rogne. Mais ignorer le...il s'échauffe un peu trop.


Yaelle le regarda de plus près. Elle cherchait a comprendre qui était le personnage. Ce n'était pas un sadizar...malgré la carrure. Il n'avait pas d,accent russe ou scandinave, et n'avait certe pas l'allure patibulaire de l'Amiral maréchal de l'ordre des brutes sanguinaires...et les seuls autre immortels qui pourrait avoir sa carrure, s'était les lunas...mais celui la navait pas une gueule de loup...dommage. Et malgré ses capacités presque infini...elle ne pouvait pas déceler exactement l'ordre de chacun. Bah, ca ne serait que plus interessant.

Mais dans tous les cas, laissez tomber les chere dames...vous ne pouvez pas savoir a quel point sa irrite. Je ne veux pas de ca entre nous, personnellement, appelez moi vieillarde, ou pas mon nom...mais ne m'appelez pas dame. Je ne vit pas sur la mer pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaelle

avatar

Nombre de messages : 65
Rang : aucun
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Mer 28 Oct 2009 - 0:04

Abigaelle se promenait sur la place publique, à son éveil elle fut surprise de ne pas trouver Sunie chez elle et en profita pour aller se promener sur la place publique. En chemin elle se rendit compte que c'était la première fois qu'elle n'allait pas directement au port, était-ce un signe que Sunie avait une influence sur elle, cette petite gamine s'amusant souvent à cacher ses bouteilles d'alcool à des endroits trop haut pour elle. Quoi qu'il en fut elle se rendit dans différentes boutiques, entrant et sortant sans rien acheter. Elle trouva un boulanger, elle observa un instant les différentes pâtisseries derrière la vitrine puis elle continua de marcher, son argent n'étant pas une ressource très abondante. Elle tourna à droite et marchant sous les regards intrigués des gens se dirigea vers un café, croyant apercevoir un visage familier, plutôt une chevelure familière.

En approchant elle confirma ses doutes, il s'agissait bien de Yaelle, cette immortelle de l'ordre de Solstice qui l'avait sauvée bien des années auparavant, comment n'avait-elle pu ne pas la reconnaitre lorsqu'elle lui avait parlé la première fois. Elle la revoyait maintenant, entrant dans la cabine, son regard irrité lorsqu'elle ne lui avait pas répondu. N,hésitant pas un instant elle se dirigea vers elle, mais s'arrêta lorsque cette dernière se leva et alla s'asseoir près d'un homme, ma foi, immense. Il devait au moins faire deux pieds de plus qu'Abigaelle et semblait tout droit sortit d'une tranché de cette guerre qui venait de terminer.

Abigaelle attendit, une fois la conversation bien engagée elle approcha lentement au travers de la foule. Au vu de sa taille, elle était plutôt difficile à voir et profita de cela pour atteindre la terrasse par l'autre extrémité. Elle traversa ensuite la terrasse furtivement comme à son habitude, face à l'homme qui pouvait surement la voir, pour arriver à moins de 2 mètres de Yaelle, à ce moment elle claqua un talon par terre, chose qu'une personne normale pourrait faire en marchant mais qu'Abigaelle trouvait inutilement bruyant. Aussitôt fait elle appuya lentement sa main sur l'épaule de Yaelle, attirant son attention si celle-ci n'était pas déjà sienne. Une fois que Yaelle se fut retournée elle inclina légèrement la tête en signe de bonjour et s'assit sut la chaise à coté d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Café creme   Mer 28 Oct 2009 - 20:35

Yaelle se retourna effectivement, et baissa le regard sur Abigaelle avec un sourire surpris, mais chaleureux quand même, ravie de voir une nouvelle tête. Pas si nouvelle finalement, mais pareil. Yaelle reconnaissait la jeune femme avec laquelle elle avait bavardé, sur les quais. Mais autrement, sa mémoire ne se rendait pas plus loin.

Bien le bonjour a toi, Abigaelle, ça fait un certain temps. Je suis contente que tu aille bien...de quoi veut tu me parler.

Yaelle se retourna un moment vers Gesspenst, son regard espiègle voilé par une moue coupable.

Me pardonnez vous un moment, je dois m'entretenir avec une amie. Mais ne vous inquiétez pas, je n'ai pas l'intention de vous laissez si vite.

Yaelle retint son attention sur Abigaelle, sachant qu'elle avait besoin d'un contact visuel pour pouvoir établir un bon contact mental. Et même si elle ne se sentait jamais vraiment a l,aise d'avoir l'esprit de quelqu'un dans la sienne, Yaelle devait admettre que dans le cas de sa jeune amie, elle n'avait pas le choix.

Alors va y, je t'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Mer 28 Oct 2009 - 21:35

Théoban sirotait une bière à la terrasse d'un café lorsqu'un homme immense vient prendre place à la table d'à côté. Sa carrure étant imposante, des épaules carrées, le type même du garde du corps.
Il n'y prêta guère attention au début, mais quelques minutes après, il vit une femme qui avait l'aire jeune venir vers lui et commencer à discuter. Ainsi ses deu inconnus de voisins se mirent-il à discuter. La jeune femme faisait des allusions étranges qu'il repéra vite comme une tentative de savoir si l'homme était un immortel ou non. Elle devait donc en être une.
Il confirma.

Juste après, une seconde femme vient les rejoindre, elle connaissait la première et s'assit à leur table.
Allons bon, voici que ses trois voisins s'avéraient être des immortels.

"- Bien le bonjour cher consœurs et confrère, je me présente Théoban Miryalord, fondateur de l'Armurerie Myriad'or, que j'ai créé en 1804. Je vous ai entendue parler malgré moi de Monseigneur Flamarion et du Pasteur, puis-je me joindre à vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Café creme   Mer 28 Oct 2009 - 22:32

Yaelle se retourna vers la nouvelle source de bruit, et constata a sa grande consternation l'arrivée d'un autre immortel. Mais ça alors...il s'étaient donné le mot ou quoi? Il fallait qu'elle admette avoir voulu bavarder seule avec Gesspenst...et pas avec 2 autres matamores. Ok, Abigaelle ne parlais pas...mais quand même. Mais Yaelle laissa tomber sa rancune et préféra la jouer parfaitement jovial, un grand sourire cachant sa contrariété.

Bienvenu dans notre conversation, l'ami. Je n'ai cependant rien fondée, je ne peux donc pas m'en targuer. Mais a votre aise, je suis le capitaine du navire l'Immortel, navigant a travers le monde depuis l'age des égyptiens, et je me nomme Yaelle. Et je suis heureuse de vous rencontrer, par le fait même.

Yaelle savait que ses paroles auraient l'air tout aussi décousus qu'elle même...elle avait pris la joie de mélanger les styles, et faisant fausse note de sa trompeuse noblesse. En plus simple, elle se moquait de la présentation présomptueuse de l'interessé.

Mais de quoi pourrions nous tous bavarder. Si je vois bien, nous allons nous faire une jolie conversation a 4. Ca pourrait être interessant.

Les doigts dans sa tresse, un peu nerveuse, elle ne savait pas a quoi s'attendre. Yalle n'avait aucune idée des ordres des 2 hommes...la jeune femme était kaldra, ok. Mais les 2 autres avaient des allures peu rassurante dans ce genre de situation. Mais peut importe...elle avait bien hate de savoir ce que ca allait donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Café creme   Jeu 29 Oct 2009 - 0:49

Par le plus grand des hasards, Ezechiel se trouvait aussi sur cette terrasse, mais contrairement aux autres, il préféra se faire discret. Contrairement à ses habitudes. Assis dans le fond, l'amiral-maréchal des carnivals sirotait un café en fumant un cigars et lisait nonchalement le journal en écoutant la conversation d'une oreille absente.

Un air amusé joua sur son séduisant visage et son regard vairon dévia quelques instants sur ce micro rassemblement d'immortels bavardant de tout et de rien. Alors ce sacré Gesspenst était de retour en ville! Les commérages à propos de Paris avaient du le ramener au bercail. Il y avait l'amiral des solstice aussi, une certaine Yaelle et deux personnes plus discrètes, un carnival et une kaldra, s'il ne se trompait pas. Comme ça tous ces êtres se cotoyaient dans la rue sans se taper dessus... Décidément, il y avait peut-être encore de l'espoir, qui sait. Ou alors ils étaient tous tombés sur la tête!

Avec des gestes gracieux, presque éthérique, Ezechiel tirait sur son cigars, les yeux mi clos, et retourna à son journal. Comme ça Flamarion était furieux, hein? Il savait bien que ce foutu moltanor n'avait pas manqué de lui lancer des fleurs dans sa conversation avec Le pasteur, il avait des oreilles et des yeux partout. Inéalis avait toujours fair l'erreur de le sous estimer et de se prendre pour le maître incontesté. Rien de nouveau, en fait. Carnimeo allait seulement avoir à le secouer un peu pour les quelques carnivals qui avaient périt. Sur ses palpitantes pensées, le carnival bailla en prenant garde de ne pas dévoiler ses crocs acérés. Ç'aurait été facheux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Jeu 29 Oct 2009 - 9:57

Théoban remarqua la légère moquerie dans les propos de Yaelle ce qui lui arracha une légère moue.

"- Pardonnez moi Capitaine, je ne cherchait en aucun cas à faire étale de ma noblesse, cela aurait été inconvenant. Disons pour faire simple que je suis toujours méfiant lorsque je divulgue mon immortalité et ce pour des raisons comme celle que vous avez évoquées, Le Pasteur. Annoncer la date de création de mon armurerie avait pour but d'indiquer que je vivait déjà en 1804."

Il remplaça alors sa moue par un très fin sourire, avant d'ajouter:

"- A ce propos, si l'un d'entre vous désire acquérir une lame, passez me voir sur les Champs Elysées, je fait actuellement don d'anciens trésors dont certain ont plus de 1000 ans. Le métier de fabriquant d'épée se passe de mode, malheureusement remplacé par les fusils et autres horreurs. Qui peut vouloir d'un homme sachant travailler le métal?"

Son ton était comme à l'habitude assez froid, son sourire n'illuminait bien que son visage. Il sentait que sa présence n'était que moyennement bienvenue, après tout, il arrivait tel un cheveu sur la soupe. Aussi choisit il de les laisser. Il se leva, regarda chacune des personnes présentes et inclina légèrement la tête affichant un magnifique sourire qui illumina son visage et accentua le reflet bleu-gris de ses yeux. L'une de ses particularité, il pouvait choisir de pétrifier quelqu'un d'un regard ou au contraire afficher un visage joviale et rassurant, presque charmeur.

"- Je ne vous importunerait pas plus longtemps, je vais aller noyer quelques vieux souvenirs avec une bonne bouteille de whiskies ou de rhum, si quelqu'un désire se joindre à moi, ce serais avec joie que je l'inviterai. Mesdames, Monsieur, je sous souhaite la bonne journée."

Il inclina un peu plus la tête, souleva légèrement son chapeau en saluant les deux femmes puis s'en alla vers le comptoir. Il saluât au passage le cardinal de son ordre, l'Amiral Maréchal Carnimeo, levant de nouveau son haut de forme.

On pouvait surement reprocher des choses à Théoban, mais surement pas son savoir vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaelle

avatar

Nombre de messages : 65
Rang : aucun
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Jeu 29 Oct 2009 - 17:00

Abigaelle écouta ce qui se dit, quoi faire d'autre lorsqu'on ne peut nous-même parler. c'était d'ailleurs de cette manière qu'elle recueillait la majorité de ses information, se faisant oublier et écoutant les conversation, ce que les gens disent lorsqu'il pensent être seul ou en confiance, voire complètement saouls, était simplement étonnant. Par contre lorsque Miryalord prononça le mot "immortel" elle faillit en tomber de sa chaise: comment pouvait-il se permettre de nommer ce qu'ils étaient en public devant des humains normaux et d'éventuels chasseurs, de loin c'était l'homme le moins discret qu'elle avait vu. Elle avait faillit réagir lorsqu'il avait parlé de son armurerie mais là c'était trop évident. Aussitôt que cet énergumène fut parti elle saisit Yaelle par l'épaule, la retournant doucement pour qu'elle lui fasse face et fit un rond avec son index autour de son oreille, pointant ensuite Miryalord qui s'éloignait. Prenant contact avec ses yeux elle s'insinua dans son esprit et initia la conversation.

"Ai-je eu une hallucination ou il a bien dit le mot immortel et parlé à voix haute du fait qu'il a fondé son armurerie lui-même il y a environ 100 ans? Si tel est le cas, a-t-il pris le soin de s'assurer qu'il n'y avait pas de chasseurs ou d'oreilles indiscrètes, parce que moi je ne me sens plus très très en sécurité maintenant."

Elle lâcha Yaelle et, saluant l'énorme homme devant elle de la main pour attirer son attention, essaya de pénétrer son esprit afin de lui parler, mais ca, il ne le savait pas et elle se demandait comment il allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Jeu 29 Oct 2009 - 18:29

Lorsqu'il arriva au comptoir, il commanda une bouteille de rhum vielle de plus de 20 ans. Le barman lui donna donc la bouteille ainsi qu'un verre. Il le remercia se versa un demi verre et en se retournant, il que la table qu'il venait de quitter était maintenant agitée, comme lorsque l'on souffle sur une fourmilière calme et que les petites bêtes se mettent à courir de manière désordonnée.

Il entendait d'une table proche de lui que l'on se moquait. Il pivota la tête et vit une bande de jeunes abrutis qui rigolaient de l'apparence de Théo. Il est vrai qu'il faisait très jeune, beaucoup trop pour porter les habits qu'il avait, mais ce n'était pas une raison pour se moquer de lui.
Il se racla la gorge, ce qui fit taire les quatre imbéciles qui se mirent à l'observer, méfiants. Il plongeât son terrible regard droit dans leurs yeux, ce qui eu pour effet de les écraser sur leur chaise. Lorsqu'il se concentra de nouveau sur son verre, il les vit déguerpir rapidement.

Il vida son verre d'un trait, se tournant de nouveau vers la table de ses confrères, mais alors qu'il reposa son verre, il croisa le regard de la prénommée Abigaelle. Il y lisait de la colère, une belle dose d'outrance et d'inquiétude. Ce qui le troubla était le fait qu'il sentait être à l'origine de tous cela, sans savoir pourquoi.

Certe elle était petite, mais très loin d'être moche et elle avait visiblement son caractère. Un sacré caractère même, car il était très difficile de soutenir le regard de Théoban et pourtant le contact visuel dura plusieurs secondes.

Il fit alors une chose qu'il ne s'expliqua pas, qu'il ne s'expliquera d'ailleurs jamais, il attrapa la bouteille de rhum, tendit le bras pour attraper un verre propre, le remplis à moitier, se resservit et posa la bouteille. Il leva alors les deux verres et en tendit un dans la direction de la femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Café creme   Jeu 29 Oct 2009 - 20:39

Yaelle soupira, un peu dépassée par les événements. Mais bah, fallait quand même s'amuser. Et malgré que l'homme manquait effectivement de subtilité, elle préféra ne pas continuer. D'autant qu'une présence inconnu et puissante s'était mêlée au autres, et que Yaelle n'arrivait pas a en trouver l'origine.

Elle tourna de nouveau la tête vers Abigaelle, portant innocament ses yeux vers elle, comme si elle n'avait rien écouté...


Hein? *Bah, de toute facon, ce n'est pas si dangereux. Nous sommes quand même 4 de toute facon. Et je doute qu'un chasseur soit suffisament abile pour se cacher et approcher ici en plein jour. Et agir dans un endroit ou les humains grouillent. T'inquiète, ce n'est pas le probleme.

Mais de quoi veut tu vraiment me parler.*


Yaelle se tourna vers Gesspenst, passant ses doigts dans sa tresse, prétextant de se réveiller.

Pardonne mon moment d'absence, Gesspenst. Bavarder dans ma tête me donne l'air d'un véritable poisson hors de l'eau. J'ai vraiment l'air d'une adolescente endormie, et en plus, j'en fais des migraines. Mais ce n'est pas contre toi Abi.

Et je reviends...


Yaelle se redressa, et allant quelques minutes au bar, alla chercher 3 bouteilles de rhum blonc, et les déposa, une pour chacun, un large sourire au levre.

Je sais que Abi aime le rhum...mais vous, je l'ignore. Mais si l'autre est pour boire dans ma face, autant y aller de bon coeur. Et si vous ne connaissez pas le rhum...ce dont je crois qu'il est impossible, vous pourrez essayer. Et comme j'ignorais vos gouts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randell Oland

avatar

Nombre de messages : 15
Rang : Gouverneur
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Jeu 29 Oct 2009 - 22:28

Randell oland regardait la scène d'une manière perplexe. Il ne s'attendait pas a voir autant d'immortel autour de lui et se sentait un peu mal à l'aise de toute l'attention qu'il générait. Il se demandait si tout ce beau monde n'essayait pas de lui tendre un piège; mais en observant comme il faut, il vût que les deux jeunes femmes ne semblait pas lui vouloir du mal et Miryalord qui venait de les quiter d'une manière un peu brusque. Sans trop savoir ou ce mettre, Randell regarda la petite fille en prenant bien soin de ne pas la vexer. Lorsque Yaelle sortit de sa trance et s'excusa alors il comprit que la jeune demoiselle devait parler par le moyen de la pensée. il trouvait sa bizzare mais encore là ce n'était pas trè différent que d'être immortel.

*Hum intéressant alors la jeune femme parle à l'aide de la pensée. C'est bien étrange, dois je en conclure qu'elle est comme nous?*

Randell regarda Yaelle se lever et s'excuser pour revenir avec trois bouteilles de rhum dans les mains et elle lui tendit une des bouteilles.

*Ne vous en faites pas je ne dirai jamais non a une femme qui m'offre du rhum cela est tout-à-fait dans mes goûts. *

Il prit une bonne gorgée du liquide doré et reposa la bouteille délicatement sur la table et en remerciant le capitaine d'un signe aprobateur de la tête et reporta son attention sur la petite assise en face de lui qui semblait lui faire des signes de la main. Comme si elle tentait de lui parler, alors il la regarda dans les yeux afin d'essayer de comprendre ce qu'elle voulait lui dire.

*Je me présente, Gesspenst Jäger. Alors ma dame comment puis-je vous aidé? *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Café creme   Jeu 29 Oct 2009 - 22:43

Abigaelle est muette, et elle se sert de sa pensée pour bavarder. Évidement, ce n'est pas très agréable au début. Mais t'inquiète, elle ne fera pas de mal a ton subconscient. Alors détend toi et laisse la faire.

Yaelle sourit de plus belle et pris une gorgée de rhum avec bonheur. Le rhum doré était plus rare dans les provisions des ports, et elle n'avait pas souvent l'occasion d'en boire du bon. Même si elle aimait beaucoup le brun et parfois le blanc, le doré se mariait mieux a ses gouts.

Et je suis ravie que vous aimiez. Alors apprécier le geste de la part d'une femme qui ne veut que devenir amie.

Yaelle fit un clin d'oeil espiegle a Gesspenst, et sourit a Abigaelle avec bonne humeur. La vieille solstice n'était pas facilement affecté par l'alcool, son organisme désormais habitué a ce liquide, et a cet époque, la loi empechait l'alcool de devenir trop fort. Et Yaelle n'était née de la derniere pluie. Mais le rhum la mettait toujours de bonne humeur, et d'humeur surtout, a socialiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théoban Miryalord

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Partout à travers le monde
Rang : Maître d'arme
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Dim 1 Nov 2009 - 19:58

Théoban observa la femme lorsqu'elle vient prendre des bouteilles de rhum. Elle ne lui accorda pas le moindre regard. Après tout, il en avait l'habitude.
Il vida de nouveau son verre, ainsi que celui qu'il avait destiné à Abigaelle.
Il glissa la bouteille dans sa veste et apostropha le barman.

"- Oui Monsieur?"

"- Voici deux cent francs, que les trois personnes de la table là-bas ainsi que l'homme seul là ne payent rien. Quand au verre qui se trouve sur le comptoir, il est pour la petite femme qui se trouve à la table, merci de le lui remettre."


"- Bien Monsieur, j'y vais de suite."


Il posa les deux billets, tourna les talons et disparut. Il s'éloigna en direction du bois de Boulogne.Lorsqu'il jeta un coup d'œil par dessus son épaule, il vit le barman se diriger vers la table, le verre à la main.
Il bifurqua à droite, droit vers le parc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaelle

avatar

Nombre de messages : 65
Rang : aucun
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Dim 1 Nov 2009 - 22:40

Abigaelle fut surprise de recevoir une bouteille de rhum de la part de Yaelle, mais après tout elle était capitaine sur un navire et savait qu'il en fut de même pour Abigaelle. Quoi de mieux que le rhum pour rendre une longue traversée plus amusante, certes il fallait un accordéon et quelques beaux matelots pour compléter l'ambiance mais pour l'instant rien de tout cela n'était visible. Ha, le temps passé sur les mers lui manquait, à y repenser elle se sentait mal, tout cet équipage, tout ces hommes qui étaient morts parce qu'elle était muette... Si seulement elle avait pu parlé tout se serais passé bien plus vite, à chaque directive il y avait toujours un délais et, au final, la perte de temps était impossible à rattraper.

Il ne lui en fallut pas plus pour déboucher la bouteille et prendre une bonne rasade, vidant à peu près la moitié de la bouteille en quelques gorgées. Ensuite elle repris contact visuel avec Gesspenst, tentant à nouveau de percer sa défense mentale pour pouvoir lui parler. La résistance était là mais Abigaelle passa sans trop de difficultés, établissant le pont entre son esprit et celle de l'homme. Sa réaction allait probablement être drôle, peu de gens arrivaient à être confortable quand ils parlaient à une personne qui n'avait pas à ouvrir la bouche pour parler, surtout lorsque la voix qu'ils entendaient sonnait plus comme celle d'une fillette que celle d'un femme.

"Pardon pour l'intrusion, mais autrement je ne pourrais pas vous parler facilement, si vous avez des vertiges ou de la nausée c'est absolument normal et ne devrait pas durer. Comme Yaelle l'a dit, C'est Abigaelle mon nom. Alors, qu'est-ce qui amène un mastodonte comme vous à Paris Gesspenst?"

Sa présence se résorba dans son esprit, après tout, elle ne voulait pas trop habituer les gens à sa signature mentale, certains deviendraient trop vulnérables et d'autres, trop méfiants. Elle s'accouda ensuite sur la table, fixant encore Gesspenst dans les yeux, on aurait pus dire qu'il y avait un peu de défi dans son regard, sa position n'étant pas sans rappeler celle que prendrais une femme mieux portante au niveau du balcon pour donner une vue plongeante dans son décolleté.

Elle fut une fois de plus surprise par l'arrivée du serveur qui lui tendit un verre... de rhum, qu'elle pris sans attendre. Elle vint pour le boire mais retint son geste, ne connaissant pas trop la provenance de ce verre, elle préférait ne pas le boire après tout. Contre son code de conduite elle vida le verre sur le sol, sous la mine étonné des personnes à la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randell Oland

avatar

Nombre de messages : 15
Rang : Gouverneur
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Dim 1 Nov 2009 - 23:47

Le premier contact avec Abigaelle fût très éprouvant mentalement pour Randell. Il ne s'atendait pas a subir une douleur à la tête aussi désagréable. Cette douleur fit remonter un très mauvais souvenir à la surface qui se répercuta sur son visage avec une expression d'horreur et de désolation. Il décida de se concentrer sur ce qu'Abigaelle lui demandait afin de chasser cet horrible fléau qui le hantait depuis si longtemps.

Pardonner moi je ne savais pas trop a quoi m'attendre lorsque vous rentreriez en contact pour parler cela m'a légèrement surpris. Pour répondre à votre question j'étais dans l'armée française il n'y a pas si longtemps et j'ai décider de prendre ma permission pour visiter ce que je me suis efforcé de défendre. Pour le moment j'éssais d'avoir des nouvelles de ce qui se passe à Paris ces temps-ci et je recherche quelqu'un aussi qui est supposé être dans cette ville. Il est mon supérieur hiérarchique et je me demandais si quelqu'un ne l'aurait pas vu ces temps-ci.

Randell s'avisa de ne pas trop divulger d'information sur son supérieur pour ne pas non plus se compromettre étant donner qu'il ne conaissait pas Abigaelle et ses intentions; et même en y repensant il ne savait pas non plus les intentions du capitaine Yaelle. Il regarda autour de lui pour savoir si quelqu'un les observait mais rien ne sembla attirer son regard sauf peut être un personnage dans un coin qui sirotait un café et qui semblait s'intéresser au léger atroupement autour de la table. Après quelque instant Randell reconnut son amiral maréchal qui les observait de loin et qui semblait vouloir qu'on le remarque. Il fit signe au garçon de table afin que celui-ci s'approche de lui pour lui remettre un message destinée a son maréchal. Il plia soigneusement un papier qu'il lui remit et il désigna le jeune homme dnas le coin comme destinataire.



Je serais très honoré que vous décidiez de venir vous asseoir avec nous autour de cette table, il semblerait que nous avions des choses a nous dires depuis le temps. Gesspenst Jäger.

Randell retourna son attention sur ce qui se passait à la table et rétabli la connexion mental avec Abigaelle afin d'essayer d'apprendre des informations sur ce qui se passait à Paris peut être qu'avec son don elle pouvait avoir appris des choses intéressantes.

Ce qui est sur madame c'est que je suis toujours a la recherche d'information sur ce qui se passe à Paris ces temps-ci et surtout ce qui attrait aux immortel. Si vous avez des informations il est bien possible que je puisse faire quelque chose pour vous en échange.

Randell reporta son attention sur Yaelle.

*Le gros défaut que je pourais observer avec cette méthode de communication est le fait que le reste des interlocuteurs sont mis à l'éccarts et je ne voudrais surtout pas que vous vous sentiez délaisser. mais par contre pour ce qui est de divulger des informations de manmières discrète alors là il n'y a rien a y redire. Alors vous êtes amis depuis longtemps tous les deux ou votre connaisance ne remonte qu'il n'y à peu de temps?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel Carnimeo
Diable à temps partiel
avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : Ici ou ailleur, quelle importance?
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Ordre de Carnival
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Café creme   Lun 2 Nov 2009 - 0:20

Distrait par le mouvement constant de la foule de Paris, Ezechiel finit toutefois par recevoir le message de son gouverneur l'invitant à ce joindre à eux. Le carnival se laissa pourtant désirer. Il inclina la tête en direction de son semblable pour indiquer qu'il avait bien reçu son invitation, mais l'amiral-maréchal prit le temps de finir son café, ses yeux vairons, avec leur forme d'amande tout à fait fauve, inspectant les passants voracement. Finalement, le bel homme plia définitivement son journal et se leva souplement pour se diriger vers le rassemblement d'immortels. Passant derrière Gesspenst, il posa une main pâle sur son épaule et, baissant la tête à son niveau, chuchota à voix basse:

"Si vous avez des choses à me dire, je ne sais pas si cet endroit est le plus sécuritaire... Paris change avec les ans, Jäger."

Puis, se redressa, il s'inclina légèrement pour saluer les deux dames.

"Mademoiselle Dilanara, cela fait bien longtemps. Naturellement, nos deux ordres n'ont pas tout le loisir de se cotoyer. C'est dommage tout de même."

Et à l'intention de la Kaldra:

"Je n'ai malheureusement pas eu le loisir de vous rencontrer. Je suis Ezechiel Carnimeo."


Très galant, le carnival s'assurait toujours de ne pas froisser ses interlocuteurs... Du moins, pas lors des premiers échanges. Il prit place à la table, avec une élégance qui n'aurait jamais pu laisser croire qu'il pouvait être d'une violence inouie. Les yeux patiemment mi-clos comme ceux d'un prédateur apaisé camouflait patiellement sa vivacité d'esprit. Naturellement, l'étrange marque tribale qui barrait son oeil ne pouvait passer inaperçue.


"Alors Jäger, vous voulez que nous discutions? J'imagine que votre passage dans l'armée française n'a pas été de tout repos."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Café creme   Lun 2 Nov 2009 - 0:39

Yaelle savourait quand même le moment, avec Gesspenst qui animait sa
curiosité au plus haut point, et Abigaelle qui l'était apparemment autant. Lorsque Gesspenst invoqua son besoin de parler a son supérieur, Yaelle leva un sourcils...de qui parlait-il. Il était évident qu'il allait cacher le plus longtemps l'identité de son Amiral, parce qu'il n'était suffisamment stupide pour s'afficher tout de suite. Mais la belle dame était curieuse.

Et elle ne broncha pas plus qu'il ne le fallait en voyant un homme d'une silhouette féline s'approcher d'eux, un air familier sur le visage. Elle avait vu cette tête quelque part. Mais sa mémoire ne perdit pas de temps lorsqu'il l'appela...par son nom de famille. Le visage de la vieille immortelle passa de la curiosité élégante a la morosité agressive, et revint presque aussitôt a son sourire, un peu forcé cette fois ci. Et la lumière qui se dégagea de son corps fut soudainement très vive, pour s'atténuer quelques secondes plus tard.


Carniméo, quel plaisir de vous revoir. Cela fait longtemps, et je dois admettre, c'est dommage, votre compagnie avait jadis été très agréable.

En tant qu'Amiral Maréchal, Yaelle connaissait Carniméo. Et malgré la
différence notoire de leur ordre, ils ne leur avaient pas été très difficile de s'entendre. Certes, la solstice n'aimait pas vraiment leur coté cannibale. Mais cela n'avait jamais empêcher Yaelle d'apprécier la bonne humeur et le tact d'Ezechiel. Mais cela faisait longtemps, et Yaelle regrettait parfois son éloignement.


Je serais ravie de bavarder plus avant avec vous, afin de renouer avec le
passé. Mais votre camarade a clairement fait savoir qu'il désirait vous parler. Alors je me tais, et si vous désirer bavarder, un de ses jours, alors je serai disponible.


Et Yaelle Dilnamara acheva sa bouteille de rhum, et salua les immortels. S'ils voulaient partir, elle les laisserais. Mais elle attendait de Carnimeo un signe qu'elle pouvait les laisser en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaelle

avatar

Nombre de messages : 65
Rang : aucun
Ordre : Kaldra
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Mar 3 Nov 2009 - 11:45

Abigaelle attendait encore que Randell lui réponde lorsqu'il parla de comment il communiquait avec elle. Le premier réflex d'Abigaelle fut de se taper bien fort le front avec la paume de la main: cet abruti n'avait pas compris qu'elle ne lisait pas les pensées, qu'elle ne faisait que modifier ce qu'eux croyaient entendre. Sans oublier qu'elle décidait si oui ou non elle pénétrait dans l'esprit des gens, certains pensaient qu'il ne lui suffisait que d'un contact visuel alors qu'en fait elle devait se concentrer plusieurs secondes si le lien n'était pas habituel. Elle devait leur donner que sans le savoir il était difficile de répondre aux conditions mais les télépathes sont les Tempers, par les Kaldras.

Au moins elle put observer les autres pendant le temps qu'elle perdu à attendre une réponse qui ne viendrais évidement pas, le message de Randell semblait s'être rendu à sa cible car un homme d'une certaine classe c'était pointé à leur table. À voir son genre snobinard et sa façon de s'exprimer comme un gentleman, il était évident aux yeux d'Abigaelle qu'il s'agissait d'un Carnival ou d'un Gesang, aucuns autre ordre n'avaient leur prestance. Ses habits étaient toutefois assez conformes avec ceux de la haute classe de paris et non flamboyants comme ceux que portaient habituellement les Gesang, c'était donc forcément un Carnival... Abigaelle frissonna, elle détestait leurs mœurs et trouvait franchement dégoutante leur manie de dévorer les gens, quel gaspillage de ressources.

Néanmoins elle ne pouvait que respecter la personne devant elle, la puissance brute qu'émanait son aura démontrant son rang élevé, s'il n'était pas gouverneur ou amiral maréchal. Abigaelle inclina donc un peu la tête et sortit un petit livret avec une reliure en argent. Dans celui-ci elle prenait en note tout ce qui avait à trait aux immortels de la ville, importants, minables, même ceux qui passaient une fois et ne revenaient pas, bien sur Sunie avait à elle seule remplie plusieurs pages alors qu'elle se limitait habituellement à une page par immortel. Elle nota donc brièvement l'apparence de l'homme avec une jolie étoile pour signifier qu'il lui manquait des données. Pour ceux qui observait, sa main semblait presque aller aussi vite que celle d'un Valkar utilisant la célérité tant elle avait l'habitude d'écrire rapidement des choses. Il lui fallut quelques secondes puis elle déchira les deux dernières pages, qui ne comportait aucunes écriture. Sur le premier elle écris simplement:

"Je ne lis pas les pensées des gens, je vous fait croire que vous m'entendez alors qu'il n'en est rien. De plus si vous croyez qu'il me faut un simple contact visuel, vous vous trompez à moins bien sur que vous vouliez que je laisse une porte ouverte dans vos défenses mentales. Je ne vous en veux pas car c'est la première fois mais comme vous avez pu le voir Yaelle m'a parlé directement. J,utilise mon don au plus simple et le moins longtemps possible pour ne pas accoutumer les gens justement."

Elle le tendit à Randell, espérant que celui-ci allait comprendre. Sur la seconde page elle commença à écrire un autre court message mais après le premier mot elle releva la tête, fixant Carnimeo dans les yeux. Tranquillement, pour ne pas dire sournoisement elle essaya de pénétrer son esprit se butant aussitôt à un mur de pierre, rares étaient ceux qui lui avaient laissé cette impression mais cet homme allait être une épine dans le pied quand il faudrait lui parler. Elle détourna les yeux aussi vite qu'elle se fit bloquer espérant qu'il ne remarquerais rien, ce qui était peu probable, une intrusion, surtout lorsqu'elle était douce et ne réussissait pas était des plus évidentes. Elle doutait que son ordre demeure secret à cet homme bien longtemps, son ombre bougeant toujours un peu, comme si elle fut floue, et sa capacité à pénétrer les esprits... manque de subtilité... Elle allait devoir y remédier mais maintenant il était trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randell Oland

avatar

Nombre de messages : 15
Rang : Gouverneur
Ordre : Carnival
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Café creme   Mar 3 Nov 2009 - 20:19

Randell observa Ezechiel qui paraissait toujours aussi majestueux comme lorsqu'il s'était rencontrer des années auparavant. D'après les propos de son amiral, Randell compris que son passage dans l'armée française avait pu être remarqué. Cela ne le surprenait guère mais quand même savoir que son amiral était un peu au courant de ce qui s'était passer enlevait un grand poids sur les épaules du colosse. Il observa aussi Abigaelle écrire quelque chose sur un bout de papier et elle lui tendit. en lisant l bout de papier Randell ce sentit plus à l'aise.

*Pardon il semblerait que j'ai mal compris, je croyais que vous lisiez dans les pensées je ne pensait pas qu'il sagissait seulement d'une impression que vous utilisiez afin de me parler. J'étais un peu mal à l'aise de vous savoir dans ma tête je dois avouer. Au sujet de ma visite à Paris et bien disons que j'étais dans l'armée française il n'y à pas si longtemps.*


Il se retourna vers Ezechiel afin de lui faire face.

*Il y a longtemps que nous nous sommes vu. Je vois que vous connaissez déja la charmante Yaelle mais il semblerait que vous ne vous entendiez pas le mieux du monde à ce que j'ai pu constater.*

Il regarda en direction de Yaelle afin de lui faire un signe de tête afin de la remerciez d'être compréhensive envers le fait qu'il devait parler avec Ezechiel. Il redirigea son regard vers l'amiral pour continuer la conversation.

*Mais revenons au sujet principal, en effet vous n'avez pas tort en disant que j'ai eu certains contretemps avec certaines branches del'armée.C'est d'ailleurs pour sa que j'ai decider de les quitter un peu plus tôt. C'est aussi pour sa que je désirais vous parler il semblerait que nous ayons de nouveaux problêmes qui nous concerne. Je désirais savor quelle mesure nous devrions prendre contre ces cas là.*

Randell baissa la voix et observa autor afin de savoir si il n'y avait pas d'oreilles indiscrètes. Tout semblait tranquille dans leur coin.

*Je veut vous parler des chasseur qui ont decider de nous traquez afin de nous éliminez. Il semblerait qu'il en conaisse un rayon à notre sujet ce qui un peu étrange. Et il y a une autre menace ils se font appeler scientias, en quelque sortes ce sont eux qui sont une menace. Ils font des expériences sur les nôtres afin de nous comprendre, d'ailleurs c'est ce qu'il m'est arriver. Je n'ai pas vraiment choisit de faire partie de l'armée française, on m'à fait des expériences j'en ai même perdu certaine partie de ma mémoire. Je crois qu'il est peut être temps d'agir mais je préférais voir avec vous afin de prendre les bonnes décisions.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Café creme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Café creme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Les Baisers de Malmédy
» ? Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Café renversé,aquarium, asticots, moisissures...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: La Place Publique-
Sauter vers: