AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Meurtre aux Boulognes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Meurtre aux Boulognes   Jeu 11 Déc 2008 - 0:51

Alphonse pensait à quelque chose mais devant lui était un scène affreuse avec un prostitué planté en haut d'un arbre, il était dans la lune et regardait mais pas avec son esprit, c'était plus comme une transe qu'être perdu dans ses pensées il pensait encore au meurtre de ces parents et à la figure qui se rappelait comme si c'était hier, il s'avança encore vers le corps quand quelqu'un l'arrêta, c'était son sous-officier, Cédric, un petit homme replet qui cherchait à avoir son attention Alphonse tourna ça tête tranquillement vers lui et le regarda d'un air désintéressé mais le petit homme lui dit quand même son message ;

"Inspecteur, s'il vous plaît ne marcher pas dessus le sang de la victime, c'est quand même des preuves! On a peux-être trouver un témoin occulaire. Et aussi euh, on se demandait si vous vouliez venir au bar après le boulot, ce détendre quoi!?"

Alphonse ce retourna rapidement de Cédric, il n'avait certainement pas envie d'aller boire avec ces idiots, mais quand même il fallait faire un peu de social avec le monde sinon il serait pris de travers mais c'était tellement ennuyant ces hommes qui se saoulait à rien et partait chez eux baiser avec leurs femmes, dégradent, ennuyant et sans but c'est ce qu'il pensa mais il tourna sept fois sa langue et avant de regarder Cédric il soupira et ce retourna vers lui avec un sourir en coins il lui dit ;

"Tu me montreras ton témoins occulaire on boucle la place et on va boire les gars! Et puis aussi est-ce qu'il a des traces suspectes où quoi que ce soit?"

"Monsieur, les bois de boulognes sont suspect! Je ne crois pas qu'on pourra trouver quoi que ce soit ce soir, mais si vous voulez on peux faire une battue et questionner les personnes dans les alentoures même si ils ne répondront certainement pas..."

L'inspecteur leva les yeux au ciel, le jeune homme avait raison, c'était inutile d'essayer de chercher à travers tout ce bahus si il y avait quelqu'un qui pouvait bien les aiders c'était ce témoins occulaire qui pourrait l'aider il regarda encore Cédric et donna ces ordres :


"Bon, tu vas laisser faires l'idée de chercher l'homme dans ce putain trou perdu de bois et puis aussi tu rapelle tout le monde je vais faire la première tourné bordel!"

Il s'alluma une cigarette rentra dans sa voiture et démarra le moteur, qui ronronna, Alphonse venait de le réparer et il fonctionnait comme un gants Cédric rentra en trombe dans la voiture et s'assit dans le fonds de son banc attacha ça ceinture et mis ses mains sur le tableur de bord il savait que l'inspecteur avait une conduite dangereuse de temps à autres et maintenant que le moteur était réparé il allait probablement conduire assez rapidement pour ce rendre au bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Jeu 11 Déc 2008 - 1:16

Yaelle arriva au bar, bien avant l'inspecteur. Trouvant 3 de ses hommes, elle les rejoignit, et les laissa la saluer, avec force exclamation. Les trois marins commençait a dodeliner de la tete...ils devaient en avoir bu beaucoup pour y parvenir. Les marins sont solide avec l'alcool...surtout les siens. Ils avaient passé un bon moment les derniers mois, avant de rentrer en Angleterre, a parcourir les caraibes, et ils avaient remplis leur cales de rhum...pour les voyages loin de la mer du paradis, comme l'appelait Yaelle. Assise au bar, tentant de controler les 3 hommes, bavardant et buvant avec eux, ses yeux bleux presque blanc illuminé d'une douce lueur, trahissant son bonheur, et pour les observateurs expérimentés, son identité d'immortelle. Un verre de rhum entre les doigts, elle ne se préoccupait cependant pas beaucoup de cette lueur, évidement parce que tous le monde n'y voyait que le reflet de la lumière situé juste au dessus d'elle...l'immortelle n'était pas idiote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Jeu 11 Déc 2008 - 1:25

Alphonse rentra péniblement dans le bar qui était quelque peux miteux à son goût il aimait mieux son appartement bien placé au centre-ville, mais dès l'instant ou il rentra dans l'immeuble, il remarqua cette femme, une femme ni belle ni laide qui était tout simplement bizarre puis elle lui passa à travers la tête comme si de rien n'était il s'assît d'une façon très décontracter dans le fond de l'auberge puis commanda avec ces collègue de la bière blonde et des arachides pour compléter le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Jeu 11 Déc 2008 - 1:42

Yaelle ne remarqua pas l'homme, étant occupé a bavarder avec animation avec ses compagnons de voyage, riant de leur bouffonnerie. Elle adorait passer du temps avec eux, et après le combat qu'elle venait de mené avec Thilix, ça valait la peine de se détendre un peu. Riant de bon coeur au boutade qu'un homme lui adressait, elle ne prit pas garde a ses répliques d'homme saoul. Mais l'un de ses hommes le prit plutôt mal, et avant qu'elle ne puisse réagir, avait envoyer un joli direct dans la figure du matamore...et que ce passe-t-il quand un homme saoul frappe un autre homme saoul dans un bar plein d'homme saouls...une bagarre. Mais heureusement, elle ne fut que localiser au deux hommes se battant comme des ours, des ours passablement ivre. Ses deux amis essayèrent de calmer le jeu. Mais ils se retrouvèrent pris eux même dans la bagarre lorsqu'un ami du matamore décida de se joindre. Perdant patience, Yaelle aggripa l'épaule de son ami et le tira en arrière. Une femme ordinaire n'y serait jamais parvenu, mais Yaelle, entrainé comme elle l'était, n'eu aucun mal a convraincre son matelot de rompre le combat, et parvint se mettre au milieu de la bagarre, les cheveux en bataille, révelant plusieurs cicatrices récentes...Ses hommes redevenus tranquille, et les 3 autres se remettant de l'accrochage avec mauvaises humeur, Yaelle lanca un clin d'oeil au tenancier avant de reprendre un verre riant de ses hommes. Et elle jeta un coup d'oeil au reste de la clientèle, qui revenait aux conversations habituelle. Sauf un homme, qui semblait blasé et passablement ennuyé, au fond de la salle. Et Yaelle eu un frisson...l'homme ne lui disait rien qui vaille. L'observant du coin de l'oeil, elle reprit vite la conversation avec un client, sans manquer de vigilance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Jeu 11 Déc 2008 - 2:08

Alphonse ne fît comme si de rien n'était mais quand il vît ces cicatrices ce fût facilement comprit, c'était une immortelle, parce qu'une humaine normal n'aurait pas réussi à survivre a de telles cicatrices, si profondes et aussi elle était quelques peu trop bizarre à son goût et il fallait être un peu plus vigilant pour ce rendre compte quel était la différence entre une immortelle et une humaine, il se leva tranquillement et mît la note sur la table prît son manteau et sortis dehors, il était quelque peu tard mais Alphonse n'avait prît qu'une seule bière Cédric son subordonné essaya de le suivre mais il avait déjà partis la voiture et roulait tranquillement vers son appartement dans le centre-ville. Il gardait encore un peu de vigilance en pleine ville car on ne savait jamais ce qu'il pouvait arriver mais ce fût bizarre il ne fît que le tour de l'immeuble ce stationna en arrière et s'alluma une cigarette, il prépara son pistolet et se détendit un peu dans la voiture, il était habitué de rester de longues heures dans ça voitures en tant qu'inspecteur de la police mais cette fois-ci il travaillait en tant que chasseur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Jeu 11 Déc 2008 - 2:21

Yaelle remarqua aussitôt l'homme, qui sortait d'un pas rapide. Elle fronça les sourcils. Il était évident que quelque chose ne tournais pas rond avec cet humain. Passant près d'elle, l'immortelle le dévisagea du coin de l'oeil. L'avait-il remarqué? C'était évident. Et elle était convaincu que ce n'était pas un hasard s'il était sorti quelques minutes après l'avoir aperçu. C'était-il senti a se point observer qu'il était sorti? Peu probable. Mais la solstice ne sorti pas, sachant que ca paraitre louche si elle sortait tout de suite après l'homme. Aussi préféra-t-elle cacher son inquiétude a ses hommes. Bah, tant qu,elle restait a l'intérieur, elle ne courrait aucun risque. Le temps passa, une heure, deux heures. Yaelle observa ses hommes...ils étaient définitivement saouls, et il était grand temps qu'elle les ramène au navire. Elle avait dépasser l'heure a laquelle elle leur avait demander de revenir. Se levant, elle incita ses hommes a la suivre. Payant leur consommation, elle sorti a leur suite, les rejoignants rapidement. Son second lui passa un bras sur les épaules, geste parfaitement masculin, et Yaelle laissa tomber l'idée de le ramener a l'ordre. Se dirigeant vers les quais, elle fini par les laisser prendre de l,avance, et s,arrêta. Envoyant son esprit dans tous les sens, cherchant une quelqu'on que présence, elle sonda les lieux de son regard de glace. Il n'y avait rien. Pourtant, elle se doutait que l'homme ne la laisserait pas partir aussi facilement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Jeu 11 Déc 2008 - 3:38

Il l'avait suivit tranquillement et dès qu'il vu qu'elle se dirigait avec les matelots, il regarda quel était le bateau qu'elle prenait "L'immortel" intéressant, mais pas assez pour l'attaquer de suite, il ferais une petite enquête et saura qu'est-ce qu'il se passe dans ce maudit navire, rouiller comme il était, ça faisait longtemps qu'il naviguait et peux-être quelques matelots à l'intérieur aussi ça faisait longtemps qu'il naviguaient.... Il retourna à son appartement regarda derrière lui avant d'entré en douceur dans sa petite maison, ce n'étais pas si grand que ça mais bien assez pour Alphonse qui ne demandait jamais gros et qui profitait du maximum de la place, des livres par-ci, des assiettes par-là peux-être avait-il besoin d'un grand rangement mais pour lui c'était comme ça la vraie vie. Il pris son pistolet le déchargea, le démonta et le nettoya et par après cette inspection minutieuse, il ouvrit la trappe pour ça cave et alluma les lumières ces armes étaients là à attendres des ordres, il en pris une, son fusil à pompe et fît de même avec de ce qu'il avait fait avec sont revolver. Puis après tout ce nettoyage, il ramassa son pistolet, le mît sur ça table de chevet et ferma les lumières, il dormis mais d'un seul œil comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Jeu 11 Déc 2008 - 12:52

Yaelle fini par laisser tomber sa vigile, et retourna a bord de son navire, l'Immortel. Tendue, elle s'occupa de vérifier que le travail des travailleurs du port avait été bien fait. Elle fut satisfaite du travail. Le navire serait fin près pour la nouvelle saison, au printemps prochain, lorsque la Seine se remplirait de nouveaux de l'eau de mer, et lui permettre de repartir. Mais elle demeura précoppué par l'homme qu'elle avait vue, convaincu qu'il reviendrais, et qu'elle n'avait pas fini d,en entendre parler. Néanmoins, elle se dirgiea vers les cuisnes, ou ses hommes finissait de bavarder, avant de retourner chacun dans leur quartier. Et Yaelle les rejoignis. Elle ne dormait pas souvent avec son équipage, préférant sa chambre. Mais lorsque le bateau était a quai ou en cale sèche, ou qu'elle vait besoin de se rassurer ou de se détendre, la présence de ses 16 membres d'équipage était pour elle une bénédiction. Et l'équipage, parfaitement au courant de ses orignies immortels, étaient ravis alors de pouvoir lui rendre se service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 1:02

Alphonse avait eu une bonne nuit sans trop de dérangement, le matin en ce levant il appela son association de chasseurs et demanda l'autorisation de pouvoir éliminer une abomination des enfers, elle fût accepté aisément et par après il ce prépara pour faire ça petite enquête et aussi, bien sûr, visité le bateau pour avoir le plus de renseignement. Il pris ces deux meilleurs armes, son calepin et son badge de policier, sans eux, il ne pourrait aller nulle-part mais grâce à ces deux objets il pouvait intimider et montrer son pouvoir aux autres. Il ne prît pas ça voiture cette fois-ci pour aller au Quaie il faisait beau dehors alors il marcha tranquillement et ce rendit en une heure trente. Il cogna à la porte du bateau et cria ;

"Police, je suis ici pour inspecter le bateau, je voudrais voir les papires réglementaires et savoir pour quel raison vous êtes ici! Ouvrez ou sinon je reviendrais ici avec un mandat de perquisition!!"

Il sourît, son idée était comme d'habitude bien fait et ça voix bien clair et il attendît quelques peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 1:42

Les travailleurs, déja arrivé, furent étonné de voir un inspecteur de police arriver. Leur travail avait pourtant été jugé bien fait par la capitaine, juste 15 minutes avant! Mais ils se turent, et continuèrent. Ce fut un matelot qui ouvrit la porte de la timonerie.

Oui? Que puis-je pour vous cher monsieur. Si c'est le capitaine du port qui vous envoie, j'en suis étonné. Il est venu hier, et il avait pourtant dit que tous était en ordre. Néanmoins si vous le voulez, je vais avertir le capitaine que vous êtes arrivé. Puis-je savoir votre nom, je dois le noter dans notre cahier de bord...c'est obligatoire...de nouvelles règles maritime...Vous voyez le genre.

Le jeune homme était nouveau dans l'équipage, et il était un peu nerveux, néanmoins il n'était pas vraiment inquiet par l'arrivé de l'homme. Sa capitaine était la meilleure quand au relation publique. Il attendit la réponse de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 2:15

L'officier regarda avec quelques peu de dédains le jeune homme, il n'était pas vraiment là par ordre mais il eût une idée, c'était très intéressant et sans vraiment importance mais le jeune matelot le croirais certainement.

"Je suis ici premièrement pour inspecter le bateau mais j'ai une autre raison aussi, des témoins oculaires on dit voir une personne qui venait du bois de Boulogne ce caché dans votre navire, je veux simplement inspecter les papiers et l'état mais plus pour inspecter pour si vous aviez quelqu'un de clandestin à bord."

Après cette Phrase il sortis son badge pour montrer qu'il était vraiment policier puis après l'accrochît à sa ceinture sortis son carnet de policier son crayon et commença à écrire, il regarda encore le jeune homme attendît quelques peu écrivît quelque chose sur son carnet puis lui demanda :

"Désolé mais j'écris pas mal tout ce que vous dîtes ça dérange si j'écris? Et aussi ça vous ennuie si je m'allume une cigarette?"

Il prit son carnet et son crayon dans la même main sortis une cigarette de sa poche la mit dans ça bouche tapota ses poches et trouva son briquet, alluma une cigarette et prît une grande bouffée de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 2:31

Si vous fumez, je ne pourrai alors pas vous permettre de visiter tout le navire. Néanmoins on peut passer par les endroits les moins dangereux, vous laissant le temps de la finir avant de parvenir au endroit en réparation. Malgré tout nos efforts, il est parfois possible que de l'huile se soit répendu, venant des conduites tout juste entretenue. Alors on va visiter les accomodations en premier...juste me laisser prendre une note dans le cahier de bord...mais j'imagine de toute facon que vous aller y jeter un coup d'oeil, si vous êtes ici pour inspecter le navire, monsieur. Et si vous voulez voir le capitaine, je peux envoyer un officier la chercher.

Le jeune homme avait beau être nouveau, il connaissait bien son travail. Et quelque chose lui disait de faire attention. Deux inspections de suite par le même bureau...étrange...déja qu'ils n'avaient pas l'habitude de se forcer pour organiser des inspections...Mais il retint sa langue, et laissa entrer l'officier de police, notant son heure d'entré dans le navire, montrant du même coup le cahier de bord a celui ci...il lui fit faire ensuite le tour de la timonerie, lui faisant meme une démonstration des tous nouveaux instruments dont Yaelle avait fait l'acquisition. Une fois la timonerie terminée, ils descendirent l'échelle, et s'arrêtèrent devant la porte des accomodations, qu'il ouvrit et invita l'officer a entrer.

L'équipage risque d'être un peu surpris par votre présence, et vous devrez les excuser un temps soit peu. Ils sont sorti hier avec le capitaine. Généralement, quand l'équipage n'a que peut de travail a faire sur le bateau, on en profite parfois pour se détendre...et vous connaissez les marins...ils seront peut être de mauvaises humeurs. Néanmois, comme le capitaine est la, ils devraient se tenir tranquille.

Le jeune matelot eu un sourire amical, riant pour détendre l'atmosphère. Et puis ils descendirent dans les accomodations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 2:42

L'inspecteur ne ria pas du tout et gardait l'air maussade qu'il avait il n'était pas du genre à rigoler avant d'entrer dans les accommodations, il éteignît ça cigarette sur son pieds et mît le reste dans ça poche de veston, c'était ça façon d'être moins agaçant, il regarda le jeune homme et lui demanda :

"Est-ce que vous auriez la liste des personnes habitant ce navire, j'aurais besoin de celle-ci, si un meurtrier ce cache parmi vos matelots et qui n'est pas de l'équipage, ça sera plus facile."

Il se retourna pris le cahier de bord et signa son nom tout simple, de toute façon, il était inspecteur de police et il avait le droit de faire des inspections surprises pour voir si on l'y cachait des drogues ou des meurtriers.

"Et puis aussi, maintenant que j'ai éteint ma clope, tu me montreras les endroits qui son interdit, j'ai une obligation de tout voir et aussi tu m'amènera ton capitaine, je dois voir cette personne."

Il marcha vers les accommodations et même avec les avertissements du jeune homme il commença à poser des questions il prît la première personnes qu'il vît et le regarda droit dans les yeux avec son regard glaciale et sans compassion son regard habituel quoi.

"Hier à 22:30 qu'est-ce que vous faisiez? On m'a dit que vous étiez aller boire mais avez vous eu quelqu'un qui s'est séparé du groupe que vous étiez ou quelqu'un qui manquait à l'appel pour le bar?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 3:18

J'étais au bar, effectivement, avec le captain et ces deux la Il pointa les deux hommes derrière lui, l'un deux affichait même un bel oeil au beurre noir. Les autres sont tous arrivé a 2200...toi, fiston, va chercher le cahier des sorties...On tient toujours un cahier de sortie, quand nous sommes au port, d'facon a éviter d'oublier un copain derrière.

Le jeune matelot monta aussitôt, et revint avec le cahier de sortie, où il était effectivement inscrit l'heure d'arrivé des marins.

J'ai croiser le capitaine en remontant, elle bavarde avec le chef soudeur, sur le pont. Les mécaniciens ont fait sauter une conduite en allumant trop tôt une pompe, et les soudeurs n'était pas vraiment de bonne humeur. Elle sera là d'ici quelques minutes. Et pas question de monter la déranger monsieur, la conversation est suffisament active pour qu'elle ne vous entende même pas.

Alors, on continu cette visite ou pas. Toi, fiston, tu peux remonter la haut, et surveille les entrées...je veux personne d'autre que cet officiel a bord tant et aussi longtemps qu'on aura pas fini avec cette histoire d'inspection. Venez avec moi, on va faire le tour des machines...et éviter d'avoir envi de vous en allumez une tant qu'on sera pas ressortit. Avec le probleme qu'il y a eu la haut, les mécaniciens doivent avoir répandu de l'huile partout. Allons y. Et vous en faite pas...le captain nous rejoindra en bas, elle dois déja avoir deviner que c,est la que nous allons, et elle va avoir une petite conversation avec les mécanos, je suis prêt a parier.

Ils descendirent encore plus bas. On pouvait presque entendre le navire murmurer, lorsqu'on se tenait silencieux. A quai, appuyé sur ses supports, l'acier avait parfois tendance a se plaindre, faisant mugir le navire. Mais heureusement, c'était parfaitement normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 4:21

Alphonse qui avait l'oeil habitué avec les grosses machines voyait facilement que le bateau était dans un piteux états, il regarda par-ci par-là et puis finalement regarda le cahier de sortie, c'était un équipage assez bien entretenue même si ils étaient des saoulons et des batailleurs, après avoir regarder le cahier il regarda le matelot et lui demanda :

"Et aussi est-ce que je pourrais savoir ce que vous faites à Paris? Et quelle sorte de marchandise vous transporter pour avoir autant utilisé ce pauvre navire."

Il regarda tranquillement le matelot qui n'était pas trop sûr de cette inspection et l'inspecteur le savait, tout le monde était à cran, deux inspection la même semaine c'était peux-être un peu trop mais l'officier de police répondît à ces inquiétudes avec un petit sourir et dit :

"Je suis ici envoyé non-officiellement par la police, j'inspecte le bateau car la police de Paris doit autant en savoir sur la ville que les policiers du port ne trouver vous pas?"

Puis regardant le matelots il attendit la réponse, il savait qu'avec la phrase qu'il venait de dire il aurait peux-être un laisser passer plus loins que les simples accomodements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 4:36

Et je suis d'accord. Je vous demande pardon pour notre nervosité.

L'officier sourit en entendant parler de l'état du navire. Même si le policier de l'avait pas dit a voix haute, il n'était pas difficile de voir que le bateau était vieux. Yaelle l'avait d'ailleurs mis sur la liste d,attente de la cale sèche de Londres, afin de faire refaire la presque totalité du navire, et le remettre a neuf.

Je vois que vous portez attention a l'état du navire. Il est effectivement très vieux. Quand je suis embarquer a bord, le capitaine le possédait déja. Mais c'est le genre de question que vous aller pouvoir lui poser. Pour ce que je sais, nous entrons en cale sèche a tous les 4 ans pour des réparations mineures, mais nous sommes sur la liste de la cale sèche de port de Londres, afin d'effectuer la réfection de la grande partie du navire. L'immortel sera refait a neuf, et il portera encore une fois son nom avec honneur. Pour la raison de notre présence a Paris, nous avons attrapé une mauvaise tempète en traversant la Manche, nous nous rendions au États-Unis, en floride, pour aller chercher une cargaison d'eau potable, pour les colonies américaines a cuba et dans les caraibes. L'eau douce est inexsitante a plusieurs endroits dans cette région, et on nous demande souvent de venir donner un coup de main, puisque nous possédons des réservoirs d'eau a l'avant et a l'arrière du navire. Mais nous étions a lège(vide) lors de la tempête, et le bateau a subit une voie d'eau, sur le coté. Vous aurez probablement remarquer les mécaniciens soudeur qui s'y attaquent avec acharnement. Et nous n,avons pas eu le choix de descendre la Seine, et rejoindre Paris, la seule ville ou il se trouve un port avec une cale sèche. Et si tout va bien, nous serons a flot d'ici un mois et demi, et nous repartirons en Angleterre, pour notre rendez-vous en cale sèche.

Le matelot s'interrompi, permettant au policier de finir d'inscrire ses notes.

Alors? Continuons nous la visite ou préférez vous attendre le capitaine ici? Votre choix, et d'une manière ou d,une autre, vous allez faire les deux...je vous conseille de finir votre inspection, vous aurez ainsi tout le loisir de parler au capitaine et de lui faire un résumé de votre rapport...se sera moins agacant pour tout le monde si vous voulez mon humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 4:46

"Je trouve votre proposition très bonne, je vous suivrais jusqu'à la fin et maintenant que je ne fume plus je pourrais voir les places plutôt "interdite" je ne veux pas que mon rapport soit à moitié écris vous comprenez? Et aussi ça vous dérangerais de me laisser seul de temps en temps pour mieux me concentrer sur l'inspection?"

Il essaya de sourire mais c'était un sourire forcé et ça paraissait, il n'avait pas envie que le matelot le suive partout mais si il fallait avoir le matelot sur les pieds tout au long de son "inspection" ça serais difficile de pouvoir rentrer et puis tant pis! Si il fallait se faire suivre par cet homme il n'aurait pas de problème à faire tout son rapport pour bien s'occuper par après de cette immonde créature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 5:06

Ce n,est pas vraiment qu'il est interdit de fumer, mais comme le feu et l'huile ne font pas bon ménage et que le navire est présentement en réparation, le risque d'incendie devient immense.

Mais je vous demande encore pardon. Avec les réparations, nous restons nerveux quand ce ne sont pas des marins qui viennent a bord, puisque le niveau de risque reste grand. Néanmoins, si vous le désirer, vous pouvez demeurez seul, néanmoins pour ce qui est du secteur des cales, je devrais vous suivre. Les mécaniciens travaillent, et généralement laissent les outils a portez de main...et le plancher devient horriblement dangereux de débris. Mais pour ce qui est du reste, je pourrai vous laissez libre, et demander a un matelot de venir vous voir de temps en temps, pour vérifier que tout va bien. Ce n'est qu'une question de sécurité. Notre navire est en ruine, certe, mais nous ne tuerons ou ne blesserons personne par négligence sur notre navire. L'immortel n'aura pas de sang sur les mains.


L'homme sourit, et désigna une échelle qui remontait sur le pont. Ils firent le tour des cales, et comme l'officier l'avait promis, il laissa l'inspecteur libre de faire son inspection, tranquille. Le marin retourna donc dans la salle des machines, et croisa Yaelle, qui parlait effectivement avec les mécanos, a propos de l'incident de la pompe. Le sujet étant rapidement clos, elle se retourna, et apostropha son ami.

Alors? J'ai entendu que nous avions un invité a bord. Un inspecteur apparemment. Tu lui a fais faire le tour? Ou est-il?

L'officier lui fit le rapport de tous ce qu'ils avaient vu, et le fait qu'il avait accepter de laisser l'inspecteur libre de chercher par lui même. Yaelle, l'air sombre, hocha la tête.

Je ne crois pas qu'il soit la pour une " inspection". Il vient plus pour me voir moi. Averti le reste de l'équipage subtilement. Il est possible qu'il y es du grabuge. Demande a David d,avertir aussi les travailleurs du port...dit lui de les informer que nous avons une fuite de gaz dans la salle des machines, et qu'ils doivent attendre avant de recommencer a travailler. C'est le seul moyen de les sortir de la avant que ça dégénère, et d'éviter que je mette le feu au navire par mégarde. Je tiens a mon immortel, malgré son état délabré.

Le matelot reparti aussitôt, laissant le capitaine seule. Yaelle remonta a la passerelle, et observa le pont de son regard de glace pure, bleu translucide, qui laissait voir toute la puissance et la force de leur propriétaire.

*Courage mon viel ami. Tu aura ta renaissance d'ici quelques mois. Tu sera comme neuf, prêt a revenir faire ton chemin sur les océans pour les prochains millénaires. Tu mérite toujours ton nom d'Immortel! Car tu es mon âme, et je ne te laisserai jamais mourir.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 7:33

Après que le matelot quitta Alphonse, celui-ci commença à regarder un peu partout pour marquer les endroits faibles et les endroits forts, il fît un plan pendant le temps que la capitaine n'était pas là et marqua en même temps des notes, il étudia le plus qu'il pouvait ce navire conduit par une erreur de la nature et continua son inspection jusqu'à la chambre du capitaine, il s'arrêta et s'assît à côté de la cabine il huma l'odeur pour voir si il y avait de l'huile mais il n'y avait rien selon lui il mît une cigarette dans sa bouche pris son briquet et....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 17:53

Que voulez vous. Je ne crois pas vraiment que vous soyez ici pour inspecter le navire, plutôt pour l'étudier. Au rapport de mes hommes, je ne peux que trouver votre comportement douteux, monsieur l'inspecteur. Et ne jouer pas les plus fin avec moi, je ne suis pas de la dernière pluie. Je sais que vous n'êtes pas la pour l'Immortel. Que voulez vous, bon sang. Et si c'est moi que vous cherchez, garder au moins mon équipage hors de vos histoires.

Yaelle était redescendue pendant la tournée de l'Inspecteur, et elle l'avait apercu, près de sa chambre. Elle savait que ce n'était pas une bonne idée...mais elle en avait marre de le voir roder alors qu'elle savait parfaitement ce qu'il venait chercher. Elle. Pourquoi...elle allait bientôt le savoir. Mais un nom commenca a surgir:Chasseur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Ven 12 Déc 2008 - 19:49

L'inspecteur leva un sourcils et regarda de haut en bas l'immortelle, qui répugnais de voir mais il était un bon menteur et ce releva, cigarette à la bouche, il regarda encore un peu le navire autour de lui et regarda Yaelle puis haussa les épaules.

"Mais de quoi vous parlez!? J'ai des ordres et je les suit rien de plus rien de moins, mais parlons un peu des matelots à bords, j'ai reconnu quelques noms et je crois que ce n'est pas un bateau ordinaire non? Quelques peu sur le bord de l'illégalité héhé j'crois pas que monsieur le commissaire aimerais entendre ça. Mais passons, si vous êtes ici pour une quelconques raison dit moi la parce que je ne comprend pas vos accusation envers moi."

Il regarda dans les yeux de Yaelle et le mensonge paraissait vrai, ces inquiétudes s'éclairèrent un peu de son esprit mais elle gardait quand même un air hautain. Alphonse savait que ce n'était pas si facile de duper cette femme mais il s'en sortait quand même bien.

"Je ne vous cherchais pas du tout, je suis ici pour inspecter le bateau comme je l'ai dit et aussi voir si il y a des clandestins à bord, on a eu des témoins sous serments qui ont dit que quelqu'un était rentré ici illégalement après le meurtre de monsieur Leclair dans les bois de boulogne. Alors je fais mon enquête tout simplement et en plus je fais une pierre d'un coups j'inspecte le bateau pour ce cher Commissaire."

Il ouvrit son calepin et commença à dire tout ce qu'il avait écrit, les noms des personnes, leurs paroles etc etc. Mais tout ça n'était qu'un avant-garde de ce qu'il préparait. Puis il se retourna et regarda la porte et dit :

"Je pourrais voir dans vos quartiers si ça ne vous dérange pas? Parce qu'il faut bien regarder partout quand même, c'est vitale de garder la ville sans meurtrier, j'aimerais bien avoir la paix dans l'âme si je pouvais bien voir partout."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: é   Ven 12 Déc 2008 - 20:02

Oh, je vous demande pardon. On vois des hommes partout de nos jours, des marins, des pêcheurs, des chasseurs...
S'il y a cependant eu un meurtre, je suis alors ravie de vous donner libre accès au navire. Néanmoins, essayer d'éviter de mettre le désordre dans mes documents. Il est bien connu que les marins déteste la paperasse, et il serait cruel de m'obliger a remettre de l'ordre dans toute cette pagaille.


Évidement, la solstice ne croyait que très peu a son histoire de commissaire. L'homme était un excellent menteur, mais pour les yeux expérimenté d'une immortelle vieille de plus de 2 500 ans, c'était un peu de la bravade que d'espérer la dupé. Néanmoins, Yaelle joua le jeu a merveille, et remonta a la passerelle. Elle ne voulait pas la lui donner facile non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Lacroix

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 29
Localisation : Dans son bureau en train de prier dieu ou de conclure une enquête.
Rang : Chasseur
Ordre : Chasseurs
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Lun 15 Déc 2008 - 2:30

Alphonse la suivit tranquillement et rendu dans ses appartements privées il sortis sont stylo, ses papiers et ses lunettes, la vieillesse le rattrapais lui! De temps en temps il pouvait être envieux de ces beaux êtres qui ne vieillissait jamais mais à un certain moment dans la cinquantaine il s'est rendu compte que la tristesse devait les suivre très tranquillement et les faisaient languir devant la mort des êtres chers qu'ils pouvaient avoir mais tant pis, ce n'était que des monstres, il s'encourageait avec cette idéologie et pouvais continuer sans trop ce soucier de ce qu'il faisait.

"C'est ici vos papiers perdus? Je ne vais pas trop fouiller longtemps, je veux seulement savoir qu'est-ce qu'il se passe sur votre bateau un peu, le danger nous guettes tout le temps non? Hé hé hé."


Il ria d'un rire très tonitruant et totalement pas naturel, il essayait d'assouvir la situation un peu c'était quelques peu gênant de rentrer dans les quartiers d'une femme mais il s'en foutait ce n'était qu'un erreur de la nature et il ne lui devait aucun respect. Puis il s'assît au bureau et puis pris un papier après l'autre tranquillement et regarda de temps à autres plu précisément et à un certain moment après 30 minutes de recherches il se releva et rangea ses affaires puis lui dit :

"Je vais revenir plus tard avec quelques collègue pour rechercher un peu les lieux, essayer de ne rien changer et de ne pas avertir les autres, alors au revoir mademoiselle?"

Il n'était pas trop sûr comment l'appeler elle n'avait l'air ni jeune ni vieille, un regard interrogateur ce posa dans ces yeux et puis il pris ces affaires, marcha jusqu'à la sortie et puis sortis en disant au revoir au jeune-homme qui l'avait acceuillis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaelle

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, au milieu d'une Tempête qui se nomme La Vie!
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Solstice
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   Lun 15 Déc 2008 - 17:53

Yaelle recu la nouvelle du départ de l'homme avec un sourire triste. Était-il vraiment parti? C'était elle trompé sur son compte, accusant un innocent de son inquiétude? Elle ne le savait pas...mais elle se doutait qu'elle allait en entendre de nouveau parler. Retournant dans son monde, dans le ventre de l'Immortel, elle s'occupa a vérifier les réparations. L'explosion d'une partie de la tuyauterie allait retarder leur dépard, elle qui se languissait déja de la mer...bah, tant pis. Et elle remonta sur la passerelle, jetant un oeil au instruments...et leva les yeux sur la flèche de Paris, qu'on apercevait, au dessus de la cime des immeubles rouge brique. Manquait-elle quelque chose a ne pas vivre sur la terre plutôt que sur l'océan?
Non, l'océan est mon âme, ma vie, mon univers...je vous aime humains, mais j'aime la terre, et j'ai décidé depuis longtemps de refuser a vous voir la détruire. Je n'ai pas la force de m'opposer a vous, mais ni aux immortels qui vous pourchasse. Dois-je vivre pour souffrir de cette faiblesse? Tant pis, je sauverai l'océan, et j'y vivrai jusqu'a ce le monde s'éteigne. Ou jusqu'a ce que les hommes me pourchasse jusque dans mon univers...et décide de tuer jusqu'aux derniers d,entre nous...je vis libre depuis trop d,année pour souffrir de vos remords une fois de plus. Je remettrai l'Immortel a flot, et je lui ferai valloir son nom. Lui et moi, et mon équipage, libre a jamais de vivre, et moi de souffrir en paix.
Yaelle s'installa sur son siège de capitaine, souriante. Elle avait vécue toute ses années...songeuse, elle ferma les yeux, rêvant de ses courses contre les pirates, dans les eaux des mers du monde...ah, dommage que ceux ci soit désormais trop armé pour osé courser a nouveau contre leur code perdu. Elle rouvrit les yeux...et descendit sur le quai...ca ne ferait pas de mal une petite promenade au bord de la Seine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meurtre aux Boulognes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meurtre aux Boulognes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commission d'appui pour enquetes sur meurtre de journalistes
» Condamné pour meurtre, libéré car la morte est vivante...
» Tentative de meurtre à l'exodar
» Fuite In Extremis et nouvelles vocation - Pyromanie et meurtre ?
» « Le meurtre parfait est de pousser l'autre au suicide... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Bois-de-Boulogne-
Sauter vers: