AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Douce mélancolie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 0:05

Sunie était assise sur le balcon de son appartement, un petit balcon où on pouvait à peine placer une chaise et un chevalet. Une petite brise soufflait, portant au loin le son des cordes sur lesquelles Sunie tentait de jouer, en temps normal, c'eu été une véritable mélodie, mais les fausses notes ne cessaient de venir tout couper. Depuis la mort de sa mère plus une seule gamme ne résonnait correctement.

Elle allait arrêter quand la corde la plus grave cassa et lui fouetta le visage. Prise d'un colère noire elle lance le violon de toutes ses forces dans son appartement, celui-ci fit un rebond sur le sol et vint se fracasser sur le mur opposé.

"SALETÉ"

Sunie se retrouvait là assise sur sa chaise, encore stupéfaite par son geste, lorsqu'elle remarqua l'étui à violon de sa mère sous son lit, peut-être était-ce la solution, le seul moyen de se sentir encore proche d'elle.

Elle se releva en prenant appuis sur la rampe, pris une de ses béquilles sur le cadre de la porte du balcon et s'y rendit de sa démarche maladroite. Elle saisit l'étui de cuir du violon et l'ouvrit, il était là, toujours aussi beau, le violon de sa mère. Elle le pris et retourna s,assoir sur sa chaise, tournant le chevalet, elle laissa filer son archet sur les cordes une première fois. Parfait, le son était parfait. Comment pouvait-il être encore accordé après cinq semaines? Peu importe, elle oublia sa mélodie, laissa l'archet glisser sur les cordes au rythme de sa mélancolie et de toute la souffrance qui l'habitait.

Un détail qu'elle ne savait point était que ce magnifique violon d'ébenne relié d'or et de bronze résonnait d'un son hors du comun, un son que seul les immortels pouvaient réellement capter, un son emplis de tristesse, de peur et de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 0:23

Davielle avait laisser Phir, le laissant seul, et voulant elle même s'éloigner, de prendre l'air, seule. Marchant vers son appartement, ses oreilles captèrent la mélodie. Mais ce ne fut pas vraiment son esprit qui l'interpréta, se fut son cœur, et plus profondément, son âme. Soudainement tremblante, car la musique avait se charme, la curiosité et l'intérêt de la jeune carnivale monta en flèche. Quel instrument pouvait produire un tel son qu'il parvenait a affecter aussi intensément un immortel? Était-ce parce que Davielle ne possédait aucun pouvoir d'immortel qu'elle y était si sensible, ou était-ce véritablement un enchantement pour les siens? Davielle espérait que ce fut le 2e choix, même si dans ce cas, l'être qui en jouait risquait sa vie.
Marchant plus rapidement, elle se rendit jusqu'a la source de la mélodie. Une jeune fille sur un balcon, qui semblait déverser son âme dans son violon.
Mais ce n'était pas le violon qui la rendit la plus curieuse, c'était la jeune fille. Elle semblait étrange. Davielle ne la sentait pas humaine, ce qui supportait le fait qu'elle posséda un objet aussi particulier, mais la carnivale ne ressentait aucune aura qui aurait pu mener a un immortel. Étrange. Et par courtoisie, elle décida de souhaiter la bienvenu a la demoiselle.
Grimpant les escaliers menant au dernier étage avec l,agilité qui était la sienne, elle cogna avec douceur a la porte, et n'entendant personne venir, ouvra la porte.


Pardonnez mon intrusion. Je ne voulais pas déranger. Mais vous jouer de la si belle musique...et comme je ne vous ai jamais vue a Paris, je me suis dit que vous veniez d'arriver. Et un petit mot de bienvenu est parfois si agréable.

Davielle observa davantage la jeune fille. Étrange. La mâchoire légèrement plus large semblait annoncer une carnivale, car l'immortelle qu'elle était possédait la même forme de menton qu,elle même, mais son yeux disait autre chose. Mais les béquilles et la stature légèrement déformé laissait entendre des problèmes squelettiques, pas vraiment le genre carnival. Mais Davielle n'aimait pas juger sur les premières impressions. S'avançant, un grand sourire amical sur le visage, elle s,aventura dans l'appartement. Mais préféra ne pas parler plus avant, laissant a la demoiselle de répondre.


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 0:35

Quand quelqu'un vint cogner à la porte Sunie sursauta, elle n,attendait personne, sauf... elle déposa le violon et avant même q'elle eu le temps de se relever un jeune femme entrait dans son appartement et lui annoncait la bienvenue. Qui était-elle donc pour entrer ainsi chez quelqu'un, et quelle imbécile elle avait été de ne pas vérouiller la porte. En temps normaux elle aurais sortie son revolver mais elle l'avais oublié sur la table de chevet.

"Qu... Qui êtes-vous pour entrer chez moi sans y être invitée! Dégager avant que j'appelle les gendarmes!"

Un flash éclaira soudainement ses yeux, elle pris sa béquille et tira fort sur la poignée. Celle si se détacha suivie d'une lame de plus ou moins 25 centimètres de longs, Sunie la garda pointée vers sa nouvelle **connaissance**.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 0:43

Les gendarmes???
Mais Davielle laissa de coté. Quand on se fait surprendre, effectivement, on pouvait penser au gendarmes humains...
Demeurant calme, puisque la lame ne se rendrait jamais jusqu'a elle...la carnivale sourit doucement.


Encore une fois, je vous demande pardon. Je ne vous veux aucun mal, n'ayez aucune crainte. Je voulais vous saluer, en tant que voisine puisque mon appartement se trouve a deux coin de rue. Je ne désirais qu'établir le contact,puisque nous avons des similarités, et pourquoi pas, bavarder. On voit de plus en plus d'immortel a Paris, je me demandais donc ce qui vous attirait ici. Mais si vous préférez être seule, je n'ai pas de problème.

Davielle se tu de nouveau. Quelque chose la dérangais, que cette immortelle, puisque ca ne pouvait qu,en être une, n'avait pas d'aura. C'était étrange, et ca mettais Davielle un tant soi peu mal a l'aise. Tant pis...on allait bien voir.


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 0:53

La surprise se vit sur le visage de Sunie, voisine...D'accord ... de 2 coins de rues... Non. Que pouvait-elle bien lui vouloir, si c'était une voleuse elle se serait surement sauvée à la simple mention des gendarmes, alors pourquoi restait-elle planté là?

Puis un mot sortit de la bouche de son interlocutrice, un mot qui n,avait pas de sens: immortel?, elle devait avoir mal prononcée... Peut-être était-ce une psychopathe, ça expliquerais certaines choses.

"voyez-vous je tolère la compagnie quand elle cogne à la porte et se présente... Que me voulez-vous vraiment, j'ai de l'argent dans ma commode si c'est ce que vous chercher."

Pourquoi se sentait-elle en confiance avec cette intrue, elle aurais du lui lancer son poignard en plein front, la tuer sur place, avant que celle-ci ne le fasse peut-être avec elle. Après tout elle ne pouvait pas faire grand chose sur cette chaise, il lui aurrais falu trop de temps pour se lever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 0:58

Si le problème réside seulement dans le fait que je ne me suis pas présenté. Je me nomme Davielle, carnivale arrivé a Paris depuis peu, moi aussi. Et cesser donc de vous en faire, je ne cherche qu'a être amicale. Je ne suis pas une humaine froide et sans âme. Je ne cherche qu'a vous souhaiter la bienvenu dans cette ville, comme on me la dit a moi. Mais je vais partir, puisqu'il semble que vous ne vouliez pas de moi.

Mais Davielle ne comprenait pas le comportement de cette demoiselle. Pourquoi avait-elle eu l,air si surprise et si déconcerté a la mention d,immortel? C'était a ne rien comprendre.


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 1:04

Ha et maintenant elle voulait partir? Sunie n'en attendait pas moins, mais quelque chose lui disait que cette personne n'était pas normale, pas dans le sens négatif, mais qu'était-ce.

"Ma mère m,a toujours dit de croire mes instincts et je crois que vous ne poser pas de danger, mais je ne vous connais pas et vous entrer chez moi, je ne sais pas si c,est une manie des gens de Paris mais à Lyon on cogne et on attend. Vous pouvez rester, mais je vous garde à l'oeil"

Puis elle mentionna... carnival... quel était donc ce mot, il n'était pas dans son le dictionnaire de Sunie, pourtant il avait une consonance familière, comme un souvenir depuis longtemps oublié.

"pardon?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Téofanne

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 26
Localisation : je suis là-----> ICI
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Temper
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 1:20

Constance était maintenant partie ce changer les idées, elle voulait quelque chose d'autre de plus différent, quelque chose qui pourrait lui montrer quelque chose d'autre que de simple bataille seulement parler tranquillement sans trop ce poser de question et elle vit de par le petit balcon de Sunie cette petite chicane, elle s'assît et regarda la scène elle senti un aura d'immortel et celui d'un humain alors elle ce demandait bien ce qu'un immortel pouvait faire avec une mortel, mais c'était plutôt normal elle était tout le temps entouré par eux. Elle n'essaya pas de cacher son aura et écouta tranquillement de l'autre côté de la rue la petite conversation qui ce passait dans le petit appartement de cette jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 1:38

Davielle resta interdite. Aurait-elle trouvé un mot qui lui fasse enfin penser au immortels?

Carnival? Le mot vous dit quelque chose? J'espère bien, ça pourrait expliquer certaines choses...Sinon je ne vois pas comment comprendre le probleme. Mais autrement, je suis heureuse que vous ayez l'impression de pouvoir me faire confiance, parce que c'est bien ce que j'espère que vous fassiez un jour. Aller, ne faite pas comme si vous ne connaissiez pas notre existence. Et surtout pas le fait que vous en êtes une aussi.

Davielle ressentit l'aura d,un autre immortel, plus bas. Probablement attiré par la mélodie elle aussi. Ba, si la carnivale pouvait avoir de l'aide pour ramener la jeune fille sur le bon chemin...


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 1:47

Mais de quoi diable parlait-elle donc? C,était surement une déséquilibrée quelconque échappée d'une asile, elle parlais comme si elle faisait partie d'une secte ou chose semblable... Venait-elle de faire une gaffe en lui disant qu'elle ne la voyait pas comme une menace...

"désolé, mais je ne vois vraiment pas de quoi vous parlez, viendriez-vous d'une quelconque asile ou simplement avez-vous perdue la tête?"

La seule explication logique au paroles de cette Davielle était celle-ci, quel autre explication rationnelle pouvait-il y avoir? Aucune ne se formait dans la tête de Sunie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 1:53

Vous ne savez vraiment pas?

Si on avait dit a Davielle qu'il était possible qu,un immortel ne connaissent pas sa véritable identité, elle aurait du mal a y croire. Mais elle se rendit compte que c'était effectivement possible. Incroyable. Et la tache allait être ardu a démontrer, surtout que cette fille semblait avoir un joli caractère.

Pardonnez cette question peu discrète, mais vos parents ne vous on jamais rien dit qui semblait étrange? Je ne peux expliquer pourquoi ils n'ont rien dit, mais je suis quand meme stupéfaite. Je ne viens pas le moins du monde d'un asile, mais je peux vous dire que la question aurait pu être réciproque, si nous avions des asiles pour les immortels. Malheureusement, les seuls qui en aurait besoin serait les carnivals...En bref...vous n'êtes pas humaine, mademoiselle.

Mais Davielle savait que ca ne serait pas suffisant pour convaincre la fille. Mais possible que la phrase finirait un beau jour par tracer suffisament de détour dans le crane de cette immortelle pour lui faire douter, et possible, lui faire changer d'avis.


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 2:01

Sunie éclata de rire, c'était définitif, la personne devant elle était complètement attardée.

"il est certains que mes parents m'ont toujours parlé de façon étrange mais je suis étrange, si je serais immortelle je doute que je vieillirais et je vieillis donc vous avez tors. Et je crois que je vais revenir sur mon opinion de vous, vous êtes cinglée donc un possible danger pour moi, je vous prierais de sortir de chez moi"

Pourquoi croire pareille sotise, oui elle était étrange, mais pas immortelle, la preuve était là, elle continuait de vieillir encore au rythme normale, pourquoi serait-elle immortelle?

Pour être sure de s'etre bien fait comprendre Sunie lanca son poignard à quelques centimètres de l'oreille gauche de Davielle. Celui-ci se planta dans le cadre de la porte exterieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 2:15

Faite gaffe avec ça. Si j'étais attardé, vous
auriez pu vous mettre en danger plus grave juste a faire ça. Et
effectivement, vous vieillissez, mais plus pour longtemps. Si nous ne
vieillissions pas lors de notre enfance, nous ne serions pas immortels,
nous serions des lutins. Et ca serait moins drole. Mais votre
croissance s,achève, vous atteindrez l,age adulte. Et la vous verrez,
votre corps va arrêter de vieillir. Vous n'avez jamais remarquer que
vos parents, année après année, ne prenait pas une ride? Que votre père
était toujours aussi fringant, que votre mère se portait toujours aussi
bien, ne tombait jamais malade? Je ne suis pas cinglé, je suis ce que
je suis. Immortelle. Comme vous. Et je peux aussi vous dire que votre
violon, lui, il est fait pour n'être entendu que des immortels. Jouer
en cette nuit, alors que les gendarmes devraient vous prendre, ils ne
viendrons jamais. Car personne ne se sera plaint, parce qu'aucun humain
ne l'aura entendu. Mais faite gaffe. Les immortels eux, l'entendrons.
Et si vous avez de la visite, vous pourriez regretter que ce ne soit
aussi amicale que ma présence ici. Sur ce, je vous souhaite de joyeuses
réflexions.


Davielle arracha la lame du mur, et le
posa sur une commode, a coté d'elle. Et puis tourna les talons, un peu
irrité par cette fille qui refusait vraiment d'entendre raison. Bah,
tant pis. Si elle ne trouvait pas la raison, se ne serait pas une
grande perte. Handicapée comme elle était, elle ferait bientot la joie
des chasseurs, quels qu'ils soit. Redescendant sur le trottoir, une
envie lui parcouru l'esprit. Mais elle la rejetta.
Il aurait
effectivement été bien incongru de retourner bavasser avec Phir au
milieu de la nuit, pour rien d'autre qu'un désir sorti de nul part.


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 2:21

Sunie fut heureuse de voir cette personne étrange enfin quitter sa demeure. Elle avait eu peur à un point qu'elle n'avait experiencé qu'une fois auparavent mais ne l'avais pas montré. Soufflant un bon coup pour se calmer un flash traversa son esprit.

Elle disait vrai, jamais sa mère n'avait pris un ride en 20 ans... comment pouvait-elle savoir cela. Elle ne pouvait pas dire vrai, c'était impossible seul les enfants croient ce genre de stupidités... Mais elle s'y pris à vouloir y croire. Pourquoi? Elle ne le savait pas, mais elle regarda Davielle commencer à s'éloigner dans la rue...

"Attendez! Revenez ici, nous n'avons pas fini la discussion Davielle"


Pourquoi l'avait-elle donc appelé par son nom, comme quelqu'un de familier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Téofanne

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 26
Localisation : je suis là-----> ICI
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Temper
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 2:23

Constance regarda Davielle, elle était interessé de voir si la conversation avait été amusante alors elle s'approcha avec son aura sans même le cacher un instant et lui dit :

"Salut! Alors, qu'est-ce que vous avez parler? Je n'aurais jamais cru qu'un immortel de la mort rouge aurait parlé à une mortelle"

Elle mît comme à son habitude sa tête sur le côté et un sourire parcourais sa petite tête elle était mignonne quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 2:43

Et pourquoi l'alliance voudrait parler a la Mort-Rouge? C,est une question qui se répond de la même manière.

Davielle ignora sunie qui appelait dans son dos. Elle était d,ailleurs un peu frustré, mais se ravisa. Valais mieux éviter de froisser l'alliance.

Je vous demande pardon pour ma rudesse. Il faut croire que je suis plutôt secoué aujourd'hui. Et oh, cher Temper, (car Davielle avait reconnu l'ordre de l'immortelle...), éviter de chercher trop profond dans mes pensées...Certaines choses que je voudrais garder secret, pour l'honneur de mon ordre...et de moi même.

Le regard que Davielle avait a l'instant en aurait valu la peine, surtout pour ceux qui se plaisait a regarder dans ses yeux a elle, comme un certain luna.

Pour résumer, on a un problème. Et il se trouve juste derrière moi, vers le haut. Un immortel qui ignore qu'il est immortel et qui ne veut rien savoir. Pour vous c'est pas trop mal, puisqu'il s'agit probablement d'une carnivale, alors vous ne l'aurez pas sur le dos. Mais bon, ça reste étrange. Mais si vous vouliez m,excuser...je commence a tomber de fatigue...et mauvaise nouvelle, je commence aussi a avoir faim. Je vous conseille donc de me laisser aller, en toute amitié.

Davielle avait brodé, elle n,avait pas vraiment faim. Mais elle ne voulait pas vraiment rester en compagnie d'une temper qui s,amuserait a essayer de comprendre pourquoi une carnivale avait passer la soirée avec un luna, et ce, sans se battre. Ce qui était effectivement étrange. Mais si Davielle savait. Comme si Paris était la ville capable de faire s'attirer les contraires...étrange.


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Téofanne

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 26
Localisation : je suis là-----> ICI
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Temper
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 3:14

L'Amiral regarda Davielle d'un air étrange elle trouvait assez insultant de lui dire qu'elle fouillait trop profond comme si c'était le cas, elle n'était pas de ce genre ce qui était caché restait caché elle la regarda ensuite d'un air insulté ;

"Je ne suis pas du genre à fouiller trop profond, mais je l'avoue je fouille quelques peu trop des fois alors je vous laisserais tranquille mademoiselle et me menacer de vouloir m'attaquer ne me fait pas peur alors s'il vous plaît passez sur ce numéro ennuyant. Même si ce n'est pas le même ordre que moi je voudrais bien parler à cette damoiselle, puis-je?

Elle regarda Davielle un moment et puis n'attendît pas la réponse, elle était décidément trop intéressée par cette immortelle qui ne sait pas qui sont les immortels, c'était trop amusant comme situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 20:01

Comme si je pouvais vraiment vous empêcher de vous amuser.

Davielle inclina la tête, un vague sourire sur le visage. Elle aimait de moins en moins la tournure de la soirée. Laissant Constance avec la jeune immortelle idiote, elle pris la direction de son appartement. Un verre d,eau ne lui ferait pas de tord, et encore moins une bonne dose de sommeil, afin de se remettre d'aplomb. Car Davielle était épuisée, et ne rêvait que d,une chose...son lit douillet.


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 20:13

Dès le départ de Davielle, Sunie se leva et récupéra la poignée de son autre béquille. Après tout, il vaudrais mieux avoir les deux, avec une seule elle pouvait perdre l'équilibre. Un flash traversa son esprit, si cette étrange dame n'était pas revenue, et bien qu'elle ne reviennes pas, Sunie barra là porte et remis son revolver dans son étui, bien en sécurité à sa taille.

Quelle étrange personne, cinglé ça c'était sur, mais quand même elle avait dit certaines choses qui étaient vraies et si c'était vrai... Et voila, elle entrait dans cette folie, surement le but premier de cette personne, semer le doute autour d'elle... Quelque chose lui disait qu'elle n'aimerais pas Paris longtemps.

Sur ce elle s'assit sur son lit, et ota ses armatures, elle était fatiguée et confuse et avait besoin de someil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Téofanne

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 26
Localisation : je suis là-----> ICI
Rang : Amiral-Maréchal
Ordre : Temper
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 20:51

Sunie entendit trois petit "toc" à ça porte, il était pas trop fort et moins haut elle pouvait facilement savoir que c'était un enfant à la porte, puis par après elle entendit une petite voix, c'était certainement une fillette ;

"Bonsoir! Il y a quelqu'un? J'aimerais bien vous parlez, j'avoue que c'est bizarre mais moi je suis très intéressée en votre cas!"

Puis après ces paroles, plus rien, silence total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 21:32

Et le silence demeura, quel enfant pouvait bien vouloir la voir, elle n,en connaissait pas et elle n'était pas intéressée à en connaitre ce soir. Peut-être même était-ce cette cinglée qui avait demandé à une fillette de l'importuner... De toute façon sans ses armatures il n'était pas question pour elle de faire le moindre pas et elle n'allait pas les remettre maintenant.

"partez, je n'attend personne et ne veux voir personne"

Elle espérait que cela suffirais à éloigner la fillette, dieux sais que les enfants pouvaient êtres obstinés.

Peu importait, après un mois complet il lui fallait ré-essayer, encore un fois, espérant ne pas se planter cette fois-ci. Sunie se concentra, ferma les yeux et tenta une fois de plus de permutter en serpent. La sensation était étrange, comme si une déferlante d'énergie parcourais son corps, puis le modifiait, vague d'énergie que tout les immortels devaient sentir comme un phare à plusieurs dizaines de mètres de distance. Elle rouvrit les yeux, ses jambes n'étaient plus, une longue queue de serpent les remplaçant, puis elle tendit les bras devant elle... ENCORE, encore une fois elle avait été incapable de compléter la transformation plus haut que sa taille, la liste des échecs ne cessait d'augmenter. En un clignement d'oeil elle ramena tout à la normale, ses jambes couvertes d'écailles reprirent leur place et elle se laissa tomber sur son lit. Encore une fois elle avait faillit, un jour peut-être, un jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 21:42

Davielle ruminait en direction de son foyer, mais une vague d'énergie venant de derrière elle la fit s'arrêter nette. Quelqu'un utilisait ses pouvoirs d'immortel. Se retournant, elle conclu que ça provenait de cette fille. Aurait-elle enfin essayer de la croire? Alors pourquoi une fille qui présentait des caractéristiques carnivales émettrait une aura de...de Seth??
La carnivale fronça les sourcils, mais hésita. Voulais-t-elle vraiment y retourner, et essayer une fois de plus de comprendre pourquoi cette fille était étrange? Mais l'inquiétude de Davielle l'emporta, et frustrée, revint vers l'appartement de Sunie. Montant une nouvelle fois les escaliers, elle s'arrêta a coté de Constance.


Si je ne suis pas la seule a avoir senti ce que je viens de ressentir, je crois que ça pourrait être intéressant d'y jeter un coup d'oeil.

Elle frappa avec insistance, et comme elle ne recevait pas de réponse, elle tenta d'ouvrir. Hum, verrouillée. Pas mal. Mais Davielle, sans pouvoir, avait développé les siens. Attrapant une broche a cheveux, elle joua avec ses doigts de pianistes sur la serrure, qui s'ouvrit sans faire d'histoire. Poussant la porte, elle lanca un regard peu amène, quoi que dénué d'agressivité. Mais resta dans l'entrée cette fois ci, pour montrer une certaine bonne volonté.

Alors? Toujours convaincu d'être aussi normale que n'importe quel humain? Je n'ai jamais pensé que les humains pouvaient s'amuser a se transformer en serpent. Et s'ils le pouvait, je crois que les immortels s,en serait rendu compte depuis fort lontemps. Ouvrez les yeux, vous n'êtes pas comme eux. Mais quelque chose ne va pas. Et je veux comprendre. Qui êtes vous?


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunie

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Québec, Canada, Amérique, Terre, Sol, Voie Lactée, Amas de la Vierge, Univers
Rang : Première hybride
Ordre : Métisse Carnival-seth
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 22:02

Cette fois c'en était trop, on cognait à sa porte, mais avec insistance, surement cette folle qui rapliquait... Puis tout se clama, sauf un petit bruit... un petit bruit de métal sur métal, puis un verrou qui tourne. Dès que la porte s'ouvrit elle compris, elle lui en voulais c'était sur. La porte s'ouvrit et... oui c'était bien cette évadée d'asile.

Le premier et seul réflexe de Sunie fut de sortir son revolver et de le pointer vers la porte, qui malheureusement n'était pas très loin du lit, dans un appartement de deux pièces il n'y a pas grand choix alors le lit n'était qu'a environ 3 mètre de la porte.

"MAIS VOUS ALLEZ PARTIR"

Puis l'inconnue parla, son charabia habituel, mais cette fois elle sortis un détail... enfin pas un détail mais une information qu'elle n'aurais pus savoir que si elle aurais été dans la même pièce qu'elle... Comment pouvait-elle le savoir, le balcon et la fenêtre étaient dans l'autre pièce. Sur ce point Sunie en resta bouche bée et le canon du revolver perdit un court instant sa cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davielle

avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 22:11

Davielle figea légèrement, en voyant le pistolet pointé vers elle. Si elle avait normalement eu les pouvoirs des carnivals, elle ne serait pas inquiétée de voir l'arme mortelle, mais se sachant aussi impuissante que les humains par rapport a se genre de réaction...Elle garda néanmoins son calme. Inutile de laisser paraitre son trouble. Mais elle nota néanmoins le mouvement de l'arme, qui reflétait un état de surprise chez Sunie. Et Davielle en profita.

Comment je le sais? Ne vous inquiéter pas, je ne possède rien qui puisse se trouver dans cette pièce afin de vous espionner. Mais je suis capable, et ma collègue aussi, de repérer l'énergie que vous dégager, chaque fois que vous tentez d'effectuer un pouvoir immortel. Je ne me trompe pas chère Temper?

Évidement, Constance était dans l'embrasure de la porte, et Davielle cherchait par son commentaire, a la faire réagir, et ainsi possiblement lui donner un coup de main pour rétablir la situation. Ok, d,accord, la carnivale devait admettre que si elle n,avait pas ouvert la porte sans la permission de l'occupante, rien de tout cela n'arriverait. Dommage pour la curiosité.


Dernière édition par Davielle le Jeu 18 Déc 2008 - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phir Lovari

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Un peu par ci, un peu par là...
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Douce mélancolie   Sam 6 Déc 2008 - 22:58

Un boucan agaçant se faisait entendre dans l'appartement d'à côté depuis bientôt 15 minutes, réveillant Phir en sursaut. Davielle était partie, de toute évidence. Silencieux, pour une fois, il tendit l'oreille, entendant quelques personnes se chamailler et crier. Probablement la jeune femme immortelle, l'handicapée qui qui lui servait de voisine. Le luna bailla et se mit en tête d'aller observer de plus proche cette situation. Avant tout, il se roula une cigarette avec expertise et la coinça derrière son oreille, remit son gavroche pour cacher ses cornes et enfila une chemise sans prendre la peine de la boutonner. Se remettre debout, ça lui rappela sa blessure à l'épaule en pleine convalescence. Heureusement, ces quelques heures avaient atténuées la douleur, la régénérescence ayant déjà commencé.

Le séduisant immortel sortit de son appartement pour aller dans le couloir, découvrant la porte ouverte et trois immortelles en pleine chicane.


*Histoire de filles si ça se trouve...* Pensa-t-il en riant intérieurement.

Phir s'appuya nonchalamment contre le cadre de porte, un sourire malicieux aux coin des lèvres, ses yeux émeraudes brillant d'espièglerie, toujours très stoïque, même devant une femme pointant un fusil.

"Loin de moi l'idée de vous déranger, mais le voisin que je suis commence à se poser des questions métaphysiques sur la raison d'être de vos crises existentielles. Est-ce que je peux vous être utile, mesdemoiselles?"

Un charisme charmant émanait de sa personne. Le gitan se rendit alors compte qu'une des trois femmes était en fait Davielle.

"Ça alors! Je te croyais déjà loin! Alors, sa va toujours mademoiselle?"


Il lui fit un clin d'oeil et enleva la clope de derrière son oreille pour la coincer entre ses lèvres , l'allumant en craquant une allumette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Douce mélancolie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Douce mélancolie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]
» Douce amertume ~Irina et Lorelei~
» Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortel :: Paris :: Les Rues Résidentielles-
Sauter vers: