AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un appartement à louer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Un appartement à louer.   Ven 4 Sep 2009 - 6:52

C'est en boitant légèrement que Vigortsen descendit les escaliers depuis son appartement jusqu'a l'entrée de l'immeuble. Une grosse pancarte en cuivre sous le bras gauche et un sac d'ordure dans la main droite.

Il posa le sac et la pancarte afin d'ouvrir l'un des deux battants de l'énorme porte en acier puis il sortit jetter sa poubelle et retourna prendre la pancarte. Il trouva les quatre gros clous destiné à fixer cette dernière à la facade de l'immeuble et l'y plaça.

Il recula afin de constater qu'elle fut droite et sourit de satisfaction. On pouvait lire sur cette pancarte orangée : "ICI Appartement à LOUER. 70 m² avec eau courante, electricité, portes et fenetres sécurisées. Demandez Vigortsen".

La famille qui occupait ce logement était parti rejoindre de la famille dans le sud et lorsque Vigo eu reçus des nouvelles d'eux lui indiquant que tout allait bien, il avait mis leur ancien logement en location pour d'autres immortel en quète d'un endroit sûr.

On n'obtenait pas facilement un logement chez Vigo car il fallait prouver que l'on ne cherchait qu'a mener une vie paisible. En partir était souvent dangereux car ce devait être l'un des endroits les plus sûr de Paris pour les immortels. Ainsi, lorsqu'un logement se libérait, Vigortsen le réservait à l'ancien locataire au cas ou il lui faille retrouver une protection rapidement.

Les règles de vie étaient simples: Pas de grabuge, les locataires ne devaient pas attenter à la vie d'autrui en dehors de l'immeuble, chaque appartement devait être vérouillez que les résident y soient ou non, En cas de problème, il fallait prévenir immédiatement Vigo.

Mais la règle la plus importante était de ne pas parler des secrets de l'immeuble. Un tunnel pour s'échapper, un générateur d'électricité de secours, mais surtout le fait qu'en cas d'attaque il se transformait en véritable forteresse.

Ainsi donc, un logement pour immortel venait de se libérer dans ce quil s'appelait "La Forteresse de Vigo".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Ven 4 Sep 2009 - 16:50

Sunie avait finalement décidée de prendre une marche, après plusieurs jours à ne pas dormir de peur que Liliana ne revienne, elle avait enfin réussit à prendre une nuit de sommeil. Maintenant qu’Abigaelle avait retrouvé ses béquilles et armatures dans les décombres de son appartement Sunie pouvait enfin sortir de son lit et marcher un peu. Elle marchait tranquillement de sa démarche maladroite dans la rue, ses armatures cliquetant à chaque pas, ses béquilles lui servant, comme toujours, de point d'appuis pour ne pas tomber. Elle n'avait pas bonne mine, la fatigue paraissait sur son visage, creusant celui-ci de cernes sous les yeux que Sunie avait tant bien que mal dissimulés avec son éternel maquillage rouge, une fine ligne en haut et en bas de l'œil, réduisant du même coup l'apparence de ses pupilles fendues.

Elle n'avait pas marché bien longtemps avant de se fatiguer, le manque de sommeil et ses blessures qui finissaient de guérir, elle s'assit sur un banc, en profitant pour détacher ses armatures un instant. Comme toujours elle ne portait pas que ces dernières et cachait ses écailles avec un linge de coton qui lui montait jusqu’aux genoux et de toutes façons, qui irait voir là? Une fois que les sangles de cuir furent desserrées elle se laissa reposer sur ce dernier un instant observant son entourage. Rien de bien intéressant si ce n'était des quelques enfants qui jouaient au bout de la rue, puis un homme que Sunie jurerais étrange, sans trop savoir pourquoi, sortit d'un des immeuble pour jeter ses ordures et plaça une pancarte indiquant u appartement. La chance, elle qui comptait s'en trouver un pour ne pas infortuner Abigaelle trop longtemps, elle en trouvait un en moins d'une semaine. Elle ne fit ni un ni deux et resserra les sangles de ses armatures repris ses béquilles accotés sur le banc et se dirigea vers l'homme en question. Elle était à quelque mètres et l'homme allait retourner dans l'immeuble, fermant la porte derrière lui que Sunie l'interpella.

"Attendez, vous allez devoir enlever votre pancarte!"

Elle continua à avancer vers l'immeuble, lentement mais surement, un cliquetis métallique à chacun de ses pas.

(P.S. la couleur du texte dans les dialogues représente la couleur des yeux de Sunie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Ven 4 Sep 2009 - 17:30

Vigo attrapait la poignée de la porte lorsqu'un douce voix l'interpela. Enlever la pancarte? En voila une drole d'idée. Il se retourna et tomba nez à nez avec une jolie jeune femme d'une vingtaine d'année tout au plus. Il remarqua immédiatement les armatures et les bequilles et ne pue que compatir. Cela ne devait pas être facile de vivre avec cela.

Malgrès ce handicape, la jeunne femme restait agréable à l'oeil, bien que visiblement épuisée. Vigortsen ne se sentait d'ailleurs pas à sa place face à elle. Avec son visage buriné, son oreille entaillée, sa cicatrice sous son oeil et son majeur manquant. Tous cela constituait sa panoplie de souvenirs des traques passées, les combats dans les tranchées et les deux explosions qui l'avaient gentiment acceuillient. Elle était tous l'inverse. De jolie yeux bleu aux pupilles fendues, son visage délicat étoilé d'une petite cicatrice au sourcil gauche, ses longs cheuveux bruns-noirs et sa grande taille en faisait un joli brin de fille. On distinguait cependant des cernes sous ses yeux, cernes qu'elle avait essayé de dissimuler avec du maquillage.

Il affichat un sourir qu'il souhaitait acceuillant et tendit les bras vers l'interieur, invitant la jeune femme à entrer.

"- Retirer la pancarte? La location vous interesse jeune demoiselle? Auriez-vous besoin d'un endroit sécurisé afin de vivre tranquillement parmis des gens ... comme vous?"

Il étudia la potentielle réaction à ses mots puis repris:

"- Je me nomme Vigortsen, propriétaire de ce batiment. Si vous désirez vous installer ici, entrez je vous en pris. Que pensez vous d'en discuter autour d'un petit verre? Ainsi je pourrait vous expliquer les règles de vie et vous faire visiter l'appartement, mademoiselle...?"


(PS: Ok! jolie couleur^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Lun 7 Sep 2009 - 23:22

Sunie n'imaginait pas vraiment qu'on puisse avoir autant de cicatrices seulement sur le visage, que l'homme devant elle devait avoir vu et vécu des choses incroyables. Il n'était pas très beau à voir mais il devait avoir acquis une quantité d'expérience incroyable, ses blessures témoignant de durs combats passés. Sunie fini de s'approcher, ne laissant que deux mètre entre elle et celui qui semblait être le propriétaire, se faisant elle écouta ce que l'homme lui dit... Il parlait d'une manière un peu étrange, que voulait-il dire en insistant sur le "comme vous". Sunie en resta perplexe.

"Oui en effet, j'aimerais bien voir l'appartement, j'ai perdu le mien il y a une semaine environ, le bâtiment s'est effondré. C'est pourquoi j'aimerais bien être dans un endroit un peu plus sécurisé, tout cela me rend des plus nerveuse et je ne veux pas squatter la maison de mon amie plus longtemps."

Sunie étudia quelques instants la proposition que lui avait fait l'homme puis fini par accepter, lui souriant à pleine dent elle lui répondit.

"Sunie, Sunie Émagan, Heureuse de vous rencontrer. Votre offre et généreuse, pourquoi pas, après tout il faudra bien que je le visite cet appartement et que je connaisse les règles."

Puis Sunie se rendit compte de l'erreur qu'elle venir de commettre et referma immédiatement la bouche, cachant ses dents et conservant son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Mar 8 Sep 2009 - 10:04

Vigortsen eu, durant un instant, l’impression de s’être trompé lorsqu’il vit que la jeune femme resté perplexe à ses mots. Son message n’était pas passé. Il employait ces mêmes mots chaque fois que quelqu’un désirait s’installer dans son immeuble, espérant que le futur locataire comprenne qu’il s’agissait d’un bâtiment réservé aux immortels. Il avait toujours été méfiant quand à ses origines et préférait que le futur locataire immortel comprenne de lui-même qu’il était le bienvenue parmi les autres résidents de son espèce. Il n’insista pas cependant, préférant voir plus tard si elle correspondait aux «critères» requis.

Lorsqu’elle prit la parole pour lui raconter les raisons qui l’avaient poussé à chercher un nouvel appartement, il ne put s’empêcher de compatir en silence aux malheurs de la jeune femme. Perdre son logement en plus du handicap, voilas qui était vraiment ce que l’on pouvait qualifier de vie difficile.
Il fut cependant satisfait qu’elle accepte l’offre, car même si elle n’était pas immortelle, elle avait besoin d’un endroit où se remettre d’aplomb le temps de trouver mieux.

Mais elle souri, dévoilant non pas deux mais quatre paires de canines. Lorsqu’il les vue, il se sentit mal, une hybride. C’est êtres qui ne devaient pas exister d’après les écrits des anciens qu’il avait lu. Ils dégageaient comme une onde maléfique qui rendait leur compagnie désagréable. Vigo n’en fut pas épargné, mais elle restait une immortelle, sans toit et handicapée et les atrocités qu’il avait pue vivre et voir obligeaient son cœur à l’aider. Il ne s’était jamais demandé quels étaient les raisons qui étaient à l’origine du malaise que dégageaient ces immortelles hybrides, mais sa politique était que tant que vous ne lui donniez pas de raison de vous tirer dessus, il était amical et un hôte de luxe. Il ravala donc sa rancœur et suivit ses principes, protéger les immortels dans le besoin. Il se décala pour la laisser entrer.

Il la guida jusqu'à un petit bureau d’accueil et sorti une bouteille de champagne ainsi que deux flûtes. Il lui versa un verre, s’en prépara un et dit :


« - J’ai acheté cet immeuble pour son emplacement et sa solidité. J’y ai apporté quelques modifications, notamment la porte en acier de l’entrée principale. J’ai fais renforcer les murs dans leur intégralité avec une couche de béton, chaque porte est doublée d’acier, chaque fenêtre est équipée d’un grillage empêchant que l’on ne jette un quelconque objet au travers de l’extérieur ainsi que de volets en acier. Il est relié au réseau électrique de la ville, bien-sûr, mais il y a également un générateur de secours dans la cave ainsi qu’un passage dérobé passant par les égouts et menant à un garage à environ 300 mètres d’ici. Dans ce garage on trouve un bus renforcé par des plaques d’acier qui permet normalement d’emporter tous les résidents dans un bâtiment secondaire en banlieue en cas de gros pépins. L’immeuble est équipé d’un ascenseur, mais également du téléphone, du chauffage indépendant, de l’eau courante et chaude ainsi que d’un placard réfrigéré dans chaque appartement.»

Il fit une pause, siffla son verre et reprit un sourire un peu tiré aux lèvres :

« - Comme vous pouvez le constater, vous trouverez difficilement un logement mieux protégé et mieux équipé que celui-ci. En revanche votre appartement est totalement vide, les précédents locataires ayant emportés leurs meubles. Je peux remédier à cela en quelques jours, ce n’est pas un problème. Je peux, si cela vous dit, vous héberger à mon étage en attendant, aillant trois chambres d’amis mais aucun ami à mettre dedans. Cela vous permettrait de libérer votre amie, de faire connaissance avec vos voisins et cela me permettrai à moi de ne pas manger seul ce soir comme d’habitude.»

Il observa la jeune femme après lui avoir débité son exposé, se but un nouveau verre et termina :

« - Si l’offre vous intéresse toujours et que vous êtes d’accords pour partager une bonne bouteille de vin et un poulet aux pommes de terres avec moi, considérez-vous comme nouvelle locatrice.
...
Au fait, vous avez là de bien jolies dents d’hybride mademoiselle. Mais rassurez-vous, tous les résidents, moi compris, sommes des immortels. Considérez que vous êtes ici chez vous à partir de maintenant et ce jusqu'à ce que vous souhaitiez partir. Si pour le loyer vous avez quelques difficultés financières et bien j’adapterai le montant en fonction de vos moyens.

Je sais ce que l’on dit des hybrides mais tant que vous ne me donnez aucune raison de vous nuire, vous vivrez tranquille. Je ne suis pas du genre à me baser uniquement sur ce que les livres racontent. Bien que votre présence me dérange au fond de moi d’une manière inexplicable, une autre partie de moi encore plus forte me pousse à vous aider. Nous, immortels sommes déjà chassés par les humains, si nous venions en plus à nous entre-tuer, nous disparaitrions très vite. Si en vivant dans le même immeuble que vous je pouvais constater que les livres ont parfois tord, je n’en serais que plus heureux. Mais vous devrez gagner ma confiance en me montrant que je peux vous confier la mienne. »


Il lui avait parlé en plongeant ses yeux aux pupilles jaune dans ceux de Sunie afin qu’elle n’ait plus le moindre doute quand à l’origine de Vigortsen et en affichant un sourire aussi fraternel que possible, mais également plein de méfiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Ven 11 Sep 2009 - 16:00

Sunie écouta attentivement l'exposé de son hôte. Elle fut étonnée de constater à quel point la bâtisse devait être solide et se rendit compte qu'elle était dans une véritable forteresse, toutes ses mesures de sécurités étaient impressionnantes. Sunie fut des plus étonnée d'entendre que l'immeuble avait un ascenseurs, chose très rare dans les bâtisses autres que les grands hôtels et les hôpitaux, bien que peu fiable et souvent en panne, cela allait surement lui permettre d'économiser bien du temps qu'elle perdrait dans les marches. Tout cela sans même parler du passage par les égouts... si seulement elle avait eu ca dans son appartement.

"Je doit admettre qu'en effet il serait difficile de trouver meilleur abris, toutes ces mesures pour assurer la sécurité sont incroyables. Ce qui me semble encore plus incroyable c'est probablement que les chasseurs ne l'ont pas assiégé encore, moi ils l'ont mis à terre... et j'ai faillis y rester..."

Puis il proposa de souper avec elle, du poulet aux pommes de terre, offre à laquelle Sunie ne su résister, un repas qu'elle ne prendrais pas à Abigaelle, une chose de plus qu'elle lui épargnait. Elle s'apprétait à lui répondre par la positive lorsqu'il lui parla du fait qu'elle était hybride. Le grand sourire qu'elle avait alors sur les lèvres disparut, remplacé par une expression incomfortable, était-ce vraiment si évident? Puis il continua en insistant sur le fait que ca ne le dérangeait pas trop, mais disait-il cela pour la récomforter ou pour sauver les apparences? Après tout, voulait-elle vraiment cet appartement, avec tout ces immortels qui la rendait incofortable à chaque fois qu'ils se révélaient alors qu'elle n'arrivait même pas à les différencier des humains normaux. Seule Vilya lui paraissait gentille, avec ses grandes ailes argentées, c'était peut-être son ange bien qu'elle rien de divin sauf l'apparence.

Elle se rendit alors compte qu'il la fixait dans les yeux et détourna le regard, la mine basse elle se saisit de ses béquilles. Sans un mot elle se releva et se dirigea vers la porte, laissant le verre d'alcool encore intouché sur le comptoir et un immortel probablement surpris de sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Ven 11 Sep 2009 - 17:57

Vigortsen suivie Sunie des yeux et la vit se diriger vers la porte. Il soupira ; une fois de plus il s’était peut être mal exprimé. Il se leva à son tour et passa devant Sunie. Il s’adossa à la porte et plongeât de nouveau ses yeux dans ceux de la jeune femme.

« - Mademoiselle, si je vous ai offensé, veuillez m’en excuser. Je ne suis pas de ceux qui emploient le mieux les mots. Ce que j’ai voulue dire, c’est que vous n’y pouvez rien et moi non plus, mais je ressens un incompréhensible mal-être en votre présence. J’ai lue de nombreux livre et à parement, cette sensation découle directement de votre origine. Cependant je ne demande qu’à vous aider car une autre partie de moi me dicte de vous aidez car vous en avez besoin. Tant que vous restez ici et que tous ce passe bien, il ne peut presque rien vous arriver. Vous êtes chez vous ici aussi longtemps que vous le souhaiterez car vous avez besoin de vous loger. »

Il marqua une pause, étudiant la jeune femme et reprit :


« Je ne vous force pas la main. Si vous souhaitez partir, allez-y, mais sachez que mon offre tiens toujours. Nous, immortels avons autant le droit que les mortels de vivre une vie paisible.»


Il afficha un léger et franc sourire, s’écarta de la porte libérant le passage si Sunie désirait sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Lun 21 Sep 2009 - 21:55

Sunie se retourna, elle paraissait triste, elle n'osa relever la tête pour faire face à Vigo, elle ne pleurait pas mais quelques sanglots furent audibles.

Qu'avait-elle donc fait à dieu dans une autre vie pour mériter, de un, d'être différente des humains, ne pas être une fille tout à fait normal. De deux, d'être en plus marginale dans les exceptions, hybride dans un monde de races pures...

"Vous savez, il y a quelques semaines j'étais une fille normale, une simple humaine avec des écailles et une langue fourchue. Puis les gendarmes ont tué ma mère parce qu'elle avait assassinés tout les jeunes humains qui m'avaient rendue infirme... J'ai encore de la misère a croire que ma mère eu été capable de telle chose mais apparemment c'est normal pour quelqu'un de son ordre... Tout comme mon père était supposé être un cannibale sanguinaire... JE N'Y CROIS PAS! VOUS ME MENTEZ EN PLUS DE ME DIRE QUE MOI JE DEVRAIS ÊTRE UN MONSTRE... Maintenant je suis une immortelle, une hybride, un monstre, une raclure, comment suis-je supposé vouloir vivre en paix avec ça moi?"

Sunie fixait maintenant Vigo dans les yeux, ces derniers ayant brusquement changés de couleur, autre trait tout particulier à Sunie. Puis elle respira un bon coup et retourna s'asseoir paisiblement à la chaise que lui avait offert Vigo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Lun 21 Sep 2009 - 22:56

Vigo fut comme paralysé lorsque Sunie se mit à parler de plus en plus fort au point de crier. Ses paroles le clouèrent sur place de même que la nouvelle couleur de ses yeux qui n'en finissait plus de changer. Cette pauvre fille n'avait effectivement pas eu de chance.
Puis elle se calma et retourna s'asseoir. Surpris, Vigo resta un instant devant la porte. Au vue de ce qu'elle venait de dire, il se serait attendu à la voir fuir le lieu dans l'instant. Mais elle s'était rassise.

Il s'avança et dit:

"- Vous n'êtes pas un monstre ni quoi que ce soit d'autre. Je vois surtout une jeune fille qui a besoin de trouver du calme et de la sérenité pour se ressourcer et se changer les idées. Et c'est ce cadre là que je vous propose. Ici, vous n'aurez qu'a vous occuper de vous. Je peux vous héberger le temps que votre appartement soit équipé. Sachez cependant que je suis rarement à mon domicile, ainsi vous pourrez être seule la majeur partie du temps."

Il s'agenouilla devant la chaise pour être à bonne hauteur et poursuivit:

"- Mon offre tiens toujours si elle vous intéresse. Dans le cas contraire, sachez que cet endroit reste un refuge pour les immortels qui en on besoin. Ainsi si vous preferez partir, sachez que vous pouve revenir en cas de problème."

Il se releva et retourna s'assoir dans son fauteuil, fixant un sourir fraternel sur ses lèvres et se resservant un verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Dim 27 Sep 2009 - 21:53

Puis il vint vers elle et s'agenouilla à coté de sa chaise. Tel un véritable gentleman, il lui offrit encore une fois l'appartement et de l'héberger le temps qu'il faudra pour l'équiper convenablement. Il parlait comme Vilya, continuant de contredire ce que cet amiral maréchal couvert de flammes disait, était-ce pour la faire se sentir plus confortable et en confiance ou était-ce simplement ce vieux moltanor qui était débile?

Les quelques secondes que Sunie passa à réfléchir suffirent à l'homme pour retourner s'assoir à son bureau, se versant déjà un autre verre. Sunie devait admettre que cet appartement lui était nécessaire, elle n'allait pas rester chez Abigaelle éternellement. C'est avec un sourire radieux et une bonne humeur très étonnante, après son pic de frustration passé quelques secondes plus tôt, qu'elle répondit à Vigo.

"Dans ce cas j'accepte votre offre. Si on fixait les modalités plus tard et que vous me faisiez visiter? Qu'en dites-vous?"


Encore une fois ses yeux étaient redevenus bleu cyan, leur couleur normale, cela devait paraitre des plus étrange au propriétaire, sans compter qu'elle était hybride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Lun 28 Sep 2009 - 11:45

La jeune fille était étonnante, imprévisible. Elle était en train d’hurler cinq minutes plus tôt et la voici de nouveau calme et radieuse. Mais le plus perturbant était ses yeux qui jouaient la guirlande de noël en changeant de couleur. L’instant d’avant il était près à la voir partir et la voici qui lui proposait de passer à la visite. Il engloutit son troisième verre et afficha un sourire avant de prendre la parole.

« - Les modalités peuvent attendre en effet. Je vais vous montrer votre futur logement puis nous passerons à mon étage que je vous montre votre chambre pour la semaine à venir. Je vous montrerai les placards où j’entrepose ma nourriture, lorsque vous aurez faim, vous n’aurez qu’à vous servir. » Il marqua une petite pause et termina.

« - Je n’aime pas le chichi, donc oubliez les « Puis-je me servir Monsieur ». Vous avez faim, alors vous mangez. Si vous vous ennuyez vous pourrez descendre à l’étage d’en dessous, j’y ai une grande bibliothèque dont je suis assez fier. Par contre, je vous montrerai une porte verte fermée à clé. C’est ma pièce personnelle et je ne tolère pas la moindre intrusion. Cela mis à part, l’intégralité du bâtiment vous est ouvert. »

Il se leva, ouvrit la porte et lui intima de le suivre.

L’appartement libre était vaste et lumineux. Il comportait un vaste salon ainsi qu’une belle salle-à-manger, les deux pièces étant séparées par un porche. La cuisine était longiligne et équipée d’une grande gazinière, d’un évier et d’une multitude de placards. Le reste du logement se composait de deux grandes chambres, l’une donnant sur la rue et l’autre sur la cours ainsi que d’une salle de bain avec baignoire. Chaque pièce disposait de chauffage et les chambres et le salon avaient une grande cheminée. Un grand balcon ouvrait sur la rue et la surplombait de plusieurs dizaines de mètres. Le sol était entièrement en parquet rénové quelques mois plus tôt et les murs étaient en lambris ou peinture.

Concernant son appartement, Vigortsen s’excusa bien trois fois du désordre. L’immense salon était encombré de livres, revus et journaux, quelques bouteilles vides trainaient par-ci par-là ainsi que des cendriers pleins. Sur la table de la salle à manger, on pouvait voir pas loin de quatre Colt et deux carabines en cours de nettoyage. La cuisine elle était étincelante, rangé et elle sentait le propre. Sunie ne vit pas la chambre de l’homme ou alors uniquement un aperçue le temps qu’il en ferme la porte. C’était sans aucun doute la pièce dont le rangement était le plus à déplorer. Il lui montra ensuite les trois chambre d’amis, toutes propres, rangées et prêtes à recevoir des amis inexistants.

« - Vous avez fais le tour, je n’ai plus de désordre à vous montrez. Vous êtes libre de choisir la chambre que vous souhaitez, mais dites moi laquelle. Il m’arrive d’en utiliser une pour dormir et je serai plutôt gêné d’entrée dans la votre et de vous y surprendre en petite tenue. »

Il observa la jeune fille un instant, ravis de pouvoir lui venir en aide. Elle avait visiblement elle aussi grandit sans ses parents, mais avec un handicap en plus. * Mis à part la fatigue que l’on peut lire sur son visage, elle est plutôt jolie, et ses yeux… quelle couleur étonnante, hypnotisante même. Si jamais elle me fixe dans les yeux, je sais que j’aurai du mal à soutenir son regard.*

« - Alors jeune fille, cela vous convient-il ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Lun 28 Sep 2009 - 21:26

Sunie regardait attentivement toutes les pièces de l'appartement qui serais bientôt le sien. Elle n'arrivait toujours pas à s'imaginer l'endroit une fois meublé, tout était si grand et vide, comment pourrait-elle combler tout ces vides, de plus que l'endroit aurais bien besoin d'un petit ménage, la fine couche de poussière sur toues les surfaces le confirmant. Sunie devait admettre trouver l'endroit bien grand pour une seule personne, toute la surface à entretenir, en plus de devoir payer pour remplir les pièces de façon décente avec toutes sortes de meubles et de pièces d'art. Mais pour l'instant tout cela allait devoir attendre car Vigo lui fit visiter un peu son appartement, cachant de son mieux le bordel qui y régnait, s'excusant de celui-ci à maintes reprises. Toutefois la cuisine et les chambres étaient toutes propres et bien rangées.

Une fois la visite finie, Vigo l'avisa de le prévenir de quelle chambre elle prendrais afin de na pas venir lorsqu'elle ne serait qu'en petite tenue. À cette phrase les pommettes de Sunie rougirent légèrement, cette éventualité ne lui avait pas traversée l'esprit, l'idée de se retrouvée dans cette situation ne lui plaisait pas beaucoup.

Puis Sunie remarqua le regard qu'il avait, il la regardait fixement, comme si il réfléchissait à son propos. Puis il revint à lui et demanda à Sunie si tout lui convenait. Elle y réfléchis un instant, pesant le pour et le contre puis de curiosité lui parla:

"Votre offre me convient, je trouve certes l'appartement un peu grand mais cela me convient, surtout le balcon. En attendant j'accepte la chambre et je doit vous dire que vous n'aurez plus de ménage à faire pour l'instant."

Puis elle releva le regard, fixant Vigorsten dans les yeux et sans malices lui demanda:

"pourquoi me regardiez-vous comme cela il y a quelques secondes?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Lun 28 Sep 2009 - 21:59

Vigo fut totalement surpris par la question de Sunie. Les mots lui échappèrent ce qui n’arrangea pas grandement les choses. Il dut donner l’impression d’être un grand empoté incapable d’aligner plus de trois mots. Comme prévue, il ne pue soutenir le regard de Sunie plus de quelques secondes.

« - Je … c’est vos yeux qui m’intriguent. Je les ai vue changer de couleur dans le bureau en bas, actuellement aussi d’ailleurs. Vos yeux donnent l’impression de refléter chacune de vos humeurs. Ils sont de ce fait hypnotisants. »

Il marqua une pause très courte durant laquelle il tenta sans succès de replonger ses yeux dans ceux de la jeune femme puis dit :

« - Non seulement ils sont hypnotisants, mais ils sont de plus très beaux. Je peux y voir votre colère, vos interrogations, vos doutes, votre peine, votre gène, mais je n’y vois pas la moindre lueur de joie. Etes-vous si triste ? Vos yeux brillent d’une peine incommensurable ce qui les rend magnifique, mais je ne peux m’empêcher de me demander quelle couleur ils ont lorsque vous êtes joyeuse. De beaux yeux comme les votre ne devrait pas éprouver de peine. Vous êtes jeune, vous ave la vie devant vous et vous ave à parement déjà bien souffert. Mais vous ave suffisamment souffert, maintenant, il vous faut vivre votre vie, y mettre de la joie et oublier un peu les démons du passé. Tant que vous serez ici, vous pourrez vous contenter de vous reposer, de vous distraire, de commencer une vie plus belle, plus joyeuse. Votre passé, aussi malheureux qu’il soit, est terminé. Mais il vous faut forger votre avenir en utilisant ce que vous avez apprit de vos précédentes erreurs. Et si vous avez besoin de soutient vous n’avez qu’à venir me voir. »

Après cette tirade, Vigortsen ne se sentait plus à sa place. C'était la première fois qu'il parlait comme cela à quelqu'un. Il changea rapidement de sujet, éspérant pouvoir s'ecclipser dans sa bibliothèque.
Il expliqua alors rapidement à Sunie qu’il ferait le nécessaire pour que tous les meubles soient livrés rapidement et à ses frais. Il lui indiqua que sur chaque lit se trouvait un sac de toile dans lequel se trouvait une serviette de toilette, quelques produits de bain et un peignoir et que si elle souhaitait prendre un bain, elle pouvait utiliser la salle de bain.

« - Je n’ai malheureusement aucun pyjama pour femme à vous prêter, mais je peux vous trouver une chemise, j’en ai des dizaines. Si vous désire récupérer des affaires chez votre amie, je vous attendrai pour diner. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Jeu 1 Oct 2009 - 21:26

Lorsque Vigo la complimenta, disant que ses yeux étaient hypnotisant, ceux-ci devinrent blancs, ses pommettes rougissant du même coup. Jamais un homme ne l'avait complimentée sur ses yeux à ce jour, aucun excepté bien sur cet étrange humain qui vivait à Lyon qui avait une boutique d'antiquités et se disait archéologue. Puis il en ajouta, allant jusqu'à dire qu'elle avait de beau yeux, ça Sunie n'en revint pas. Elle baissa légèrement la tête, les joues presque rouge vin tant elle en était gênée. Puis il lui dit ce qu'il pensait, que ses yeux ne semblaient pas briller de joie mais de tristesse, qu'elle ne semblait pas vivre pleinement ça vie. Plus il parlait plus les yeux de Sunie revenaient à leur couleur normale, le cyan mais ceux si continuèrent à changer légèrement vers le vert. La mine basse Sunie N'écouta pas vraiment le reste ce que Vigo dit, repensant à ce que Liliana lui avait fait subir il y avait de cela si peu de temps. Après un instant elle releva la tête lentement l'expression grave et d'une voix sérieuse et emplie de tristesse elle s'adressa à Vigo:

"je... je crois que je ne pourrais pas rester, je... disons que je suis un danger lattant pour toutes les personnes ici. Je suis calme et gentille mais ... disons qu'il y a une autre personne en moi qui ne l'ai pas, elle aime le sang et la souffrance, je ne peux pas rester ici en sachant qu'elle pourrait faire du mal à quelqu'un. Mais c,est en plein contrôle de moi-même que je vous dit merci pour votre compliment, personne de valable ne m'avait complimentée à ce jour. J'étais toujours l'étrange et le monstre, merci beaucoup..."

Sur ce elle se pencha légèrement vers Vigo, le serrant gentiment dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Ven 2 Oct 2009 - 9:48

L’homme surpris le regard de la jeune femme lorsqu’elle baissa les yeux. Oui, elle en avait de beaux, et plus particulièrement à l’instant ; cette alliance d’yeux blancs et de joues rose donnait comme une vigueur nouvelle au teint de Sunie. Même si ce n’était pas de la joie pure, il arrivait à voir dans ses yeux une gène agréable. Il lui avait fait un compliment sans trop vraiment le présenter comme tel, il s’était contenté d’être honnête avec elle. Elle lui avait posé une question, il avait répondu. *Elle a de très jolis yeux, c’est ce que je pense, pourquoi ne le lui aurais-je pas dis ?*

Vigortsen demeura interloqué lorsque Sunie lui annonça qu’elle ne pouvait rester alors que quelques minutes auparavant elle semblait intéressée. Ce qui l’étonna encore plus fût son explication et ses yeux qui passèrent au vert. Il sentait bien qu’elle avait peur, mais de qui, de quoi ? A l’écouter parler, une espèce de seconde personne vivait en elle.

L’étonnement ressentit par l’homme arriva à son comble lorsque la jeune femme le remercia pour son compliment avec une sincérité qu’il n’avait presque jamais vue chez personne et qu’elle l’enlaça doucement. Il ne sut comment réagir et fit donc ce qui lui paraissait le plus approprié, il posa ses mains sur ses épaules, la serrant doucement contre lui pour lui rendre son étreinte et lui dit doucement :

« - Nous avons tous nos démons intérieur. Moi-même je peux devenir plus dangereux qu’il n’y parait. Je peux choisir de me transformer en loup-garou mais je contrôle mal les instincts de la bête. Lorsque j’ai fait placer les portes des appartements, j’ai choisi un acier qui me résisterait si je devenais loup-garou. Chacun de nous peut être dangereux de manière incontrôlable. Prenez exemple des crimes passionnels, ces criminels font parti des pires que puisse compter ce monde.
Vous avez besoin de vous reposer. Et cet endroit est suffisamment sûr pour que vos débordements, si je peux les appeler ainsi, ne nuisent pas aux autres résidents. Mais le véritable problème de non côtés sombres est que nous ne pouvons les vaincre seul. Il faut avoir des amis ou du moins des personnes sur lesquels on puisse compter, qui nous aident, nous soutiennent et tente de limiter la casse. Peut être que vous pourrez trouver de l’aide dans mes nombreux livres, mais vous trouverez surement sérénité et calme en vivant ici.»

Il la relâcha, fit un pas en arrière et dévoila ses canines en retroussant légèrement les lèvres en un sourire confus. Il ne savait plus où se mettre. C’était la première fois qu’il parlait de son problème de loup-garou à quelqu’un, ce qui devait ce voir. Pourquoi en avait-il parlé, pourquoi à elle ? Elle avait un problème avec un second être en elle, tout comme lui, peut être que c’était ce point commun qui l’avait poussé à se confier.

« - Vous m’inspirez confiance, ce qui est rare et vous m’aidez vous aussi. Je n’ai jamais confié ma faiblesse à personne sauf à vous car vous êtes surement la seule à même de la comprendre. Tout n’est pas sombre en vous, vos yeux sont lumineux et ne peuvent l’être que plus. Ravivez donc la petite étincelle qui est en vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Dim 4 Oct 2009 - 19:51

Sunie ne fut pas surprise lorsque Vigo lui expliqua que lui aussi avait de la misère à se contrôler certaines fois, tout le monde avait ce genre de problème. Sunie ne lui en voulait pas vraiment de ne pas comprendre, de toutes façons comment pourrait-il ne serais-ce qu'imaginer ce qu'elle pouvait vouloir dire. Il était louable de sa part de tenter de comprendre mais Sunie savait que c'était bien plus compliqué que cela et que lui expliquer allait probablement changer sa vision d'elle, celle-là même qui semblait aller doucement vers la positive. Sunie releva lentement la tête, plantant son regard dans celui de Vigorsten, ses yeux à lui aussi avaient leur touche d'exotisme avec la pupille jaune, mais ceux de Sunie avaient encore leur couleur vert émeraude.

"Pardon je n'ai pas été claire, le fait que vous essayer de comprendre mes dires en y superposant votre propre démon est louable mais ce n'est pas pareil... c'est bien plus compliqué. Voyez vous avez de la misère avec une partie de votre personnalité, tout le monde à ce problème à un degré plus ou moins élevé, mais moi c'est autre chose. Ce n'est pas tant que je ne me contrôle plus mais que ce n'est plus moi. En plus simple... je ne suis pas seule dans ce corps, il y a une autre personne, une entité à part entière avec moi et elle n,est que violence, sournoiserie et cruauté. Je n'arrive non seulement pas à la contrôler mais elle est beaucoup plus forte que moi et prend le contrôle quand elle le veux, ou le peut. Présentement je ne sais pas trop dans quel état elle est et je ne tiens pas vraiment à le savoir car comme je l'ai dit si elle refait surface elle me coule."

Sunie ne savait plus trop quoi dire, cet homme lui avait révélé ça faiblesse, elle en faisait de même. Elle se devait de le dire à cet homme qui serais probablement celui qui devrais retenir Liliana la prochaine fois qu'elle referais surface, quitte à la tuer s'il le fallait.

"Je ne sais pas si vous avez des pièces assez solides pour l'empêcher de sortir si jamais elle revenait, mais si c,est le cas, ne retenez pas votre bras, elle n'est pas moi, ce n'est pas une partie de ma personnalité."


Sunie avait un peu de misère à dire ces paroles mais il fallait que les choses soient claires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Dim 4 Oct 2009 - 21:00

Elle plongea ses yeux à la teinte verte dans les siens. Il soutint son regard quelques secondes et baissa les yeux.
Vigortsen se senti nul de ne pas avoir compris. Cela devait déjà être suffisamment pénible pour Sunie de le raconter une fois, mais voilas qu’il l’obligeait à répéter. Il se rendit alors compte que le problème de la jeune femme était légèrement plus délicat, en effet. Un deuxième être qui vivait en elle. Deux âmes, deux esprits qui se partagent le même corps. Il avait lue des choses sur cela, aucun des deux être ne serais en paix tant que l’autre existe. Il préférait taire cette information. Sunie n’avait pas besoin de se genre de choses, elle avait besoin de calme et de soutien pour se débarrasser définitivement de sa colocataire de corps.
Il écouta avec attention ce qu’elle racontait afin de comprendre du mieux possible ce qu’elle lui expliquait.

*Au moins* se dit-il *la deuxième personne qui vit en elle ne risque pas de disparaitre trop vite à cause de ses jambes.*

Lorsqu’elle évoqua la solidité des pièces, il lui sourit et dit :

« - Jolie demoiselle, je vous ai dis que cette immeuble était équipé pour résister à un loup-garou incontrôlable. Je tiens à vous rappeler que seul moi peut décider de me changer, je ne deviens pas loup-garou sans prévenir. La chambre que vous choisirez si vous reste pourra résister à vous, et lorsque je me couche, je verrouille mon appartement, donc vous ne pourrez sortir si vous devenez l’autre. »

Il l’observa encore, se demandant comment une jeune femme en béquille pouvait devenir dangereuse. Et se repassa les derniers mots qu’elle avait prononcés.

« - Je vous promets que tant que vous serez sous mon toit, je ferais tous pour que vous viviez le mieux possible afin que vous preniez des forces et que vous vainquiez définitivement l’autre. Je vous promets également que si elle prend le contrôle de votre corps, je ferai tous ce que je peux pour la neutraliser en levant un minimum la main. Je suis chasseur de prime, souvenez vous en, attraper des gens, cela me connais. »

Il ouvrit une chambre. Elle était peinte au quart bas des murs en couleur bordeaux et les trois quart restants étaient en beige. Les deux couleurs étaient séparées à l’horizontale par une baguette en ébène. Un grand lit, une commode, une armoire et une coiffeuse en ébène complétaient la chambre. Le lit était fait au carré avec une chaude couverture beige et de fins draps de soie blanche. Une cheminé prête à être allumée et le chauffage étaient également dans la pièce. Il y avait également une grande fenêtre qui donnait sur la gigantesque terrasse aménagée sur le toit de l’immeuble, et une deuxième fenêtre donnait sur un minuscule balcon équipé de deux fauteuils et d’une petite table.

Il prit doucement l’une des mains de Sunie, posant la béquille contre le mur et dit en l’accompagnant à la chambre:

« - Voilas, c’est la chambre la plus sûre après la mienne. Je dois avouer beaucoup l’aimer, j’aime ces couleurs et si vous restez, vous pourrez constater que le lit est d’un confort sans égal…
Jolie jeune femme, donnez vous l’occasion de vous détendre. Oubliez tous et contentez vous de vivre. Profitez de ma terrasse, de ma salle de bain pour vous relaxer, de mes livres. Je serais heureux de vous aider, de vous soigner si vous avez de quelconques blessures. En cas de problème ou même si ce n’est que pour avoir de la compagnie, venez me trouver sans hésitation. Aider les gens est une seconde nature chez moi, encore plus si j’ai confiance ; et j’ai confiance en vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Lun 5 Oct 2009 - 20:11

Les yeux de Sunie changèrent encore lorsque Vigorsten s'adressa à elle sous le titre de *jolie damoiselle*, passant cette fois du vert au blanc en quelques secondes. Elle ne soutint le regard de Vigo que quelques secondes, ses pommettes devenant encore une fois rouge vif, baissant la tête afin que son état ne paraisse pas trop. Jamais auparavant un homme ne l'avait complimentée ainsi, du moins aucun ne l'avait fait en toute franchise et sans être dérangé, cela laissait Sunie complètement sans défenses. Elle écouta néanmoins ce que Vigo lui dit mais elle n'arrivait pas vraiment à se concentrer, ses pensées obnubilées par autre choses. Sunie allait répondre que l'endroit semblais en effet sécuritaire lorsque Vigo lui pris une de ses béquilles, brisant temporairement son équilibre, pour la prendre par la main, chose qui encore une fois n'était jamais vraiment arrivée à Sunie, les seules autres fois étant lorsqu'elle tombait et que quelqu'un l'aidait gentiment à se relever. Non cette fois il l'avait fait sans qu'elle le demande ou sans apparente bonne volonté, simplement il l'avait fait. Et encore il renchérissait en s'adressant à elle en tant que *jolie jeune femme*, cherchait-il à la charmer ou était-il simplement trop bien intentionné?

Sunie ne savait pas trop mais elle fixait sa main dans la sienne et se demandait ce que cela pouvait bien signifier, voulait-il lui dire qu'il la trouvait simplement belle ou était-il en train de lui proposer son amour, comment savoir. Elle releva lentement la tête, les joues toujours rougies par la gêne et les iris blancs comme la neige, fixant Vigo, il était certes balafré mais il avait tout de même un certain charme, il était jeune lui aussi, ou du moins le paraissait. Mais quelles étaient ses véritables intentions?

"Pourquoi faites vous... tout ça, pourquoi est-ce que..."


Mais elle ne voulait pas vraiment le savoir après tout comment pourrait-il ne pas vouloir d'elle si il la complimentait tant. À peine Vigo se fut retournée pour lui répondre que Sunie colla ses lèvres sur les siennes dans un délicat baiser. Mais Sunie n'ayant pas vraiment réfléchis ne se rendit compte que trop tard qu'elle s'était mise en déséquilibre et tomba à la renverse sur Vigo qui lui-même s'effondra sur le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Lun 5 Oct 2009 - 21:22

Alors qu’il finissait de lui faire visiter la chambre, il entendit Sunie. Elle lui posa une question qu’elle avait l’aire d’avoir du mal à terminer. Elle semblait lui demander les raisons pour lesquelles il l’aidait. Ce qui motivait Vigo était simple. Une jolie jeune femme qui cherchait un logement et qui avait pas mal de soucis, il n’en fallait pas plus à Vigo. Il voulait l’aider car elle avait asse souffert, et il devait admettre qu’avoir dans son appartement une jeune femme aussi jolie pour lui tenir compagnie pendant quelques jours était une idée fort agréable. Pendant quelques jours, il prendrait ses repas avec quelqu’un, discuterait peut être un peu et lambinerait sur la terrasse. * Et elle comprend le problème que j’ai. Et ses origines hybrides, je ne ressens presque plus cette petite répulsion. * Il fit glisser son pouce sur le dessus de la main de Sunie, il aimait le contact chaud et dou de la petite main dans la sienne, de la même manière qu’il avait sentit son cœur faire une vrille et son corps s’échauffer lorsqu’elle l’avait enlacé. Quand était-ce la dernière fois qu’une femme l’avait touché ? C’était avant la guerre, bien avant, l’année de ses 19 ans.

Il allait proposer une réponse lorsque le monde se renversa autour de lui en une fraction de seconde.

Il n’avait pas fini de se retourné qu’il sentie de douces, humides et fraiches lèvres embrasser doucement les siennes. Il eu à peine le temps de s’en rendre compte que Sunie s’écroula sur lui, le déséquilibrant au passage et les projetant tous deux sur le lit.
Son cerveau fumait, il était allongé sur le lit, Sunie vautrée sur lui, leurs lèvres à peine à di centimètres les unes des autres. De près, elle était vraiment ravissante surtout maintenant que la chute eu mit la pagaille dans ses cheveux.

Il posa ses deux mains sur les tempes de la jeune femme et glissa les doigts dans ses cheveux pour dégager ses yeux. Il plongea les siens dans ceux de Sunie et soutient son regard. Puis, il fit doucement parcourir le cou de l’immortelle à ses mains avant de l’embrasser de nouveau. Il posa ensuite ses mains sur les hanches de la jeune femme et la déplaça pour l’allonger sur le lit dans le bon sens tout en pivotant lui-même. Il se posta légèrement au dessus d’elle, laissant une main sur sa hanche droite et plongeant l’autre dans ses cheveux avant de l’embrasser de nouveau. Il lui caressa la hanche et lui pris la main de celle qu’il enleva des cheveux et la serra.

« - Doit-il vraiment y avoir une explication rationnelle au fait que je souhaite vous aider ? Mis à part que j’en ai envi et que vous en ave besoin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Lun 5 Oct 2009 - 22:31

Sunie ne savait pas trop pourquoi elle avait fait cela mais, maintenant qu'elle y était, elle ne regrettait en rien son geste, les mains de Vigo caressant agréablement ses hanches dans la première réelle caresse qu'elle reçue de la part d'un homme. Tout était si étrange, jamais elle n'aurais crue se laisser faire ainsi mais une fois que les mains de Vigo se posèrent sur ses hanches elle ne voulait plus faire marche arrière, elle avait 21 ans après tout, il fallait bien qu'elle trouve un homme un jour. Apparemment ce jour était aujourd'hui et l'homme en question, celui qui la cajolait si délicatement, était Vigorsten. Lorsque Vigo la fit pivoter sous lui Sunie hésita un court instant, voulait-elle vraiment cela? La question de Vigo lui apporta toutefois sa réponse.

"non, aucune raison n'est nécessaire, juste de la bonne volonté, n'est-ce pas?"

Elle ne laissa pas Vigo répondre et l'embrassa encore, cette fois sans aucune retenue. Vigorsten devait trouver étrange d'embrasser une femme qui avait non seulement bien plus de crocs que lui mais en plus avait la longue et plate langue fourchue d'un serpent. Elle prolongea ce baisser plusieurs minutes avant de pousser légèrement Vigo et, relevant légèrement sa jupe, détacha ses armatures, les ôtant sitôt les dernières lanières de cuir déserrées. Elle les laissa tomber à coté du lit sans trop y faire attention puis revint sans attendre à Vigo, soudant à nouveau ses lèvres sur les siennes. Elle n'osa faire quoique ce soit d'autre de peur de brusquer Vigo et mettre fin à ce moment qu'elle attendait depuis quelques années maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Mar 6 Oct 2009 - 14:23

C’était la seconde fois que Vigo voulue répondre et la seconde fois que Sunie l’embrassa pour l’en empêcher. C’était également la seconde fois qu’il s’en fichait, savourant l’instant. S’il appréciait la présence des nombreuses canines, il avait été surpris par la langue reptilienne. Cela avait quelque chose d’original et pas franchement désagréable.
Après ce long baisé fort vigoureux, elle le repoussa pour retirer ses armatures, lui exposant de fait une petite partie de ses cuisses, puis elle les fit tomber sur le parquet dans un bruit de ferraille. Lorsque la seconde armature toucha le sol, elle était de nouveau colée à ses lèvres.

Il se détacha ensuite d’elle, se leva et alla tirer les épais rideaux rouge qui obstruèrent la lumière, la tamisant de façon chaleureuse. Il n’y avait plus que de fins rayons qui filtraient à travers le tissu, plongeant la pièce dans une brume rouge. Il retourna vers le lit, se replaça au dessus de Sunie et embrassa son cou, attrapant doucement sa peau entre ses canines. Il continua de lui caresser la hanche en faisant remonter sa main le long de son flan. Il posa de nouveau ses lèvres sur celles de Sunie. Lorsqu’elle l’avait embrassé pour la première fois, il avait immédiatement succombé à ses lèvres. Fines, fraiches, douces et humides, il se sentait apaisé et bien vivant en leur contact.
La pénombre ambiante rendait la scène encore plus sensuelle. Il devinait plus qu’il ne voyait le joli visage de la jeune femme, ce qui était également le cas pour elle. Vigo, complexé par ses cicatrices, en fut soulagé, d’autant plus que si elle connaissait celles de son visage, elle ignorait celle qui lui barrait presque tout le dos.

Son cœur tambourinait dans sa cage thoracique, sa respiration devenait irrégulière et son sang bouillonnait. Il s’assit alors en tailleur sur le matelas, prit la jeune femme par les hanches et les épaules pour l’assoir dos contre lui.* Il lui enlaça la taille, glissant délicatement une main sous sa veste pour la poser sur son ventre.

Au contact de la peau douce et chaude du ventre de la jeune femme, il frissonnât et sentit son cœur accélérer encore un peu plus. Une intense chaleur montât en lui, comme si elle lui était transmise par Sunie. Caressant son ventre du bout des doigts, il remonta l’autre main qu’il posa sur l’épaule de la belle l’hybride, il pencha la tête, lui attrapa délicatement l’oreille avec les dents pour la mordiller. Dans le même temps, il serra doucement les bras, là collant contre lui dans un doux câlin avant de murmurer à son oreille.

« - Tu es une très jolie jeune femme. Et je peux dorénavant te prouver que les livres ont tord de dire que le malaise que dégagent les hybrides est irréversible. S’il avait déjà diminué lorsque je t’ai raconté mon problème, il à totalement disparue depuis que tu m’as embrassé… »

Vigo hésita un instant avant de continuer sa confidence, puis il se lança.

« - J’accorde très difficilement ma confiance aux gens, mais moins d’une heure t’as suffit pour l’obtenir. Tu es attirante à mes yeux, vraiment. Je … »

Il resserra son étreinte, sa chaude main caressant tout le ventre de Sunie, l’autre glissant délicatement sur son épaule, puis il plongeât la tête dans son cou pour l’embrasser tendrement sur la partie où la peau est la plus fine avant de prolonger son tendre câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Mar 6 Oct 2009 - 20:18

Sunie apprécia la nouvelle luminosité lorsque Vigo ferma les rideaux, ses yeux s'adaptant plus facilement à la noirceur qu'au endroit ou la lumière était plus forte. Elle vit le regard enflammé de Vigo lorsqu'elle retira ses armatures, le même que cet archéologue, et n'en fut pas effrayée. Lorsqu'il revint il la plaça tranquillement dos à lui dans une position assez confortable, son dos contre son torse brulant Sunie se sentait bien. Son coeur battait la chamade mais elle ne laissa rien paraitre, laissant les mains apparemment expérimentées de Vigo courir librement sur sa hanche son épaule.

Toutefois Sunie sursauta lorsque Vigorsten posa sa main sur son ventre, certes elle savait qu'il allait probablement faire cela mais elle en resta tout de même surprise. Mais il se rattrapa quelques secondes plus tard lorsqu'il lui mordilla gentiment l'oreille, c,eu pour effet de calmer l'excédant de stress causé par sa main qui caressait maintenant gentiment son ventre. Ses paroles n'avaient rien perdues de leur charme et Vigo semblais bien garder son calme malgrès la situation, Sunie quand à elle bouillait de l'intérieur, la peur, le désir, l'interrogation, tout cela la tourmentait mais elle préférait taire tout cela et laisser Vigo faire, après tout il semblait savoir s'y prendre, ses caresse étant des plus agréables.

"Je suis heureuse de l'entendre."

Elle n'eut le temps de prononcer que cette courte phrase avant que Vigo ne vienne l'embrasser tendrement dans le cou, lui volant un long soupir de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Mar 6 Oct 2009 - 21:05

Il était totalement paniqué par ce qui se passait. Les choses avaient prisent une très agréable tournure, mais l’idée d’être là avec une jolie jeune femme le mettait dans un état de stress semblable à celui qu’il avait ressentit lors de sa première rencontre avec l’amour.
Le soupir que laissa échapper Sunie le détendit un peu.

Il lui enlaça alors la taille de ses bras et entreprit de déboutonner doucement sa veste, effleurant son ventre au passage. Il fit sauter les boutons petit-à-petit jusqu’à arrivé au niveau de la poitrine. Là, ses mains se mirent à trembler légèrement. Prenant sur lui, il poursuivit jusqu'à avoir totalement déboutonné le vêtement. Il le fit alors glisser, lui caressant les épaules du même coup et déposant un doux baisé sur l’une d’elle. Il parcourut ensuite son ventre et ses hanches, lentement, délicatement.
Il la fit alors de nouveau basculer sur le dos, suivant le mouvement pour se retrouver au dessus d’elle et l’embrasser. Sa main droite parcourant de nouveau ventre et hanches, il déposa un baisé sur le sein gauche de la jeune femme.

Il en déposa un second, plus long et plus tendre encore. Il posa alors la main sur l’attache de la ceinture de sa jupe et la déboucla. Il desserra la ceinture et glissa doucement les mains afin de dégager la jupe et tous ce qui se trouvait dessous. Il caressa les cuisses de la jeune femme au passage et s’arrêta arrivé à mis cuisses. Le contact des écailles l’avait surpris, tout comme celui de la langue fourchue. Durant deux secondes, il caressa lesdites écailles puis déposa un baisé dessus. Il se redressa et termina de déshabiller Sunie. Elle était jolie, vraiment très jolie. Il fit glisser une main jusqu'à la hanche et embrassa ses lèvres avec tendresse. Il ramena alors sa main sur la poitrine de la jeune femme et l’effleura plus qu’il ne la caressa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Sam 10 Oct 2009 - 1:01

Vigo semblais savoir ce qu'il faisait et par conséquence Sunie, qui n'avait aucune expérience, se laissa faire telle une poupée de chiffon. Toutes ses caresses étaient si douces et délicates, Sunie ne pouvait s'en plaindre, tout allait mieux que ce qu'elle cru possible au début: il n,avait pas mal réagis lorsqu'il avait sentit sa langue fourchue et ses dents ne l'avaient pas dérangé du tout. Il caressait encore doucement son ventre, puis, sans prévenir il détacha le premier des boutons de sa chemise.

Sunie sursauta lorsqu'elle le sentit, évidement il fallait bien que cela arrive mais elle n'y pensait pas vraiment. Il déboutonna lentement sa chemise, s'arrêtant une fois qu'il arriva à la hauteur de sa poitrine puis, tremblant repris son action. Une fois terminé il lui enleva délicatement son vêtement puis l'étendit à nouveau sur le dos avant de l'embrasser encore une fois. Sunie devait admettre ne jamais avoir ressentit autant de gêne et son coeur battait fort dans sa poitrine, sa respiration forte indiquant son stress. Encore une fois les mains de Vigorsten parcoururent délicatement ses hanches et son ventre, puis il baisa sa poitrine nue, empourprant encore plus les joues de Sunie tout en la laissant échapper un léger soupir de plaisir.

Il termina de la dévêtir et l'embrassa de nouveau, tout de passion qu'il était. Sunie, par contre, ne se sentait pas très à l'aise, nue devant un homme qu'elle ne connaissait que depuis une heure environ. Elle devait admettre qu'il était le premier qui avait vu plus loin que les apparences et l'avait même complimenté alors elle fit fi de sa gêne et, s'accrochant à ses épaules pour se relever, s'assis face à lui pour l'embrasser encore une fois. Ses pommettes n'avaient probablement jamais arboré une teinte si près du rouge vin et sa gêne n'avait jamais atteint si grand sommet mais elle réussit tout de même à lui poser cette question:

"Tu sera encore là demain, tu ne me quittera pas parce que je suis hybride?"

La question pouvait paraitre stupide mais pour Sunie c'était vital, elle avait déjà si peur de ce qui allait venir qu'elle ne voulait pas se retrouver seule après. Pendant que Vigo réfléchissait elle défit elle aussi les boutons de son chemisier, révélant le torse d'un homme qui faisait attention à sa condition mais qui avait apparemment vu bien des combats, les cicatrices couvrant son torse. Sunie n'en fit pas un cas, ses jambes étaient bien pires si on considérait qu'elles ne la soutenait plus, et sera Vigo bien fort dans ses bras, profitant de ce moment pour l'embrasser encore. Leurs corps collés l'un contre l'autre, Sunie pouvait sentir le rythme effréné du coeur de Vigo de même que l'agréable chaleur que celui-ci diffusait, il devait en être de même pour Vigo car son coeur à elle aussi battait très fort, véritable reflet de l'intensité des émotions du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigortsen

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Ordre : Luna
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   Sam 10 Oct 2009 - 20:27

Lorsqu’elle s’accrocha à ses épaules, Vigo fût surpris et du contracter ses muscles pour la soutenir le temps qu’elle s’assoie. Il fût submergé par la passion qu’éveillait en lui le contact avec les lèvres douces et raffinées de Sunie lorsque cette dernière l’embrassa une fois assise. Son cœur battait si fort qu’il avait l’impression qu’il cherchait à s’échapper de sa poitrine. Sa respiration devenait saccadée et difficile tant le moment était intense. La fine lumière rouge se reflétait sur le corps de Sunie, dévoilant totalement les formes de son joli corps nu.

La question qu’elle lui posa le surpris. Une légère coupure dans la passion du moment, mais Vigo comprenait. Elle avait 13 ans de moins que lui et lui-même c’était posé la question de savoir si elle resterait ou non. Il ne pue s’empêcher cependant de sourire, sa réponse déjà en tête. Il avait ouvert la bouche pour répondre, lorsqu’il sentit les doigts de l’hybride décrocher les premiers boutons de sa chemise. Bouche ouverte, il ne put répondre à sa question car aucun son ne daignât sortir de sa bouche. Il se contenta de frémir, ce que Sunie remarqua surement. Lorsqu’elle en eu terminé avec sa chemise, elle le serrât fort dans ses bras et l’embrassa encore.

Il succombât. Les doigts de Sunie lui parcoururent le dos pour l’enlacer, il sentit sa poitrine venir se coller à son torse et de nouveau, il gouttât aux lèvres de l’hybride. La combinaison de ce tout eu un effet ravageur. Tout son corps vibra, de l’extrémité des orteils à la pointe de ses cheveux. Il perçut le cœur de Sunie qui battant à tout rompre, comme le sien, mais également, la simple présence de Sunie contre lui, leurs deu corps serrés. Il ressentit alors un bien être intense. Une sensation qui lui était inconnue, pour la première fois, un vide dans sa vie qu’il n’aurait jamais soupçonné venait de se combler. Il n’avait jamais remarqué que l’absence d’une femme à ses côté l’avait tant angoissé, ce n’était que maintenant qu’il avait trouvé la femme en question et que le vide venait de se remplir qu’il comprit ce que cela représentait.

Il enlaça la jeune femme, posant ses mains sur son dos et resserrant encore un peu l’étreinte, pencha la tête au creux du cou de l’immortelle et déposa un tendre baisé sur son épaule. Il lui murmura alors en plongeant ses yeux dans les siens :

« - Je serais toujours là demain et je ne te quitterai pas à cause de tes origines. Lorsque tu t’éveilleras, je serais contre toi, mes bras autour de toi. Tu n’es pas qu’une simple hybride, tu es une jolie jeune femme qui viens de faire chavirer mon cœur et je n’ai aucune envie de quitter ton étreinte. »

Il se remit alors en tailleur et de nouveau vin caller Sunie contre lui, de nouveau il colla son dos contre son torse, sentant la chaleur qui émanait de la jeune femme contre sa poitrine. Il passa les mains sur son ventre et la caressa. Il fît glisser doucement ses mains sur le ventre, les hanches, les seins et les épaules de l’hybride. Il déposait de temps en temps de doux baisés sur ses épaules, son dos, ses mains caressant également ses cuisses. Il porta alors l’oreille de Sunie à sa bouche et la dévora gentiment en souriant. Il se laissa alors tomber sur le dos sur le matelas, tenant toujours l’hybride contre lui. Puis, il desserrât son étreinte, laissant libre Sunie de ses mouvements. Elle était là, allongée sur son ventre, entièrement nue, telle une étincelle dans sa vie. Il lui caressa la poitrine du bout des doigts de la main gauche, l’autre sur son ventre, lui mordillant le cou au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un appartement à louer.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un appartement à louer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]
» Mieux qu'une fontaine d'appartement (19.12.10 à 15h32)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Les Rues Résidentielles-
Sauter vers: